Mot-clé - prototype

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, septembre 7 2018

6 septembre 2018 - N'en jetez plus!

Qu'est ce que c'est que cette foule ?!? N'en jetez plus !
Hier soir nous étions plus d'une trentaine de ludochons, avec pour cette rentrée, pas moins de 5 nouveaux d'un coup ! Trois hommes et deux femmes soit une parité presque parfaite, car même si le statisticien aurait préféré pour avoir des chiffres ronds, que l'un d'entre eux se déclare intersexe, (avouons que cela n'est pas toujours facile lors d'un premier contact ludique !) cette affluence donne surtout une impression bien sympathique.

Tellement de bizuths, que des ludochons, ayant deux semaines de jeux avec nous, peuvent presque passer pour des habitués, des ludochons ayant un ou deux ans d'activité, passent pour des anciens, et les anciens, les vrais, ceux qui se réunissaient parfois à trois ou quatre dans des salles peuplées de courants d'air passent pour des pièces de musée (consolons-nous, amis anciens, cela implique presque un certain respect, enfin si on reste loin du Brésil!)

878 Vikings 878 Vikings - À l'époque, le nouveau venu, n'est pas forcément le bienvenu

Pour les nouveaux, rappelons que nous avions publié un petit guide de formation, et nous les invitons à le parcourir... Le plus gros problème dans l'intégration des nouveaux vient, en fait, souvent des anciens! En effet, ils s'offusquent parfois d'avoir à apprendre autant de nouveaux prénoms...
Notons que c'est un pur exercice de mauvaise foi car si, eux, ont à apprendre 6 ou 7 prénoms, les "bleus" doivent, de leur côté, en apprendre pas loin d'une trentaine tout en essayant de comprendre les préférences de chacun.... En même temps, une fois que tu as proposé une fois un Rythm & boulet à Raphaël, tu ne refais plus l'erreur (digérer les cartes de ce jeu est un processus long et douloureux).
Statistiquement, pour les nouveaux un conseil, "Stéphane" et "Vincent" sont les deux prénoms les plus fréquents chez nous et pour le coup, en cas de doute, utilisez les! Au mieux le ludochon concerné sera flatté, au pire, il vous pardonnera cette erreur bien compréhensible...
Quoi que :
Vincent : Moi, je l'ai trouvé pas mal le nouveau!
Suzel : Ah bon ! Il n'a quand même pas inventé le fil à couper les meeples....
Vincent : Bah il se souvenait quand même de moi! Ou alors je lui ai fait une grosse impression lors de la partie (Note si un Vincent vous fait une grosse impression lors d'une partie c'est que vous ne jouez plus la victoire)
Suzel : Ah bon ?
Vincent : il avait même mémorisé mon prénom !
Suzel : Ouaip, enfin, moi, il m'a appelé Stéphane...
Vincent : Ah.... C'est ballot... Euh... Les meeples, tu les coupes comment ?
Suzel : Pfffff,.... Sexe fort....

Bon d'ici deux mois, nous verrons bien ceux qui ont survécu à notre formation et qui se sont fondus dans notre association, pour le moment bienvenue à eux (ça fait plein de nouveaux joueurs ! Vous connaissez Keyflower ?)

Quartermaster Quartermaster - Là, c'est plutôt, ne les jetez pas (les tanks!)! Hein, Davy !

Ah, j'ai failli oublié! Votre serviteur a, aussi, subi une brutale prise de conscience ces derniers jours, quand levant la tête des jeux il s'est aperçu que la cinquantaine arrivait, et qu'il n'avait toujours pas de Rolex... Il est donc temps de transformer ce billet en machine à cash et... L'occasion est trop belle...

En effet, Zaggus, membre distingué des ludochons et même, faut-il le rappeler, ancien président, a créé sa propre boutique de jeux à Aix-les-bains (soit à plus de 66 kilomètres de Bourgoin! Comme s'il voulait éviter les ludochons, dites donc!). J'espère néanmoins (66 km quand même) par le biais de cette annonce obtenir des rabais proprement scandaleux, dans cette boutique (enfin les plus anciens savent que si je suis aussi mobile que pour les événements ludiques, sa trésorerie ne craint rien)...

Pour ceux qui se rendraient, eux, à Aix-les-bains, et souhaiteraient, en choisissant leurs jeux, entonner un "je te tiens, tu me tiens par la barbichette", (oui, dans cette boutique, on peut même jouer "avec" le vendeur) signalons le nom de la boutique : "L'échoppe des jeux".

A titre personnel, j'avais parié sur "Il est trop bien ce jeu !", sûr qu'à force de nous répéter ce mantra depuis des années, il en ferait sa devise.... mais non ! Remarquez que l'auteur de ces lignes pas insensible à l'humour régressif et au calembour discutable apprécie ce "Eh! Chope des jeux !" de bon aloi, à moins que cela ne soit une fourberie d'un fan de PNL (pour les plus jeunes, pas les rappeurs neurasthéniques, "la" PNL). Quoi qu'il en soit avec un tel programme, on peut espérer un réel succès, sauf à croiser des anglophones, curieusement munis d'un massicot et fascinés par cette invite "Chop des jeux !", Là notre Fu Manchu tentera de leur expliquer le concept de "LE "Shop" des jeux".

En revanche, le fan de jeu de déduction sera, lui, déçu par son adresse... Alors que vous aviez révisé tous les Unlock! et autres Sherlock Holmes pour vous construire une petite énigme permettant de retrouver facilement, une fois à Aix-les-bains, son adresse, forcément piégeuse, j'ose à peine vous livrer celle-ci :

  • 1, rue des bains.

Nul... C'est d'une si triste trivialité, que j'ai décidé de la retenir sous la forme :

  • Jeu de Fneup, élément de Mémoire , Dice(Fr), Moite avec Marie.


Souhaitons lui, plein de points de prestige et une belle piste de scores!

Islebound Islebound - Passé inaperçu il y a quelques années et repêché par l'infatigable Vincent....

Les jeux

  • 878: Vikings – Les Invasions de l'Angleterre (B. Beckett, J. Stahl et D. Kimmel chez Asyncron)
  • Azul (Michael Kiesling chez Plan B games)
  • Brass: Lancashire (Martin Wallace chez Roxley Games)
  • Inis (Christian Martinez chez Matagot)
  • Islebound (Ryan Laukat chez Red raven)
  • Quartermaster General (Ian Brody chez Asyncron) x2
  • Sagrada ( Adrian Adamescu, Daryl Andrews chez Floodgate games)
  • Troyes (S. Dujardin, X. Georges, A. Orban chez Pearl Games)
  • Prototypes

Les joueurs

  • David, Jean-Jacques, Marie et Philippe l'ancien à Troyes
  • Michaël et trois nouveaux Antonio, Manu le jeune et Rodney sur Inis
  • AlainCM, Bertrand II, Guillaume et Raphaël sur Brass
  • Bertrand, Christophe, Vincent (Tcho) et Yoann sur les prototypes de Bankiiiz
  • Pauline, Stéphane (Xeneus), Vincent (Bibou) et Zaggus sur leurs îles
  • Éric et Vincent (Possom) en vikings
  • Davy, Frédéric, John, Olivier, Philippe (Tchou Tchou) et Suzel en généraux
  • Cécile, Elsa, Magali et Noémie, girls power sur Azul


Inis Inis - Une partie d'Inis sans David ??? Il a donc réussi à faire apprécier ce jeu !

vendredi, juillet 6 2018

5 juillet 2018 - Les ludochons c'est le pied !

Hier soir jour d'affluence chez les ludochons ! On comptait pas loin d'un cinquantaine de têtes de joueurs, ce qui nous fait environ une centaine de jambes, un nombre sensiblement équivalent de pieds et donc pas loin de cinq cents orteils !
Avouons que ce chiffre laisse béat, 500 doigts de pied ! Nous devons le dire, malgré tout, nous n'avons pas procédé à un décompte systématique, car sachant que le ludochon est joueur, certains n'auraient pas manquer de jouer la carte "Polydactylie + 1" ou encore "Escamotage -1".

Krom Krom - Le T-Rex? Un dinosaure au petit pied !

"Pourquoi, donc, tant de doigts de pied chez les ludochons ? Voilà une question qui nous amènerait un peu loin :

  • Faut-il évoquer un lointain passé, et l'époque où nous avions besoin d'une meilleure préhension? Non et heureusement, peu de ludochons jouent avec leurs pieds même si certains, comme votre serviteur, s'acharnent eux à jouer comme des pieds...
  • Faut-il évoquer les capacités d'équilibrage de la marche que permettent ceux-ci,... pour une association dont les membres jouent, assis, autour d'une table ?
  • Faut-il évoquer la fragilité de ce dispositif notamment comparé à d'autres (coussinets, sabots,...) surtout, quand de nuit, vous remettez la main enfin le pied, sur un meeple manquant ?
  • Faut-il que dans cette chronique je vous annonce que votre gros doigt de pied s'appelle en fait hallux pour justifier le comptant de mots rares que certains réclament dans ces billets ?
  • Faut-il enfin, que je courre le risque que ma Némésis (Noémie), se livre à quelques sarcasmes sur le thème du "tant qu'à parler de pied, tu aurais pu le rédiger en vers !"



Vous le voyez la question "Pourquoi, donc, tant de doigts de pied chez les ludochons ?" risque de ne jamais trouver de réponse simple. En revanche, sur la dernière partie de cette interrogation, quelques éléments... Cette semaine, nous avions une séance spéciale, celle où on réunit joueurs, familles et consommables alimentaires...

Un séance donc où, campé sur ces deux pieds et sa dizaine d'orteils (le ludochon bien que joueur a les pieds sur terre), il peut deviser gaiement (le ludochon ne se lève pas du pied gauche) avec ses camarades en évitant les sujets sensibles (et de mettre les pieds dans le plat). Une fois qu'il est repu et heureux d'avoir pu échanger (Nous vivons sur un grand pied), il se livre (bon pied bon oeil), à quelques joutes ludiques, en faisant des pieds et des mains pour qu'on choisisse son jeu !
Après donc avoir remis le pied dans l'univers ludique, ils devront lutter pied à pied lâchant quelques jurons comme :

  • Ca te fera les pieds !
  • Ah le c. ! Mais je suis bête comme un pied...

Se jetant parfois aux pieds de leurs adversaires en avance pour demander pitié... À moins qu'il ne simule le lâcher pied... pour mieux reprendre celui-ci !

Ouaip, les ludochons, c'est le pied....

Sanssouci Sanssouci - Une ballade à pied au travers des jardins...

Les jeux

  • Attack of the Jelly Monster (Antonin Boccara chez Libellud)
  • Hero Realms (Darwin Kastle et Robert Dougherty chez Iello)
  • Kariba (R. Knizia chez Helvetiq)
  • Keyper (Richard Breese chez R&D Games)
  • Kingdom Run (Éric Claverie chez Ankama)
  • Krom (X. Baud et K. Berenger chez Borderline)
  • Sanssouci (Michael Kiesling chez Ravensburger)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)
  • The Mind (Wolfgang Warsch chez Nürnberger Spielkarten Verlag)
  • Welcome (B. Turpin chez Blue Cocker)
  • Prototype de Yoann
  • Autres....

Les joueurs

  • Pleins !


Hero realms Hero realms - Mieux vaut partir du bon pied !

vendredi, avril 13 2018

12 avril 2018 - Dans le baba et en exclu Lulu (dochons) !

Attention! Hier soir, chez les ludochons, une exclusivité mondiale ! Si!
Hier soir, nous avons participé à la première partie de Banquet Royal avec le matériel définitif ! Avouons-le, il est pratique d'avoir un éditeur dans le club...
Bien sûr, au début, il était un peu rétif : la première partie ne devait-elle pas avoir lieu en présence de l'auteur ? Après une discussion entre passionnés, une clef de bras et quelques bourre-pifs de bon aloi, il est devenu évident pour Bertrand, que cela serait franchement super de nous proposer le jeu...

Banquet royal Banquet royal - Première sortie mondiale ! (On en fait un peu trop ?)

Bref, Bertrand, la barbe et la chevelure christique écarta les bras (bon d'accord, il n'avait pas le choix, on l'avait crucifié sur les placards) et dit "Venez et mangez en tous, ceci est mon jeu, livré pour vous"....

Le calvaire de Bertrand n'était pourtant pas encore fini :
"- Quoi ! Tu n'as pas retenu la variante "plateau plastifié" pour détermination du premier joueur par gobage de Flamby ? (Oui le ludochon propose de "vraies bonnes idées" parfois)
- Non.
- %$*à#! Dommage, tu imagines le buzz à Essen!
- Ouais, mais c'est un jeu fa-mi-li-al
- Ouaip... P't-être... Mais les enfants, je t'assure, ils auraient bien aimé "

Bon, à part cela, une partie marrante puisqu'on avait à la table Vincent et Raphaël prenant cela très au sérieux, et Magali et Olivier largués dès le premier tour...
Pour ceux qui ont lu le chapitre précédent de travers, une fois que vous aurez acheté "Banquet royal", NE gobez PAS les gâteaux en carton,... Parce que, s'ils sont jolis, ils ne sont pas très gouteux en fait,... et que cela ne peut se faire qu'en présence d'une personne connaissant la manoeuvre de Heimlich (nous, on a Magali mais pas vous !)


Viticulture Viticulture - On a au moins appris que Magali ne comprenait rien au vin !

À part cela, nous devons une fois de plus proclamer le miracle que représente l'association des ludochons, miracle qui éblouit le monde bien au delà des frontières de Bourgoin-Jallieu... Des preuves : dès l'origine, nous avons eu un international dans notre équipe... Certes, nous avons commencé doucement avec la Belgique, parce qu'à part une façon étrange (mais finalement plus logique) de prononcer huit ou wagon, on pouvait difficilement le repérer... Dans la longue histoire des ludochons nous avons donc eu, ainsi des joueurs en provenance de diverses régions.
Bien sûr, parfois cela peut poser quelques problèmes : les belges oui! Mais quand même des *%$"%$à de bretons ! Mais l'association s'est toujours enrichie de ces arrivées, et elle semble même réussir à intégrer l'inénarrable John !
Hier, cependant, nous avons franchi un cap, nous avons du letton !
- Du laiton ?
- Nan! Du letton de Lettonie ! (je me disais bien qu'elle ne marchait pas à l'écrit celle-là...)

Remarquez c'est précieux aussi, car le letton est rare en nos contrées... Quel prestige pour notre association ! Alors que vos collègues de bureaux, vous parleront de leurs correspondants anglais, ou allemands, ils ne pourront qu'être saisis d'une incroyable jalousie, lorsque vous mentionnerez le fait que vous jouez avec un balte !
Et puis, Riga, la Baltique, la reconstruction de la Maison des Têtes Noires.... Top classe !

À part cela, une soirée classique chez les ludochons, c'est à dire relativement improbable : un président qui ne prend pas le bon train, des joueurs qui parlent de piercing originaux, Olivier et Raphaël sur le même jeu, le plus grand joueur du club qui tente de passer pour une petite souris et des ludochons à la coiffe argentée qui jouent avec un os en mousse ou aux billes...

Mad trip Mad trip - Au moins le matériel attire l'attention !

Les jeux

  • Banquet royal (Alain Rivollet chez Bankiiiz éditions)
  • Lewis & Clark (C. Chaboussit chez Ludonaute)
  • Mad trip (Sébastien Darras et Charles Bossart chez Gigamic)
  • Mice & mystics (Jerry Hawthorne, Mr. Bistro chez Filosofia)
  • Stellium (Rémi Saunier chez Blackrock Games)
  • Viticulture (Alan Stone, Jamey Stegmaier chez Matagot)
  • Gravity stones (Johan Benvenuto et Bertrand Arpino chez Bankiiiz éditions )
  • Prototype Shogun² chez Bankiiiz éditions

Les joueurs

  • David, Philippe, Jean-Philippe et fils en souris
  • Alain, Nelly et Renars dans les étoiles
  • Bertrand, Éric, l'autre Éric et Suzel dans la caillasse
  • Magali, Olivier, Raphaël et Vincent (Possom) dans les vignes
  • John, Michaël et Noémie en explorateurs


Stellium Stellium - On joue encore aux billes ? Bah oui ! Aussi !

- page 1 de 13