Mot-clé - Kramer ou Kiesling

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, mars 4 2022

3 mars 2022 - Fables pour les jeunes nations

L'actualité nous faisait encore, en cette soirée, des clins d'oeil un peu tristes quand, sur une table, on a vu se déployer le jeu Tranquilité, dont les cartes jaunes et bleues ne peuvent que, paradoxalement, nous rappeler le bruit et la fureur qui s'emparent de nos écrans... Si l'on songe que nous avons aussi joué à It's a Wonderful World, il faut admettre que le ludochon sait faire le grand écart !

Race to Moscow, mar. 2022 Race to Moscow - Parfois, avec l'armée Sud vous avez plus envie d'aller à Moscou qu'à Kiev...

Mais nous restons un club de jeux, club, qui plus est, qui reprend peu à peu vie après cette longue période de pandémie, et cette double actualité pourrait nous lancer dans des débats sociologiques spécieux comme "Les antivax seront-ils des antinukes ou non ?" Débats qui rempliront vos programmes télé et de joie aussi bien les distingués experts en sociologie que les influenceurs incultes et que nous n'ouvriront pas (avant au moins la semaine prochaine).
Enfin, il est curieux de voir à quel point la covid parait loin (tant que vous n'avez pas à lutter contre elle) une fois que vous commencez à lire les procédures de survie en cas d'explosion nucléaire.

Cette soirée était surtout marquée par le retour des mentons dans notre club ! En effet, grâce au passe-vaccinal, nous avons de nouveau le droit de faire tomber les masques, et pour le coup nous avons redécouvert cette partie du visage, plus ou moins glabre et bien rasé pour les porteurs d'un chromosome Y et que nous dirions surmonté d'un joli sourire chez les XX si nous n'avions pas peur d'être un brin sexiste avec ce genre de remarque !
Bon, avouons-le, on respire mieux, mais pour ceux qui, comme votre serviteur, ont un physique de radio c'est le drame ! D'autant plus que, comme nous l'avons déjà signalé aux ludochons, une étude prouve que le masque nous rend plus beau !

AlainCM, pour résoudre ce problème nous a spontanément proposé de mettre le masque sur le sommet du crâne... Certes, cette solution a des qualités ; généralement les personnes croisées vous sourient spontanément dès qu'elles vous voient, mais cela ne résout pas tous les problèmes des physiques de radio qui peuvent avoir un occiput, aussi voire plus glabre, que leur menton, et qui pourrait voir celui-ci s'irriter du contact de ce couvre-chef peu usuel....
Bref la discussion est encore ouverte et l'on voit que les ludochons sont en proie à d'intéressants débats...

Pessoa, mar. 2022 Pessoa - Qui suis-je ? Tout un jeu et une oeuvre pour essayer de répondre !

Votre serviteur saluera aussi la présence de Pessoa sur nos tables, puisqu'il n'est pas si fréquent que le jeu s'intéresse à la la littérature comme nous l'avions évoqué.... Cela nous poussera sans doute à compléter nos bibliothèques, même si son destin plus tragique ne manquera pas de nous inquiéter.

PS: "Fables pour les jeunes nations" est un recueil de Pessoa.
PS 2 : Encore plus foutraque que d'habitude ce billet !

Les jeux

  • 6 qui prend / 6 nimmt ! (Wolfgang Kramer chez Amigo)
  • The Artemis Project (Daryl Chow et Daniel Rocchi chez Super Meeple)
  • Les Châteaux de Bourgogne (S. Feld chez Alea)
  • Oltréé ( Antoine Bauza et John Grümph chez Studio H)
  • Pessoa (Orlando Sà chez Geek Attitude Games)
  • 1941 Race to Moscow (Waldek Gumienny chez Asyncron)
  • Scythe (Jamey Stegmaier chez Ghenos games).
  • Tranquilité (James Emmerson chez Lucky Duck Games)
  • It's a Wonderful World (Frédéric Guérard chez La boîte de Jeu)

Les joueurs

  • David, Eric, et Maude
  • Alexis, Franck, Marie, Michaël II, et Romain
  • Cyril (Atom), Elsa, Gian-Maria, et Tibi
  • Frédéric, Olivier et Philippe
  • Bertrand II, Julien et Vincent (Possom)
  • Cécile, Noémie et deux nouveaux
  • Alain CM, Manu, Michaël, Séverine, et Vincent (Tcho)


Artemis, mar. 2022 Artemis - qui est aussi la déesse des accouchements (et là, je ne sais _vraiment_ pas quoi faire de cette info !)

vendredi, février 11 2022

10 février 2022- Le pays des Lumières n'a plus de courant

Certains se demandent parfois pourquoi certains d'entre nous prennent un plaisir rare à se rendre à nos séances le jeudi soir... Pourquoi donc en plein hiver est-il si important de rejoindre Bourgoin-Jallieu pour aller jouer ?
Cela tient, souvent, à ce que notre univers habituel parait bien moins simple et sympathique que les plus complexes de nos règles (et il y avait pourtant du "costaud" hier soir).

Oltréé, fév. 2022 Oltréé - Pas de trouille pour nos patrouilles car ce n'est pas la pat patrouille ! (slogan abandonné)

Des preuves ? Ouvrez votre media préféré, et vous verrez qu'il est assez facile d'être pris en ce moment par un certain vertige. Commençons doucement... Rendons-nous au Canada, où nous nous pourrons voir des camionneurs (tiens, on en parlait il y a peu) crier avec force leur amour de la liberté (c'est beau), perchés sur un camion diesel géant en agitant un drapeau conféré (c'est plus troublant).
Comme nous sommes au pays des Lumières, on pourrait invoquer celles-ci mais curieusement, ce débat sur la définition de la Liberté et de ce que cela signifie, semble un peu escamoté, et on laissera de côté La Boétie, Tocqueville ou John Stuart Mill, à tort, pour quelques chroniqueurs, bons pour l'audimat, mais plus ou mois inspirés....
Pour avoir des Lumières, il faut du courant et, de nos jours même sur ce sujet, on trouve des quidams prêts à s'étriper avec méthode devant les caméras !

Puisqu'on était sur la Liberté , passons à la Fraternité, articulation nécessaire entre la liberté et l'égalité disait Cynthia Fleury... Vaste programme et là aussi nouveaux vertiges, d'un côté des soignants, des covidés longs dans la galère et de l'autre quelques défenseurs des théories parfois les plus étonnantes, rendant, toute sorte de fraternisation, assez vaine... Ne citons même pas, le cas d'un pays voisin, où un premier ministre proclamait vouloir laisser s'empiler les corps avant de partir à une garden party!

Si, à ce stade, vous ne ressemblez pas à un Cary Grant, à peine sorti de Vertigo, obligé de monter sur la tour Eiffel par les escaliers, asseyez-vous dans un Ehpad, ouvrez la télévision car il vous reste encore à explorer l'égalité. Et là, on découvrira que l'égalité des droits semble aujourd'hui un champ de bataille...

Oath, fév. 2022 Oath - A prononcer quelque part entre Ouch et Ouf...

Alors les ludochons dans tout cela ? Et bien c'est simple, c'est un lieu curieux, où des joueurs de différents âges, milieux et expériences, peuvent venir s'assoir tranquillement. Ils vont alors choisir ensemble quelques jeux pour la soirée, se mettre d'accord autour de règles qui décident de ce qu'ils peuvent faire (libres et égaux face aux règles), puis se quitter assez heureux de leur soirée et de leurs rencontres...
Jeux de société, jeu de société.

Les jeux

  • Boonlake (Alexander Pfister chez SuperMeeple)
  • Eclipse (T. Tahkokallio chez Ystari)
  • Everdell (Andrew Bosley chez Starling Games (II))
  • Hallertau (Uwe Rosenberg chez Lookout games)
  • Meadow ( Klemens Kalicki chez Asmodée)
  • Oath: Chronicles of Empire and Exile (Cole Wehrle chez Leder games)
  • Oltréé ( Antoine Bauza et John Grümph chez Studio H)
  • Savannah Park (Kramer & Kiesling chez Pegasus Spiele)

Délocalisés :

  • Carnival of Monsters (R. Garfield chez Gigamic)
  • 7 Wonders Architects (A. Bauza chez Repos Prod.)
  • Loading (Marc Paquien chez Lumberjacks)


Boonlake, fév. 2022 Boonlake - He built a cabin and a winter store And he plowed up the ground by the cold lake shore

Les joueurs

  • Franck, Steven et Wilfried
  • Cyril (Atom), Jori et Suzel
  • Eric, Gian-Maria, et Julien
  • Bertrand, David et Natacha
  • Guillaume, Magali et Séverine
  • Gaëlle, Michaël, et Vincent (Bibou le coyote)
  • Antonio, Michaël II, Olivier et Vincent (Possom)
  • Quelques délocalisés : Elsa, Cécile, Noémie et Vincent (Tcho)



Hallertau, fév. 2022 Hallertau - Un Rosenberg alerte ! Oh ?

vendredi, novembre 26 2021

25 novembre 2021 - Tout le monde...

Une séance des ludochons consiste d'ordinaire, si on prend un peu de recul, à convoquer toutes les époques et tous les lieux et pourquoi pas à se livrer à une douce rêverie sur le choc de ces "histoires" réinterprétées dans le jeu.

Yak, nov. 2021 Yak - Matériel et thème improbables ?

Ainsi, songeons à Yak, pensiez-vous qu'on puisse faire un jeu sur ce charmant ruminant dont la version sauvage peut aller jusqu'à peser une bonne tonne ? Non pas forcément ! Et puis, que n'apprend-on pas si on commence à se pencher sur le sujet ? Son nom scientifique, par exemple, est Bos grunniens ce qui veut dire bœuf qui grogne, car le yack ne meugle pas ! Que dire aussi du lait de yack (en fait de dri, sa femelle, parce que si vous essayez de traire un Yack cela pourrait se passer assez mal), qui est légèrement rose, et particulièrement nourrissant !

Keyflower et Anno 1800 pourraient, eux, nous emmener eux dans des périodes à la fois assez proches dans notre imaginaire confus (C'est dans la case "anglo-saxon") et, pourtant disjoints historiquement et dont les réalités étaient bien différentes... Quelle était la vie d'un colon américain en 1620, dos à l'Atlantique, et face à un continent relevant pour lui de la Terra Incognita ? Comment vivait son cousin anglais, qui, lui, était resté dans la mère patrie et qui vivra la Révolution industrielle presque deux siècles plus tard ?

Dans notre monde pressé, l'usage de la montre (Watch) ne nous trompe-t-il pas sur la réalité, et le cynisme, des choses ? Montres, symboles de nos drames de bons occidentaux pressés, alors que tout est déjà disponible sur nos marchés (Mercado de Lisboa) ? Et que dire des vikings (Vikings Gone Wild), figures légendaires, dont on ré-invente périodiquement une partie de la civilisation au gré de nos besoins ? Besoins qui sont, peut-être, symbolisés par un "toujours plus" qu'interprète délicieusement Q.E. ?

Watch, nov. 2021 Watch - Vendre des montres ou des armes ? Dilemme pour exilé suisse ?

Bref une fois couché, avant de sombrer dans un sommeil réparateur, mon esprit confus réalisait un étrange syncrétisme, en réalisant qu'un colon qui a découvert de nombreux produits américains, ne connaitrait jamais, lui, le lait rose... Que l'anglais, ouvrier à Birmingham, participerait au développement de la première puissance mondiale, mais qu'il le ferait sous un ciel plombé par les rejets des cheminées et de la combustion putride du mauvais charbon, loin des jardins royaux (Azul Queen's garden) ? Que retiendra le fier viking de ses voyages ? Est-il proche en cela du colon anglais ? De celui du XVIIe ou du XIXe ?

Le jeu ne procure pas que de bons moments, il offre parfois aussi d'étranges rêveries...

Anno 1800, nov. 2021 Anno 1800 - version pimpante et réjouissante des machines à vapeur, pré-bilan carbone...

Les jeux

  • Anno 1800 (Martin Wallace chez Iello)
  • Azul Queen's garden (M. Kiesling chez Next Move)
  • Carnival of Monsters (R. Garfield chez Gigamic)
  • Innovation (C. Chudyk chez Iello)
  • Keyflower (R. Breese & S. Bleasdale chez R&D games)
  • Mercado de Lisboa (Vital Lacerda et Julián Pombo chez Eagle Gryphon Games)
  • Q. E. (Gavin Birnbaum chez Board Game Rookie)
  • Vikings Gone Wild (Julien Vergonjeanne chez Lucky Duck Games)
  • Watch (Daniel Newman chez PD-Verlag)
  • Yak

Les joueurs

  • Bertrand II, Natacha, et Suzel
  • Eric, Manu, Olivier et Philippe
  • Alexis, Guillaume et Michaël
  • Elsa, Marie, Noémie, et Marie
  • Cyril, Juan-Maria, et Tibi
  • Cédrick, David, et Vincent (Bibou)


Q.E., nov. 2021 Q.E. - Le jeu où tu peux investir _absolument_ tout l'argent... que tu n'as pas ... Troublant...

- page 1 de 16