Dimanche, octobre 20 2019

Essen-skam

D'ordinaire en cette période, nous pouvons discerner deux tendances chez les ludochons :

  • ceux qui préparent Essen, et qui outre leurs paquetages réglementaires vont se nantir de plans, listes, coupons de réduction, en vue de de livrer à une débauche ludique. On les reconnaît aisément à un sourire béat (voire un peu niais si on écoute les suivants) et à une propension à s'étonner exagérément sur le fait que 99,96 % de la population européenne reste, elle, tranquillement à la maison.
  • ceux qui se moquent d'Essen. Ils affichent une belle tranquillité, un esprit serein juste perturbé, mais si peu, par les quolibets moqueurs des premiers.


Pour donner un peu plus de visibilité à ces derniers, voilà quelques années que nous nous livrons à une ré-interprétation plus ou moins malhonnête (plutôt franchement malhonnête) du mythe essenien, mais cette année, nous allons carrément tenter de leur coller... (Roulement de tambour)... la honte!

Le Essen-skam

Nos voisins norvégiens ont créé la notion de flygskam, histoire de décourager, pour des motifs écologiques, leurs concitoyens de prendre l'avion sans motif sérieux. Le succès de l'opération étant établi (par une baisse sensible, de l'activité aéroportuaire en Norvège, tant sur le trafic intérieur que sur le trafic longue distance) nous allons faire de même avec nos amis ludochons, en observant Essen du côté du bilan carbone. J'en vois déjà qui commencent à s'en mordre les pinces à meeples!

20191023_Spiel_Essen.jpg, oct. 2019

Le voyage

La première idée qui vient à l'esprit dans ce type d'analyse est bien entendu de s'intéresser au bilan carbone de la translation de nos plus vaillants ludochons; bilan qui dépend bien entendu du moyen de transport choisi.

Curieusement, le plus économe, théoriquement, à savoir le train est assez peu prisé. Maintenant même dans ce cas il faudrait faire une étude plus détaillée et qui dépasse nos compétences puisque l'efficacité dépend du taux de remplissage et du mix énergétique du pays... Si en Allemagne vous prenez le train un jour peu venteux dans un train peu chargé ça risque de ne pas être terrible, dans le cas contraire, vous ne serez pas forcément heureux de faire le voyage avec une famille bavaroise bruyante.
Bref en train votre bilan carbone sera "moins mauvais", mais vous pourriez être tenté de réoccuper la Ruhr!

Passons à la route, là, difficile de ne pas tenir compte du bilan CO2, dans un SUV (parce que vous voulez avoir un peu de place pour les jeux), on arrive déjà à quelques de kilos de CO2 (0.64 tonnes). Maintenant avec le covoiturage, on va partager la charger et la rendre un peu plus supportable... Un peu... Heureusement, vous avez bien lu les données constructeurs et vous êtes surs que votre voiture ne pollue pas!

Pour l'avion, même pas la peine de vous faire un dessin, c'est bien sur tout de suite 0.33 tonnes qu'on peut espérer au mieux par tête de pipe (sachant que là c'est au mieux et qu'il vous faudra un véhicule à l'arrivée).... Et oui ça fait tout de suite quelques centaines de litres de kérozene pour s'envoyer en l'air.. Rappel: facteur d'émission total de 3,04 kg de CO2 par litre de kérosène, et on vous fait grâce du Nox, des suies, et on ne vous parle même pas de la pollution sonore.

Bref, pour arriver à Essen ce n'est pas le célèbre "Beam me up, Scotty" qu'un geek devra prononcer, (car cela ne marche pas, et si cela se trouve en terme de CO2...), mais un plus terne et fumeux "Steam me up, C.O.2"

Les jeux

Les voyages forment peut-être la jeunesse, (enfin ils forment surtout la promesse de lendemain qui "chantent", avec un respirateur), mais une fois sur place on pourrait espérer un peu de repos côté dépense de gaz à effet de serre... Et bien non!

Pour satisfaire la fièvre, qui prend nos joueurs (où l'angoisse qu'ils commencent à manifester à la lecture de cet article), on va leur offrir les dernières nouveautés ludiques et là,... Pas de chance!
Le cargo qui mazoute l'océan indien n'étant pas forcément arrivé, qu'à cela ne tienne on va parfois faire venir une pré-série par avion... Pour le coup, même si vous êtes venus à pied, vous repartirez avec un bilan carbone redoutable.

Pour ce qui est du jeu en lui-même, il y a depuis longtemps des interrogations sur le bilan carbone de ceux-ci, qu'on peut pondérer éventuellement, en le comparant à celui des activités auxquelles ils pourraient se substituer. Néanmoins, dans la fièvre acheteuse qui prend l'Essenien, comment qualifier le bilan carbone d'un jeu qui ne sera joué que deux ou trois fois ?
Pour faire simple, le jeu, qui est plutôt une activité peu émettrice (quoi que pas trop locavore), une fois le coup de production initial amorti, peut le devenir si un jeu n'est pas joué. Si vous venez en avion récupérer une extension pour un jeu que vous n'avez pas (les collectionneurs cela fait ce genre de trucs) et qui est arrivé par avion, vous aurez le droit de gagner le "meeple de goudron" à la fin du salon!

Par grandeur d'âme ,et pour ne pas torturer plus avant celles de nos ludochons déjà en train de se livrer à des exercices de pénitence, nous vous ferons grâce de l'éclairage du lieu, de la climatisation / ventilation, etc...

Le séjour

À ce stade, vous vous dites que vous avez déjà avalé bien des couleuvres carbonées, mais en avez-vous fini ? Et non, car il faut bien vivre, manger dormir et se laver (enfin c'est mieux).

On pourrait se dire que cela ne compte pas vraiment puisqu'on déporte une consommation énergétique qui serait présente par ailleurs. Certes.
Mais curieusement, le ludochon ne va pas venir avec des sandwiches qu'ils auraient préparés avec amour et il va consommer peu de produit 100% locaux sur place... Bref, sa consommation ne sera peut-être pas aussi vertueuse que sa consommation habituelle, sans compter que l'afflux d'une foule nombreuse dans un lieu donné, peut entraîner, par les effets d'échelle des effets néfastes ( dépenses énergétiques supplémentaires, surdimensionnement d'installation etc)...

Bien sûr, il doit sûrement y avoir chez les ludochons des raisons peu avouables d'aimer Essen, le karaoké après la douche à la bière, les ventrées de saucisses au curry, peut-être...
Bref, oubliez Essen !

Plus sérieusement, nous avons fait, comme bien des joueurs pendant des années l'apologie du jeu de société en tant qu'activité sociale, inclusive, transgénérationnelle, à faible coup. Malheureusement, il semblerait que l'accélération du marché du jeu de société puisse également entraîner un consumérisme débridé qui n'aurait pas que des avantages...

À jeudi, lieu habituel, bilan carbone raisonnable !

vendredi, octobre 18 2019

17 octobre 2019 - Le plateau sans la société

Hier soir, se tenait la traditionnelle soirée "jeux à deux" des ludochons, à savoir une soirée où contrairement à notre habitude nous ne jouons qu'à des jeux à deux, histoire d'ouvrir ces boites qui lors de nos soirées habituelles ne sortent jamais, puisqu'on préfère d'ordinaire jouer à 3, 4 ou 5 joueurs , nombres souvent plus difficiles à atteindre dans nos foyers respectifs.

D'ordinaire, l'annonce de cette séance est accueillie avec un joie relative par certains membres, (qui vont pour certains se faire porter pâle), et pour tout dire nous avons du encore une fois lapider à coup de boite de jeux quelques membres qui semblent ne avoir pas bien compris le principe, à moins qu'ils ne souffrent d'une dyscalculie bien cognée! Et que dire de notre président qui deux semaines après avoir nommé certains responsables pour l'organisation dans les soirées à thème les désavoue publiquement en snobant la soirée... Lors du prochain week-end et pour reprendre un châtiment antique, nous le punirons par là où il a péché en faisant fondre ses figurines et en les lui faisant avaler...
Ouaip, les ludochons, ça ne rigole pas ! Ca fera aussi un peu moins de plastique dans les océans !

Twilight struggle, oct. 2019 Twilight struggle - Jeu à deux ne veut pas dire sans thème....

Il faut avouer que la grande majorité, elle, se plie d'ordinaire avec joie à cet exercice et que nous quittons les ludochons souvent assez contents d'avoir pu ré-explorer quelques perles ludiques ou d'avoir découvert des jeux qui passent sous les radars pourtant acérés de notre association.
Néanmoins, il faut bien avouer que la plupart de nos membres font une certaine différence entre les jeux à deux et les jeux "à plus"... Cette distinction est d'autant plus troublante que dans les jeux traditionnels ceux que le public associera naturellement à la pratique ludique et aux jeux de plateau, les jeux à deux occupent une place de choix : échecs, dames, awélé, tric-trac, go, abalone, etc....Certes les jeux de cartes classiques (rami, belote, tarot,...) compensent un peu cette impression mais dans les grands classiques, le jeu à deux est plutôt la norme...

Faut-il y voir une distinction qui nous avait échappée jusque là ? En fait, nous hésitons souvent pour qualifier notre pratique entre les termes "jeux de plateau" et "jeux de société"... Souvent, on préfère la première qui n'est pas associé, comme la seconde, à ces boites, pas forcément folichonnes, classiques déplorables et désuets, qui remplissent les rayons des supermarchés à Noël.
Pourtant, si on y regarde de plus près, pas mal de nos jeux se pratiquent sans plateau alors que la société des autres nous est, elle, essentielle.

Terres d'Arle, oct. 2019 Terres d'Arle - Jeu à deux ne veut pas dire sans Rosenberg (loin de là)

Bref nous, ludochons, sommes sûrement souvent plus des joueurs de jeux de société que des joueurs de jeux de plateau. Une fois constaté cela, on comprend que certains puissent hésiter devant le jeu à deux, qui pousse ce concept dans ses limites, celles où la société se limite à une seule autre personne...
À moins qu'une autre de ces spécificités, le fait qu'il vous offre à l'origine une maximum de chance de succès 50% mais aussi bien plus de chance de perdre, en fasse trembler certains !

Teaser ! La semaine prochaine un compte-rendu par Cécile !... Et puis, il n'est pas mal du tout ... Même que je vais pouvoir prendre ma retraite !
Et n'oubliez pas John !

Les jeux

  • 7 wonders Duel (A. Bauza et B. Cathala chez Asmodée)
  • Ascension des Âmes Déchaînées (R. Dougherty, B. Kibler et J Gary chee Marabunta)
  • Blood Rage (Eric Lang chez Edge)
  • Blossom (chez Rebel)
  • Les Cités Perdues (R. Knizia chez Filosofia)
  • Insider (Akihiro Itoh, Daishi Okano, Kwaji et Kito Shinma chez Pixie Games)
  • Jaipur (Sébastien Pauchon, GameWorks)
  • King of Tokyo (Richard Garfield chez Iello)
  • Minivilles (Masao Suganuma chez Moonster Games)
  • Niwa (Wilfried Fort et Marie Fort chez Djeco)
  • Pagodes ( Arve D. Fühler chez Matagot)
  • Patchwork (Uwe Rosenberg chez Fun Forge) x2
  • Star Realms (R. Dougherty , D. Kastle chez White Wizard Games) x2
  • Twilight struggle (A. Gupta & J. Matthews chez GMT) x2
  • Terres d'Arle (Uwe Rosenberg chez Filosofia)
  • Prototype de Frédéric


Niwa, oct. 2019 Niwa - Typiquement le type de jeux à deux qui nous échappe d'ordinaire....

Les joueurs

  • AlainCM, Antonio, Bertrand, Bertrand II, Cécile, David, Elsa, Éric, Frédéric, Jean-Philippe, Magali, Natacha, Noémie, Olivier, Rémi, Suzel, Vincent (Possom) et une nouvelle dont j'ai oublié le nom...
  • Alexis, Carole, Jean-Marc, Manu et Michaël
  • John, Stéphane 3 et Vincent (Bibou)


Pagode, oct. 2019 Pagodes - Jeu à deux... Non, non, pas de jeux de mots...

17 octobre 2019 - John is p*ssed off !

It is a hard lesson. To see what one painstakingly builds destroyed so utterly... One constructs, brick by (fun) brick, but then one sees ash strewn before ones feet. I speak not of the whispers of a new "billet" writer. No I feel no threat from more writers! I'm the only English writer, as long as they stick to french their most appreciable prose and style are of no consequence to me. Other than, of course, the wonderful moments of reading they bring. As usual I digress, when what I want to talk about is a blatant attack on my wonderful little towns in "Minivilles"!

Before I start the atrocious tale of the boy who could not. I would like to speak of another plague. The infinitely troublesome imps that decide to ignore rules. I forgive any Football player that might decide to simply pick up the ball. Because Rugby is such a better sport. But I do have an issue when they try and pass, said picked up ball, to someone in front of them. Because American Rugby is NOT much more of a better sport. Though it can have some moments... Sometimes... Also issuable: Those that decide to play a game with 5 people. What's wrong with that ? You ask. Well nothing by default, but when the rule for the evening is "2 player games only" one has to wonder... Is our president, though dashingly handsome, a troublemaker ? Possibly... He does like to play orcs and chaos creatures in Warhammer...

King of Tokyo, oct. 2019 King of Tokyo - Se plaindre de la destruction de la ville, et jouer ensuite à King of Tokyo....

Anyhow. Now that you know the other crime of this evening lets go back to our sheep. In this case the sheep are my cities. Miniville is a great little card game, where you build a city. The buildings are represented by your cards, and are built, via currency that those buildings might earn you. Each type of building has a number (sometimes more), at the start of a players turn she/he rolls a dice (later on two if desired) the result determines which card is activated, generally that activation earns you cash. A coyote won both games. But I wasn't mad. He obviously cheats. He's a coyote. The WB cartoon after all is not called "Kind and generous Coyote". Anyhow said coyote won, unfair enough. However he then proceeded to summon a giant rabbit monster creature and flattened my city! I speak of course of a game of King of Tokyo we played to end the evening. I mean who does that ? Yes I suggested the game... But I didn't think my poor little mechanical lizard would be so brutally murdered!

I sometimes wonder where the kindness of men goes... One spends his time stealing everyone's money in one game, still looses, then gets stomped angrily in the next game. It's as if karma was a word that existed already. One good thing from the evening though, I learned the existence of a game named "Raptor". I can't wait to play it.

I bid thee adieu for now. Essen calls. It's voice sounds like a group of overly exited Ludochons demanding people explain to them various games. So I'll be going to explain some Bankiiiiz games to a bunch of foreigners. I'll warn them against coyotes in the process...

- page 6 de 213 -

Les ludochons : le club des joueurs et joueuses de jeux de société / jeux de plateau
sur Bourgoin-Jallieu et le Nord-Isère