vendredi, septembre 6 2019

6 septembre 2019 - Le ludochon tourne au super et pas à l'ordinaire !

Il y a bien longtemps de cela (7 ans!) nous avions établi que l'une des caractéristiques du ludochon était d'être superbe... Certes mais certains objecteront encore, qu'une fois sortis de leurs salles de jeux où leurs fronts splendides concoctent des coups qui resteront dans la légende, ils ressemblent à n'importe quel autre bipède !
Nous aimerions nous inscrire en faux contre cette idée.

Barrage, sept. 2019 Barrage - L'eau plus difficile à contenir que le ludochon ?

D'une part, précisons d'entrée que le ludochon existe en différents modèles, diverses tailles et que pour ce qui est de la bipédie, nous n'en faisons nullement un pré-requis, et si que vous avez plus ou moins deux jambes nous vous accueillerons avec plaisir... Quant au fait de se fondre dans la masse, le ludochon tend souvent à s'en détacher ! Prenons une séance au hasard, celle d'hier par exemple, et vous verrez qu'on peut difficilement confondre un ludochon avec un quidam ordinaire.

Commençons par John, d'aucuns pourraient attribuer son originalité à son atavisme anglais mais connaissez-vous beaucoup de personnes qui peuvent porter un chapeau à plumes et autres brimborions avec décontraction? Et sans que cela choque ? Combien de solides gaillards peuvent vous vanter, au pied levé, l'intérêt scénaristique de My Little poney ? Tout cela en restant sympathique et crédible ?

John serait un exception ? Que nenni, prenons le cas d'une ludochonne dont nous maquillerons l'identité.
n03M!3 donc, circule d'ordinaire sur un remarquable vélo d'une discrète couleur située entre le jade et le vert d'eau et remorquant un chariot de courses...
L'équipage n'est déjà pas banal mais hier elle transportait en plus des barres de toit!
Pour une cycliste confirmée cela peut déjà nous troubler que va-t-elle faire avec ? Les installer sur son vélo? L'équipage en deviendrait fascinant... Non , l'hypothèse la plus raisonnable en cette période où le week-end ludochon approche et où Essen se profile, c'est qu'elle les retourne pour les transformer en un traîneau propre à tirer tous ses jeux....
Enfin, je crois,... mais l'hypothèse reste un peu raisonnable pour une ludochonne...

Le bien et le malt, sept. 2019 Le bien et le malt - Il faut bien faire attention à ne pas malt lire les règles !

Est-ce tout ? Et bien non, à sa table hier nous retrouvions hier Philippe, qui tente de cacher sa jovialité habituelle sous un "de toute façon je ne gagne jamais"... Cette assertion étant déjà fausse puisqu'il peut se montrer un russe tout-à-fait désagréable à Quartermaster! Et bien, c'est hier, alors que nous recevions de nouveaux joueurs (que l'on ménage d'ordinaire) qu'il a décidé de se payer une victoire propre et nette! Le ludochon ne peut rien faire comme tout le monde !
Pire, avec n03M!3, que leur a-t-il proposé pour les consoler de cette première expérience? De nettoyer le placard avec eux, tiens ! À mon avis s'ils reviennent c'est qu'ils ont le niveau de barjitude requis par notre association!

Continuons avec nos néophytes à une époque nous proposions un petit programme de formation, histoire de les faire entrer doucement dans le moule.... Visiblement, nous avons changé de méthode, à la place des classiques bien connus, on leur fait essayer Haspelknecht ! Imaginez ces pauvres malheureux tentant de résumer le lendemain leur soirée :
- Vous avez joué dans un club ?
- Oui, à Haspelknecht.
- Pardon ?
- Haspelknecht. Un jeu sur les origines des mines de charbon...
- ...
je vous assure que dès cet instant ils se sentent comme des ludochons, ils sortent du lot !

Bon, bien sur à ce stade, il faut bien avouer que certains ludochons eurent des soirées plus classiques ; à accumuler les cranes de quartz (Tzolk’in), à tenter de domestiquer les gouttes d'eau (Barrage), à redécouvrir les règles du brassage ou à brasser les règles (Le Bien et le Malt) ou à construire des châteaux propres à faire passer Louis II de Bavière pour un type plutôt sain d'esprit (CoMKL)...

Haspelknecht, sept. 2019 Haspelknecht - Aussi original que son nom ?

Les jeux

  • Abyss (B. Cathala & C. Chevallier chez Bombyx)
  • Barrage (S. Luciani et T. Battista chez Cranio Games)
  • Le Bien et le Malt (A. Schmidt, M. Kiesling chez Plan B Games)
  • Castles of Mad King Ludwig (Ted Alspach chez Bézier Games)
  • Haspelknecht (Thomas Spitzer chez Quined game)
  • Tzolk’in the Mayan Calendar (D. Tascini & S. Luciani chez CGE )

Les joueurs

  • Guillaume, Manu, Rémi, et Stéphane3
  • Bertrand II, Corinne, Jori, et Patrick (Paren)
  • Noémie, Philippe, et deux nouveaux David et Jean-Marc
  • AlainCm, Magali, Nelly et Olivier
  • Alexis, Vincent (Bibou), Vincent (Possom) et Yannick (lego)
  • Bertrand, Cyril (Atom), Davy et Éric
  • John de passage


Tzolk’in, sept. 2019 Tzolk’in - les têtes tournent (en) ronds, comme les ludochons ?

jeudi, août 29 2019

29 août 2019 - Pourquoi tant de ... profs ?

Voilà une question qui peut nous interroger quand, lors de la rentrée scolaire, notre club retrouve son rythme de croisière et qu'il faut constater, après un rapide coup d'oeil circulaire, que, comme dans de nombreux autres clubs, les enseignants forment une partie non négligeable de nos cadres.

Il fut un temps où dans le milieu du jeu, on définissait les effectifs présents sur les bancs de nos associations avec cette règle de trois un peu primaire: un tiers d'enseignants, un tiers d'"ingénieurs" et un tiers d'"autres". Nous pouvions alors apprendre, sous la dictée des plus chenus (ou des plus pédants), du moins lorsqu'ils se hasardaient à fournir une explication, que c'était un héritage historique puisque certains jeux notamment les jeux de rôles étaient venus par les écoles d'ingénieurs et qu'ils s'étaient diffusés de proche en proche, via le canal des enseignants et celui des ingénieurs.

Overbooked, août 2019 Overbooked - Déjà débordé à la rentrée ?

Certes, mais on pourrait déjà se demander si cela s'applique vraiment bien au jeu de société dit "à l'allemande", qui a pu, au mieux, rendre les profs d'allemand plus sexy (ce qui fut plus efficace que pas mal de réformes!). Mais, de toute manière, les plus jeunes et les plus irrévérencieux, pourraient aujourd'hui nous dire :
"- Eh, Papy, ça, c'était la préhistoire"...
Certes (P'tit con!), c'était peut-être la préhistoire ludique, puisque maintenant on parle d'une pratique du jeu de société largement popularisée et même, chic ultime et symbole d'une "réussite" certaine, de l'explosion de la bulle ludique.... Mais alors, comment se fait-il que le tableau ait aussi peu changé et que dans notre population, lissée par an, si on étudie les différents cursus, les enseignants restent aussi présents et bien au delà de leur pourcentage rapporté à la population totale ?

Attention! Je vois déjà certains affûter leurs meilleurs préjugés et il serait peut-être dangereux de faire de grands moulinets avec ceux-ci... Surtout que s'ils se sentent menacés ou diffamés nos professeurs pourraient répliquer avec quelques préjugés sur les ingénieurs et autres informaticiens qui ne seraient pas piqués des hannetons (j'aime cette belle expression)... Et puis, si on cherche par là, on pourrait sûrement trouver dans les "autres", quelques professions (cheminots, infirmiers, fonctionnaires en tout genre, animateurs,...) qui peuvent aussi véhiculer leurs lots de lieux communs...
Bref à ce stade, on risque de ne pouvoir constituer qu'une belle encyclopédie de poncifs, plutôt qu'un manuel savant, en ouvrant, au passage, des plaies béantes ("en saignant") dans notre lectorat...

Barrage, août 2019 Barrage - Rien de que l'eau, de l'eau de pluie, de l'eau de là-haut....

Par ailleurs, est-ce que cette présence n'est pas juste une corrélation, dont les causes plus profondes pourraient intégrer d'autres catégories de joueurs ? Bref, existe-t-il des liens secrets entre le fait d'enseigner et celui de jouer? Des facultés particulières des profs ? Existe-t-il des classes sociales plus promptes à jouer ? Le jeu est-il une pratique de CSP(+), fonction de la profondeur de la bourse du joueur?, Peut-on établir aussi des corrélations statistiques entre le niveau de formation des joueurs et la pratique ludique ? Le jeu, est-il donc, vraiment, une pratique ouverte?

Voilà de belles questions, qui nous élèvent à un niveau supérieur et auxquelles une recherche dans les bulletins d'une revue sociologique pourrait donner quelques réponses. Nous aurions aussi pu y apporter notre écot, lié à notre expérience, mais comme à notre habitude, nous ne prononcerons pas!

Car chez les ludochons, nous préférons rester maîtres de nous-même, et nous aurions trop peur de devoir sortir nos palmes pour éviter de nous noyer dans des débats qui nous dépassent surtout que, la vraie question qui nous intéresse est, une fois qu'on a sorti nos jeux des bacs, "Qui veut jouer à Arkham, à Barrage, ou ... au Piquet avec moi ?" Et généralement, la curiosité du ludochon, un peu pitre plutôt que bonnet d'âne, s'arrête là !
Bref, sonnons la fin de la récré ou plutôt des vacances, hier soir, avec le retour de nombreux joueurs, la modeste curiosité des ludochons a pu être satisfaite ! Tant pis pour la sociologie !

PS: nous avons tenté de racheter la vacuité de cet article, en y insérant pas mal de termes (une trentaine) qui peuvent se rapporter à l'univers de l'éducation, saurez-vous tous les retrouver ? Et oui, ce billet est en fait un jeu! (Solutions dans les commentaires)

Imhotep, août 2019 Imhotep - La rentrée pour les esclaves ?

Les jeux

  • Barrage (S. Luciani et T. Battista chez Cranio Games)
  • Bruxelles 1893 (E. Espreman chez Pearl games)
  • Compagnons (Haakon Gaarder chez Gigamic)
  • Fertility (Cyrille Leroy chez Catch up games)
  • Horreur à Arkham JCE (Chez FFG)
  • Imhotep (Phil Walker-Harding chez Kosmos)
  • Overbooked (Daryl Chow chez Jumbo)
  • Rajas of the Ganges (Inka & Markus Brand chez Huch!)
  • Wingspan (Elizabeth Hargrave chez Matagot)

Les joueurs

  • Cyril (Atom), Guillaume et Maude
  • Bertrand II, Davy, Frédéric, et Suzel
  • AlainCM, Elsa, Éric, et Michaël
  • Céline, Corinne, Noémie, et Pauline
  • Bertrand, David, Manu et Vincent (Possom)
  • Nelly, Vincent (Bibou), Yoann et un nouveau Patrick
  • John, Magali, Olivier, et Rémi


Bruxelles, août 2019 Bruxelles - Terre de jeu (notamment la semaine dernière avec le BGF)

Lundi, août 26 2019

22 août 2019 - Ne jamais dire du mal des merles !

Déjà la semaine dernière, je constatais l’absence d’Olivier; l’absence de sa "bonne foi" légendaire se faisant souvent sentir.
La soirée passant, je réalisais que l’impact de son absence ne se ferait vraiment sentir que le vendredi matin, quand, café en main, je me retrouverai à lire le « compte-rendu » de la semaine précédente… Et oui, pas d’Olivier, pas de divertissement culturel matinal !

Ce jeudi, nouvel édition, OC étant toujours absent (bon, ça commence à faire long, je vous l’accorde), je me dis qu’il pourrait être sympa de le seconder. C’est donc armée de mon smartphone et des meilleures intentions que je fis le tour des tables, prenant des photos des joueurs et des jeux, me demandant quelle tournure aller prendre mon compte rendu. Ce fut au détour d’une table que me vint la réponse, quand un joueur me lança une belle phrase assassine :
- Tu t’occupes du compte-rendu ? Si c’est pas aussi bon que celui d’Olivier, c’est pas la peine, hein ?!


Voilà qui est dit…

Les jeux

  • 1754 – La Conquète (Beau Beckett et Jeph Stahl chez Asyncron Games)
  • Alhambra (Dirk Henn chez Queen Games)
  • Cacao (Phil Walker-Harding chez Filosofia)
  • Compagnons (Haakon Gaarder chez Gigamic)
  • Inis (Christian Martinez chez Matagot)
  • Orleans (Reiner Stockhausen chez Matagot)
  • Tyrants of the underdark (P. Lee, R. Thompson & A. Veen chez Wizards of the Coast)

Les joueurs

  • Cecile, Elsa, Noémie, Magali (fille de Alain et Martine), Nicolas (invité de passage), sur Alhambra
  • Suzel, Magali, Cedric, sur Orléans
  • Fred et Possom sur 1754
  • Cyril, Cyril et Jean-jacques sur Tyrants of the Underdark
  • Martine, Alain B, Alain CM, Nicolas (petit fils de Alain et Martine), sur Cacao
  • Michael, Remi, Philippe, Manu sur Inis
  • Vincent Coyote, Marjorie, Stephane, Bertrand, John sur Compagnons

- page 7 de 211 -

Les ludochons : le club des joueurs et joueuses de jeux de société / jeux de plateau
sur Bourgoin-Jallieu et le Nord-Isère