Mot-clé - Assaut sur l Empire

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, novembre 24 2017

23 novembre 2017 - Le jeu est un voyage dans le temps

- Vous êtes vous déjà interrogé sur le rapport des joueurs avec le temps ?
- Euh, un vendredi matin ? À froid ?... Non !
Et bien, vous avez tort! Pour être tout à fait honnête il faudrait même s'intéresser aux différentes définitions du temps et de la relation des joueurs avec celles-ci.
Le plus évident, et c'est presque un lieu commun, c'est bien sur la perception du temps de jeu.... Chez les ludochons, vous verrez parfois des ludochons émerger d'une partie intense. en regardant presque hagards, l'horloge avec surprise, étonnés ne pas avoir vu le temps filer aussi vite... Ce qui est en soit parfois aussi paradoxal, puisque pendant ce temps perçu comme court, ils ont parfois conquis un empire, lutter contre des monstres (Campy creatures), naviguer sur toutes les mers du globe (Vasco de Gama), explorer l'univers.... Ce paradoxe est lui-même relatif (Un paradoxe relatif ! Conceptuellement, c'est chaud!) puisque les différences de goût à une même table peuvent faire que pendant ce moment fugace, un des joueurs peut s'ennuyer ferme et avoir lui l'impression de vivre mille vies (et d'ordinaire des vies trèèèèèèèèèèès longues et trèèèèèèèèèès peu passionnantes, et non je ne nommerais pas de jeux! Car wars pour me fâcher avec les vieux ?)...

King's road King's road - paradoxe temporel, un nouveau jeu ET un vieux jeu

Le temps fait aussi partie des éléments ludiques. Si on pense souvent aux meeples, jetons, pièces, billets,cartons et autres on mentionne rarement le temps... Pourtant il est souvent présent et sous des formes très diverses. Il peut vous la forme d'un timer vous contraindre à l'action rapide (Kitchen Rush) ou limiter votre temps d'action (Escape, Magic Maze...) ou faire partie des conditions de victoire comme tous les jeux basés sur les escape rooms (Unlock).
Le temps peut aussi être intégré de manière assez classique sous forme de tours, de manches, de rounds, etc... Les wargames vous expliquent régulièrement qu'un tour peut correspondre à une heure, un mois ou un an, et dans la plupart de nos jeux, le tour est une représentation virtuelle du temps qui passe. Dans certains jeux on va encore plus loin puisque c'est en fait du temps qu'on investit en jouant (Jenseits von Theben).

Le temps est partout dans le jeu ! Il l'est aussi dans l'univers du jeu, ainsi nos années sont rythmés par les saisons ludiques, en cette fin d'année nous sommes dans la période étrange où on explore avec fièvre les nouveautés d'Essen, tout en préparant notre liste de Noël (pour certains esseniens (ludiques et non bibliques) une sorte de liste de rattrapage)... Mais, bien au delà de cela, il y a les cycles longs, c'est des dizaines de jeux qui arrivent années après années sur les étals des vendeurs,...
Les jeux sont les premiers à subir ces cycles... On les voit apparaître, réapparaitre, en inspirer d'autres qui finissent par les supplanter, au gré des modes (les enchères, le placement des ouvriers,..)...
Dans ce flux, certains joueurs vivront dans leur temps essayant au jour le jour toutes les dernières nouveautés, luttant contre le torrent du temps avec pugnacité des plus redoutables.
D'autres joueurs, tenteront, dans cette rivière ludique, de fixer quelques moments et profiteront d'un ressac pour explorer dans le détail un jeu avant (après quelques temps) de reprendre le fil de l'eau ludique jusqu'au ressac suivant.
Quelques uns profiteront du concept de campagne et de legacy pour allonger le temps de vie d'un jeu et sembler ralentir un peu le flot impétueux des publications (Le jeu à usage unique pour lutter contre le temps ! Encore un paradoxe).
Certains descendront la rivière en se fiant au rencontre de hasard que leurs permettent les remous, qui font que parfois quelques jeux ressurgissent... Ces résurgences peuvent d'ailleurs être organisées par quelques archivistes qui semblent avoir embarqué sur leurs rafts quelques perles qu'ils veulent ré-ouvrir de temps en temps...

Campy creatures Campy creatures - Des films des années 50, des personnages des années 2000, un jeu de 2017

Et puis il y a le nouveau converti (appelons-le, par pure convention, Jean-Jacques), lui, muni d'une foi indéfectible, il a décidé, tel un saumon ludique de remonter le cours du temps et de ré-essayer tous les jeux des 10 dernières années, dans une sorte de pèlerinage ludique parfois aventureux...
...
- Hop, hop, hop, j'ai peut-être décroché mais tu as bien parlé d'un "saumon ludique"?
- C'est une image... Tu pourrais dire aussi... qu'il porte sa croix, celle d'un croisé du jeu
- Ouais... Mais quand même, un _saumon_... ludique... qui porte une croix ? Ca m'aide pas !
- Bah, c'est une allégorie; ça fait dix lignes que je truffe le billet de mots appartenant au champ lexical de la rivière, qui est une allégorie classique du temps... Je ne parle pas vraiment de saumon ou de Jean-Jacques...
- Ah... %@#%$ maintenant, je vois un saumon avec une banane et des cheveux gominés...
...
Mmm, côté temps imparti, cette chronique était déjà peut-être un peu trop longue car on a perdu des lecteurs visiblement...

Kitchen rush Kitchen rush - des sabliers recommandés par nos fans de jeux de gestion ! Si !

Les jeux

  • Campy Creatures (chez Keymaster Games)
  • Hero Realms (D. Kastle et R. Dougherty chez White Wizard Games)
  • Isle of Skye: From Chieftain to King (A. Pelikan & A. Pfister chez Mayfair games)
  • King's road (R. Knizia chez Grail games)
  • Kitchen rush (V. Bagiartakis et D. Turczi chez Artipia Games)
  • Lost Legacy (Hayato Kisaragi et Seiji Kanai chez Pegasus Spiele)
  • Majesty : une couronne pour le royaume (Marc André chez Hans im Glück)
  • Orléans (Reiner Stockhausen chez DLP games)
  • Star Wars : Assaut sur l’Empire (J. Kemppainen , C. Konieczka & J. Ying chez Edge)
  • Vasco de Gama (P. Mori chez Iello)


Hero realms Hero realms - au cours du temps, le concept d'un jeu se transporte d'un univers à l'autre...

Les joueurs

  • Manu, Noémie, Rémi et Suzel à Orléans
  • Alain, René, Stéphane (l'aff), et Yannick (Lego) dans le whisky
  • Bertrand, Davy, Jory et Raphaël en héros
  • Jean-Jacques, Florent, Lionel et Karima en mer
  • Frédéric, Guillaume, Maude, Olivier et Vincent (Bibou) sur plein de trucs
  • Christophe, David, Éric, John et Zaggus dans une galaxie lointaine
  • Bertrand II de passage après sa réunion

Majesty Majesty - Le killer du killer du succès de son auteur par son auteur ?

vendredi, septembre 29 2017

28 septembre 2017 - Ludochunta

Quelque part dans le Nord-Isère, près de Bourgoin Jallieu trois ombres se déplacent furtivement. Elles portent d'amples vêtements à capuche et chacune est parée d'une couleur précise : jaune, bleu, et rouge. S'ils écartaient les jambes et les bras, ils pourraient ressembler à des meeples, et c'est surement le but, mais comme ils se sont aperçus que cela leur donnait surtout une allure de hippie extatique qui aurait juste teint, façon new age, les costumes du KKK qu'il venait de faucher, ils s'en tiennent à des attitudes de comploteurs.


Flamme rouge Flamme rouge - Mode tour de France

Rouge (nous l'appellerons ainsi) se décide d'un coup à ouvrir la séance...
- Je vous ai réuni parce que la semaine prochaine les ludochons font leur assemblée générale et je pense qu'il est temps d'agir pour reprendre en main cette association !
- Faut voir... dit Bleu mais avec une urne à double fond et en empalmant quelques bulletins pour faire le compte on peut gérer... D'ailleurs dans le garage, je dois avoir différents modèles d'urne à mécanisme...
- Ca ne va pas être aussi simple que cela. reprend Jaune, Ils ont pris l'habitude de voter à main levée...
- Faut voir... Un mouvement de foule, quelques contraintes judicieuses et des prothèses de main... D'ailleurs dans le garage, je dois...
- ???
- Messieurs,... Reprenons, on va plutôt passer par l'influence et la corruption.... Qui sont les candidats déclarés ?...
- C'est un peu confus, précise le tatillon Jaune, visiblement Manu a été "déclaré" candidat , pas une mauvaise idée, bon camarade, sourire de Daniel Craig, bonne impression générale, et une gestion fiable des bonbons... Bon, un défaut quand même, c'est un homme et cela, dans la semaine, on ne peut rien faire...
- Faut voir... Deux briques, un peu de dextérité, un casque antibruit et hop... D'ailleurs,...
- Hop hop hop, et pourquoi pas un homme ? demanda Rouge se protégeant inconsciemment l'entrejambe
- Que des bureaux masculins, ces derniers temps... Accusation possible de sexisme, .... Le bordel ! Ca ne tiendrait pas trop, mais le bordel quand même...
- Bon on se colle un bureau féminin à 100% , Magali, Noémie et Sandra, et le tour est joué...
- Faut voir... Ca fait pas un peu beaucoup de grelu... de gonz... de ... de ... de "pink washing".
- "Pink washing" ? Sérieux ? Bon, à part cela c'est une bonne idée ?
- Bah non, parce que si on donne le poste de secrétaire à une femme c'est du sexisme.... Et à un homme c'est le plafond de verre... Et à priori on manque d'hermaphrodite.
- Ou alors Bleu va nous reparler de ses briques...
- Faut voir... Si les briques vous gênent vraiment... Deux boites de Mechs Vs Minions si vous préférez, bon m'est avis que le gars il préférerait des tenailles. D'ail...
- ...
- Bon on verra, et pour le trésorier, Bertrand II, un prof de maths.... C'est bien non ?
- Surtout pas objecte Jaune (un joueur que vous détestez quand vous expliquez une règle), on a déjà eu Davy et Alain, cela ferait penser que c'ets un poste limité à une catégorie socio-professionnelle, un privilège quoi... Et là on court des risques...
- Faut voir... Mater une révolution, cooool.... D'aill... Euh... D'accord... Bon... Constructif ... Euh... Raphaël ? Il sait compter il m'a mis 2800 points la dernière fois
- Trop dangereux, il va se renseigner, optimiser les placements et dans 6 mois on est le club le plus riche du Nord-Isère... Et ça va attirer l'attention et ça on ne veut pas
- Fred alors ? Homme de chiffre, présentable et tout et tout...
- Il ne peut pas. Il parait qu'il veut être parent d'élève, c'est dommage mais c'est une bonne formation pour la prochaine fois. Une fois que tu as géré la température de la soupe à la cantine avec des parents de génies incompris, tu peux tout gérer....
- Pt'être même du over-design, personne n'a demandé à préchauffer les meeples en hiver !
- Pas con... avec la gégène on doit pouvoir bricoler un truc... Faudrait que je la nettoie un peu...
- Tu me fais peur parfois...
- Jean-Philippe alors ? Grand costaud et habitué à la conciliation avec des cas difficiles
- Ouais mais il ne serait trop costaud ? Par rapport à nous ?
- Faut voir... Il a de bons genoux ?
- ...
- Éric alors ?
- Faut voir.... Il est costaud ET il a déjà un genou pourri ! Mais un type qui a passé des années à noter toutes les parties ça m'angoisse. M'est avis qu'il fait des dossiers....
- Bon si on n'avance pas, on va se retaper un fondateur et je croyais qu'on en avait fini avec eux....
- ...
- Vous n'êtes quand même pas des fondateurs ?
- ...
- Sérieux ?
- Je ne peux pas répondre à la question. Sinon cela voudrait dire que je révèle mon identité secrète et dans ce cas que je connais aussi l'identité de mon camarade, mais si je réponds non c'est la même chose. Après je peux dire que non mais dans ce cas le silence sous-entend que je pense que mon camarade en est un.... et cela le dénonce...
- Ok, toi, tu es le loup-garou.... Bleu ?
- Faut voir... Et on peut être ancien sans être fondateur, hein, Jaune? Aïe.... Bah quoi ? ... Ah ouais.... Bon, pareil que Jaune....
- Bon, au final, il ne reste que nous....
- Ouais il va falloir se dévoiler alors...
- Faut voir.... jeudi prochain.


Sagrada Sagrada - un jeu pour rendre Gaudi sympathique même à ceux qui n'aiment pas son oeuvre ?

En attendant on joue...

Les jeux

  • 7 Wonders (A. Bauza chez Repos prod) + extensions étranges
  • The Game: Are you ready to play The Game? (Steffen Benndorf chez Oya) x2
  • Flamme Rouge (Asger Harding Granerud chez Lautapelit)
  • Flip City (Chen Zhifan chez Moaideas Game Design)
  • Nmbr 9 (Peter Wichmann chez Z-Man games)
  • Pocket Mars ( Michał Jagodziński chez Board & Dice)
  • Sherlook (Silvano Sorrentino chez CMON limited)
  • Sagrada ( Adrian Adamescu, Daryl Andrews chez Floodgate games)
  • Ships (M. Wallace chez Treefrog)
  • Star Wars : Assaut sur l’Empire (J. Kemppainen , C. Konieczka & J. Ying chez Edge)
  • Tribun (K.-H. Schmiel chez Ubik)
  • We are the word (Ludovic Roudy and Bruno Sautter chez Asmodée)
  • Zéro (R. Knizia chez Asyncron)

Les joueurs

  • Stéphane (l'aff), Vincent (Bibou) et Yoann
  • Jean-Jacques, Stéphane 3, Manu et Rémi, Sandra et XXXX
  • Noémie, Cédric, Julie et Charlotte
  • Christophe, David, Éric, John et Zaggus
  • Davy, Raphaël, Vincent (Tcho) et Vincent (Possom)
  • Guillaume, Bertrand II, Maude et Yannick 2
  • Frédéric, Jean-Philippe, Laurent, Olivier et Suzel

20170928_ships.jpg Ships - Wallace est dans un bateau...

vendredi, février 10 2017

9 février 2017 - Tiens, il y a de l'écho...

L'année 2016 est bien finie !
Certains lèveront un sourcil (élégant ou broussailleux qu'importe) en se demandant si le rédacteur n'est pas encore en plein décalage temporel, car vous le savez tous déjà et il n'y a rien de neuf là-dedans : 2016 est bien finie ! On en a même presque, enfin, terminé avec la période des "bilans" (Notons l'approche anglaise). Alors ?

Unlock! Unlock! Première performance, libérer le jeu avant sa date de sortie !

Et bien, nous allons donc pouvoir nous intéresser aux bilans des bilans... En effet l'avantage du nombrilisme journalistique c'est qu'il peut parfois faire passer son propre recyclage pour de l'analyse savante !
Que disent alors, quasi-unanimement, les bilans ? Que David Bowie est mort... Notez que c'est triste, mais en relisant tous les bilans on s'aperçoit vite que tous les morts ne semblent pas tous trouver le même écho, et qui si certains événements dominent l'actualité (Brexit / élections US) d'autres semblent déjà disparaître de notre radar (La mer de Chine, la Corée, le Yémen, etc. ).

Il est donc temps de nous concentrer sur un autre Eco (mais Umberto cette fois), mort il y a bientôt un an et qu'on a un peu trop vite expédié. Certes, il serait facile de se concentrer sur "Le nom de la Rose", mais focalisons-nous plutôt sur le pendule de Foucault ou ses analyses sémiotiques. Pourquoi ? Parce qu'en cette période où on se plait à nous raconter des histoires (pré et post-électorales), il n'est pas forcément inintéressant de relire un homme qui s'est intéressé au rôle du lecteur (et donc à nous) dans la construction du récit. Fut-ce pour s'apercevoir, en s'en amusant lui-même qu'un livre comme "le pendule de Foucault", dénonçant les théories conspirationnistes fumeuses servait presque de bible pour certains... conspirationnistes. Et en ce moment, ce (double) rappel pourrait être salutaire...


Great Western Trail Great Western Trail - Raphaël revient parmi les siens ! Le niveau de jeu s'en ressent !

Cette re-lecture de l'actualité, mais aussi l'apparition d'étranges néologismes comme Alt-fact ("fait alternatif", un concept en lui-même paradoxalement savoureux) rappellera aussi à notre souvenir une autre disparation du mois de février celle plus ancienne (57 ans tout de même!) de Victor Klemperer, qui après la LTI se serait peut-être intéressé à la LDT (Langue de Donald T.).

Le rapport de tout cela avec une séance des ludochons ? Aucun ! Quoi que, si on regarde avec attention, on pourrait découvrir que les joueurs construisent aussi collectivement le récit du jeu parfois bien au delà de ce que l'auteur a voulu y mettre et qu'ils le font souvent en se créant un langage qui leur est propre... La perception différente d'un club à l'autre d'un même jeu pouvant peut-être se rattacher à ce double phénomène.
Et c'est par cette pirouette d'une élégance douteuse, qu'après avoir payé notre écot à ces grands hommes, nous retombons (lourdement) sur nos pieds !

Quoi qu'il en soit hier, les ludochons parlaient encore jeu (à leur manière) en construisant ensemble de bien belles parties. Pas besoin d'être un prof d'éco., pour constater que nos ludochons continuent à faire tourner le marché ludique puisque les jeux récents (voire bientôt récents) étaient encore présents (Unlock!, Victory or death mais aussi Pocket Imperium) et je regretterais juste que personne n'ait joué à Ekö pour que je puisse faire un grand chelem!

Patchwork Patchwork - Rien ne parait devoir aller ensemble et de là nait la beauté... Une parabole ?

Les jeux

  • Eternity ( Cyril Blondel, Jim Dratwa chez Blackrock Games)
  • Geschenkt - Non Merci (T. Gimmler chez Amigo)
  • Guildhall (Hope S. Hwang chez AEG)
  • Great Western Trail ( Alexander Pfister chez Stronghold games)
  • Quartermaster General – Victory or Death: The Peloponnesian War (Ian Brody chez Griggling Games, Inc.)
  • Patchwork (Uwe Rosenberg chez Fun Forge)
  • Pocket imperium ( David J. Mortimer chez Good little games)
  • Sticheln (Klaus Palesch chez Amigo)
  • Unlock! (Cyril Demaegd , Thomas Cauet et Alice Carroll) chez Space cowboys
  • Valeria: Card Kingdoms (Isaias Vallejo chez Daily Magic Productions.)
  • En délocalisé (Burn!) Star Wars : Assaut sur l’Empire (J. Kemppainen , C. Konieczka & J. Ying chez Edge)

Les joueurs

  • Jean-Jacques, Manu, Michaël, Victor, et Zaggus sur Valeria
  • Frédéric, Jean-Michel, Olivier et Vincent (Possom) sur Victory or death
  • Bertrand II, Davy, Raphaël, et Stéphane Sur Great Westen Trail
  • Bertrand, Davide, Magali, Nelly et Suzel enfermés !
  • Vincent (Bibou) en deuxième partie de soirée


20170209_victory_or_death.jpg Victory or death - le jeu du "Comprendras-tu la règle d'approvisionnement ?"

- page 1 de 4