Mot-clé - Kramer ou Kiesling

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, février 17 2018

15 février 2018 - Dé - cep - tion !

Je sais, certains vont me dire qu'ils ont attendu ce compte-rendu plus de deux jours ! Horrible ! Surtout que John lui avait rendu sa copie à temps mais qu'à cause de l'incurie de votre serviteur, son compte-rendu lui aussi a subi un léger décalage temporel!
Voilà, mais pour le rédacteur ce délai cache surtout une immense déception... Et oui, alors que certains tentent périodiquement de le flatter, il s'attendait à un déluge de messages d'encouragements ou au contraire de menaces... Du genre
"- T'as dix minutes pour nous pondre un compte rendu et je ferais tout ce que tu voudras !
- Si tu ne te dépêches pas, c'est macaroni jusqu'à jeudi!"
Je tiens à préciser que je vous laisse voir, dans ces deux phrases où se trouve l'encouragement et où se trouve la menace. Enfin je dirais quand même que les macaronis c'est vachement bon !

20180215_dream_home.jpg Dream Home - Les ludochons rêvent-ils de moutons électriques ?

Combien de messages donc? Rien, zéro, nib, nihil
À ce stade, je devrais me trouver sans idée, complètement sec à force d'avoir pleuré toutes les larmes de mon corps. Heureusement grâce à une rehydratation d'urgence, à base de liquides fermentés ou distillés, j'arrive à envisager les choses de manière pragmatique (ou à me duper moi-même avec une excuse des plus bancales)... En fait, ce silence est dû aux vacances des ludochons...

Et là, malgré une pensée étrangement obscurcie (L'eau minérale surement), c'est le drame !
- Quoi ? Les ludochons sont en vacances ?
Notez bien que votre rédacteur est des plus réalistes, et il a bien compris que depuis qu'on ne peut plus imposer aux nourrissons de travailler dans les usines de lames de rasoirs, les choses vont de mal en pis et qu'il faut bien accorder même à des êtres d'exception comme les ludochons, des (pardonnez-nous ce gros mot) congés !

Oui, mais... Le ludochon ne devrait pas partir en congés ! Il devrait passer ses congés chez les ludochons !

20180215_otys.jpg Otys - je pense qu'on a épuisé les blagues sur le thème de la plongée en une soirée !

Déception, donc ! Avec un D majuscule... Et n'hésitez pas à mettre les autres lettres en majuscules non plus !

Quoi ? On peut préférer, à une soirée chez les ludochons, aller se bousculer sur des montagnes éventrées par la cupidité des magnats de l'or blanc, pour glisser un peu vainement, dans des combinaisons aux couleurs émétiques qui ne peuvent se justifier que par la consommation de psychotropes ou par un daltonisme cogné, et qui permettent de mariner dans la moiteur de ses propres odeurs au milieu, paradoxe, d'un champ de glace . Glace elle-même issue d'une neige synthétique aux vrais composants chimiques et aux cristaux rendus tristement informes par nivellement! Terrible image et pitoyable activité !

Heureusement... Quelques ludochons résistent encore et n'hésitent pas à se regrouper même pendant les vacances surtout qu'ils savent que Cannes arrive et qu'il vaut mieux être d'attaque !

Les jeux

  • Azul (Michael Kiesling chez Plan B games)
  • Les Châteaux de Bourgogne (S. Feld chez Alea)
  • Dream Home (Klemens Kalicki chez Rebel)
  • Massive Darkness (R. Guiton, J.-B. Lullien , N. Raoult chez CoolMiniOrNot)
  • Otys (Claude Lucchini chez Libellud)
  • Splendor (Marc André chez Space cowboys)
  • Twinz ( Hervé Marly chez Cocktail Games et Space Cowboys)



20180215_chateau_de_bourgogne.jpg Les Châteaux de Bourgogne - un jour je vous parlerai du chanoine Kir

Les joueurs

  • Manu, Noémie, Olivier et Stéphane (l'aff)
  • Magali, Suzel, Vincent (Bibou) et Louane
  • Christophe, Éric, David, Jean-Philippe, et John
  • Guillaume², Noémie², Stéphane 3 et j'ai oublié...
  • Yoann de passage (et qu'il soit remercié)


Splendor Splendor - Classique ? Oui et c'est un compliment!

vendredi, janvier 26 2018

25 janvier 2018 - Un ludochon fébrile ?

Est-ce le changement de contexte qui a stressé les ludochons ? En effet alors que leur salle habituelle subit un petit lifting, les ludochons se regroupaient dans une salle attenante mais choisissaient des jeux qui peuvent laisser à penser qu'ils semblaient un peu angoissés par un avenir incertain....

Si certains semblaient déjà plongés dans les ténèbres (Massive darkness), sur deux autres tables, quelques uns se lançaient déjà dans l'organisation de leur survie avec Outlive. D'autre préféraient, eux, s'entraîner à observer avec soin leur environnement pour éviter toutes sortes de pièges avec Unlock ou Decrypto.

Outlive Outlive - Un jeu qui survit bien au passage du temps !

D'autres ont visiblement pensé que la survie ne pouvait plus s'envisager sur la terre et que le salut était dans la fuite, sur mer (Seafall) ou dans l'espace Projet Gaïa...
Mais certains étaient plus désespérés encore, ne voyant plus d'avenir que pour des robots peu malins (Twin tin bots) ou préférant simplement sombrer dans l'amer la bière (Le bien et le malt )....

Decrypto Decrypto - se mettre dans la rouge !

Pourtant, pourtant... Un auteur de passage, un prototype, une fréquentation record, de bons jeux, de bons joueurs, une bonne ambiance ! (Ouais, bon, le chroniqueur n'est pas au top!)

Les jeux

  • Le bien et le malt (A. Schmidt, M. Kiesling chez Plan B Games)
  • Decrypto (T. Dagenais-Lespérance chez le Scorpion masqué)
  • Massive Darkness (R. Guiton, J.-B. Lullien , N. Raoult chez CoolMiniOrNot)
  • Outlive ( Grégory Oliver chez La Boîte de jeu) x2
  • Projet Gaïa (H. Ostertag, J Drögemüller chez Z-Man games)
  • Seafall (Rob Daviau, JR Honeycutt chez Ironwall games)
  • Twin Tin Bots (Philippe Keyaerts chez Flatlined games)
  • Prototype aventure sur Unlock


Seafall Seafall - la campagne continue mais toujours pas de Rhum à la table (Des pirates qui tournent au Perrier!)

Les joueurs

  • Magali, Michaël, Olivier et Vincent (Bibou)
  • Éric, Jean-Philippe, Suzel, et Vincent (Possom) toujours en mer
  • Bertrand, Davide, Laurent, Nelly, Yoann et Frédéric Vuagnat
  • Cyril, David et John
  • Bertrand II, Davy, Manu et Yannick (Lego)
  • Guillaume, Raphaël, et René
  • Alexis, Jean-Jacques et XXXX
  • Alain, Guillaume (l'autre), Noémie (l'autre) et Zaggus


20180125_Le_bien_et_le_malt.jpg Le bien et le malt - Nous n' houblons pas quelque chose dans le titre ?

vendredi, décembre 1 2017

30 novembre 2017 - Vers de nouvelles hauteurs, vers de nouveaux horizons ? Non.

Les auteurs de jeux ne font aucun effort (sauf peut-être Yoann parce qu'il n'est pas très loin et qu'il fait deux têtes de plus que moi)... Non, les auteurs de jeux ne font aucun effort pour moi ! Ce qui est très important (pour moi) !
Voyez-vous, chaque semaine ou presque, il faut essayer de trouver un sujet bizarre qui pourra susciter la curiosité de mes camarades de jeux et leur permettre de constituer une encyclopédie des connaissances inutiles, des jeux de mots foireux et autres approximations ludiques. Or il arrive, comme hier, que les auteurs de jeux semblent avoir décidé de me savonner la pente...

Otys Otys - Le meilleur jeu du monde (de la semaine) pour Yoann

En regardant les jeux hier soir (Yokohama, Otys, Puerto Rico, Azul,...), j'étais presque tenté de faire un sujet sur l'architecture, quand tout d'un coup je m'aperçois qu'Otys s'écrit avec "y" et pas un "i" et pour un jeu qui n'est même pas publié par Ystari, je ne vois que comme explication, le besoin de pourrir mon vendredi matin. (Paranoïaque ? Non! Pourquoi ?)

Pas grave! Je vous parlerais malgré tout d'Elisha Otis (fondateur de la société éponyme, qui m'intéresse bien moins), en effet ce monsieur est celui-qui inventa un système de sécurisation des ascenseurs, présenté en 1853 (et pas comme je l'ai dit hier à l'exposition de Chicago de 1893, honte à moi). On s'en fout ? Pas vraiment. En fait, avant le développement de ces systèmes de sécurité, monter dans un ascenseur vous permettait d'éprouver un doux frisson d'angoisse! Si la montée pouvait vous procurer d'étranges sensations (dont il fallait préserver les femmes, créatures sensibles), la chute pouvait parfois être des plus brutales et vous contraindre à une proximité des plus gênantes avec un groom quelconque (certes sous forme de bouillie, mais tout de même).

Une fois assuré, avec ces systèmes que vous pouviez éviter de finir en steack tartare, vous pouviez alors construire des immeubles de plus hautes tailles et déplacer des élégantes, tout en leur assurant d'arriver fraiches et disposes, si ce n'est au 7ème ciel, du moins au 30ème étage.
Vous construisez un ascenseur et tout d'un coup, le monde prend de la hauteur! Vous m'accorderez qu'Otys aurait pu et dû s'appeler Otis...

Qui plus est, avec Otis, on aurait pu faire une transition magique via le "Sittin' on the dock of the Bay" d'Otis Redding, vers le jeu suivant Yokohama. De Yokohama, la ville et sa baie, le matériel foisonnant du jeu, vous en apprendra malheureusement assez peu...


Yokohama Yokohama - On apprendra malgré tout que Yokohama est une grande ville...

On aurait pu aussi parler de Puerto Rico et de son architecture coloniale, melting pot fascinant à la face sombre, mais sur le jeu (et même dans cette édition de luxe) les bâtiments restent de taille bien modeste. Azul évoque les azulejos et vous auriez envie de repeindre votre chronique en bleu et blanc, mais pour les besoins du jeu ils ont été chercher des couleurs moins connues.
{ Mode Calimero ON } Les auteurs de jeux ne m'aident pas... Non { Mode Calimero OFF }.

Heureusement, les ludochons sans doute énervés par la neige, étaient encore là nombreux pour passer, tous ensemble, une belle soirée ludique.
Et merci à Nelly pour les petits cadeaux...

Puerto Rico Puerto rico - l'édition qui brille d'un jeu brillant.

Les jeux

  • Azul (Michael Kiesling chez Plan B games)
  • Clans of Caledonia (Juma Al-JouJou chez Karma Games)
  • Geschenkt - Non Merci (T. Gimmler chez Amigo)
  • Keyflower (R. Breese & S. Bleasdale chez R&D games)
  • Otys (Claude Lucchini chez Libellud)
  • Puerto Rico : édition de Luxe (Andreas Seyfarth chez Ystari Games)
  • Queendomino (Bruno Cathala chez Blue Orange) x2
  • Yokohama (Hisashi Hayashi chez Okazu Brand)

Clans of Caledonia Clans of Caledonia - une compétition avec Yokohama "Qui aura fini les règles en premier ?"

Les joueurs

  • Alain, Magali, Nelly, et Yoann
  • Bertrand II, Manu, Noémie, et Rémi
  • Stéphane 3, Zaggus et XXX
  • Laurent, Lionel, Stéphane (l'aff) et René
  • Michaël, Olivier et Yannick (Lego)
  • Davy, Éric, Frédéric, et Vincent (Possom)
  • David, Jean-Jacques, Raphaël et Suzel



Keyflower Keyflower - Bah oui, il y a plein de nouveaux qui ne connaissent pas...

- page 1 de 10