vendredi, juillet 28 2017

27 juillet 2017 - Mutation génétique dans le grand bain ludique

Parfois le ludochon nage en eaux troubles, et, le plus dangereux est, qu'il n'en prend conscience que bien trop tard. Pour tout dire, si vous considérez une séance des ludochons, le marécage washingtonien évoqué par un président américain récent, ressemble lui à la confortable et luxueuse piscine d'un palace ...

Zombicides Zombicides - Les zombies c'est comme un grand banc de poissons... Individuellement pas futé mais...

Pourtant au début de la séance vous auriez tendance à ne pas trop vous méfier et à plonger avec délice dans le bain d'une nouvelle séance des ludochons, et les quelques poissons que vous y croisez semblent bien innocents... Pour tout dire ils ressemblent même un peu à Dory, le fantasque poisson de Pixar, joyeux mais qui semble souffrir de quelques difficultés de mémorisation. Cette "friture", diraient les marins, ne semble même pas pouvoir mémoriser l'ensemble des règles du jeu (cartes, fonds marins à éviter, etc).
Bref, vous vous dites qu'il ne sera pas trop dur de briller dans la lagune, et vous entamez la partie par quelques mouvements audacieux... Curieusement, assez vite, les "Dory" présentes semblent décidées à vous mordiller... Vous commencez à vous demander avec une sourde angoisse si le poisson rouge n'aurait pas été croisé avec un piranha... Mais vous vous rassurez en vous disant que quelques piranhas souffrant de troubles de la mémoire ne devraient pas constituer un danger insurmontable....

20170727_orleans.jpg Orléans - C'est loin de la mer, mais on peut quand même y mener sa barque...

Petit à petit, cependant, vous découvrez que le poisson rouge commence à projeter une ombre un peu trop grande et vous vous demandez si vous n'auriez pas mésestimé l'ampleur des modifications génétiques qui touchent vos adversaires, et vous trouvez que l'aileron qui sort de l'eau ne vous rappelle pas que de bon souvenir...
Pour tout dire, vous vous rendez compte que vous commencez à brasser spasmodiquement (les meeples) à chaque tour de jeu avec une vigueur de désespéré... Surtout que vous comprenez que les troubles de mémoire qui semblaient frapper vos adversaires n'étaient que de perturbants exercices de mémorisation et que ce que vous preniez pour d'honnêtes poissons rouges se sont transformés en prédateurs des grands fonds ayant repérés l'ensemble des richesses halieutiques du lieu. Cela ne serait pas un problème si vous n'aviez pas l'impression désagréable d'être au mauvais niveau trophique....

Bref quand la partie se termine et que la mer déchainée retrouve son calme, vous aimeriez pouvoir dire que vous avez été écrasé, mais cela signifierait que l'on aurait noté votre présence, alors qu'en fait, c'est inexact! Vous venez de vous apercevoir que vous n'étiez qu'un modeste krill ayant croisé la route de majestueux rorquals bleus, que vous avez été absorbé et digéré en un instant, et que vous n'êtes plus qu'un vague souvenir dans l'océan alors que ceux-ci continuent leurs élégantes routes avec un calme olympien...

Sic transit gloria meepli

20170727_roll_for_the_galaxy.jpg Roll for the Galaxy - partir à la pêche aux dés et s'apercevoir que les pécheurs ont "a bigger boat"

Les jeux

  • Bruxelles 1893 (E. Espreman chez Pearl games)
  • Orléans (Reiner Stockhausen chez DLP games)
  • Roll for the galaxy (Wei-Hwa Huang, Thomas Lehmann chez Gigamic) x 2
  • Zéro (R. Knizia chez Asyncron)
  • Zombicide: Black Plague (Raphaël Guiton, Jean-Baptiste Lullien, Nicolas Raoult chez Cool Mini or Not)

Les joueurs

  • Flora, Frédéric, Guillaume, Maude et Zaggus sur Roll for the galaxy
  • Magali, Noémie, Olivier et Sandra à Bruxelles
  • David et Suzel à Orléans
  • Christophe, John, Manu, Rémi et Thomas avec des zombies


20170727_bruxelles.jpg Bruxelles - Dans le marché de l'art, il y a les artistes et de sacrés requins !

vendredi, juin 9 2017

8 juin 2017 - René, es-tu là ?

Hier soir, chez les ludochons, nous célébrions le 380ème anniversaire de la parution du Discours de la Méthode de René Descartes. Si ! Pour être tout à fait honnête, il est possible que cet anniversaire historique ne nous ait frappé que ce matin, après qu'un rédacteur sans inspiration eut entré, au cas où, mais, avec une petite erreur de typographie, "8 juin des cartes" dans son moteur de recherche favori...

Bien sûr, une fois que vous vous êtes aperçu de cette coïncidence vous ne pouvez qu'être tenté de vous livrer à tout un tas de jeux de mots plus ou moins médiocre du genre "Je pense donc je joue"... Mais tordre le bras à la pensée de Descartes "plutôt" rationnelle, pour faire un effet de manche ("tordre le bras" / "effet de manche", ça ne joue pas "petit bras" aujourd'hui!) est ce que cela ne manquerait pas un peu de doigté ?

Quartermaster Quartermaster - Sur cette partie les alliés décident de faire fi de toute méthode... Ca c'est bizarrement mal terminé pour eux !

Bon, reprenons avec méthode et commençons à parler des cartes (J'ai honte)... Commençons par celle de Quartermaster qui montre quelques signes d'usure! Difficile de savoir si un homme comme Descartes qui a parcouru l'Europe, aurait pu imaginer la guerre totale, mais il y a des ludochons, qui s'y entendent dans ce domaine !
D'autres, eux, se sont étripés sur Hansa Teutonica, et là encore, si on est doté d'une grande souplesse intellectuelle ou d'une malhonnêteté crasse (deux notions parfois proches), on peut y voir l'ombre de René Descartes puisque celui-ci, qui a vécu dans les Provinces Unies (la Hollande) ou en Suède, a forcément du entendre parler de la puissante Ligue Hanséatique.

Mais voilà c'est à ce stade que cette critique touche ses propres limites.... Certes on peut encore se demander si l'auteur d'ouvrages de géométrie n'aurait pas apprécié un jeu comme Codinca,.... Mais comment prétendre, à moins de posséder une solide mauvaise foi que Descartes était un fan de bicyclette et de Flamme rouge! Et je vous laisse imaginer les tentatives désespérées et contre nature que votre serviteur a du faire quand il a tenté d'associer Descartes à Descent, Glen More ou Takenoko... Le doute systématique vanté par celui-ci nous a forcé à éliminer ces horreurs...

Hansa teunonica Hansa Teutonica - ♫ Un p'tit cube, un p'tit cube c'est l'heure du méchant p'tit cube.

Bref, votre serviteur a fini par se retrouver sur son écran, avec de nombreux portraits du grand René, qui semblaient tous le regarder avec désespoir (voire une touche de mépris)... Bien sûr, cette situation ne pouvait que dégénérer et votre serviteur finit par l'insulter d'un solide "Face de bouc" (Bah si!)

Les jeux

  • Codinca ( Leonard Boyd, David Brashaw chez BackSpindle)
  • Descent : Voyages dans les Ténèbres Seconde Edition (Kevin Wilson chez Edge)
  • Face de bouc (Cocktail games)
  • Flamme rouge ( Asger Harding Granerud chez Lautapelit)
  • The game - (Steffen Benndorf chez Nürnberger Spielkarten Verlag)
  • Glen More(M. Cramer chez Alea)
  • Hansa Teutonica (A. Steding chez Argentum Verlag)
  • Quartermaster General (Ian Brody chez Griggling Games) x3 !
  • Takenoko (A. Bauza chez Bombyx / Matagot)
  • Zéro (R. Knizia chez Asyncron)


Codinca Codinca - croisement réussi de vieilles mécaniques ?

Les joueurs

  • Bertrand II, Jean-Jacques, Manu et Noémie dans la Hanse
  • John, Thomas, Vincent (Tcho) en pleine descente
  • David, Raphaël, Suzel, et Vincetn (Bibou) font glen glen
  • Davy, Éric, Jean-Philippe, Olivier, Vincent (Possom) et Zaggus font la guerre
  • JB, Lucie-Anne et Stéphane 2 mangent du bambou

vendredi, juillet 29 2016

28 juillet 2016 - Légendes urbaines ludochonnes

Chez les ludochons, comme dans tout groupe humain, les légendes se développent peu à peu; ainsi des mythes peuvent se créer, évoluer, être ré-interprétés au gré des événements, même dans une petite association ludique.

À titre d'exemple, il s'est développé dans notre association, le mythe du "secrétaire". La légende voulait que dès que nous tentions de trouver un secrétaire pour notre association, qui ne réponde pas au doux surnom de Possom, il fallait que celui-ci disparaisse (corps et biens), dans l'année, sans que l'on sache trop pourquoi...
Bien sûr, certains sont allés jusqu'à suspecter le dit Possom, mais comme d'ordinaire ces délateurs étaient nommés secrétaires l'année suivante (sur la proposition toujours du dit Possom), les accusations tombaient d'ordinaire d'elles-mêmes !

Railroad tycoon Railroad tycoon - Une de nos légendes s'est fait battre par Magali...

Un autre mythe est en train d'émerger, celui du SPEC. Qu'est ce que le SPEC ? Nous allons vous l'expliquer, mais d'abord une petite introduction : les ludochons ont eu jusqu'à présent des présidents dont ils tirent une grande et légitime fierté (Suzel, Vincent, Yoann, et Zag), mais force est de constater que ces derniers temps, leurs présences sont un peu plus épisodiques.
Comme s'ils s'étaient passés le mot, leurs justifications se ressemblent étrangement (L'immobilier c'est du boulot ! J'ai retrouvé du boulot ! Je dois reprendre le boulot de mon assistant ! J'ai un ERP au boulot).
Qui, dans notre contexte de crise, pourrait, sérieusement, croire à cette débauche d'excuses professionnelles ? Le ludochon aime trop les jeux de bluff ou de déduction pour s'y laisser prendre !

La vérité, enfin celle qui est ailleurs, nous allons vous la livrer au péril de notre réputation (qui ne craint plus grand chose à vrai dire) : nos prédidents ne jouent plus chez nous, non, ils jouent dans des lieux "top select" pour présidents! Si ! Cette pratique est connue sous le nom de SPEC; cet acronyme, bidon, que n'aurait pas renié un scénariste de James Bond signifie en effet "Secret Presidential Events Calendar".
Ainsi par exemple en ce moment, ils sont à Valmeinier, dans une sorte de conférence de Bilderberg du jeux alors que le ludochon de base lui reste fidèle à Bourgoin-Jallieu et au Nord- Isère !

Doit-on s'offusquer de ce fait ? Doit-crier au complot ? Doit-on les rouler dans le goudron et les plumes pour nous avoir abandonnés ? Oui. Sans aucun doute. Néanmoins, on se chargera de cela dès qu'on aura fini de jouer, ce qui n'est pas pour tout de suite !

Mais le plus ennuyeux dans les légendes urbaines, c'est sans conteste le fait qu'on prend certains phénomènes pour des légendes alors qu'ils sont bien réels... Ainsi il faut signaler l'existence avérée du PolterKeyst, cet esprit frappeur s'attaque à des intervalles plus ou moins réguliers à de jeunes joueurs en leur susurrant des "Ah bon tu n'as jamais joué à Keyflower ?" et pour le moment les ludochons n'ont pas encore trouvé de parades...

Keyflower Keyflower - l'esprit frappeur se fut surtout Noémie...

Plus sérieusement, en terme de fréquentation nous approchons peu à peu de notre étiage estival mais il reste encore quelques joueurs et nous avons bénéficié du retour bienvenu de Bernard, Jori, Karen et de quelques jeunes pour compléter nos tables !

Les joueurs

  • Davy, Jori et Magali sur Railroad Tycoon
  • Adélice, Bernard, David, Éric et Louan dans une galaxie lointaine
  • Karen, Manu, Noémie et Olivier sur Keyflower

Les jeux

  • Keyflower (R. Breese & S. Bleasdale chez R&D games)
  • Star Wars : Assaut sur l’Empire (J. Kemppainen , C. Konieczka & J. Ying chez Edge)
  • Railroad Tycoon (Martin Wallace, Glenn Drover chez Eagle Games)
  • Zéro (R. Knizia chez Asyncron)


Assaut sur l'Empire Star Wars : Assaut sur l’Empire - David recrute sans cesse de nouveaux adeptes

- page 1 de 4