Mot-clé - Rosenberg

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, janvier 14 2022

13 janvier 2022 - Briser la glace pour jouer à deux !

Voilà un titre qui ressemble à une publicité pour un site de rencontres, alors que finalement, il résume juste le quotidien des ludochons en cette soirée où certains durent gratter la vitre de leur véhicule pour se rendre à notre rendez-vous hebdomadaire, consacré pour une fois, aux jeux à deux !
Je sens d'ailleurs bien la déception de nos lecteurs qui s'attendaient à un appel à l'amour universel et même, en passant, à la paix entre les peuples, bien utile en ces temps difficiles... Raté !
Note : soyez- rassurés cependant, mon discours pour les miss France est prêt, il reste à savoir quand sera créée la catégorie "quinquagénaire chauve et pas trop fut-fut" ...

D'ailleurs ce rendez-vous (que nous prononcerons comme un américain essayant d'imiter l'accent français) n'avait pas grand chose d'amoureux puisque dans le jeu à deux, la plupart du temps on se trouve dans le conflit et la confrontation plus que dans la coopération !
Qui plus est la période est à la sécurité et à la distanciation et cette longue table évitait tout rapprochement !

Jeux à deux, janv. 2022 Jeux à deux - Le retour de la grande table

En ce domaine, comme nous le signalions lors de cette séance, l'époque rend tous nos repères douteux. Ainsi l'expression "On reste en contact", qui était déjà parfois un peu suspecte, devient franchement redoutable en cette période de cas contact.
"- On reste en (cas) contact ?
- Non, non, je préfère le One Shot (vaccinal)."


Verona Twist, janv. 2022 Verona twist - Jeux à deux donc Romeo et Juliette, mais visiblement le balcon est trop peuplé !

L'autre est souvent donc devenu suspect, étranger, dangereux, porteur de miasmes invisibles et terrifiants. Curieusement chez les ludochons, l'autre reste un partenaire qui, certes, ne vous pardonnera pas grand chose (pendant le jeu), mais qui fera aussi preuve de considération à votre égard, en portant fièrement son masque et son passe, voire en se tartinant les mains de gel ce qui vu le froid actuel procure des sensations peu sympathiques et surtout en ayant l'air heureux de vous retrouver semaines après semaines.

Le jeu de société permettrait-il encore de faire société ? À deux ou à plus ? Oui CQFD

La marche du crabe, janv. 2022 La marche du crabe - Quand tout va de travers, le crabe semble aller droit ! Lao Tcheesegeek MMXXII

Les jeux

  • 1066: Dans la fureur et le sang (Tristan Hall chez Nuts Publishing)
  • Canopée (Tim Eisner chez Lucky Duck Game)
  • Les Cités Perdues (R. Knizia chez Filosofia)
  • Inflexibles - Normandie (T. Benjamin, D. Thompson chez Nuts! Publishing)
  • Jaipur (Sébastien Pauchon, GameWorks)
  • Mandala ( Trevor Benjamin, Brett J. Gilbert chez Funforge)
  • La Marche du Crabe (Julien Prothière chez Opla)
  • Neuroshima Hex ! (M. Oracz chez Portal / Iello)
  • Targui (Andreas Steiger chez Kosmos)
  • Terre d'Arle (Uwe Rosenberg chez Filosofia)
  • Verona Twist (József Dorsonczky chez Mind Fitness Games)

Les joueurs

  • Bertrand II, Cécile, Elsa, Jean-Philippe, Michaël, Magali, Manu, Matthieu, Noémie, Olivier, Rémi, Séverine, Vincent (Bibou le coyote) et Vincent (Possom)


Terre d'Arle, janv. 2022 Terre d'Arle - Pour ceux qui aiment les gros jeux de gestion, même à deux.

jeudi, novembre 14 2019

14 novembre 2019 - La bravitude dans la mochitude

Voici le retour d'Essen le plus étrange depuis des années...
D'ordinaire, les semaines qui suivent Essen, nos tables sont envahies de jeux, qui reviennent d'Allemagne par convois spéciaux, dans les bras souriants des plus vaillants de nos ludochons... Pendant quelques temps, nos joueurs berjalliens tentent alors juste d'arbitrer entre différentes frustrations créées par le fait de ne pas pouvoir jouer "à tout" !
Cette année, cependant, les éléments semblent se liguer contre nous... La semaine dernière, certains ludochons du voyage n'étaient pas là et leurs absences nous ont privé des nouveautés. Cette semaine, nous avons eu le droit à une précoce chute de neige; chute d'autant plus fourbe qu'elle débuta quelques heures avant notre séance hebdomadaire pour s'arrêter dans la nuit... Neige qui refroidit, bien entendu, les ardeurs et piégea quelques temps, d'autres malheureux dans les transports en commun...

Bref, n'hésitons pas à le dire, le Karma des ludochons doit être marqué de quelques tâches bien sombres.... Amis ludochons, afin de pouvoir jouer de nouveau en paix, reprenons la main; il est temps de faire pénitence!

Coralia, nov. 2019 Coralia - mettre la tête sous l'eau pour ignorer la neige...

Nous proposons donc le plan d'action suivant pour la semaine prochaine ....

  • Robe de bure pour tout le monde... Et attention, pas de doublure en velours, faut que cela gratte ! Passons du moderne silicium au cilice, homme !
  • Sandalette en bois pour tout le monde, et même si vous revenez d'Essen, pas de chaussette... Le doigt de pied doit être violacé dans la neige... Ca ne sera d'ailleurs pas moins élégant que les chaussettes...
  • Pas de bonbons, nous vous proposerons un assortiment de vers de farine pour calmer vos ardeurs. Et hop, un petit lombric qui pique! Vous en mangerez surement moins ce qui réduira en plus les risques de tâches sur les jeux.
  • Pour toute boisson, de l'huile de foie de morue, c'est bon pour votre croissance ! Là c'est un peu gras et risqué pour les cartes mais nous croyons à une consommation raisonnée...
  • Ensuite pour faire plaisir à tous les champions du rayon développement personnel nous vous proposons de travailler sur la bienveillance, bref vous n'aurez pas le droit à la moindre parole malheureuse sur le jeux ou les joueurs, même pas la plus petite moquerie fut-elle innocente... J'en entends déjà se demander si c'est encore du jeu!
  • Dans le même ordre d'idée, il faudra veiller à faire triompher les autres.... Et attention on ne triche pas avec des jeux collaboratifs...
  • Pour finir, nous ferons enfin plaisir en Noémie en décidant de jouer aux jeux les moins courus du placard !


Bien sûr, nous pourrions nous demander si ce programme exigeant ne risque pas de se révéler contre-productif et de décourager certains... Certes, mais devons nous attendre une chute de grenouilles (*) sur nos jeux, pour nous motiver et tenter d'améliorer notre sort? Non !

"- Ah, oui mais, nous, on était là cette semaine! Donc pas la peine d'espérer irriter nos corps splendides..."

En effet, malgré les conditions difficiles, dantesques dirait le journaliste qui d'ordinaire ne connaît pas les 50 nuances du guelfe, certains ludochons n'hésitèrent pas à se rendre dans leur lieu de rencontre habituel, pour se livrer à quelques parties bien méritées... Ceux-là ne méritent pas la bure des martyrs mais les riches vêtements pourpres des héros en majesté.

Nova luna, nov. 2019 Nova luna - Difficile à discerner avec un ciel neigeux !

Bref on espère que tout le monde est bien rentré, histoire de voir le spectacle, attristant, des branches d'arbres qui se cassent dans la nuit...

(*) Pour ce qui est des grenouilles et de leurs chutes, décourageons ceux qui contentent de les faire tomber dans leurs assiettes, un truc assez courant par ici, et évoquons plutôt leur chute biblique, ou même cinématographique (Allez regarder Magnolia, avec l'un des meilleurs rôles de Tom Cruise)

Les joueurs héroïques

  • Cécile, Elsa, Noémie et Philippe
  • Davy, Jean Marc, Vincent (Coyote), et Vincent (Possom)

Les jeux grandioses de nos héros prométhéens

  • Coralia (Michael Rieneck chez Huch!)
  • Die Crew: Reist gemeinsam zum 9. Planeten (Thomas Sing chez Kosmos)
  • Ecos: First Continent (John D. Clair chez AEG Alderac Entertainment Group)
  • Nova luna ( Uwe Rosenberg, Corné van Moorsel chez Pegasus Spiele)


Neige, nov. 2019 Sous la neige, les jeux ?

vendredi, octobre 18 2019

17 octobre 2019 - Le plateau sans la société

Hier soir, se tenait la traditionnelle soirée "jeux à deux" des ludochons, à savoir une soirée où contrairement à notre habitude nous ne jouons qu'à des jeux à deux, histoire d'ouvrir ces boites qui lors de nos soirées habituelles ne sortent jamais, puisqu'on préfère d'ordinaire jouer à 3, 4 ou 5 joueurs , nombres souvent plus difficiles à atteindre dans nos foyers respectifs.

D'ordinaire, l'annonce de cette séance est accueillie avec un joie relative par certains membres, (qui vont pour certains se faire porter pâle), et pour tout dire nous avons du encore une fois lapider à coup de boite de jeux quelques membres qui semblent ne avoir pas bien compris le principe, à moins qu'ils ne souffrent d'une dyscalculie bien cognée! Et que dire de notre président qui deux semaines après avoir nommé certains responsables pour l'organisation dans les soirées à thème les désavoue publiquement en snobant la soirée... Lors du prochain week-end et pour reprendre un châtiment antique, nous le punirons par là où il a péché en faisant fondre ses figurines et en les lui faisant avaler...
Ouaip, les ludochons, ça ne rigole pas ! Ca fera aussi un peu moins de plastique dans les océans !

Twilight struggle, oct. 2019 Twilight struggle - Jeu à deux ne veut pas dire sans thème....

Il faut avouer que la grande majorité, elle, se plie d'ordinaire avec joie à cet exercice et que nous quittons les ludochons souvent assez contents d'avoir pu ré-explorer quelques perles ludiques ou d'avoir découvert des jeux qui passent sous les radars pourtant acérés de notre association.
Néanmoins, il faut bien avouer que la plupart de nos membres font une certaine différence entre les jeux à deux et les jeux "à plus"... Cette distinction est d'autant plus troublante que dans les jeux traditionnels ceux que le public associera naturellement à la pratique ludique et aux jeux de plateau, les jeux à deux occupent une place de choix : échecs, dames, awélé, tric-trac, go, abalone, etc....Certes les jeux de cartes classiques (rami, belote, tarot,...) compensent un peu cette impression mais dans les grands classiques, le jeu à deux est plutôt la norme...

Faut-il y voir une distinction qui nous avait échappée jusque là ? En fait, nous hésitons souvent pour qualifier notre pratique entre les termes "jeux de plateau" et "jeux de société"... Souvent, on préfère la première qui n'est pas associé, comme la seconde, à ces boites, pas forcément folichonnes, classiques déplorables et désuets, qui remplissent les rayons des supermarchés à Noël.
Pourtant, si on y regarde de plus près, pas mal de nos jeux se pratiquent sans plateau alors que la société des autres nous est, elle, essentielle.

Terres d'Arle, oct. 2019 Terres d'Arle - Jeu à deux ne veut pas dire sans Rosenberg (loin de là)

Bref nous, ludochons, sommes sûrement souvent plus des joueurs de jeux de société que des joueurs de jeux de plateau. Une fois constaté cela, on comprend que certains puissent hésiter devant le jeu à deux, qui pousse ce concept dans ses limites, celles où la société se limite à une seule autre personne...
À moins qu'une autre de ces spécificités, le fait qu'il vous offre à l'origine une maximum de chance de succès 50% mais aussi bien plus de chance de perdre, en fasse trembler certains !

Teaser ! La semaine prochaine un compte-rendu par Cécile !... Et puis, il n'est pas mal du tout ... Même que je vais pouvoir prendre ma retraite !
Et n'oubliez pas John !

Les jeux

  • 7 wonders Duel (A. Bauza et B. Cathala chez Asmodée)
  • Ascension des Âmes Déchaînées (R. Dougherty, B. Kibler et J Gary chee Marabunta)
  • Blood Rage (Eric Lang chez Edge)
  • Blossom (chez Rebel)
  • Les Cités Perdues (R. Knizia chez Filosofia)
  • Insider (Akihiro Itoh, Daishi Okano, Kwaji et Kito Shinma chez Pixie Games)
  • Jaipur (Sébastien Pauchon, GameWorks)
  • King of Tokyo (Richard Garfield chez Iello)
  • Minivilles (Masao Suganuma chez Moonster Games)
  • Niwa (Wilfried Fort et Marie Fort chez Djeco)
  • Pagodes ( Arve D. Fühler chez Matagot)
  • Patchwork (Uwe Rosenberg chez Fun Forge) x2
  • Star Realms (R. Dougherty , D. Kastle chez White Wizard Games) x2
  • Twilight struggle (A. Gupta & J. Matthews chez GMT) x2
  • Terres d'Arle (Uwe Rosenberg chez Filosofia)
  • Prototype de Frédéric


Niwa, oct. 2019 Niwa - Typiquement le type de jeux à deux qui nous échappe d'ordinaire....

Les joueurs

  • AlainCM, Antonio, Bertrand, Bertrand II, Cécile, David, Elsa, Éric, Frédéric, Jean-Philippe, Magali, Natacha, Noémie, Olivier, Rémi, Suzel, Vincent (Possom) et une nouvelle dont j'ai oublié le nom...
  • Alexis, Carole, Jean-Marc, Manu et Michaël
  • John, Stéphane 3 et Vincent (Bibou)


Pagode, oct. 2019 Pagodes - Jeu à deux... Non, non, pas de jeux de mots...

- page 1 de 17