Mot-clé - Wallace

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, septembre 7 2018

6 septembre 2018 - N'en jetez plus!

Qu'est ce que c'est que cette foule ?!? N'en jetez plus !
Hier soir nous étions plus d'une trentaine de ludochons, avec pour cette rentrée, pas moins de 5 nouveaux d'un coup ! Trois hommes et deux femmes soit une parité presque parfaite, car même si le statisticien aurait préféré pour avoir des chiffres ronds, que l'un d'entre eux se déclare intersexe, (avouons que cela n'est pas toujours facile lors d'un premier contact ludique !) cette affluence donne surtout une impression bien sympathique.

Tellement de bizuths, que des ludochons, ayant deux semaines de jeux avec nous, peuvent presque passer pour des habitués, des ludochons ayant un ou deux ans d'activité, passent pour des anciens, et les anciens, les vrais, ceux qui se réunissaient parfois à trois ou quatre dans des salles peuplées de courants d'air passent pour des pièces de musée (consolons-nous, amis anciens, cela implique presque un certain respect, enfin si on reste loin du Brésil!)

878 Vikings 878 Vikings - À l'époque, le nouveau venu, n'est pas forcément le bienvenu

Pour les nouveaux, rappelons que nous avions publié un petit guide de formation, et nous les invitons à le parcourir... Le plus gros problème dans l'intégration des nouveaux vient, en fait, souvent des anciens! En effet, ils s'offusquent parfois d'avoir à apprendre autant de nouveaux prénoms...
Notons que c'est un pur exercice de mauvaise foi car si, eux, ont à apprendre 6 ou 7 prénoms, les "bleus" doivent, de leur côté, en apprendre pas loin d'une trentaine tout en essayant de comprendre les préférences de chacun.... En même temps, une fois que tu as proposé une fois un Rythm & boulet à Raphaël, tu ne refais plus l'erreur (digérer les cartes de ce jeu est un processus long et douloureux).
Statistiquement, pour les nouveaux un conseil, "Stéphane" et "Vincent" sont les deux prénoms les plus fréquents chez nous et pour le coup, en cas de doute, utilisez les! Au mieux le ludochon concerné sera flatté, au pire, il vous pardonnera cette erreur bien compréhensible...
Quoi que :
Vincent : Moi, je l'ai trouvé pas mal le nouveau!
Suzel : Ah bon ! Il n'a quand même pas inventé le fil à couper les meeples....
Vincent : Bah il se souvenait quand même de moi! Ou alors je lui ai fait une grosse impression lors de la partie (Note si un Vincent vous fait une grosse impression lors d'une partie c'est que vous ne jouez plus la victoire)
Suzel : Ah bon ?
Vincent : il avait même mémorisé mon prénom !
Suzel : Ouaip, enfin, moi, il m'a appelé Stéphane...
Vincent : Ah.... C'est ballot... Euh... Les meeples, tu les coupes comment ?
Suzel : Pfffff,.... Sexe fort....

Bon d'ici deux mois, nous verrons bien ceux qui ont survécu à notre formation et qui se sont fondus dans notre association, pour le moment bienvenue à eux (ça fait plein de nouveaux joueurs ! Vous connaissez Keyflower ?)

Quartermaster Quartermaster - Là, c'est plutôt, ne les jetez pas (les tanks!)! Hein, Davy !

Ah, j'ai failli oublié! Votre serviteur a, aussi, subi une brutale prise de conscience ces derniers jours, quand levant la tête des jeux il s'est aperçu que la cinquantaine arrivait, et qu'il n'avait toujours pas de Rolex... Il est donc temps de transformer ce billet en machine à cash et... L'occasion est trop belle...

En effet, Zaggus, membre distingué des ludochons et même, faut-il le rappeler, ancien président, a créé sa propre boutique de jeux à Aix-les-bains (soit à plus de 66 kilomètres de Bourgoin! Comme s'il voulait éviter les ludochons, dites donc!). J'espère néanmoins (66 km quand même) par le biais de cette annonce obtenir des rabais proprement scandaleux, dans cette boutique (enfin les plus anciens savent que si je suis aussi mobile que pour les événements ludiques, sa trésorerie ne craint rien)...

Pour ceux qui se rendraient, eux, à Aix-les-bains, et souhaiteraient, en choisissant leurs jeux, entonner un "je te tiens, tu me tiens par la barbichette", (oui, dans cette boutique, on peut même jouer "avec" le vendeur) signalons le nom de la boutique : "L'échoppe des jeux".

A titre personnel, j'avais parié sur "Il est trop bien ce jeu !", sûr qu'à force de nous répéter ce mantra depuis des années, il en ferait sa devise.... mais non ! Remarquez que l'auteur de ces lignes pas insensible à l'humour régressif et au calembour discutable apprécie ce "Eh! Chope des jeux !" de bon aloi, à moins que cela ne soit une fourberie d'un fan de PNL (pour les plus jeunes, pas les rappeurs neurasthéniques, "la" PNL). Quoi qu'il en soit avec un tel programme, on peut espérer un réel succès, sauf à croiser des anglophones, curieusement munis d'un massicot et fascinés par cette invite "Chop des jeux !", Là notre Fu Manchu tentera de leur expliquer le concept de "LE "Shop" des jeux".

En revanche, le fan de jeu de déduction sera, lui, déçu par son adresse... Alors que vous aviez révisé tous les Unlock! et autres Sherlock Holmes pour vous construire une petite énigme permettant de retrouver facilement, une fois à Aix-les-bains, son adresse, forcément piégeuse, j'ose à peine vous livrer celle-ci :

  • 1, rue des bains.

Nul... C'est d'une si triste trivialité, que j'ai décidé de la retenir sous la forme :

  • Jeu de Fneup, élément de Mémoire , Dice(Fr), Moite avec Marie.


Souhaitons lui, plein de points de prestige et une belle piste de scores!

Islebound Islebound - Passé inaperçu il y a quelques années et repêché par l'infatigable Vincent....

Les jeux

  • 878: Vikings – Les Invasions de l'Angleterre (B. Beckett, J. Stahl et D. Kimmel chez Asyncron)
  • Azul (Michael Kiesling chez Plan B games)
  • Brass: Lancashire (Martin Wallace chez Roxley Games)
  • Inis (Christian Martinez chez Matagot)
  • Islebound (Ryan Laukat chez Red raven)
  • Quartermaster General (Ian Brody chez Asyncron) x2
  • Sagrada ( Adrian Adamescu, Daryl Andrews chez Floodgate games)
  • Troyes (S. Dujardin, X. Georges, A. Orban chez Pearl Games)
  • Prototypes

Les joueurs

  • David, Jean-Jacques, Marie et Philippe l'ancien à Troyes
  • Michaël et trois nouveaux Antonio, Manu le jeune et Rodney sur Inis
  • AlainCM, Bertrand II, Guillaume et Raphaël sur Brass
  • Bertrand, Christophe, Vincent (Tcho) et Yoann sur les prototypes de Bankiiiz
  • Pauline, Stéphane (Xeneus), Vincent (Bibou) et Zaggus sur leurs îles
  • Éric et Vincent (Possom) en vikings
  • Davy, Frédéric, John, Olivier, Philippe (Tchou Tchou) et Suzel en généraux
  • Cécile, Elsa, Magali et Noémie, girls power sur Azul


Inis Inis - Une partie d'Inis sans David ??? Il a donc réussi à faire apprécier ce jeu !

vendredi, août 31 2018

30 août 2018 - le ludochon est taquin....

Voilà la rentrée ! Au cours des deux dernières séances, nous avons vu la réapparition de nombreux ludochons ce qui annonce, de manière fiable, le début d'une belle année ludique (enfin on espère). Bon, s'il faut regretter quelque chose, c'est que le hard Brexit ne soit pas aussi dur que cela, puisque le taquin John est revenu, aussi, mais puisqu'il nous rapporte une nouvelle ludochonne, on lui pardonnera (pour le moment)...

Puisque nous parlons de taquinerie, il faut bien avouer que chez les ludochons, c'est une discipline assez largement pratiquée, et qu'il vaut mieux disposer d'un certain humour pour résister à une partie chez les ludochons.
Commençons par le plus grand des ludochons, à savoir notre président, le Kim Jung Un de la pensée ludique... Celui-ci, bien imprudemment, avait vanté, sur notre forum, la magnanimité qu'il ne manquerait pas d'afficher lors de sa prochaine victoire, rendue inéluctable par la puissance de son intellect lumineux....

Bien sûr, il n'en fallait pas plus pour que des esprits aussi fourbes que rigolards, ne souhaitent immédiatement voir comment une déroute, si possible vraiment honteuse, pouvait être magnanime...
Pour le coup, votre serviteur d'ordinaire dissipé était concentré, nous avions intégré une machine à points parmi les joueurs (un Vincent, quoi), mais cela n'aurait peut-être pas suffi, sans la fourberie subtile de Magali...
Devant les règles, un peu touffue de Rajas of the Ganges, et suite à quelques expériences précédentes, notre président écoutait la première version des règles d'une oreille distraite, attendant les erratum qui ne manqueraient pas de venir....

Rajas of the Ganges Rajas of the Ganges - plateau touffu... Dans le thème !

Rien, nihil, impeccable du premier coup.... Et voilà notre président gadouillant pendant quelques tours.... Quelle fourberie fabuleuse !
Un peu dépité, il a fini par se lancer dans la chanson entonnant avec conviction un magnanime "Comme un ouragan", en entrecoupant cette chanson de quelques allusions que la bonne morale nous empêche de répéter surtout que le fétichisme sur les pieds nous laisse de marbre (ou pas) ...
Nous avions bien par la suite, pris de pitié, essayé de lui simplifier les choses avec un Troïka, mais c'était trop tard, il était déjà perdu, comme l'explication qui elle aussi était perdue dans l'espace (Naturam expelles furca, tamen usque recurret )...

Puisque nous parlons de grande musique, signalons sur la table attenante la présence d'un Michaël quasiment mutique.... Que se passe-t-il ? Alors qu'il a à sa table des êtres aussi prompts à vous renvoyer la balle en cas de moqueries que John ou Noémie, que se passe-t-il ? (Bis). Je le suspecte de nous préparer secrètement une intégrale de Stone & Charden accompagnée d'une flûte de pan en cannettes (je ne vois que cela).

Pour ce qui était de la taquinerie la table voisine était un peu différente, Brass avec Raphaël, Guillaume, Maude et Bertrand II, on ne s'attend pas à un party game... Curieusement, au milieu de la partie du tapage monte de cette table... Guillaume réclame une photo puisqu'il vient d'atteindre le double du score de Raphaël ?!?! Pire, le dénommé Raphaël arbore le sourire en coin et l'oeil frisant qu'on lui connaît en début de soirée...

Brass Brass - Il a un peu taquiné l'encre de chine le designer du plateau

- C'est une nouvelle version de Brass ? Ne pus-je m'empêcher de demander...
Dix minutes plus tard, signalons que Raphaël avait un regard plus concentré et pris une belle couleur (celle de l'acier sur la forge), une fois refroidi, on pouvait constater que la faux (finement ouvragée) avait encore frappé...

Signalons aussi une table avec Alain, généralement aussi taquin, mais qui avait fort à faire avec des joueurs des plus sérieux et attentifs à un jeu dont il est difficile de parler à ses collègues :
- Tu as joué à quoi ?
- À Die Quack, non, si, Die Quacksalber von Q.. Euh c'est ça... Die Quacksalber von Quedlinburg
- Ah.... Les Knacki des Klingon... Euh... Sinon ça va?
Enfin, un Unlock, un jeu qui lui taquine les joueurs...

Bref une soirée à taquiner le meeple...

Les jeux

  • Brass: Lancashire (Martin Wallace chez Roxley Games)
  • Innovation (C. Chudyk chez Iello)
  • Rajas of the Ganges (Inka & Markus Brand chez Huch!)
  • Troïka (Jun Sasaki chez Oink Games)
  • Die Quacksalber von Quedlinburg (Wolfgang Warsch chez Schmidt Spiele)
  • Unlock! (Cyril Demaegd , Thomas Cauet et Alice Carroll) chez Space cowboys

Les joueurs

  • Nicolas, Stéphane 3, Noémie², Guillaume², verrouillés
  • Elsa, John, Michaël, et Noémie innovants
  • Magali, Manu, Olivier et Vincent (Possom) en Inde
  • Bertrand II, Guillaume, Maude et Raphaël dans le charbon
  • Alain, Davy, Vincent (Bibou), Yoann, et Zaggus en marchands
  • Jean-Jacques de passage



Die Quacksalber von Quedlinburg Die Quacksalber von Quedlinburg - le nom est taquin...ça ferait un bon code pour la WIFI.

vendredi, juillet 13 2018

12 juillet 2018 - Philo-ludique

Notre dernier billet était consacré au pied et autres orteils, et il nous faut vous signaler que c'était une grave erreur de le faire la semaine dernière parce que cette semaine, nous célébrons (nous sommes sûrement peu à le faire) le décès (en 783) de Bertrade de Laon, la fameuse Berthe au grands pieds... Quelle occasion manquée !

Encore une occasion de nous interroger, qui plus est, sur la vanité des choses, en nous demandant qui se souvient vraiment de Berthe, de ses pieds, de son Pépin (il est vrai, bref) et de ses enfants...
Pris d'un tel vertige devant la futilité des choses, il est évident qu'il faut alors se concentrer sur des choses plus tangibles et finalement rassurante pour l'âme. Dans ce cadre, quoi de mieux que le jeu et c'est sans doute cela qui fait que les ludochons, de fins philosophes, étaient si nombreux même après les premiers départs en vacances.

Castles of mad king Ludwig Castles of mad king Ludwig - Marjorie ne perd pas de temps à philosopher, elle bâtit...

Pour ce qui est de mesurer la vanité des choses, Castles of Mad King Ludwig paraît un choix judicieux puisqu'il rappele à notre souvenir le fantasque (au mieux) Louis II de Bavière et sa passion pour les châteaux tarabiscotés plantés en haut de pitons improbables.
Pour les amateurs d'Antique, ceux qui se sont précipités sur le dernier ouvrage de Sylvain Tesson, et qui ne parlent pas de vanité mais préfère se concentrer sur l'Hubris, Cyclades offrait une alternative des plus raisonnables.
Si tout le monde ne peut pas être Ulysse il faut avouer que la mer pousse à la philosophie et à se confronter à la fragilité des chose, Ships paraissait donc un jeu des plus indiqués pour les réflexions océaniques, parfois un peu bavardes, car comme le rappelle tonton " C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases ! ". Heureusement à cette table nous avions des taiseux.

Pandemic montée des eaux Pandemic - montée des eaux : tiens, si on vidait la mer...

La vanité des choses c'est un peu se rappeler le tonneau des Danaïdes , et dans ce domaine quoi de pire que de tenter de lutter contre la mer et de vouloir construire sous le niveau des flots, c'est le destin des hollandais et des joueurs de Pandemic : Montées des eaux.

Curieusement, quelque soit l'époque, il y a toujours une catégorie de la population qui laisse la philosophie de côté, ou qui au terme de puissantes réflexions a décidé de se consacrer à une philosophie terriblement matérialiste à savoir "Passe la monnaie !". Pour eux, nous avions Loot Island !

Cyclades Cyclades - Va parler philosophie à un cyclope...

Les jeux

  • Castles of Mad King Ludwig (Ted Alspach chez Bézier Games)
  • Cyclades (Bruno Cathala et Ludovic Maublanc chez Matagot)
  • Hero Realms (Darwin Kastle et Robert Dougherty chez Iello)
  • Loot Island (Aaron Haag chez What's Your Game?)
  • The Mind (Wolfgang Warsch chez Nürnberger Spielkarten Verlag)
  • Pandemic : Montées des eaux (M. Leacock et J. Doumen chez Z-man games)
  • Plouf party (Heinz Meister chez Cocktail games)
  • Ships (M. Wallace chez Treefrog)

Les joueurs

  • Bertrand II, Guillaume, Jean-Philippe et Raphaël en bateaux
  • Alexis, Cyril, Manu, Victor et Vincent (Possom) en Grèce
  • David, Éric, John, Noémie, et Tom dans les canaux
  • Clothilde, Magali, Marjorie et Olivier dans les châteaux
  • Philippe, Stéphane 3, Vincent (Bibou), Yannick (lego) et fille autour du butin


Plouf party Plouf party - Et toi, philosophiquement ? Éééééééh. - Plouf.

- page 1 de 12