Mot-clé - Cathala

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, septembre 6 2019

6 septembre 2019 - Le ludochon tourne au super et pas à l'ordinaire !

Il y a bien longtemps de cela (7 ans!) nous avions établi que l'une des caractéristiques du ludochon était d'être superbe... Certes mais certains objecteront encore, qu'une fois sortis de leurs salles de jeux où leurs fronts splendides concoctent des coups qui resteront dans la légende, ils ressemblent à n'importe quel autre bipède !
Nous aimerions nous inscrire en faux contre cette idée.

Barrage, sept. 2019 Barrage - L'eau plus difficile à contenir que le ludochon ?

D'une part, précisons d'entrée que le ludochon existe en différents modèles, diverses tailles et que pour ce qui est de la bipédie, nous n'en faisons nullement un pré-requis, et si que vous avez plus ou moins deux jambes nous vous accueillerons avec plaisir... Quant au fait de se fondre dans la masse, le ludochon tend souvent à s'en détacher ! Prenons une séance au hasard, celle d'hier par exemple, et vous verrez qu'on peut difficilement confondre un ludochon avec un quidam ordinaire.

Commençons par John, d'aucuns pourraient attribuer son originalité à son atavisme anglais mais connaissez-vous beaucoup de personnes qui peuvent porter un chapeau à plumes et autres brimborions avec décontraction? Et sans que cela choque ? Combien de solides gaillards peuvent vous vanter, au pied levé, l'intérêt scénaristique de My Little poney ? Tout cela en restant sympathique et crédible ?

John serait un exception ? Que nenni, prenons le cas d'une ludochonne dont nous maquillerons l'identité.
n03M!3 donc, circule d'ordinaire sur un remarquable vélo d'une discrète couleur située entre le jade et le vert d'eau et remorquant un chariot de courses...
L'équipage n'est déjà pas banal mais hier elle transportait en plus des barres de toit!
Pour une cycliste confirmée cela peut déjà nous troubler que va-t-elle faire avec ? Les installer sur son vélo? L'équipage en deviendrait fascinant... Non , l'hypothèse la plus raisonnable en cette période où le week-end ludochon approche et où Essen se profile, c'est qu'elle les retourne pour les transformer en un traîneau propre à tirer tous ses jeux....
Enfin, je crois,... mais l'hypothèse reste un peu raisonnable pour une ludochonne...

Le bien et le malt, sept. 2019 Le bien et le malt - Il faut bien faire attention à ne pas malt lire les règles !

Est-ce tout ? Et bien non, à sa table hier nous retrouvions hier Philippe, qui tente de cacher sa jovialité habituelle sous un "de toute façon je ne gagne jamais"... Cette assertion étant déjà fausse puisqu'il peut se montrer un russe tout-à-fait désagréable à Quartermaster! Et bien, c'est hier, alors que nous recevions de nouveaux joueurs (que l'on ménage d'ordinaire) qu'il a décidé de se payer une victoire propre et nette! Le ludochon ne peut rien faire comme tout le monde !
Pire, avec n03M!3, que leur a-t-il proposé pour les consoler de cette première expérience? De nettoyer le placard avec eux, tiens ! À mon avis s'ils reviennent c'est qu'ils ont le niveau de barjitude requis par notre association!

Continuons avec nos néophytes à une époque nous proposions un petit programme de formation, histoire de les faire entrer doucement dans le moule.... Visiblement, nous avons changé de méthode, à la place des classiques bien connus, on leur fait essayer Haspelknecht ! Imaginez ces pauvres malheureux tentant de résumer le lendemain leur soirée :
- Vous avez joué dans un club ?
- Oui, à Haspelknecht.
- Pardon ?
- Haspelknecht. Un jeu sur les origines des mines de charbon...
- ...
je vous assure que dès cet instant ils se sentent comme des ludochons, ils sortent du lot !

Bon, bien sur à ce stade, il faut bien avouer que certains ludochons eurent des soirées plus classiques ; à accumuler les cranes de quartz (Tzolk’in), à tenter de domestiquer les gouttes d'eau (Barrage), à redécouvrir les règles du brassage ou à brasser les règles (Le Bien et le Malt) ou à construire des châteaux propres à faire passer Louis II de Bavière pour un type plutôt sain d'esprit (CoMKL)...

Haspelknecht, sept. 2019 Haspelknecht - Aussi original que son nom ?

Les jeux

  • Abyss (B. Cathala & C. Chevallier chez Bombyx)
  • Barrage (S. Luciani et T. Battista chez Cranio Games)
  • Le Bien et le Malt (A. Schmidt, M. Kiesling chez Plan B Games)
  • Castles of Mad King Ludwig (Ted Alspach chez Bézier Games)
  • Haspelknecht (Thomas Spitzer chez Quined game)
  • Tzolk’in the Mayan Calendar (D. Tascini & S. Luciani chez CGE )

Les joueurs

  • Guillaume, Manu, Rémi, et Stéphane3
  • Bertrand II, Corinne, Jori, et Patrick (Paren)
  • Noémie, Philippe, et deux nouveaux David et Jean-Marc
  • AlainCm, Magali, Nelly et Olivier
  • Alexis, Vincent (Bibou), Vincent (Possom) et Yannick (lego)
  • Bertrand, Cyril (Atom), Davy et Éric
  • John de passage


Tzolk’in, sept. 2019 Tzolk’in - les têtes tournent (en) ronds, comme les ludochons ?

vendredi, juillet 26 2019

25 juin 2019 - Pire ou meilleur que de la mauvaise herbe...

Ce blog ludique qui est à la presse ludique ce qu'un souk, après un tremblement de terre et une tornade, est à un magasin de luxe de la place de la Madeleine; ce blog, qui n'hésite donc jamais à emprunter un raccourci douteux, et à ne pas le rendre, va aujourd'hui se poser une question de fond : le ludochon est-il une mauvaise herbe ?

Dans un premier temps, il convient comme dans toute bonne copie de philosophie de contextualiser et de nous demander ce qui nous amène à nous poser cette question et éventuellement à analyser un biais possible dans nos perceptions...
C'est simple, la semaine dernière, après des semaines de chaleur, nous ne nous sommes retrouvés que huit autour des tables de jeux et encore il a fallu compter sur l'efficacité de notre président qui force ses enfants à venir jouer pour maintenir le club à flots... Cette semaine alors que la canicule se prolonge dans le Nord-Isère, les choses s'annonçaient difficiles, d'autant plus que l'activité, sur le forum annonçant les présences, était languide....
Et bien, contre toute attente, dans cet environnement peu favorable, voilà d'un coup, qu'une troupe de ludochons apparaît à l'heure habituelle avec une certaine bonhommie.... Bref le ludochon, tel la mauvaise herbe semble bien vouloir pousser sur tous les terrains !

Fertility Fertility - Chez les ludochons tout est question de C/culture ?

Apprenez comme votre serviteur (qui a juste consulté son dictionnaire avant vous), qu'en botanique on ne parle pas de mauvaise herbe mais d' "adventice", c'est plus chic et encore une fois très pratique quand il va falloir dire ce que vous pensez du rejeton peu sympathique d'un voisin... "C'est une adventice", vos camarades plutôt généralement anglophones que latinistes, penseront sans nul doute que cela "sonne" comme "advance" et que c'est positif!
Apprenons toujours grâce à wikipedia (ne pensez pas que votre rédacteur ait la moindre culture), que l'adventice relève pour son étude de la malherbologie (si!).... Une adventice désigne donc une plante qui pousse dans un endroit sans y avoir été intentionnellement installée.... Cette plante pouvant avoir un impact positif ou négatif et c'est dans le second cas qu'on va l'appeler mauvaise herbe (et encore)!

Le ludochon est-il donc une adventice ? Et bien, par certains côtés oui! Souvent, alors qu'on ne l'attend pas dans ce rôle, on le voit apparaître au milieu des meilleures sociétés et lancer un "On fait un petit jeu?"... Il pousse donc bien dans les milieux les plus curieux et son action peut souvent être perçue comme positive pour l'ambiance, ou comme négative par la maîtresse de maison, qui avait prévu un déroulement plus tranquille de la soirée.
Mais, pour autant, est-ce que chez les ludochons, le joueur pousse "sans y avoir été intentionnellement installé"? Et bien non.

Carpe Diem Carpe Diem - Une autre philosophie chez les ludochons, qui pourrait aussi convenir aux plantes!

Au préalable, chez les ludochons, nous avons cultivé le joueur avec amour, nous le "plantons" pas, non, nous l'installons sur un terreau fertile de jeux, terreau riche de plusieurs centaines de jeux depuis des années, il bénéficie ensuite de l'entretien de jardiniers attentifs, d'autres joueurs, chacun spécialiste dans tel ou tel type de jeux... Grace à une inspection hebdomadaire, nous vérifions que ce traitement porte ses fruits et que le ludochon prospère. Chaque année, nous récoltons, ainsi, de nouveaux joueurs, avec des goûts riches et différents....
Mauvaise herbe ? Que nenni ! Belle plante !

les jeux

  • Battlestar Galactica (Corey Konieczka chez Fantasy Flight Games)
  • Bruxelles 1893 (E. Espreman chez Pearl games)
  • Carpe Diem (S. Feld chez Alea)
  • Les charlatans de Belcastel / Die Quacksalber von Quedlinburg (Wolfgang Warsch chez Schmidt Spiele) x2
  • Fertility (Cyrille Leroy chez Catch up games)
  • Kanagawa (Bruno Cathala, Charles Chevallier chez Iello)


Battlestar galactica Battlestar galactica - sillon? non cylon!

Les joueurs

  • David, Martine, Nelly, et une invitée
  • Emma, Olivier, Philippe et Raphaël
  • Cécile, Elsa, Magali, et Noémie
  • Alain, Éric, Vincent (Possom) et deux héritiers
  • Alexis, John, Manu, Michaël, et Rémi
  • Entrevus Zaggus et Laurent


Bruxelles Les ludochons ça décoiffe !

vendredi, mai 31 2019

30 mai 2019 - Un compte-rendu en relief !

Nous nous étions déjà auto-proclamé, il y a bien longtemps, meilleur blog ludique de l'univers (nord isérois), un titre largement mérité, au moins dans la catégorie "volume de *ù$#* débitées", plus que dans celle de la rigueur journalistique; il était temps cependant, pour renouveler l'admiration de notre lectorat -10 personnes vaguement déprimées le vendredi et heureuses de trouver une alternative à la lecture d'un n-ième document Excel -, il était temps donc, de fournir à ces lecteurs fidèles de réelles innovations !
Pour ce faire, nous allons, aujourd'hui, nous livrer à la réalisation du premier compte-rendu ludique en 3D! On aimerait vous dire que c'est une première mondiale mais comme nous vous l'avons déjà signalé la rigueur journalistique n'est pas notre métier et ce n'est pas si simple que cela à vérifier...

Pour ce faire nous allons utiliser des stéréoscopes. Le principe est le même que pour la stéréo pour vos oreilles, deux haut-parleurs simulent le volume pour que vos deux oreilles captent des sons légèrement différents... C'est là même chose pour les stéréoscopes où on a deux images une pour chaque oeil, principe qui est toujours d'actualités puisque c'est ainsi que l'on procède pour les films 3D, même si les images sont fusionnées dans la même image et que des dispositifs occultants (filtres de couleur, filtres polarisants). permettent d'en éliminer une partie.

Gentes Gentes - Une claque... mais parce qu'il y avait Raphaël à la table ! (Cliquez pour voir en grand)

Dans la minute confiture, nous préciserons que ce dispositif est plus ancien que la plupart des gens ne le pensent, en effet il est né bien avant la stéréo pour les oreilles et a été inventé par Wheatstone en 1838, qui avec des miroirs et des dessins réussissait à donner l'illusion du volume, mais le créateur souvent le plus mentionné est Brewster qui remplace les miroirs par des lentilles, ce qui rend le dispositif plus simple.
Et oui les images avant le son ! Remarquez c'est logique, essayez de synchroniser deux phonographes à manivelle et vous comprendrez pourquoi l'image était une meilleure solution!

L'explosion de la technique arrive avec la photographie, en créant des appareils à plusieurs objectifs, ou en jouant avec des slide-bars pour déplacer un appareil photo, ou encore en synchronisant plusieurs appareils on arrive à créer assez facilement des images stéréoscopiques....

Oauip,.... Me direz-vous mais là; on a surtout l'impression d'avoir bu et de tout voir en double.... Certes... Deux solutions soit il faut vous trouver un stéréoscope soit certains arrivent à voir la 3D en... louchant! Bref, il semble que cette performance ne pourra satisfaire que deux personnes, votre serviteur, et Yoann autre fan de cette technologie chez les ludochons !

Fuji Fuji - Oh, regarde la lave, on la voit bien...... Fffffffff !

Bon, pour relancer votre intérêt, on va faire un peu dans le people, sachez qu'un autre grand fan de stéréoscopie est Brian May, le guitariste de Queen (et oui!) il a d'ailleurs publié des photographies de Queen en 3D... Il est par ailleurs collectionneur d'images stéréoscopiques du milieu du XIXème....
Maintenant à vous de voir s'il vaut mieux voir Freddy Mercury en 3D ou entendre celui-ci en stéréo....

Attention, voici venu le temps de la pirouette finale : la 3D n'est pas sans signification pour des joueurs, elle rappelle aussi que nous jouons dans la réalité, avec des adversaires en volume et avec qui nous échangeons en direct en partageant de vrais plateaux et de vrais meeples....
C'est pour cela que même au milieu du week-end de l'Ascension, on trouvait encore quelques vaillants ludochons pour échanger autour de nos tables...

Res Arcana Res Arcana - pas besoin du relief pour mesurer la déroute de deux des joueurs !

Les jeux

  • Abyss (B. Cathala & C. Chevallier chez Bombyx)
  • Dicium (J. Thome chez Geek Attitude Games)
  • Fuji (Wolfgang Warsch chez Super Meeple)
  • Gentes Deluxe (Stefan Risthaus chez Spielworxx)
  • Res Arcana (Thomas Lehmann chez Sand Castle Games)
  • Space Explorers (Yuri Zhuravlev chez BLAM!) x2

Les joueurs

  • John, Magali, et Raphaël
  • Laurent, Olivier et Philippe
  • AlainCM, David, et Vincent (Bibou)
  • Elsa, Manu, Noémie, et Rémi


Dicium Dicium - sortir d'un labyrinthe, premier exercice de vision dans l'espace !

- page 1 de 28