Comptes-rendus › God save the John !

Le sémillant John nous décrit ses soirées chez les ludochons !

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, juillet 13 2018

John a avalé un noyau (d'olive)

Bon, à priori un rapport de bataille à la sauce Warhammer ne plaît pas a tout le monde... Du coup je vais vous parler olive.

L'olive est un fruit. Si si, exactement comme la tomate! Alors vos bananes, mettez les vous où je pense ! Seul, en cocktail ou amuse bouche, ou dans divers plats, l'olive (de préférence verte dans mon opinion) est une bouchée de fraîcheur plaisante. Mais certains oseraient dire de l'olive qu'elle est traîtresse. Oui je sais c'est difficile à croire, mais certains pensent des fruits qu'ils sont sucrés. Quels malappris! Je vous parle de cette croyance dans la traîtrise car je fus moi même trahis en cette douce soirée Ludochonne.

La soirée commença avec une forte agréable partie de Pandemic: Montée des eaux. Moi, Noémie, l'Orque, Coka et Cyril (le joueur de jeu de plateau StarCraft!), avons été de parfaits ingénieurs et avons protégé les Pays Bas d'innombrable inondations. Jusque là, tout va bien, hormis quelque soucis d'orientation, dans un pays où la désignation des régions fut, semble-t-il, faite par une loterie de lettres de l'alphabet. Je me permets de me mettre de l'avant en précisant que le coup gagnant fut de mon cru, (et fut de toute beauté) !

Hero realms

Passons à la trahison maintenant. Noémie, collègue ingénieur du jeu précédent, voisine d'un moment, et Ludochonne de grande qualité me dit, nez a nez, "je ne suis pas ton amie!". Il suffit d'une partie d'Hero Realms, pour que je me retrouve sans une amitié sur laquelle je comptais et qui m'apportait grande joie.
Le pire c'est qu'elle a gagné la dite partie...
C'est fourbe une Noémie...


P.S. Certains l'auront peut être deviné mais c'est la "sainte" Olivier aujourd'hui!

vendredi, juin 29 2018

John 40K (tant que cela n'est pas 40 000 John!)

Rapport de mission -Secret impérial, pour les yeux de l'empereur de Terra uniquement-

An 40xxx, base reculée de la planète Arktes 7.

Les ténèbres du Warp se propagent.

Après le soudain silence total de la planète, mon escouade est appelée à l'action. Nous nous allions avec une escouade de l'ost d'or, leurs lourds boucliers et armures d'Aurite sont une valeur sûre sur laquelle nous pouvons compter. L'Inquisition n'aura pas besoin de leurs laver le cerveau maintenant au moins... Le "Dominator", cuirassé intergalactique, fait son bond à travers l'immatérium sans soucis, nous arrivons en orbite de la planète. Elle a été Terraformée pour le pire. Nous sommes certains d'une invasion démoniaque. Nous avions tord. Après quelques scans, et la détection d'énergie psychique, nous décidons d'entrer dans les téléportarium pour descendre sur la planète et explorer une ruine proche du pôle sud. La planète est loin de l'avant post glaciale des archives. C'est maintenant une sorte de marais acide. La ruine où nous arrivons est un dernier vestige d'une cité détruite et en train de fondre. Nous commençons a douté de notre mission. Même Nurgle le vile ne détruirait pas à ce point un écosystème, c'est comme si quelque chose cherchait à transformer la planète en un rocher invivable. Ce quelque chose ne nous laisse pas le temps de continuer les recherches.
Une créature monstrueuse, démoniaque en apparence mais entièrement alien et totalement incompréhensible psychiquement nous charge soudain! La créature fait au moins 4 mètres de haut, la gueule béante hurle un cri psychique qui perturbe même nos champions aguerris, notre escouade de purgateurs n'ont pas le temps d'user de leurs canons-psy qu'ils sont annihilés par une perturbation du Warp. Nous n'avons pas le temps de nous re-positionner, nos bolters storm ne semblent avoir aucun effet sur la carapace du monstre, l'ost d'or est trop loin pour nous protéger de la charge infernale, la créature manie 4 énormes sabres, avec acharnement elle découpe en charpie mes gardes, une troupe de Paladins. La gueule de la créature s’apprête à me dévorer mais les chevaliers d'or Custode arrivent de justesse à s'interposer. Ils encerclent la créature, boucliers levés tel un mur inébranlable, une volée assourdissante de tirs de leurs bolters puis une charge, sous les cris encourageants de leur capitaine. Un mouvement judicieux est parfaitement exécuté... Si cela avait été contre quoi que ce soit d'autre que ce cauchemar... La créature aurait été terrassée mais, transpercée de toute part et assurément morte elle se relève! Dans sa faim dévorante, elle attrape le capitaine de l’ost d'or et lui arrache le cou de ses crocs terribles. En tombant, la créature écrase un valeureux garde Custodes voulant aider son capitaine... Nous n'avons pas le temps de compter nos pertes. Un tremblement de terre et une nouvelle créature surgit soudain d'en dessous les ruines ! Deux fois plus grosse que le monstre mort à nos pieds! Un nouveau cri strident et nous sommes pris dans une attaque bio-électrique, les armures des gardes d'or faillissent et la bête leurs tombe dessus, d'énormes griffes les taillades en morceaux... Je suis le seul survivant...

Les ténèbres du Warp se propagent, et dans leurs ombres viennent les Tyranides. Que l'empereur nous sauve.

Bref... Warhammer c'est fun! Vous devriez essayez ! Warhammer 40k Pour ceux qui n'ont rien compris au texte, formation au jeu de figurines Warhammer 40K

vendredi, juin 22 2018

John fondu des ludochons (ou alors c'est la chaleur)

"Il fait chauuud
Pas très beauuuu
Juste trop chauuud
Sur les dunes torrides de Bourgoin-Jallieu
Les chameaux
Pas très beauuuux
Ont trop chauuuuud
Sous le soleil rayonnant
Allez mettons fin à ce chant."

Je risque de copier coller ce cri d'agonie devant nombreux de mes billets... Avec ces températures désertiques, normal. Enfin, un bon verre d'eau, une barre glacée "Snickers" et c'est parti pour un petit billet. Ah oui cela intéressera peut être certains d'entre vous de savoir que la "chanson" écrite plus haut est inspiré du manga "One Piece".

Wendake Wendake - les espoirs de John ont fondu aussi...

Je tergiverse, je tergiverse. Pourquoi ? Parce que honnêtement je ne sais pas quoi dire de "Wendake". C'est un bon petit jeu mais... Pas tout à fait à mon goût. La carte étant un peu petite, mes pauvres petits indiens n'ont pu trouver leurs place dans le monde... Je ne sais pas si c'est politiquement correct que de dire que c'est la menace jaune qui emporta la partie ? Celle-ci fut commandée par le grand Raphael et je vais, plutôt que de parler de Wendake, parler de lui. Ou, plus précisément, parler de mes camarades de table. Pour commencer Raphaël, si je consulte ma mémoire récente, il me donna la plus succincte et précise explication des règles que je n'ai entendu aux Ludochons. Avant que certains ne s'offusquent, de nouveau : je ne me souviens que de peu d'explications de règles... Ce n'est pas pour dire que je ne sais plus jouer aux jeux des semaines précédentes ! Terraforming Mars il faut lancer des bombes nucléaires sur les forêts, Quartermaster il faut couler les avions en Chine, Dice Forge il faut jouer les meilleures cartes, etc...
Bref donc, monsieur R. donne de bonnes explications d'un jeu avec quand même beaucoup de particularités. De plus notre gourou des règles est un joueur dynamique avec qui on ne s’endort pas! En face de lui il y avait la très charmante Magalie. Charmante mais... Sournoise. Relativement calme elle use de la même technique que moi. C'est à dire ne pas, justement, dire grand chose et faire sa petite vie tranquillement dans son coin. Malheureusement pour moi, à un joueur par coin du plateau de jeu, il n'y avait pas la place pour deux joueurs furtifs. Enfin, mais pas le moindre, Bertrand II le vil qui ne voulut pas me donner ses champs de maïs. Il est lui aussi tout à fait charmant, mais je resterais sur le fait qu'il ne m'a pas laissé avoir mes champs de maïs.

Voilà, voilà, une bonne découverte ludique surtout grâce aux Ludochons, que, comme toujours, j'ai hâte de revoir bientôt!

- page 1 de 10