Comptes-rendus

Semaine après semaine, les ludochons "au travail"...

Fil des billets - Fil des commentaires

Sous-catégories

jeudi, avril 9 2020

9 avril 2020 - Ne vous plaignez pas !

Aujourd'hui, il est de bon ton de se plaindre de notre confinement (même en en comprenant parfaitement les tenants, les aboutissants, et en le respectant). Et oui, nous, les ludochons, ne pouvons plus nous croiser et encore moins jouer ensemble...
Mais, histoire d'occuper mon propre confinement, je me dois de proclamer vigoureusement à la face de tous les ludochons : "N'avez-vous pas honte?"

En effet, aujourd'hui, nous nous plaignons de ce que nous faisons subir, en fait, semaine après semaine, à... nos meeples!

Et oui ! Que faites-vous de vos meeples entre deux parties? Et bah, "confinement", et, au mieux, ils sont en famille dans un sac plastique par couleur, parce que sinon c'est le gros dortoir avec tout le monde! Pour ce qui est de la distanciation sociale, c'est plutôt un échec, et attention, sans chauffage, sans éclairage, rien...

Distanciation sociale meeples, avr. 2020 Une distanciation sociale rarement mise en place chez les meeples !

Et pour sortir de la boite, ce n'est pas une pauvre dérogation qu'il leur faut fournir, que nenni, ce sont les règles du jeu, et oui, et ... le bon plaisir du satrape ,autrement appelé joueur ! Tu parles d'une liberté! Et au final, au mieux, tu fais un petit tour sur le plateau ! (Sur les conditions de vie du meeple)

Et le problème du masque ? Quand il s'agit de pimper ses figurines il y a du monde, la pâte fimo et l'acrylique coulent à flots... Mais là personne pour couvrir le système respiratoire de nos braves meeples... (Bon, il est vrai que certains joueurs ont reconverti leurs imprimantes 3D pour produire du matériel et que plusieurs sont passés à la couture de masques, qu'ils soient félicités !)
Masque pour meeple !, avr. 2020 Le masque artisanal a le vent en poupe... Vous attendez quoi ?

Revenons maintenant sur la question du logement ? Nous nous plaignons, à juste titre, du peu d'espace qui reste dans les immeubles et les appartements, mais avez vous déjà vu une pile de jeux chez un collectionneur compulsif ? On lésine rarement sur le nombre d'étages. Pire ? Pas de distance minimale entre les immeubles, pas d'arrière-cour pour donner de l'espace, non, généralement, c'est de l'optimisation au quart de millimètre dans les armoires!

J'entends déjà certains joueurs protester : "Pas du tout, je travaille à l'aménagement de mes boites de jeux, en achetant par exemple, des inserts luxueux qui agrémentent avec goût les boites les plus ordinaires!" . Les mêmes de nous expliquer que dans ce cas là, on pourrait qualifier cela de "home staging" pour meeples, du Stéphane Plaza pour ludopathes...
Jarnicoton ! Voilà une "menterie" des plus éhontées ! Ce "box-staging" vise la plupart du temps à faire tenir dans une même boite, le jeu de base et un nombre plus ou moins grand d'extensions, sans compter, les deux ou trois goodies que le collectionneur aura glané sur différents salons ! Bref d'ordinaire, les meeples se retrouvent parfaitement installés dans une boite de sardines (mais aux couleurs claires avec des rideaux "taupe") !

7 wonders, avr. 2020 7 wonders - La merveille tient-elle dans le taux de compression ?

Nous avions déjà évoqué le problème de la retraite chez les meeples et sur leurs conditions de travail donc nous n'y reviendrons pas, mais pour faire simple la course aux points oui, la retraite par points rarement !

Pourquoi donc tout cela me direz vous ? Et bien pour une sorte de capitalisme ludique, chaque joueur ayant à coeur de gérer sa ludothèque suivant des critères plus ou moins complexes, allant du relativement simple "avoir quasiment tout", à "avoir le meilleur jeu dans chaque catégorie", en passant par "avoir tous les jeux de mon auteur favori", ou "avoir les 100 meilleurs jeux de tous les temps", "posséder tous les jeux de train" ou des plus sentimentaux "garder les jeux que j'ai aimé" ou "ceux qui me rappellent de bons moments"...
Tout cela n'est pas forcément coupable, mais pour atteindre nos buts, nous jouons plus souvent la carte de la mondialisation que celle du circuit court....
Si le meeple est souvent confiné, il a souvent fait le tour du monde avant d'aller s'empiler dans votre placard... Songez que celui-ci a parfois été produit en Chine, mis en boite en Allemagne, renvoyé au distributeur américain, transmis à son pledgeur quelque part dans le monde, qui, en réfléchissant, ne l'aimera pas, pour, au final, être revendu à un joueur qui lui limitera les mouvements des meeples à un maximum d'une dizaine de sortie... Si un jour, il y a un virus qui passe par le bois peint, cela risque de se diffuser assez vite !

On peut d'ailleurs se demander si dans le fond de sa boite, le meeple organise des soirées diapositives où il projette sur les écrans les étapes de son parcours et ses voyages formidables, tout en se demandant ce qui fait qu'il est cloué depuis dans son intérieur... Lui aussi n'échappe pas à une attitude paradoxale.

Malgré tout cela, le meeple garde quand même sa bonhommie, et conserve une qualité remarquable en cette période, il reste bien confiné à l'intérieur de sa boite et il ne sort que quand c'est nécessaire...

jeudi, avril 2 2020

2 avril 2020 - À la casse !

L'être humain aime bien tout casser ! Et quand il est question de se briser lui-même, en mille morceaux, c'est un champion! Notez ainsi le nombre d'expressions qui contiennent le verbe "casser" et qui sont liés à notre physique.

Il trouve une tache harassante, elle lui casse le dos, ou les reins! Fut-elle pénible elle devient casse-pieds. Notez qu'elle peut aussi dans ce cas briser ses oreilles, ses attributs virils ou même son fondement. Puisqu'on a déjà mentionné les reins, en les brisant (une seconde fois ?) on peut se débarrasser d'un ambitieux, à défaut de lui... casser la gueule!
Les anglais vont même plus loin, et jamais à cours de paradoxe, ils ont été jusqu'à inventer l'expression "break a leg" (casser une jambe) pour se souhaiter bonne chance...

Bref, l'homme aime à se casser en petits morceaux , façon puzzle (on y reviendra), mais en cette période, il vaut mieux éviter de se casser quoi que ce soit....
Quoique, quoique... Il nous reste le casse-tête (et nous voici revenu revenu au "puzzle" anglais)...

Et oui, si vous êtes seul à la maison, ou tout simplement confiné avec des non-joueurs (parfois on manque de bol), il vous reste les casse-têtes (au sens large)... Bref, comme nous sommes désoeuvrés, nous avons interrogé quelques ludochons sur ce sujet et voilà ce qu'il en est ressorti...


À la base : les casse-têtes sont-ils des jeux ?

Les deux casses-têtes les plus traditionnels sont les puzzles et les casse-têtes (tautologie).

Pour les premiers, la plupart des joueurs vont souvent refuser de les faire entrer dans la catégorie des jeux pour les cantonner aux passe-temps... Les afficionados de ceux-ci vont vous affirmer au contraire qu'il faut pas mal de méthode, de persévérance pour arriver à boucler les plus compliqués et que placer une pièce tordue est équivalent à un beau coup. Votre serviteur qui en a longtemps offert à des proches vous recommande les puzzles "Michele Wilson" (mes préférés) et les "Wentworth", qui sont de vrais puzzles avec des pièces bien vicieuses et des motifs complexes (prenez un 1 000 pièces chez eux et vous comprendrez le problème).

Mentionnons, au passage, les jeux du type carré magique (9 cartes à ordonner en carré) qu'on peut rapprocher des puzzles (série des "jeux fous" des sorcières, tortues, avions,... chez Artus Games).

Citons ensuite les "vrais" casse-têtes, et c'est Stéphane qui les rappellent à notre bon souvenir (la série "Cast Puzzle")... Généralement en bois ou en métal ils consistent d'ordinaire, à réaliser des manoeuvres plus ou moins subtiles, dans un ordre précis. Bon, ils tiennent souvent du fidget et ils ne sont pas forcément rejouables très souvent une fois qu'on a compris le truc, sauf pour énerver quelques camarades (ce qui peut être ludique)...mais ils peuvent vous faire passer quelques bons moments...

Les casse-têtes "évolués"

Dans la même idée que les précédents, il y a les casses-têtes dont la résolution prend nettement plus de temps et qui sont un peu plus difficiles notamment à cause de la complexité de certaines méthodes de résolution ou de la complexité des enchaînements.

Cubing, avr. 2020 Cubing - Du simple au un peu plus violent....

Citons la grande famille des "cubes", et il y en a certainement un chez vous et il peut être temps d'apprendre à le résoudre (Note de l'auteur, ce n'est pas si compliqué), et cela fera travailler votre mémoire et votre coordination!

Il y a aussi la grande série des "labyrinthes". Ceux de notre enfance étaient de plus ou moins gros objets en bois avec pour les plus évolués des commandes sur le côté (le fameux Brio qu'on admirait chez les voisins) , mais depuis on a fait mieux... Votre serviteur vous recommande les Perplexus, notamment le modèle epic, et Nelly vous invite à pratiquer la série des Eureka 3D ainsi que les assez sournois et redoutables InsideZeCube.

Labyrinthes, avr. 2020 Labyrinthes - Elle est où la bille ?

Les casse-têtes à "niveaux"

Certains casse-têtes jouent, eux, la carte de l'évolutivité; on doit résoudre des problèmes mais par ordre croissant de complexité. Le plus connu est sûrement l'historique Rush hour (vraiment bon et à la thématique forte) chez Thinkfun, il a de nombreux successeurs et on trouve un certain nombre d'entre eux chez l'éditeur Smart Games qui semble plébiscité chez nous.
Chez les ludochons, on a beaucoup aimé :

  • Rush hour - le modèle historique
  • Anti-virus - le thème est discutable en ce moment, mais c'est l'un des plus agréables et si la filiation avec Rush hour est évidente, mais les mouvements en diagonale et les pièces plus complexes renouvellent largement le genre en troublant nos habitudes.
  • Titanic - Sauvons le maximum de passagers! Il ajoute aux mouvements des bateaux, l'obligation de récupérer les nageurs dans un certain ordre.
  • Les pingouins patineurs, après la pandémie, le réchauffement... Pour le thème ce n'est guère plus joyeux mais il plaît bien..
  • Mais aussi Au voleur, cache-cache, Monstres Cannibales (votre serviteur aime beaucoup celui-ci) ,...
  • les jeux de poche de la série "IQ"...


Casse-têtes évolués, avr. 2020 Un virus à chasser et des monstres qui se gobent...

Plusieurs ludochons (Nelly, Yoann, Suzel, rien que cela!) ont aussi manifesté leur enthousiasme, pour le jeu : Greenrock Village - meurtre au théâtre
Notons qu'avec ce jeu on touche au jeu de d'énigmes ou de logique, ce qui constitue un nouveau pan entier de recherche... Une jeune confinée tient d'ailleurs au passage à ce qu'on mentionne le livre "Les énigmes de Sherlock Holmes" (et pour la paix du foyer je m'empresse de le faire!).

Greenrock village : meurtre au théâtre, avr. 2020 Greenrock village : meurtre au théâtre - un sans faute chez les ludochons ?

De vrais jeux pour se casser la tête

Le dernier jeu Greenrock Village - meurtre au théâtre nous amène, aussi, directement au jeu solo. C'est un genre qui n'est pas forcément prisé des joueurs (dans le jeu de société on préfère la société) ni des éditeurs... Mais il y a eu quelques réussites dans le domaine. Citons par exemple :

  • Vendredi, que notre président souhaite mettre en avant et qui avait été promu à l'époque largement par Vincent.
  • Onirim, qui avait eu un beau succès d'estime il y a quelques années.
  • Palm Island a été mentionné plusieurs fois
  • Noémie nous recommande le récent Lixso
  • Et Suzel nous recommande aussi de ne pas oublier le très bon Par Odin


Jeux solo, avr. 2020 Des jeux solo qui ont fait leurs preuves...

Les modes solos

Le mode solo consiste à adapter un jeu de société, pour qu'il soit jouable seul... Souvent on remplace les autres joueurs par un automate et il convient de réaliser la meilleure partie possible, ce qui est mesuré par un nombre de points
Certains ludochons apprécient ces modes solo, ou, au contraire, les détestent en les trouvant particulièrement tristes...
Citons:

  • Ricochet robot - Le mode solo de ce jeu est instinctif puisqu'on y joue, à plusieurs, finalement de manière autonome juste pressé par la vitesse des autres joueurs.
  • Agricola - L'un des gros jeu de ces dernières années et peut-être un de premiers dont le mode solo a été largement utilisé et pratiqué.
  • Tous les jeux modernes sont quasiment sortis avec des versions solos, il est peut-être temps de les tester (Scythe, Terraforming Mars, Wingspan,...)


Voilà on l'espère de quoi vous occupez un peu, sachant qu'il existe de nombreuses autres solutions pour continuer à jouer au delà des casse-têtes, comme les jeux videos, les jeux sur mobile, les sites de jeu, etc... On nous suggère même la gestion d'une classe à distance !

En tout cas restez chez vous, car c'est le coronavirus, et on l'apprend très durement, qui est un mauvais joueur...

PS : cependant ne restez pas trop en pyjama, car vous pourriez prendre des habitudes qui deviendraient troublantes à la rentrée...

jeudi, mars 26 2020

26 mars 2020 - Révolution intérieure !

Nos trois ombres complotistes habituelles, masquées, se tiennent, étrangement fixes, à une bonne distance les uns des autres, dans un recoin sombre du Nord-Isère...
Ah, la, la! On voulait se faire une petite révolution lors de la prochaine AG et là c'est le bordel! Comment veux-tu préparer quoi que ce soit avec ce corona virus...
- "Euh, je réfléchissais à un truc"... hésita Rouge
- Une première, pensa Jaune in petto.
- "Corona virus" cela veut dire "virus couronné", non?
- Oui. dit Jaune interloqué...
- Et bien procédure habituelle, Manifestations, et pour les porteurs, outils pointus et autres piques, et on chante en coeur "Ah, ça ira, ça ira les aristo-SARS à la lanterne..."
- Surtout pas ! Il faut lutter depuis la maison, et faire une sorte de grève de nos activités sociales... La goutelette ne passera pas par moi!
- Ah, regrette Rouge, j'avoue les révolutions d'habitude c'est assez sale et il y a de la projection; alors... et,... vous faites quoi à la maison?
- Bah,... Rouge,... on télé-travaille...
- Donc, tu fais la grève en travaillant à la maison... T'en as parlé à un syndicaliste?
- Ca leur a coupé le souffle... Donc, soit ils sont d'accord, soit ils ont déjà le covid...
- Pas un peu spécieux ton argumentaire...
- Jaune ? Jaune ?
On entend soudain une sorte de "pop" et une énorme aspiration bruyante...
- $"¤#, ... sérieusement, Rouge !... J'ai cru crever.... C'est quoi ces masques que tu nous a trouvé...
- Le top du top ! Des masques à bec, qui remontent au XVIII-ème et à la peste, ça sent un peu l'encaustique, mais c'est la Rolls!
- Ta rolls... Elle sent surtout l'âne faisandé fourré au durian !

La peste chez les ludochons, mar. 2020 Les ludochons - Collection Printemps - Été 2020

- Bon, bon, recadre Bleu, votre truc c'est mignon, mais comment on fait la révolution chez les ludochons ?
- Euh, là, il va falloir revenir aux fondamentaux, soit on les abreuve de courriers publicitaires, soit, corruption, on les achète en leur envoyant des jeux, ...
- Pas sûr... En ce moment, trouver une boutique ouverte... pas simple et... lécher des timbres, pas envie !
- Donc, on ne fait rien !
- J'ai l'impression que c'est l'idée générale...
- Pas très ludique, si on ne peut même plus comploter...
- Peut-être que si finalement, c'est très ludique! Le retour du jeu de société depuis les années 90 il a été porté par les jeux de société à l'allemande, eux-mêmes faits pour le jeu du dimanche, à la maison, en famille, alors
- Donc, on joue à la maison...
- Ouaip...
- Facile pour vous! Vos ados ne vous mettent pas minables à Terraforming Mars!
- Certes, mais il est temps de passer du JDS au JDF (jeu de famille)
- C'est pas un peu du marketing de Bisounours comme conclusion, ça ?
- Nours, précise Jaune, Nours, plus de bisou !

Les jeux

Les joueurs

  • Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ?

- page 1 de 164