Comptes-rendus

Semaine après semaine, les ludochons "au travail"...

Fil des billets - Fil des commentaires

Sous-catégories

vendredi, décembre 3 2021

2 décembre 2021 - Pas d'Austerlitz mais pas d'austérité

Il fut une époque, quand votre rédacteur avait encore quelques neurones épars, où une séance un 2 décembre l'aurait inspiré... Parce que le 2 décembre c'est la grande date napoléonienne : celle du sacre et celle de la bataille d'Austerlitz.... Bref nous aurions pu nous demander, pour commencer, où était passé le fameux soleil d'Austerlitz alors que le la pluie et le gel nous entouraient... Oui, toujours attaquer par les sujets de fond (de l'air) !

Oui mais cela c'était le monde (ou le rédacteur) d'avant.... Parce qu'en termes de grands hommes et de grandes victoires pour le moment à l'horizon c'est plutôt morne plaine... Que l'on regarde, de droite ou de gauche, certains nous exhortent sans cesse à la grandeur, et chacun de proclamer, de manière tonitruante "sa" victoire ou "sa" vérité... Certes, mais d'où vient alors l'impression tenace que la plupart de ces tribuns sont des nains de jardin qui s'habillent de vêtements (de général, d'empereur, de révolutionnaire) trop grands pour eux et dans lesquels ils se prennent les pieds ?

Belfort, déc. 2021 Belfort - Tu veux jouer ? Ok, super, voilà ta plaque d'autocollants...

Alors ? Alors on joue (ou on danse c'est selon) dans ce monde d'après. A quoi ressemblent d'ailleurs nos jeux du monde d'après ? Est-ce que nous avons vraiment changé, pour plus d'authenticité, nous qui, ironiquement, portons des masques ? Et bien ce n'est pas sûr...

Regardons, le "pas si simple" et finalement plutôt malin, nouveau jeu du duo Kramer et Kiesling, Savannah Park. Le principe est des plus simples : il convient de regrouper les animaux bien proprement pour faciliter les safaris... C'est un bon jeu avec un imaginaire qui sent un peu le mauvais bilan carbone... Remarquez, sur la table d'à côté, nous étions à jouer à Fantastiques Fabriques! Visiblement, le jeu a été relocalisé (ils s'appelait Fantastic Factories) ça c'est à la mode, mais de là à dire qu'il véhicule des idées plus modernes, pas sûr ! :-)

On pourrait même sentir une certaine confusion chez certains auteurs qui les pousse à une sorte de fuite en avant... Prenez ainsi le jeu Belfort. Excluons d'abord le fait que le propriétaire du jeu a profité de ces petits camarades pour coller les autocollants sur son jeu sans se coller les doigts, quel malin (ou fourbe) !
Dans Belfort donc, vous retrouvez bien évidemment la belle forme pentagonale de la citadelle et là, vous vous attendez à un jeu sur Vauban, vous auriez donc légitimement envie de vous approcher de la table, quand, tout d'un coup, vous entendez "Oui mais ça c'est les gnomes !" ?!?!?
Bref vous apprendrez que Belfort doit plus aux gnomes et aux Elfes qu'à Vauban... C'est troublant... Ou alors c'est que Vauban était en fait un gnome ?

Fantastiques fabriques, déc. 2021 Fantastiques fabriques - Je rêve d'un jeu qui explorerait la dualité de la représentation des usines... Mmm, ça serait surement assez mauvais... contrairement à celui-ci !

Bref, en analysant ce phénomène, on sent qu'il est peut-être rassurant de se replonger dans les valeurs sures de notre imaginaire qui lui n'est ni d'avant, ni d'après, et à l'abri de pas mal de polémique... Almadi nous replonge ainsi dans un orient des mille et une nuits (qui fut surement plus sordide qu'on ne nous le présente), Explorers nous restitue nos rêves d'aventuriers, Fantasy Realms les grandes heures de la Fantasy, etc.

Que conclure de tout cela ? Rien ! Absolument rien.... Bâtir de sombres théories sur les jeux joués alors que pour certains, ils étaient là uniquement, parce que par hasard, en haut de nos piles de jeux dans nos domiciles, serait peut-être un peu vain, même pour vous amener, jusqu'ici, à la liste des jeux joués...

Explorers, déc. 2021 Explorers - Exploration qui a visiblement ravi les explorateurs... La fièvre plutôt que les fièvres.

Les jeux

  • Almadi (Mathieu Bossu & François Gandon chez Funnyfox)
  • Belfort (Jay Cormier, Sen-Foong Lim chez Pegasus Spiele)
  • Explorers (Phil Walker-Harding chez Ravensburger)
  • Fantastiques Fabriques (Joseph Z Chen, Justin Faulkner chez Lucky Duck Games)
  • Fantasy Realms (Bruce Glassco chez WizKids)
  • The Game (Steffen Benndorf chez Oya)
  • Hansa Teutonica (A. Steding chez Argentum Verlag)
  • Mercado de Lisboa (Vital Lacerda et Julián Pombo chez Eagle Gryphon Games)
  • Savannah Park (Kramer & Kiesling chez Pegasus Spiele)
  • Strike (F. Vohwinkel chez Ravensburger)
  • It's a Wonderful World (Frédéric Guérard chez La boîte de Jeu)

Les joueurs

  • Eric, Guillaume, Maude et Vincent (Bibou)
  • Suzel, Marie, Noémie, Serge et Séverine
  • David, Matthieu, Magali et, Olivier
  • Alain CM, Michaël, Manu et un nouveau Gilles
  • Frédéric, Nelly, et Vincent (Possom)
  • Franck, Michaël 2, Romain, Steven, et Wilfried


Savannah park, déc. 2021 Savannah park - J'ai fait rôtir des nuggets d'autruches... Peut-être un mauvais choix...

vendredi, novembre 26 2021

25 novembre 2021 - Tout le monde...

Une séance des ludochons consiste d'ordinaire, si on prend un peu de recul, à convoquer toutes les époques et tous les lieux et pourquoi pas à se livrer à une douce rêverie sur le choc de ces "histoires" réinterprétées dans le jeu.

Yak, nov. 2021 Yak - Matériel et thème improbables ?

Ainsi, songeons à Yak, pensiez-vous qu'on puisse faire un jeu sur ce charmant ruminant dont la version sauvage peut aller jusqu'à peser une bonne tonne ? Non pas forcément ! Et puis, que n'apprend-on pas si on commence à se pencher sur le sujet ? Son nom scientifique, par exemple, est Bos grunniens ce qui veut dire bœuf qui grogne, car le yack ne meugle pas ! Que dire aussi du lait de yack (en fait de dri, sa femelle, parce que si vous essayez de traire un Yack cela pourrait se passer assez mal), qui est légèrement rose, et particulièrement nourrissant !

Keyflower et Anno 1800 pourraient, eux, nous emmener eux dans des périodes à la fois assez proches dans notre imaginaire confus (C'est dans la case "anglo-saxon") et, pourtant disjoints historiquement et dont les réalités étaient bien différentes... Quelle était la vie d'un colon américain en 1620, dos à l'Atlantique, et face à un continent relevant pour lui de la Terra Incognita ? Comment vivait son cousin anglais, qui, lui, était resté dans la mère patrie et qui vivra la Révolution industrielle presque deux siècles plus tard ?

Dans notre monde pressé, l'usage de la montre (Watch) ne nous trompe-t-il pas sur la réalité, et le cynisme, des choses ? Montres, symboles de nos drames de bons occidentaux pressés, alors que tout est déjà disponible sur nos marchés (Mercado de Lisboa) ? Et que dire des vikings (Vikings Gone Wild), figures légendaires, dont on ré-invente périodiquement une partie de la civilisation au gré de nos besoins ? Besoins qui sont, peut-être, symbolisés par un "toujours plus" qu'interprète délicieusement Q.E. ?

Watch, nov. 2021 Watch - Vendre des montres ou des armes ? Dilemme pour exilé suisse ?

Bref une fois couché, avant de sombrer dans un sommeil réparateur, mon esprit confus réalisait un étrange syncrétisme, en réalisant qu'un colon qui a découvert de nombreux produits américains, ne connaitrait jamais, lui, le lait rose... Que l'anglais, ouvrier à Birmingham, participerait au développement de la première puissance mondiale, mais qu'il le ferait sous un ciel plombé par les rejets des cheminées et de la combustion putride du mauvais charbon, loin des jardins royaux (Azul Queen's garden) ? Que retiendra le fier viking de ses voyages ? Est-il proche en cela du colon anglais ? De celui du XVIIe ou du XIXe ?

Le jeu ne procure pas que de bons moments, il offre parfois aussi d'étranges rêveries...

Anno 1800, nov. 2021 Anno 1800 - version pimpante et réjouissante des machines à vapeur, pré-bilan carbone...

Les jeux

  • Anno 1800 (Martin Wallace chez Iello)
  • Azul Queen's garden (M. Kiesling chez Next Move)
  • Carnival of Monsters (R. Garfield chez Gigamic)
  • Innovation (C. Chudyk chez Iello)
  • Keyflower (R. Breese & S. Bleasdale chez R&D games)
  • Mercado de Lisboa (Vital Lacerda et Julián Pombo chez Eagle Gryphon Games)
  • Q. E. (Gavin Birnbaum chez Board Game Rookie)
  • Vikings Gone Wild (Julien Vergonjeanne chez Lucky Duck Games)
  • Watch (Daniel Newman chez PD-Verlag)
  • Yak

Les joueurs

  • Bertrand II, Natacha, et Suzel
  • Eric, Manu, Olivier et Philippe
  • Alexis, Guillaume et Michaël
  • Elsa, Marie, Noémie, et Marie
  • Cyril, Juan-Maria, et Tibi
  • Cédrick, David, et Vincent (Bibou)


Q.E., nov. 2021 Q.E. - Le jeu où tu peux investir _absolument_ tout l'argent... que tu n'as pas ... Troublant...

vendredi, novembre 19 2021

18 novembre 2021 - Juste après....

À la lecture de ce titre, je pense que l'échine de certains va se contracter à l'idée que le site des ludochons pourrait se livrer, lui aussi, à une apologie de Goldman (c'est la mode en ce moment) alors que d'autres pourraient, d'ailleurs, s'en réjouir...

En fait, si votre rédacteur avait été un journaliste (ça se saurait), il aurait pu trouver, paradoxal mais réjouissant (ma perversité intellectuelle sans doute), de choisir ce titre pour fêter un anniversaire, alors que le morceau évoque justement un temps ou un moment qui n'est d'ordinaire pas célébré ou mentionné puisque "juste après"... Mais bon, la Presse est trop sérieuse et les anniversaires des valeurs trop rentables sûres pour se permettre de céder à mes tentatives de sabotage.

20211118_khora.jpg, nov. 2021 Khora - Un choeur plutôt élogieux autour de la table.... Enfin moi, je vois que Bertrand a retiré ses lunettes.... Je me méfie !

Vous n'y comprenez rien? Quel est le rapport avec les ludochons ? Attendez un peu...
La semaine dernière, nous n'avons pas pu jouer dans le club en raison du 11 novembre, date particulièrement marquante, mais nous voilà le 18 et cette date est-elle pour autant moins importante ? Ne s'est-il jamais rien passé de notable un 18 novembre ? La bataille de Vertières, ça ne vous dit rien ? :-)
Bien sur, il n'est pas ici question de nier l'importance des dates et des fêtes historiques (surtout pas), mais celles-ci et votre rédacteur le regrette ont tendance à effacer tous ces autres moments qui font aussi la texture de nos existences ...

Ainsi puisqu'on parle du 11 novembre, se souvient-on que jusqu'à 11 heures certains artilleurs se sont empressés de vider leurs stocks d'obus (oui l'homme a de ces délicatesses et de ces petites attentions qui permettent de le différencier de la bête sauvage...). Certaines victimes de ces derniers et, o combien absurdes, bombardements, ont vu leurs dates de décès déplacées de quelques jours pour alléger, cela parait un "brin" illusoire, la peine des familles... Voici donc des moments effacés ou oubliés au profit de la "grande" date !
Puisque nous jouions hier, un 18 novembre, que se passait-il sur le front à cette date en 1918 ? L'homme ré-apprenait-il à marcher debout, sans crainte, osant jeter par dessus le parapet un regard presque serein sur l'adversaire...
Aparté : en effet, à cette date, de nombreux poilus étaient encore positionnés sur le front car on craignait que l'adversaire, qui est fourbe, ne nous joue un sale tour ! Quel vilain ! Rappelons comme l'a dit Desproges que "l'adversaire est bête car il croit que c'est nous l'adversaire !"
Les rats, de leur côté, se demandaient-ils, si leurs plus belles années n'étaient pas derrière eux ?

20211118_mercado_de_lisboa.jpg, nov. 2021 Mercado de Lisboa - Tu ne vas pas mettre ton poisson qui pue à côté de mes délicats primeurs ?

Ces petits moments ne construisent-ils pas aussi notre perception du réel ? Nous voilà, au contraire à saucissonner l'année en dates marquantes, début et fin de mois, saisons, vacances et rentrées, Noël et jour de l'an, puis nous augmentons la granularité pour découper notre journée en matin, midi et soir, en quart et demi, et ainsi de suite... Et nous sommes bien surpris, quand il nous arrive quelque chose un 18 septembre ou un 27 avril à 11h27 ou vers 18 heures, bref une partie de notre temps nous est volé chaque jour !

Ludochons ! Faites comme moi, luttez contre cela ! Mettez vos réveils à des heures improbables (5h43), donnez des rendez-vous à des heures indues
"- 12h13 ?
- Midi et quart ?
- Non, non 12h13..."

Ainsi apprenez que chez les ludochons, hier à une date, somme toute, assez quelconque, nous nous sommes réunis vers 20h33 après quelques explications de règles la plupart des joueurs ont commencé à jour vers 20h55 pour terminer dans un espace flou entre 10 heures et 23h39 (en gros). Et le plus extraordinaire c'est que pendant cette période, il y eut des rires, des grincements de dents, des réflexions, des mauvais et surtout (on espère) des bons moments... En fait, un beau moment de jeux dans un contenant aux contours flous !

Virtu, nov. 2021 Virtù - Pour les vertus, il faut parfois avoir des règles ! ;-)

Les jeux

  • Clank! dans l'Espace! (Paul Dennen chez Renegade France)
  • Les Contrées de l'Horreur (Corey Konieczka chez Edge)
  • Khôra : L'Apogée d'un Empire (Head Quarter Simulation Game Club chez Iello)
  • Mercado de Lisboa (Vital Lacerda et Julián Pombo chez Eagle Gryphon Games)
  • Saint Seiya : Deckbuilding (Maxime Babad et Nicolas Badoux chez Yoka)
  • Silverwood Grove (Jeff Pearce chez Great games)
  • Virtù (Pascal Ribrault chez Super Meeple)

Les joueurs

  • Eric, Guillaume, Julien et Michaël (2)
  • Franck et Steven
  • Bertrand II, Romain, Suzel, et Vincent (Possom)
  • Cyril, Juan-Maria, Stéphane 3 et Tibi
  • Alain CM, Olivier, Séverine et Vincent (Bibou le coyote)
  • Alexis, Manu et Matthieu


Silverwood grove, nov. 2021 Silverwood grove - plutôt touffu comme bosquet !

- page 1 de 174