Mot-clé - prototype

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, octobre 18 2019

17 octobre 2019 - Le plateau sans la société

Hier soir, se tenait la traditionnelle soirée "jeux à deux" des ludochons, à savoir une soirée où contrairement à notre habitude nous ne jouons qu'à des jeux à deux, histoire d'ouvrir ces boites qui lors de nos soirées habituelles ne sortent jamais, puisqu'on préfère d'ordinaire jouer à 3, 4 ou 5 joueurs , nombres souvent plus difficiles à atteindre dans nos foyers respectifs.

D'ordinaire, l'annonce de cette séance est accueillie avec un joie relative par certains membres, (qui vont pour certains se faire porter pâle), et pour tout dire nous avons du encore une fois lapider à coup de boite de jeux quelques membres qui semblent ne avoir pas bien compris le principe, à moins qu'ils ne souffrent d'une dyscalculie bien cognée! Et que dire de notre président qui deux semaines après avoir nommé certains responsables pour l'organisation dans les soirées à thème les désavoue publiquement en snobant la soirée... Lors du prochain week-end et pour reprendre un châtiment antique, nous le punirons par là où il a péché en faisant fondre ses figurines et en les lui faisant avaler...
Ouaip, les ludochons, ça ne rigole pas ! Ca fera aussi un peu moins de plastique dans les océans !

Twilight struggle, oct. 2019 Twilight struggle - Jeu à deux ne veut pas dire sans thème....

Il faut avouer que la grande majorité, elle, se plie d'ordinaire avec joie à cet exercice et que nous quittons les ludochons souvent assez contents d'avoir pu ré-explorer quelques perles ludiques ou d'avoir découvert des jeux qui passent sous les radars pourtant acérés de notre association.
Néanmoins, il faut bien avouer que la plupart de nos membres font une certaine différence entre les jeux à deux et les jeux "à plus"... Cette distinction est d'autant plus troublante que dans les jeux traditionnels ceux que le public associera naturellement à la pratique ludique et aux jeux de plateau, les jeux à deux occupent une place de choix : échecs, dames, awélé, tric-trac, go, abalone, etc....Certes les jeux de cartes classiques (rami, belote, tarot,...) compensent un peu cette impression mais dans les grands classiques, le jeu à deux est plutôt la norme...

Faut-il y voir une distinction qui nous avait échappée jusque là ? En fait, nous hésitons souvent pour qualifier notre pratique entre les termes "jeux de plateau" et "jeux de société"... Souvent, on préfère la première qui n'est pas associé, comme la seconde, à ces boites, pas forcément folichonnes, classiques déplorables et désuets, qui remplissent les rayons des supermarchés à Noël.
Pourtant, si on y regarde de plus près, pas mal de nos jeux se pratiquent sans plateau alors que la société des autres nous est, elle, essentielle.

Terres d'Arle, oct. 2019 Terres d'Arle - Jeu à deux ne veut pas dire sans Rosenberg (loin de là)

Bref nous, ludochons, sommes sûrement souvent plus des joueurs de jeux de société que des joueurs de jeux de plateau. Une fois constaté cela, on comprend que certains puissent hésiter devant le jeu à deux, qui pousse ce concept dans ses limites, celles où la société se limite à une seule autre personne...
À moins qu'une autre de ces spécificités, le fait qu'il vous offre à l'origine une maximum de chance de succès 50% mais aussi bien plus de chance de perdre, en fasse trembler certains !

Teaser ! La semaine prochaine un compte-rendu par Cécile !... Et puis, il n'est pas mal du tout ... Même que je vais pouvoir prendre ma retraite !
Et n'oubliez pas John !

Les jeux

  • 7 wonders Duel (A. Bauza et B. Cathala chez Asmodée)
  • Ascension des Âmes Déchaînées (R. Dougherty, B. Kibler et J Gary chee Marabunta)
  • Blood Rage (Eric Lang chez Edge)
  • Blossom (chez Rebel)
  • Les Cités Perdues (R. Knizia chez Filosofia)
  • Insider (Akihiro Itoh, Daishi Okano, Kwaji et Kito Shinma chez Pixie Games)
  • Jaipur (Sébastien Pauchon, GameWorks)
  • King of Tokyo (Richard Garfield chez Iello)
  • Minivilles (Masao Suganuma chez Moonster Games)
  • Niwa (Wilfried Fort et Marie Fort chez Djeco)
  • Pagodes ( Arve D. Fühler chez Matagot)
  • Patchwork (Uwe Rosenberg chez Fun Forge) x2
  • Star Realms (R. Dougherty , D. Kastle chez White Wizard Games) x2
  • Twilight struggle (A. Gupta & J. Matthews chez GMT) x2
  • Terres d'Arle (Uwe Rosenberg chez Filosofia)
  • Prototype de Frédéric


Niwa, oct. 2019 Niwa - Typiquement le type de jeux à deux qui nous échappe d'ordinaire....

Les joueurs

  • AlainCM, Antonio, Bertrand, Bertrand II, Cécile, David, Elsa, Éric, Frédéric, Jean-Philippe, Magali, Natacha, Noémie, Olivier, Rémi, Suzel, Vincent (Possom) et une nouvelle dont j'ai oublié le nom...
  • Alexis, Carole, Jean-Marc, Manu et Michaël
  • John, Stéphane 3 et Vincent (Bibou)


Pagode, oct. 2019 Pagodes - Jeu à deux... Non, non, pas de jeux de mots...

vendredi, octobre 4 2019

3 octobre 2019 - le Speedy Gonzales de l'AG !

Faut-il trouver encore des preuves le l'étrangeté du ludochon, joueur berjallien méritant ? Oui!
D'ordinaire, dans la plupart des associations, l'annonce d'une assemblée générale produit ce genre de dialogue :
"- Et toi, tu vas à l'AG ?
- Non, malheureusement, je me suis inscrit à un stage de... Ukulele ... Oui... Ukulele et... et.... pelote basque.
- Fascinant, je ne sais pas si on aurait pu trouver un sujet plus intéressant en tirant des mots au hasard....
- Exactement, c'est ce qui m'a convaincu... Et toi, tu y vas ?
- Ah non malheureusement, j'ai des places pour une conf. un peu pointue : vibraphone et... génie civil.
- Excellent ! Forcément, après, l'AG en comparaison..."

Assemblée générale, oct. 2019 Magic Ludochons - the gathering.

Voilà on pourra donc le regretter, mais le ludochon lui n'est pas comme cela, il vient à l'AG! C'est d'ailleurs quelque chose qui pourrait nous interroger, pourquoi chaque année autant de ludochons témoignent de leur peu d'intérêt pour le ukulele ?
Avouons-le, le ukule est normalement un instrument qui devrait nous passionner ne serait-ce qu'à cause de l'interprétation majeure, par Marilyn Monroe, d'un morceau sur cet instrument dans certains l'aiment chaud... Sans compter qu'il faudrait se lancer dans un débat pour remettre en avant la performance de Jack Lemmon dans ce film, souvent oublié au côté de Tony Curtis!
Donc, tant pis pour le ukulele, et tant mieux pour l'AG! Néanmoins notons cette année que ce bureau avait décidé de tenir une de ses promesses électorales en réduisant le temps de l'AG à son minimum... Promesse tenue tout en respectant les obligations du genre, bilans, quitus, etc... Néanmoins, on peut même se demander si effectuer une AG à la vitesse d'une cassette passée en accéléré n'est pas un peu dangereux !

Note : pour les digital natives (qui n'ont pas encore lu "La fabrique du crétin digital"), une cassette est un dispositif d'enregistrement sonore, basé sur une piste magnétique analogique, fragile, tournant autour de deux roues crantées et en vogue il y a plus d'une génération. On dit aussi que dans le théâtre de Molière cela avait une autre signification, mais nous ne sommes pas très fort pour ce qui concerne l'Antiquité :-)

En parlant de vitesse et de jeunesse, on peut se demander, après coup, vu qu'il était compliqué de réfléchir à la vitesse de la furieuse maestria de notre président, si on ne pouvait pas rapprocher deux questions posées : celle de la modernité de certains de nos moyens de communication et celle sur la pyramide des âges....
Pour vous donner une autre idée sur la vitesse d'exécution , ceux qui ont décidé de jouer au bingo suggéré la semaine dernière ont découvert que nous n'avions pas mentionné une fois le terme "joueur", ce qui est pour une association de joueurs assez fort!

Néanmoins même au pas de course, cette assemblé apporta son lot de données utiles (merci au bureau, Vincent, etc...). Ainsi notre association, sur 2018-2019 :

  • a compté sur la présence de 52 membres, pour une fréquentation moyenne de 23.19 membres.
  • a joué 429 parties les jeudis soirs (on n'ose imaginer le chiffre avec les week-ends).
  • a joué à 227 jeux différents.


Les jeux les plus joués ont été :

  • Res Arcana (9), Horreur à Arkham JCE (8), Rajas of the Ganges (8), Wingspan (7), Quartermaster general (7), Terraforming Mars (7), Cupcake empires (6), Les charlatans de Belcastel (6), Fertility (6), Gizmos (6), Solenia (6), etc....


Overbooked, oct. 2019 Overbooked - Surchargé comme l'ordre du jour d'une AG ?

Maintenant il faut avouer une chose, la promesse tenue par notre bureau nous a permis de ne pas complètement perdre notre soirée et de passer du temps, joyeusement, autour des tables de jeux...
Et là, une grande nouvelle! Non pas le fait qu'un joueur que nous ne nommerons pas a décidé de voir ce qu'il était possible de faire en ne jouant que 3 tours sur 5 à Pharaon (Un indice, la victoire n'est pas assurée). Non, il faut vous informer, et pour cela lever une partie de notre anonymat, que notre Yoann (LE Yoann Levet de Myrmes) s'est remis au travail...
Ce dernier qui a maintenant un mollet saillant et fuselé a repris le travail ludique et va collaborer à un des projets d'un autre ludochon LE Bertrand de Bankiiiz....
Vous bavez ? Pas grave.... Le prototype est plastifié !

Au fait.... John is back !

Les jeux

  • Augustus (Paolo Mori chez Hurrican)
  • Colony (Ted Alspach, Toryo Hojo, N2 sur Bézier games)
  • Overbooked (Daryl Chow chez Jumbo)
  • Pandemic : Montées des eaux (M. Leacock & J. Doumen chez Z-man games)
  • Pharaon (Henri Molliné et Sylas chez CatchUpGames)
  • Prototype

Gravity stones, oct. 2019 Gravity stones - reloaded - Pour des pierres qui volent c'est du lourd ?


Les joueurs

  • Le bureau: Manu, Éric et Magali
  • les "joueurs" : Alain, Alain CM, Alexis, Bertrand, Bertrand II, Cécile, Cyril (Atom), David, David (l'Orque), Davy, Elsa, Frédéric, John, Marjorie, Maude, Michaël, Nelly, Noémie, Olivier, Pauline, Suzel, Vincent (Bibou), Vincent (Possom), Vincent (à la barbe fleurie), Yannick (Lego), Yoann


Pharaon, oct. 2019 Pharaon - Le jeu de l'au delà, au delà du jeu?

vendredi, avril 12 2019

11 avril 2019 - Les yeux qui pleurent...

Les ludochons se retrouvaient hier et certains pouvaient paraître encore un peu tristes mais assez vite, ils durent se ressaisir car certains éprouvèrent des troubles visuels, de telle sorte qu'il fallu se demander si leurs cannettes de Perrier n'avaient pas fermenté ou si on n'avait pas chargé leurs bonbons en psychotrope, pour leur permettre de retrouver une certaine gaieté.

Rien de toute cela en fait! Nous étions juste en train d'affronter le plateau de Dinosaur Island, jeu dont on oublie de mentionner les qualités intrinsèques tant ses couleurs peuvent surprendre... Certains connaissaient déjà le bleu électrique il faudra trouver de nouveaux qualificatifs pour ces grands aplats de couleurs bleus qui semblent irradier, sans compter ces dés oranges sur fond jaune ou ces dinosaures acidulés... Certains ont aussi découvert que le rose qu'on associe un peu bêtement aux bébés ou à de gentilles petites filles sages (théorie du genre, si tu es par là...), certains donc, ont découvert que le rose pouvait être une couleur.... franchement agressive!

Dinosaur island Dinosaur Island - Il a un problème de colorimétrie ton PC ? Euh, non.

Ce jeu a cependant fait des heureux à commencer par les joueurs de Space Gate Odyssey qui avaient eu peur de jouer eux aussi sur le jeu le plus moche de la soirée et qui pour le coup se trouvèrent rassurés et purent apprécier leur jeu à sa juste valeur. Des heureux aussi, chez les plus anciens du club, qui se souviennent qu'ils jouaient il y a plus de dix ans à M et qui voient que le créneau du jeu "esthétiquement douteux" revient en force !

Pour ceux dont les yeux ne s'étaient pas mis à saigner, nous avons proposé un Sagrada, nettement plus élégant, mais qui permet de fragmenter un peu plus leurs capacités visuelles, "façon vitrail".
Yoann (Levet) pour finir le travail nous proposait un de ses très bons prototypes qui permet de loucher de manière soutenue....

Space gate odyssey Space gate odyssey - Y'a quand même un problème avec le rose cette année, non ?

Nous aimerions après cela être surs qu'ils sont tous bien rentrés chez eux mais :
- Papiers du véhicule
- Voilà...
- Non, ça c'est une carte de bibliothèque.
- Oups, pardon, je ne vois plus bien... Les couleurs
- Ah ouuuuui ? Vous avez bu ?
- Non j'ai joué à des jeux de société...
- Des jeux... De société... À boire ?
- Non, non, un truc avec des dinosaures roses et bleus.
- Bon,.... Bon... Bon... On va vérifier tout cela tranquillement au poste.


Pendant que donc, certains perdaient leurs yeux, d'autres avaient décidé de sauver le monde; mission réussie pour un petit groupe qui est venu au bout de la saison 2 de Pandemic Legacy, et il faut dire qu'ils ont du mérite parce que croyez qu'il arrive quand certains se démènent pour sauver l'humanité ? Et bien notre anglais favori réunit de son côté une bande de vilains pour, d'après leurs propres dires jouer aux pleureuses... Ca explique bien des choses....
Quelques nostalgiques, eux jouaient à Wingspan, un jeu, tout à fait joli, où il faut développer la population d'oiseaux. Pour les plus curieux, les oiseaux sont des sortes de petits animaux de quelques grammes à une dizaine de kilos, dotés de plumes, et qui étaient fréquents jusqu'au début de l'anthropocène.

Villainous Villainous - Réhabilitons Jean sans terre (il le mérite, si, si !)

Les jeux

  • Chakra (chez BLAM !)
  • Dinosaur Island (Jonathan Gilmour chez Pandasaurus games)
  • Pandemic Legacy - Saison 2 - Rob Daviau et Matt Leacock chez Asmodée
  • Sagrada ( Adrian Adamescu, Daryl Andrews chez Floodgate games)
  • Space Gate Odyssey (Cédric Lefebvre chez Ludonaute)
  • Villainous (Prospero Hall chez WonderForge)
  • Wingspan (Elizabeth Hargrave chez Matagot)
  • Prototype de Yoann

Les joueurs

  • Magali, Nelly, Raphaël et Yoann
  • Alain, Éric, Jean-Philippe et Olivier
  • Bertrand II, Frédéric, John et Stéphane (l'aff)
  • Jean-Jacques, Manu, Rémi et Vincent (Tcho)
  • Bertrand, David, Suzel, et Vincent (Possom)
  • Antonio, Cyril (Atom), Elsa, et Noémie.


Prototype de Yoann Prototype de Yoann - 4, non, 7 , non, 1,... C'est la note pour quel oeil là ?

- page 1 de 16