Mot-clé - Quartermaster

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, janvier 19 2018

18 janvier 2018 - #Balance ton ludochon

- Euh t'es sur qu'on peut "jouer" avec un sujet aussi sensible ?
- Pas vraiment !
Si nous avions eu un comité de rédaction voilà le genre de discussion que nous aurions pu avoir, mais il faut bien avouer que le sujet de la place des femmes, au combien important, semble parfois bien lointain, comparé au quotidien des ludochons. Car un ludochon ou une ludochonne verra, avant tout, dans un homme ou une femme, un joueur potentiel (Note, au cas où, le masculin est utilisé ici comme genre commun).
Ainsi, si un ludochon vous propose un Twilight struggle chez lui, avec force clin d'oeil, c'est en fait qu'il veut vraiment joueur à Twilight struggle et rien d'autre ! Parce que c'est plus compliqué de trouver, par exemple, un bon joueur de Pacific War que de cocher des cases chez Meetic...
Bref une séance des ludochons serait plutôt un lieu où les femmes peuvent jouer en toute sécurité, et on pourrait y voir une des raisons qui poussent de plus en plus de celles-ci à nous rejoindre (même si le chemin de la parité est encore long!).

The colonists The colonists - Quand trois joueurs essaient de se pourrir mutuellement... Il y arrivent !

Alors pourquoi #balance ton ludochon et bien parce qu'il faut bien parfois avouer, qu'on peut observer des comportements étranges, voire déviants, chez les ludochons....
Ainsi citons :

  • une certaine N. (non, pas Noémie) qui après avoir refusé de jouer avec nous à Quartermaster, parce que "Faire la guerre... Pfff" se lança dans une partie de "Massive darkness", un jeu qui met assez peu en avant la cueillette des campanules.
  • un certain JJ, qui après avoir passé une semaine à se remettre de sa "petite" partie de "Projet Gaïa", s'installa innocemment à la table de Raphaël pour un "The colonists"
  • un certain Z. qui déclara ne vouloir jouer qu'avec.... des robots !
  • un certain A. qui s'installe à une table de Terraforming Mars avec Davy et René en se disant, je vais passer "une bonne soirée"... (à dérouiller, oui!)
  • un certain D. qui décida que, dans Quartermaster, la perfide Albion, connue pour ses marins, n'avait d'autre objectif que de faire une transat en solitaire dans les mers du sud (et curieusement ce n'était pas une mauvaise idée!)


Avec de tel comportement vous comprendrez le #Balance ton ludochon se justifie pleinement... À moins que cela ne soit encore :

  • une tentative désespérée pour vous faire lire cette chronique,
  • un moyen de ne pas parler de l'autre actualité (Oh! Les trois dernières initiales précédentes forment le mot ZAD ! Si, si vérifiez! ),
  • le choix "le moins pire" parmi les titres suivants :
    • "5 manières de toujours gagner à Projet Gaïa par Raphaël, la 3ème va vous surprendre" (Réfléchir) .
    • "Après Myrmes, Yoann pédale dans le dur" (Il fait du vélo)
    • "Ce que cache vraiment la barbichette de Zaggus" (Son menton)
    • "L'addiction haribo, une étude comparative" (Noémie Vs Olivier)
  • Un peu tout cela...


Twin tin bots Twin tin bots - Pas de sexisme que des robots !

Les jeux

  • Armadöra (Christwart Conrad chez Blackrock Editions)
  • The colonists (Tim Puls chez Mayfair games)
  • Condottiere (Dominique Ehrhard chez FFG)
  • Koryŏ (Gary Kim chez Moonster Games)
  • Massive Darkness (R. Guiton, J.-B. Lullien , N. Raoult chez CoolMiniOrNot)
  • Projet Gaia (H. Ostertag, J Drögemüller chez Z-Man games)
  • Quartermaster General (Ian Brody chez Griggling Games)
  • Ricochet Robot (Alex Randolph chez Oya)
  • Scotland Yard
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)
  • Twin Tin Bots (Philippe Keyaerts chez Flatlined games)


Quartermaster Quartermaster - la croisière s'amuse (version anglaise)

Les joueurs

  • Davide, Jean-Philippe, Olivier, Vincent (Possom) et Yannick (Lego)
  • Alain, David, Davy, et René
  • John, Nelly et Stéphane (l'aff)
  • Alexis, Stéphane et deux invitées
  • Jean-Jacques, Raphaël, et Suzel
  • Yoann et Vincent (Bibou)
  • Noémie, Elsa et Zaggus
  • Manu de passage


Terraforming Mars Terraforming mars - modèle "toutes options"

PS :Et n'oubliez pas le compte-rendu de John

vendredi, décembre 22 2017

21 décembre 2017 - Ah la fourbe !

Vous trouverez cette exclamation placée au frontispice de ce billet sans doute un peu rude, surtout qu'elle s'applique à une ancienne présidente des ludochons que je ne nommerais pas ici parce que Suzel est un prénom suffisamment rare pour vous permettre de l'identifier encore une fois trop aisément....

20171221_majesty.jpg Majesty - Assez de temps pour des fourberies ?

Manque de respect pour une présidente? C'est vrai... Pourtant j'avais longtemps hésité à soumettre l'idée à notre président actuel, le sympathique Manu, de dresser comme on le fait dans le Périgord des arbres d'honneur pour nos élus, et je me suis dit qu'il fallait malheureusement y renoncer sous peine de passer les vacances à tailler du bois et à peindre des pancartes ("Honneur à Suzel, Vincent, Yoann, Zaggus"), histoire de ne pas ouvrir les cadeaux de Noël avec des doigts sales et plein d'échardes !
Bref pourquoi donc manquer de respect à une présidente pourtant bien aimée par la plupart ? Et si la perte d'une obséquiosité de bon aloi me condamne à une componction bien méritée, pourquoi prendre ce risque? Pourquoi s'acharner contre une joueuse qui est l'une des seules à avoir la présence d'esprit et le bon goût de placer Modern Art parmi les meilleurs jeux? Et bien à cause de sa fourberie ! Si !

En effet, hier soir, après quelques parties votre serviteur errait, bienheureux, entre les tables de joueurs, mais déjà inquiet à l'idée d'avoir à chercher une idée ("à la con") de chronique, quand, après avoir conclu que, cela ne venait pas, je me suis résolu à quémander une idée...
Dans ce bon esprit de camaraderie qui définit les ludochons, les suggestions brillantes ne manquèrent pas et, pour les résumer, il suffit de citer les deux mots les plus fréquemment évoqués : "de jeux ?"... On voit bien que le ludochon est moqueur : pourquoi parler de jeu dans une chronique ludique !?!
Non! Cela risque de faire ton sur ton! Faute de goût.
Suzel, elle me regarda et me glissa : "Bah c'est le solstice!"
20171221_zen_master.jpg Zen master - Blanc et noir, nuit et jour !

Et bah, voilà ! Enfin une "bonne" idée.... immédiatement l'esprit s'emballe: la nuit, le jour, le joueur est-il un animal diurne ou nocturne ? Et forcément on voit immédiatement tout le parti qu'on peut en tirer, une dichotonomie blanc et noir, quelques scénettes amusantes sur des joueurs décrits en vampires, suçant un fluide ludique (ou étant sucé par les éditeurs). Waou voilà donc un sujet !

Et bien, amis ludochons, apprenez une chose; il y a pire que l'absence d'idée... Il y a la mauvaise idée... Après quelques heures à triturer cette idée, il en appert une conclusion sans appel... C'est une idée "à la con" aussi !
Et oui en effet, les joueurs ne sont ni diurnes, ni nocturnes, ils jouent à la lumière du jour ou des lampes avec le même plaisir ! Et au cours des saisons ? Pareil ils jouent ! Bref le joueur se moque du solstice comme de son premier meeple (et encore, pas tous, certains ont encadré leur premier meeple !).

Dans de telles conditions, n'est-il pas légitime d'éprouver quelques ressentiments à l'égard de notre ancienne présidente qui m'a savonné la pente et vous prive vous d'une honnête chronique ? Si... (Bon ok, j'ai déjà joué avec elle j'aurais du me méfier !)
Un gage ? Une partie de Modern Art pour tout le monde. Comme d'hab... Ou Keyflower... :-)
PS: Saurez-vous retrouver les deux chroniques recyclées ici ?
20171221_armadora.jpg Armadöra - le jour et la nuit avec Nuggets...

Les jeux

  • Armadöra (Christwart Conrad chez Blackrock Editions)
  • Flamme Rouge (Asger Harding Granerud chez Lautapelit) x2
  • Majesty : une couronne pour le royaume (Marc André chez Hans im Glück)
  • Myrmes (Yoann Levet chez Ystari)
  • Oddville (C. Lavezzi chez Iello)
  • Projet Gaia (H. Ostertag, J Drögemüller chez Z-Man games)
  • Quartermaster General (Ian Brody chez Griggling Games) x2
  • Le Seigneur des Anneaux JCE ( Nate French chez Edge)
  • Zen master (Reiner Knizia chez HELVETIQ)

Les joueurs

  • Davy, Jean-Jacques, Manu, Olivier, Philippe et Rémi
  • Bertrand II, Jori, Vincent (Possom) et XXXX
  • John et Suzel
  • Éric, Raphaël et Vincent (Bibou)
  • Nelly, Noémie, Stéphane (l'aff) et Stéphane (3)
  • Alain, Laurent, René, et Vincent (Tcho)


20171221_flamme_rouge.jpg Flamme rouge - été comme hiver sur un vélo...

vendredi, juillet 14 2017

13 juillet 2017 - le jour d'avant....

Jouer le 13 juillet au soir présente quelques avantages! Cela peut être, par exemple, l'espoir (un peu déçu) de rentrer le soir entouré de feux d'artifice, mais aussi la possibilité de trainer au lit le lendemain d'une séance agitée, ou de ne pas avoir à prétendre qu'on travaille assidument alors que notre esprit repasse en boucle la partie de la veille, histoire de savoir à quel endroit on a lamentablement échoué (une expérience personnelle récurrente)...

Maintenant alors que vous scrutiez le ciel dans l'espoir d'un feu d'artifice que jamais vous ne trouverez, une pensée étrange a pu naître en vous... Que ce passait-il le jour d'avant ? En effet nos calendriers foisonnent de dates "historiques" qui marquent dans la mémoire commune des réalisations majeures, le début ou la fin d'une période,... Mais que se passait-il le jour d'avant ?

Quartermaster 1914 Quartermaster 1914 - Le jour d'avant Jean-Philippe et surtout Olivier auraient dû réfléchir...

Certes les historiens nous aident sur ces sujets, mais encore faut-il lire leurs ouvrages et même dans ce cas, donnent-ils toujours une idée juste de tous les sentiments qui peuvent traverser une foule (si tant est même qu'avec les documents accessibles, ils le puissent) ? Dans le cas de notre 14 juillet 1789, le ludochon qui n'est pas un inculte vous évoquerait sans difficulté la prise de la Bastille mais si on lui parle du 13 seront-ils aussi nombreux? Et que faisaient le 13, tous les émeutiers qui participeront à la prise de la Bastille ? S'intéressaient-ils au renvoi de Necker, voulaient-ils promouvoir les États généraux ? Lisaient-ils des libelles ? S'inquiétaient-ils du prix du pain, ou de la présence des troupes étrangères à Paris (notamment à la Bastille) ? Faisaient-ils partie de la milice bourgeoise parisienne ou étaient-ils de simples citoyens ?
Si on peut voir de grande tendance, analyser les grands motifs, est-ce que tous savaient de quoi serait fait leur 14 juillet et si oui en mesuraient-ils tous la portée (Avoir Trump sur les Champs Élysées) ?

Cette pensée peut parfois nous paraître un peu vertigineuse (ou franchement oiseuse, mais ce n'est pas si facile que cela de trouver un sujet le 14 juillet!) mais curieusement le joueur lui peut en partie ressentir et répondre à cette interrogation , car, comme nous l'avons évoqué pas tout à fait innocemment au début de cette chronique (remarque visant uniquement à vous faire croire qu'il existe une structure réfléchie dans ces chroniques) il peut repenser à tous les coups qu'il a joué... On verra ainsi que certains réflexions puissantes ont été déterminantes, certaines dépassant nos meilleurs estimations et entrainant le respect de nos camarades, d'autres non moins réfléchies se révélant être des bévues d'ordre cosmique, d'autres d'heureuses surprises, etc....
Tour à tour, un exercice d'humilité ou d'orgueil bien instructif sur la distance...

Voilà les ludochons en cette soirée du 13 juillet pouvaient encore ressentir cette double curiosité, et tout cela grâce à quelques morceaux de cartons, de bois et de plastique, mis en règles par quelques créateurs audacieux !

Zombicide Zombicide - Le jour d'avant le zombie n'en était pas forcément un... Il réfléchissait encore et finalement maintenant sa vie est plus simple! Celles des joueurs moins !

Les jeux

  • Grand Austria Hotel (S. Luciani & Virginio Gigli chez Mayfair Games)
  • Lanternes (Christopher Chung chez Matagot)
  • Quartermaster General: 1914 (Ian Brody chez PSC Games)
  • Taluva (M.-A. Casasola Merkle chez Ferti)
  • Unlock! (Cyril Demaegd , Thomas Cauet et Alice Carroll) chez Space cowboys
  • Zombicide: Black Plague (Raphaël Guiton, Jean-Baptiste Lullien, Nicolas Raoult chez Cool Mini or Not)

Les joueurs

  • David, Marie et Suzel en hotelliers
  • Bertrand, Bertrand II, John, Philippe, Thomas et Zaggus ouvrent des portes (ce qu'ils ne devraient pas faire!)
  • Éric, Jean-Philippe, Olivier et Vincent (Possom) font encore la guerre
  • Noémie s'occupe de petits nouveaux Sébastien et Charlotte en les enfermant!


Grand Austria Hotel Grand Austria Hotel - Le jour d'avant, Suzel "pimpait" son jeu.... Classe !

- page 1 de 7