Mot-clé - prototype

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, février 9 2018

8 février 2018 - Société idéale ?

Bien souvent nous rappelons ici que ce qui nous intéresse dans le jeu de société c'est certes le jeu (que nous pratiquons aussi pour certains d'entre nous en ligne, sur nos ordinateurs, sur nos téléphones et les plus anciens pourraient même vous parler du fax et du courrier ) mais aussi la société. Bref ce qui nous intéresse aussi c'est l'humain, qui fait des erreurs (lle balot!) mais qui a aussi des inspirations brillantes, qui peut mettre un peu d'ambiance, qui râle, qui chouigne , qui jure, qui combine, qui exulte, qui chante (non Michaël, ce n'est pas la peine), qui réfléchit ... En un mot qui joue.
Curieusement, les ludochons se définissent rarement eux comme une société... Et pourtant si nous regroupons de brillants êtres humains, l'être humain qui on le rappelle est un animal politique comme dirait notre ami Aristote, alors finalement nous sommes une petite société.
Dans notre petite cité, il faut parfois forcer les membres pour prendre un titre officiel lors de nos assemblées générales (ce qui est finalement un idéal platonicien), mais curieusement, on trouve bien souvent de bonnes âmes dès qu'il convient d'agir réellement. Je sens que certains vont bientôt me citer Van Vogt et nous arrêterons donc là...

Plus spécifiquement aussi, il est parfois curieux de voir comment évolue cette société... D'une part, elle est assez ouverte, on y entre assez facilement, et comme seul diplôme on vous demandera de manifester une certaine envie ludique et quelques règles de bienséance de bon aloi. On en sort tout aussi facilement, et même si on vous regrettera, (Jean-mi si tu nous lis !), la société continuera à fonctionner sans accroc.
Les retours aussi sont salués joyeusement, ainsi on a vu hier Pierre, membre historique, revenir avec un prototype après quelques années de vacances. (Frédéric, on t'attend aussi!)

Karmaka Karmaka - Ne faites pas cela : "tu vas voir ce jeu c'est super, cela parle de la réincarnation des bousiers"....

Régulièrement, on se demande si nous accueillons assez bien les "nouveaux" : ne sont-ils pas un peu exclus de nos parties ? Il semble pourtant que de nombreux nouveaux prennent aussi bien leur marque. Regardez dans la fournée de l'année : René prend sa place dans la myriade des gros joueurs, Noémie² et Guillaume² semblent vouloir s'inscrire dans la durée chez nous, Cyril navigue déjà avec aisance chez ceux qui semblent aimer les jeux à thèmes, on apprécie déjà le côté gentiment moqueur de Laurent et doit-on même évoquer ce trublion de John ...
Si on remonte un peu plus loin dans les arrivées, on se demandera comment a-t-on pu envisager la vie du club sans Raphaël, Magali, Noémie, Bertrand II, Jean-Phy, Vincent, Nelly, etc.,... ?

Les précurseurs comme Stéphane, Davy, Yoann, Zaggus passent maintenant pour des grands anciens et que dirent des membres fondateurs qui eux, se font discrets et peuvent presque maintenant n'être plus que des joueurs...

Si, on se love confortablement dans un fauteuil club (avec si possible un Rhum martiniquais ancien, un JM XO par exemple, mais je n'ai rien contre un La Mauny), on peut presque après quelques verres (raisonnables ?) se demander si les ludochons ne constituent pas une société idéale poussant tranquillement à l'abri du monde, et dont les membres tentent de préserver la naïveté...

Gravity stones Gravity stones - ça va décoller ! Les pierres plus que ce compte-rendu en tout cas !

- Olivier
- Ouais ?
- Faut que t'arrête, ça dégouline de bons sentiments, ça en devient poisseux...
- Hein ?!
- On dirait des sables mouvants en caramel,...
- T'exag...
- C'est tellement sirupeux que mes yeux sont restés collés à l'écran...
- T'es en manque de haribo ?
- Euh... Ouais, mais quand même c'est tellement gluant de mièvrerie qu'on dirait une douche au sirop d'érable.... Pour la peine, dès je suis décollé (la semaine prochaine), j'te poutre à Intrigue.

Chez les ludochons on peut jouer au chaud et d'ordinaire avec des gens sympathiques (normalement) ...

Sabotage Sabotage - On dit du bien des ludochons et paf, sabotage!

Les jeux

  • Azul (Michael Kiesling chez Plan B games)
  • Gravity stones prototype
  • Karmaka (E. Boxerman et D. Burke chez Hemisphere Games)
  • Outlive ( Grégory Oliver chez La Boîte de jeu)
  • Sabordage (Roméo Hennion chez Superlude)
  • Seafall (Rob Daviau, JR Honeycutt chez Ironwall games)
  • Le Seigneur des Anneaux JCE ( Nate French chez Edge)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)
  • Prototype de Pierre
  • Deux prototypes de Bankiiiz

Les joueurs

  • Jimmy, Manu, Manu, le fiston de Jean-Philippe et Pierre sur son proto
  • Alexis, Bertrand II, Jean-Jacques, et Raphaël sur Outlive
  • Bertrand, John, Olivier et Vincent (Bibou) en mode proto
  • Cyril, Guillaume², Michaël, Noémie², Raphaëla se sabordent
  • Laurent, Magali et Stéphane (l'aff) se réincarnent
  • David, Davy, René et Stéphane 3 sur Mars
  • Éric, Jean-Philippe, Suzel et Vincent (Possom) en mer


Auriac Auriac - Pierre fait du proto sérieux !

-

vendredi, janvier 26 2018

25 janvier 2018 - Un ludochon fébrile ?

Est-ce le changement de contexte qui a stressé les ludochons ? En effet alors que leur salle habituelle subit un petit lifting, les ludochons se regroupaient dans une salle attenante mais choisissaient des jeux qui peuvent laisser à penser qu'ils semblaient un peu angoissés par un avenir incertain....

Si certains semblaient déjà plongés dans les ténèbres (Massive darkness), sur deux autres tables, quelques uns se lançaient déjà dans l'organisation de leur survie avec Outlive. D'autre préféraient, eux, s'entraîner à observer avec soin leur environnement pour éviter toutes sortes de pièges avec Unlock ou Decrypto.

Outlive Outlive - Un jeu qui survit bien au passage du temps !

D'autres ont visiblement pensé que la survie ne pouvait plus s'envisager sur la terre et que le salut était dans la fuite, sur mer (Seafall) ou dans l'espace Projet Gaïa...
Mais certains étaient plus désespérés encore, ne voyant plus d'avenir que pour des robots peu malins (Twin tin bots) ou préférant simplement sombrer dans l'amer la bière (Le bien et le malt )....

Decrypto Decrypto - se mettre dans la rouge !

Pourtant, pourtant... Un auteur de passage, un prototype, une fréquentation record, de bons jeux, de bons joueurs, une bonne ambiance ! (Ouais, bon, le chroniqueur n'est pas au top!)

Les jeux

  • Le bien et le malt (A. Schmidt, M. Kiesling chez Plan B Games)
  • Decrypto (T. Dagenais-Lespérance chez le Scorpion masqué)
  • Massive Darkness (R. Guiton, J.-B. Lullien , N. Raoult chez CoolMiniOrNot)
  • Outlive ( Grégory Oliver chez La Boîte de jeu) x2
  • Projet Gaïa (H. Ostertag, J Drögemüller chez Z-Man games)
  • Seafall (Rob Daviau, JR Honeycutt chez Ironwall games)
  • Twin Tin Bots (Philippe Keyaerts chez Flatlined games)
  • Prototype aventure sur Unlock


Seafall Seafall - la campagne continue mais toujours pas de Rhum à la table (Des pirates qui tournent au Perrier!)

Les joueurs

  • Magali, Michaël, Olivier et Vincent (Bibou)
  • Éric, Jean-Philippe, Suzel, et Vincent (Possom) toujours en mer
  • Bertrand, Davide, Laurent, Nelly, Yoann et Frédéric Vuagnat
  • Cyril, David et John
  • Bertrand II, Davy, Manu et Yannick (Lego)
  • Guillaume, Raphaël, et René
  • Alexis, Jean-Jacques et XXXX
  • Alain, Guillaume (l'autre), Noémie (l'autre) et Zaggus


20180125_Le_bien_et_le_malt.jpg Le bien et le malt - Nous n' houblons pas quelque chose dans le titre ?

vendredi, octobre 20 2017

19 octobre 2017 - Malédictions !

Parlons malédiction! Car certains me disent que les Ludochons sont des femmes et des hommes comme les autres. Mais je n'en suis pas si certain. En effet, vu notre fixation sur le jeu, je prétends plutôt que nous sommes une espèce rare, ayant évoluée depuis des pions d'un jeu antique enterré dans un tombeau d'un souverain maudit. Pourquoi maudit ? Parce que après trois jeux différents et trois défaites, je ne me sens pas folichon.
Ludochon oui, folichon non.


Unearth Unearth - Certains n'ont pas décollé et sont restés sur terre...

Certains Olivier qui resteront anonymes prétendront que c'est une histoire de culture et que les anglais ont le don de se maudire eux mêmes alors que la ligne d'arrivée est en vue. Mais non, c'est une histoire de malédiction. Pendant que certains voguaient les mers dans SeaFall en trouvant de forts joyeux noms pour leurs personnages, moi je re-jouais l'histoire du Seigneur des Anneaux dans le jeu coopératif "Seigneur des Anneaux". Une version où les 4 Hobbits restent ensemble jusqu’à la fin. La fin, ce soir, étant le moment où Sauron attrape Frodon (joué par moi) et récupère l'anneau assurant ainsi sa dominance sur les terres du milieu...

Prenant exemple sur les charmantes demoiselles à la table d'à côté jouant à "The game", (et je le rappelle les Ludochons sont une espèce maudite, elles ont donc probablement perdu la partie), nous décidons d’enchaîner sur un petit jeu de carte. "Zéro" a pour simple principe de terminer la partie avec le plus faible score possible voire, au mieux, de faire zéro. Votre humble maudit a fait 12... Les mathématiciens me diront: "Ce n'est pas mal 12! C'est un nombre composé, voir hautement composé..." Mais je ne comprends pas grand chose à leurs propos et 12 reste assez éloigné du 0 voulu!

Alors, une deuxième défaite sous la ceinture, je décide de changer de table. C'est à ce moment qu'un cri retentit "On peut trouver un troisième peut être". Je lève les yeux et alors que la plupart des Ludochons se mettent à rentrer, je m'installe devant une partie de "Taluva".
L'anonyme Olivier regrette immédiatement mon invitation à sa table quand je remarque un problème majeur de ce jeu le moment où je m'assois. Pourquoi 4 civilisations décideraient elles de s'installer sur une île volcanique hautement instable ? Le silence comme seule réponse je m'investis dans la partie. Je cogite et cogite et réfléchis un peu et petit à petit arrive à me faire une petite marge d'avance par rapport aux autres. La victoire à portée de main d'ici 2 tours je décide... De trop construire... Ma civilisation tombe en poussière, l'anarchie s'installe et pendant que mon quart de l’île sombre dans le chaos, l'anonyme Olivier remporte la partie...

Taluva Taluva - Les anglais à leur apogée - Conclusion : les laisser-faire... Ca marche à chaque fois... Il est où l'Empire britannique ?

Qu'importe le jeu. Ce soir il y eut plus de perdants que de gagnants. N'est ce pas là la preuve que le Ludochon est une créature maudite ? Alors si la malchance vous poursuit... Peut être est-ce parce que vous êtes un Ludochon. Et une fois qu'on est Ludochon, on le reste. Quoi que puisse en dire les Normands.

Tadam ... roulement de tambour et pyrotechnie de bon aloi !
Oh la la , on laisse les commandes 5 minutes à un représentant de la perfide Albion, et voilà qu'il nous raconte des insanités et qu'il finit par invoquer les Normands ! Tu invoques le Normand ! Le voilà...
Bon nous avons déjà dit tout le bien qu'il fallait penser des bretons, je vous promets de parler des grands bretons d'ici peu ! En attendant il convient d'évoquer le fait qu'hier nous avons joué à pas mal de jeux plutôt récents, on peut citer Unearth, Paper tales, mais aussi le prototype d'Asyncron Pelegrinus. Si on aime bien voir des prototypes, (il vaut mieux dans un club qui a pour membres vénérables Yoann Levet et Bertrand Arpino) cela nous fait toujours plaisir que des éditeurs nous permettent de "tester" des prototypes (je ne rentrerai pas dans le débat sur "tester" aujourd'hui). Le normand que je suis est d'autant plus heureux qu'il avait déjà testé le vrai prototype il y a 8 ans!
Curieusement c'est un "jeu à l'ancienne" (programmation, majorité, règles simples), mais je trouve que dans le paysage moderne, c'est un grand bol d'air assez rafraichissant (Oui John cela me rappelle ma jeunesse). Disons que sur la partie il a eu 3 bonnes notes sur 4 ce qui n'est pas mal chez nous... Nous réserverons nos retours détaillés à Asyncron, surtout quand d'autres auront pu le tester a semaine prochaine. En tout cas c'est toujours sympa de voir des jeux en cours d'évolution...

Pelegrinus Pelegrinus - Il juraient vraiment autant que cela les moines autour de la table ?

Les jeux

  • The game - (Steffen Benndorf chez Nürnberger Spielkarten Verlag)
  • Huit minutes pour un Empire (Ryan Laukat chez Iello)
  • Paper tales (Masato Uesugi chez Blackrock games)
  • Scythe (Jamey Stegmaier chez Ghenos games)
  • Seafall (Rob Daviau, JR Honeycutt chez Ironwall games)
  • Taluva (M.-A. Casasola Merkle chez Ferti)
  • Le Seigneur des Anneaux (Reiner Knizia chez Edge)
  • Unearth ( Jason Harner, Matthew Ransom chez Brotherwise games)
  • Zéro (R. Knizia chez Asyncron)

Les joueurs

  • Magali, Raphaël, Vincent (Bibou) et Yoann
  • DAvide, Jori, Stéphane (l'aff) et Yannick 3
  • Jean-Jacques, Manu, Olivier et Zaggus
  • David, John, Rémi et Yannick (Lego)
  • Noémie et Nelly
  • Éric, Jean-Philippe, Vincent (Possom), et Suzel sur SeaFall
  • Bertrand II, Davy, Frédéric et Stéphane 3


Paper tales Paper tales - À jouer en chantant "Les petits papiers" ?

- page 2 de 13 -