Comptes-rendus

Semaine après semaine, les ludochons "au travail"...

Fil des billets - Fil des commentaires

Sous-catégories

vendredi, avril 20 2018

19 avril 2019 - Dans le baba et en exclu Lulu (dochons) ! "2"

Ce blog ludique est en peine déliquescence ! Voilà que le titre de nos billets ressemble aux pires créations de l'industrie cinématographique (et plus ou moins comique) française... De celle qui va affecter des numéros variables à des titres plus ou moins improbables, bref de celle qui pourrait tenir ce genre de dialogue:
- Bon pour votre film sur l'industrie du jouet, nous avons pensé à "Les Hottes 1"
- Euh... Je vois bien le jeu sur la hotte du père Noël mais je ne suis pas sûr que cela évoque bien le film...
- On s'en fout! Les hottes : on parle des jouets et tout le monde comprend et on capte le marché familial, le titre rappelle "les tuches" donc on peut faire une photo de groupes pour leurrer un peu les fans des nordistes, on joue sur le "hot" pour faire un décalage coquin avec l'héroïne sur des média spécifiques... Nickel ! De supers parts de marché....
- Ouais... Mais ça se passe à HongKong... Dans le marché du plastique... En plein été... Bref la hotte, elle ressemble plutôt à un container négocié par des hommes d'affaires...
- Euh! C'est bien une comédie, quand même ? Ouais! Donc décalage... On s'en fout du film...
- Oui, mais, c'est une comédie acide sur la mondialisation et le décalage entre le monde de l'enfance et le cynisme du trader de plastique...
- Bon si vous êtes financé par Arte, ce n'est pas un problème... Mais je ne veux pas le voir sur l'affiche ! Mon but c'est de remplir les salles, hein!
- Et le #1 justement, ça n'a pas de sens !
- Si, si les gens adorent les séries ! Soit ils ont aimé et ils veulent voir la suite, soit c'était juste moyen et c'est déjà rassurant par rapport au film d'arts et d'essais polémique sur l'action des jeunes Turcs au début du XXème....
- Euh, ça c'était mon précédent film...
- ...
- Bon, bon, bon,.... mais le #1, ce n'est pas une série !
- Et bien, simple, un film ce n'est jamais que le prequel d'une série qui n'existe pas.
- Ah.

Heureusement chez les ludochons nous ne sommes pas comme cela... En effet, hier il y avait encore et vraiment de l'exclusivité ! D'une part, Raphaël, a rejoué à Banquet royal, après un Terraforming Mars ça doit faire un choc quand même ! Cependant l'exclusivité du jour n'était pas là, en effet hier quelques joueurs ont essayé Century Eastern Wonders et Race to the New Found Land, pas mal hein !

Race to the New Found Land Race to the New Found Land - Bientôt chez vous, déjà chez nous...

À part cela, notre équipe de pirates a enfin fini de faire des ronds dans l'eau avec Seafall, un jeu commencé il y a quelques mois par de jeunes joueurs fringants fixant sur l'avenir un regard confiant en lançant leurs goélettes sur toutes les mers du globe... et qui se finit un peu comme une saoulerie maussade de vieux briscards, revenus de tout, dans un bouge de Libertalia. Notons aussi que dans le domaine du raid nous avions aussi des pirates du Nord, et des souris entreprenantes...

Banquet royal Banquet royal - début de l'explication : "ce n'est pas comme terraforming"

Intéressons nous maintenant à la dernière table de la soirée... Une table de Kemet jeu vanté avec force par Manu et John... Et bien avouons-le, pendant longtemps j'ai narré et usé jusqu'à la corde le récit de l'explication (désastreuse) de Container par Suzel mais je crois qu'on vient de trouver des challengers...
John et Manu c'est un peu les Dupond & Dupont de l'explication :
Cela commence avec la mise en place du jeu qui a plus tenu de l'impressionnisme (tu as l'impression d'une mise en place) que de la réalité photographique. Ensuite nous avons eu une explication à deux voix de la meilleure tenue : alternativement, ils prenaient en main une partie de la règle. Une bonne idée, si ce n'est que pendant leurs temps de pause au lieu de revoir la règle suivante ils allaient constater que la brillante explication fournie était erronée ce qui a conduit à une explication tenant du jeu de pistes....
Citons également de grands moments de comique de situation :
- Passe moi la carte hippopotame....
- Ok... Euh y'en a pas...
- Mais si... Ah... bah non...
Cela a culminé, lorsque 20 minutes avant la fin du jeu, John, tel un héros antique leva les bras et de sa voix de Stentor proclama :
"Au fait, avec Manu, on a mal joué, on n'a pas le droit d'avoir plusieurs créatures sur la même case..."
Renars et votre serviteur qui avions passé une partie de notre temps à nous faire rouler dessus par des porte-avions (et des porte-avions qui te roulent dessus c'est rare) avons apprécié la précision!

Quel club, quel club...

Century Eastern Wonders Century Eastern Wonders - deuxième volet de la trilogie - "Century 2" donc!

Les jeux

  • Banquet royal (Alain Rivollet chez Bankiiiz éditions)
  • Century: Eastern Wonders (Emerson Matsuuchi chez Plan B)
  • Kemet (Guillaume Montiage et Jacques Bariot chez Matagot)
  • Mice & mystics (Jerry Hawthorne, Mr. Bistro chez Filosofia)
  • Pillards de la Mer du Nord + Champs de Gloire (Shem Philips chez Pixie Games)
  • Race to the New Found Land (Martin Kallenborn, Jochen Scherer chez Z-Man games)
  • Seafall (Rob Daviau, JR Honeycutt chez Ironwall games)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)

Les joueurs

  • Raphaël, René, Bertrand II et Stéphane 3 sur Mars
  • John, Manu, Olivier et Renars en Égypte
  • David, Cyril, Raphaëla, Christophe et fils en souris
  • Philippe, Stéphane (l'aff) et Vincent (Bibou) en drakkar
  • Éric, Suzel, Jean-Philippe, et Vincent (Possom) dans les Caraïbes
  • Bertrand, Cédric, Éric 2, Laurent et Magali sur les nouveautés


Pillards de la mer du Nord Pillards de la mer du Nord - avec des champs de gloire en plus...

vendredi, avril 13 2018

12 avril 2018 - Dans le baba et en exclu Lulu (dochons) !

Attention! Hier soir, chez les ludochons, une exclusivité mondiale ! Si!
Hier soir, nous avons participé à la première partie de Banquet Royal avec le matériel définitif ! Avouons-le, il est pratique d'avoir un éditeur dans le club...
Bien sûr, au début, il était un peu rétif : la première partie ne devait-elle pas avoir lieu en présence de l'auteur ? Après une discussion entre passionnés, une clef de bras et quelques bourre-pifs de bon aloi, il est devenu évident pour Bertrand, que cela serait franchement super de nous proposer le jeu...

Banquet royal Banquet royal - Première sortie mondiale ! (On en fait un peu trop ?)

Bref, Bertrand, la barbe et la chevelure christique écarta les bras (bon d'accord, il n'avait pas le choix, on l'avait crucifié sur les placards) et dit "Venez et mangez en tous, ceci est mon jeu, livré pour vous"....

Le calvaire de Bertrand n'était pourtant pas encore fini :
"- Quoi ! Tu n'as pas retenu la variante "plateau plastifié" pour détermination du premier joueur par gobage de Flamby ? (Oui le ludochon propose de "vraies bonnes idées" parfois)
- Non.
- %$*à#! Dommage, tu imagines le buzz à Essen!
- Ouais, mais c'est un jeu fa-mi-li-al
- Ouaip... P't-être... Mais les enfants, je t'assure, ils auraient bien aimé "

Bon, à part cela, une partie marrante puisqu'on avait à la table Vincent et Raphaël prenant cela très au sérieux, et Magali et Olivier largués dès le premier tour...
Pour ceux qui ont lu le chapitre précédent de travers, une fois que vous aurez acheté "Banquet royal", NE gobez PAS les gâteaux en carton,... Parce que, s'ils sont jolis, ils ne sont pas très gouteux en fait,... et que cela ne peut se faire qu'en présence d'une personne connaissant la manoeuvre de Heimlich (nous, on a Magali mais pas vous !)


Viticulture Viticulture - On a au moins appris que Magali ne comprenait rien au vin !

À part cela, nous devons une fois de plus proclamer le miracle que représente l'association des ludochons, miracle qui éblouit le monde bien au delà des frontières de Bourgoin-Jallieu... Des preuves : dès l'origine, nous avons eu un international dans notre équipe... Certes, nous avons commencé doucement avec la Belgique, parce qu'à part une façon étrange (mais finalement plus logique) de prononcer huit ou wagon, on pouvait difficilement le repérer... Dans la longue histoire des ludochons nous avons donc eu, ainsi des joueurs en provenance de diverses régions.
Bien sûr, parfois cela peut poser quelques problèmes : les belges oui! Mais quand même des *%$"%$à de bretons ! Mais l'association s'est toujours enrichie de ces arrivées, et elle semble même réussir à intégrer l'inénarrable John !
Hier, cependant, nous avons franchi un cap, nous avons du letton !
- Du laiton ?
- Nan! Du letton de Lettonie ! (je me disais bien qu'elle ne marchait pas à l'écrit celle-là...)

Remarquez c'est précieux aussi, car le letton est rare en nos contrées... Quel prestige pour notre association ! Alors que vos collègues de bureaux, vous parleront de leurs correspondants anglais, ou allemands, ils ne pourront qu'être saisis d'une incroyable jalousie, lorsque vous mentionnerez le fait que vous jouez avec un balte !
Et puis, Riga, la Baltique, la reconstruction de la Maison des Têtes Noires.... Top classe !

À part cela, une soirée classique chez les ludochons, c'est à dire relativement improbable : un président qui ne prend pas le bon train, des joueurs qui parlent de piercing originaux, Olivier et Raphaël sur le même jeu, le plus grand joueur du club qui tente de passer pour une petite souris et des ludochons à la coiffe argentée qui jouent avec un os en mousse ou aux billes...

Mad trip Mad trip - Au moins le matériel attire l'attention !

Les jeux

  • Banquet royal (Alain Rivollet chez Bankiiiz éditions)
  • Lewis & Clark (C. Chaboussit chez Ludonaute)
  • Mad trip (Sébastien Darras et Charles Bossart chez Gigamic)
  • Mice & mystics (Jerry Hawthorne, Mr. Bistro chez Filosofia)
  • Stellium (Rémi Saunier chez Blackrock Games)
  • Viticulture (Alan Stone, Jamey Stegmaier chez Matagot)
  • Gravity stones (Johan Benvenuto et Bertrand Arpino chez Bankiiiz éditions )
  • Prototype Shogun² chez Bankiiiz éditions

Les joueurs

  • David, Philippe, Jean-Philippe et fils en souris
  • Alain, Nelly et Renars dans les étoiles
  • Bertrand, Éric, l'autre Éric et Suzel dans la caillasse
  • Magali, Olivier, Raphaël et Vincent (Possom) dans les vignes
  • John, Michaël et Noémie en explorateurs


Stellium Stellium - On joue encore aux billes ? Bah oui ! Aussi !

vendredi, avril 6 2018

5 avril 2018 - Dépendance

On ne parlera pas de la petite salle qui se trouve juste à coté de la notre et qui nous sert bien de dépendance lorsque notre quota de joueurs explose comme pratiquement tous les jeudis, car nous étions moins que la moitié des habitués en cette soirée. Le week-end Ludochons des 3 jours qui suit aura prélevé son lot de membres, qui lui n'est pas assez dépendant pour prendre sa dose la veille d'une orgie.

Sommes-nous dépendant ? Et si oui, de quoi sommes nous dépendant ?
A la vue du nombre de personnes présentes, nous pouvons affirmer que le gros des Ludochons n'a pas une dépendance déraisonnable, voire une addiction maladive, aux jeux de société ou en tout cas à cette soirée jeux. Il reste tout de même un petit groupe, présent à cette soirée, et qui ne s'est pas caché d'être tout de même là ce soir et d'avoir prévu de bien jouer ce week-end, que ce soit avec des amis, en week-end ludique, voire pour les plus férus, au festival du jeu de Valence.


Qu'est ce qui fait que ce petit groupe s'acharne à venir tous les jeudis soir ?
Il peut y avoir le fait de rencontrer du monde autour de sa table. C'est un moment d'échange où l'on peut s'enquérir de ce chacun fait, que ce soit ses futurs projets, de la santé des siens, ou des dernières trouvailles qu'il aura essayé et de ses retours critiques.
On a aussi le besoin irrémédiable de tout simplement jouer pour enfin se retrouver dans cette bulle qui nous permet pendant un moment de se détacher complètement du monde habituel pour vivre un moment particulier comme si nous étions dans une méditation profonde où l'on retrouve une réalité plus légère lors du décompte des points de victoire.
On peut aussi être présent pour faire des découvertes ludiques, qui nous permettrons à notre tour de les faire découvrir à d'autres, avec l'envie que cette boucle devienne aussi grande que possible, si ce n'est pas infinie.

Quoi que ce soit, on a l'impression que ces dépendances ne sont finalement pas si mauvaises que ça. Tant que l'on est pas dépendant de la grève des transports qui nous empêcherai de venir à notre soirée préférée, on est bien.
AIE !!! J'entends quelqu'un qui vient de crier dans un train !

Les jeux

  • Clank! (Paul Dennen chez Renegade Game Studios)
  • Edgar et Lucien (T. Camus, S. Gantiez, B. Mayeur chez Guru fabric)
  • Flamme Rouge (Asger Harding Granerud chez Lautapelit)
  • Zero (R. Knizia chez Asyncron)
  • Attack of the Jelly Monster (Antonin Boccara chez Libellud)


Les joueurs

  • Davy, Eric II, Guillaume II, Jean-Philippe, Noemie II et Suzel sur Flamme Rouge
  • Jean-Jacques, Magali, Manu et Vincent (Tcho) sur Edgar et Lucien
  • Eric, Raphaël, Vincent (Coyote) et Zaggus sur Clank!

- page 1 de 131