Mot-clé - Kramer ou Kiesling

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, mars 16 2018

15 mars 2018 - M. Phal au perchoir

Certains vont encore se demander à la lecture de ce titre comment nous allons pouvoir le justifier, voire nous attribuer de biens mauvaises pensées ou pratiques, à savoir un "name dropping" sordide, témoignant de notre peu de confiance, ou d'un besoin de reconnaissance un brin sordide..
Rassurez-vous rien de tout cela, nous réussirons "brillamment" à justifier ce titre et à rassurer nos propres membres qui sont, d'ordinaire, pour la plupart de fervents partisans du "Pour jouer heureux, jouons cachés".

Welcome Welcome - Bienvenu(e) chez les ludochons

Bon d'abord nous allons vous montrer que le blog des ludochons est doté d'une prescience formidable. En effet dans la presse nous avons découvert récemment quelques déclarations concernant le vin et un débat intra-gouvernemental où on a appris que le vin ne serait pas un alcool comme les autres... Diantre !
Votre serviteur, qui aime pourtant les choses embouteillées et peut louer avec ferveur tel ou tel grand cru, doit déclarer sa surprise: il ne lui viendrait pas à l'idée de défendre l'innocuité totale de ce produit, pourtant révéré. On se dit alors que cela faisait bien longtemps qu'on avait pas eu ce genre de médiocre polémique et que cela nous ramène presque à l'époque du chanoine Kir...
Et, qui vous avait promis de vous parler du chanoine Kir? Il y a presque un mois? On est fort !

Évoquons donc ce quidam surement un peu oublié (hors de Dijon). Félix Kir, fut un religieux, curé de diverses paroisses bourguignonnes à une époque où les religieux en robe longue étaient plutôt bien vus (même chargés et dans les transports en public). Si l'homme devint célèbre c'est que pendant la guerre, il prit le parti de la résistance, ce qui lui valu quelques inimités et d'être entrelardé de plombs (finalement tout le monde n'aimait pas les robes longues) par quelques tristes sires amateurs de pseudo-ce(r/l)titudes germaniques (il y a malheureusement des invariants finalement)...

Après-guerre, une grande partie du personnel politique fut renouvelée, et on décida de faire souvent confiance à d'anciens résistants, non pas parce qu'ils paraissaient vraiment plus compétents que l'homme politique moyen mais parce que leur attachement à l'intérêt de la France ne semblait pas trop sujet à caution.... Notons que certains tristes sires échappèrent à cette purge et que quelques uns des impétrants se révélèrent assez médiocres aussi.
Revenons au chanoine Kir, cette carrière le conduisit à la mairie de Dijon, puis à l'assemblée, à une époque où la soutane pouvait encore se porter là-bas... Mais il faut dire que si le chanoine Kir ou l'abbé Pierre, portaient certes des symboles religieux, leurs états de services étaient d'un autre niveau que ceux de ceux qui s'amusent à des effets de manches ou de cravates...
Qu'importe ! Cette carrière valut au chanoine Kir d'être associé définitivement à un alcool et lui permit de monter au perchoir de l'assemblée pour défendre le vin! Une autre époque...

Et là, une question : on a eu des personnes capables de défendre le vin au perchoir, (une idée fort discutable donc), mais qui a défendu le jeu ?
Certes, on a déjà vu une sénatrice jouer sur sa tablette en pleine session (Du name dropping ? Laurence Rossignol), mais ce n'est pas exactement pareil.... Vous avez compris que la réponse devient évidente : monsieur Phal !
L' "égérie" de Tric Trac, qu'on a déjà vu en robe (on y revient) a annoncé son "retrait / retraite" dans deux ans... Ce qui nous place en 2020, deux ans donc pour se préparer pour les législatives de 2022 (Je vous avais dit qu'on y arriverait)....
Maintenant quand on note le niveau des débats , je pense qu'il doit se préparer à un débat de haute tenue sur la nature de sa barbe (Hugo-lienne, Zola-cienne, Jaurès-sienne)... Ca promet!

20180315_orleans.jpg Orléans - Le pays de M. Phal.... Tout se tient

J'aurais bien aimé, à la place, vous parler de la séance des ludochons mais j'étais entre une table de Terraforming Mars mutique et une table d'Orléans assez dissipée où on a appris qu'on "ne faisait pas pipi dans sa voiture pour avancer" (sic), où on a entendu une déclaration d'amour à Cunégonde et où un joueur faisait des signes obscènes à l'abri (pensait-il) d'un un sac (troué)... Finalement, dire n'importe quoi est préférable et on va continuer à jouer tranquillement (et à ne pas vraiment vous en parler) !

Le billet de John est .

Les jeux

  • Azul (Michael Kiesling chez Plan B games)
  • The City (Tom Lehmann chez Gigamic)
  • Inis (Christian Martinez chez Matagot)
  • Karmaka (E. Boxerman et D. Burke chez Hemisphere Games)
  • Massive Darkness (R. Guiton, J.-B. Lullien , N. Raoult chez CoolMiniOrNot)
  • Orléans (Reiner Stockhausen chez DLP games)
  • Otys (Claude Lucchini chez Libellud)
  • Quartermaster General (Ian Brody chez Griggling Games)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)
  • Welcome (Benoit Turpin - Blue Cocker)


Terraforming Mars Terraforming Mars - Le party games de nos party joueurs

les joueurs

  • Jori, Karen, Stéphane 3 et Vincent (Bibou) sur Inis
  • Christophe, David, Éric, et John dans le noir
  • Bertrand II, Davy, Raphaël, et René sur Mars
  • Pascal, Stéphane (l'aff), Victor et XXX
  • Jean-Philippe, Laurent, Olivier, Vincent(Possom), Yannick (Lego) en guerre
  • Jean-Jacques, Magali, Manu, et Suzel à Orléans
  • Bertrand, Cédric, Alexis, Nelly, Noémie et Vincent (Tcho)
  • Alain de passage


20180315_quartermaster.jpg'' Quartermaster - Là pour les alliés, c'est triste...''

samedi, février 17 2018

15 février 2018 - Dé - cep - tion !

Je sais, certains vont me dire qu'ils ont attendu ce compte-rendu plus de deux jours ! Horrible ! Surtout que John lui avait rendu sa copie à temps mais qu'à cause de l'incurie de votre serviteur, son compte-rendu lui aussi a subi un léger décalage temporel!
Voilà, mais pour le rédacteur ce délai cache surtout une immense déception... Et oui, alors que certains tentent périodiquement de le flatter, il s'attendait à un déluge de messages d'encouragements ou au contraire de menaces... Du genre
"- T'as dix minutes pour nous pondre un compte rendu et je ferais tout ce que tu voudras !
- Si tu ne te dépêches pas, c'est macaroni jusqu'à jeudi!"
Je tiens à préciser que je vous laisse voir, dans ces deux phrases où se trouve l'encouragement et où se trouve la menace. Enfin je dirais quand même que les macaronis c'est vachement bon !

20180215_dream_home.jpg Dream Home - Les ludochons rêvent-ils de moutons électriques ?

Combien de messages donc? Rien, zéro, nib, nihil
À ce stade, je devrais me trouver sans idée, complètement sec à force d'avoir pleuré toutes les larmes de mon corps. Heureusement grâce à une rehydratation d'urgence, à base de liquides fermentés ou distillés, j'arrive à envisager les choses de manière pragmatique (ou à me duper moi-même avec une excuse des plus bancales)... En fait, ce silence est dû aux vacances des ludochons...

Et là, malgré une pensée étrangement obscurcie (L'eau minérale surement), c'est le drame !
- Quoi ? Les ludochons sont en vacances ?
Notez bien que votre rédacteur est des plus réalistes, et il a bien compris que depuis qu'on ne peut plus imposer aux nourrissons de travailler dans les usines de lames de rasoirs, les choses vont de mal en pis et qu'il faut bien accorder même à des êtres d'exception comme les ludochons, des (pardonnez-nous ce gros mot) congés !

Oui, mais... Le ludochon ne devrait pas partir en congés ! Il devrait passer ses congés chez les ludochons !

20180215_otys.jpg Otys - je pense qu'on a épuisé les blagues sur le thème de la plongée en une soirée !

Déception, donc ! Avec un D majuscule... Et n'hésitez pas à mettre les autres lettres en majuscules non plus !

Quoi ? On peut préférer, à une soirée chez les ludochons, aller se bousculer sur des montagnes éventrées par la cupidité des magnats de l'or blanc, pour glisser un peu vainement, dans des combinaisons aux couleurs émétiques qui ne peuvent se justifier que par la consommation de psychotropes ou par un daltonisme cogné, et qui permettent de mariner dans la moiteur de ses propres odeurs au milieu, paradoxe, d'un champ de glace . Glace elle-même issue d'une neige synthétique aux vrais composants chimiques et aux cristaux rendus tristement informes par nivellement! Terrible image et pitoyable activité !

Heureusement... Quelques ludochons résistent encore et n'hésitent pas à se regrouper même pendant les vacances surtout qu'ils savent que Cannes arrive et qu'il vaut mieux être d'attaque !

Les jeux

  • Azul (Michael Kiesling chez Plan B games)
  • Les Châteaux de Bourgogne (S. Feld chez Alea)
  • Dream Home (Klemens Kalicki chez Rebel)
  • Massive Darkness (R. Guiton, J.-B. Lullien , N. Raoult chez CoolMiniOrNot)
  • Otys (Claude Lucchini chez Libellud)
  • Splendor (Marc André chez Space cowboys)
  • Twinz ( Hervé Marly chez Cocktail Games et Space Cowboys)



20180215_chateau_de_bourgogne.jpg Les Châteaux de Bourgogne - un jour je vous parlerai du chanoine Kir

Les joueurs

  • Manu, Noémie, Olivier et Stéphane (l'aff)
  • Magali, Suzel, Vincent (Bibou) et Louane
  • Christophe, Éric, David, Jean-Philippe, et John
  • Guillaume², Noémie², Stéphane 3 et j'ai oublié...
  • Yoann de passage (et qu'il soit remercié)


Splendor Splendor - Classique ? Oui et c'est un compliment!

vendredi, janvier 26 2018

25 janvier 2018 - Un ludochon fébrile ?

Est-ce le changement de contexte qui a stressé les ludochons ? En effet alors que leur salle habituelle subit un petit lifting, les ludochons se regroupaient dans une salle attenante mais choisissaient des jeux qui peuvent laisser à penser qu'ils semblaient un peu angoissés par un avenir incertain....

Si certains semblaient déjà plongés dans les ténèbres (Massive darkness), sur deux autres tables, quelques uns se lançaient déjà dans l'organisation de leur survie avec Outlive. D'autre préféraient, eux, s'entraîner à observer avec soin leur environnement pour éviter toutes sortes de pièges avec Unlock ou Decrypto.

Outlive Outlive - Un jeu qui survit bien au passage du temps !

D'autres ont visiblement pensé que la survie ne pouvait plus s'envisager sur la terre et que le salut était dans la fuite, sur mer (Seafall) ou dans l'espace Projet Gaïa...
Mais certains étaient plus désespérés encore, ne voyant plus d'avenir que pour des robots peu malins (Twin tin bots) ou préférant simplement sombrer dans l'amer la bière (Le bien et le malt )....

Decrypto Decrypto - se mettre dans la rouge !

Pourtant, pourtant... Un auteur de passage, un prototype, une fréquentation record, de bons jeux, de bons joueurs, une bonne ambiance ! (Ouais, bon, le chroniqueur n'est pas au top!)

Les jeux

  • Le bien et le malt (A. Schmidt, M. Kiesling chez Plan B Games)
  • Decrypto (T. Dagenais-Lespérance chez le Scorpion masqué)
  • Massive Darkness (R. Guiton, J.-B. Lullien , N. Raoult chez CoolMiniOrNot)
  • Outlive ( Grégory Oliver chez La Boîte de jeu) x2
  • Projet Gaïa (H. Ostertag, J Drögemüller chez Z-Man games)
  • Seafall (Rob Daviau, JR Honeycutt chez Ironwall games)
  • Twin Tin Bots (Philippe Keyaerts chez Flatlined games)
  • Prototype aventure sur Unlock


Seafall Seafall - la campagne continue mais toujours pas de Rhum à la table (Des pirates qui tournent au Perrier!)

Les joueurs

  • Magali, Michaël, Olivier et Vincent (Bibou)
  • Éric, Jean-Philippe, Suzel, et Vincent (Possom) toujours en mer
  • Bertrand, Davide, Laurent, Nelly, Yoann et Frédéric Vuagnat
  • Cyril, David et John
  • Bertrand II, Davy, Manu et Yannick (Lego)
  • Guillaume, Raphaël, et René
  • Alexis, Jean-Jacques et XXXX
  • Alain, Guillaume (l'autre), Noémie (l'autre) et Zaggus


20180125_Le_bien_et_le_malt.jpg Le bien et le malt - Nous n' houblons pas quelque chose dans le titre ?

- page 1 de 10