Mot-clé - Castles of mad king Ludwig

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, octobre 11 2019

10 octobre 2019 - Cleanfluencers et jeux de société

Le blog des ludochons qui, à l'instar de nombreuses vedettes, n'hésite jamais à sauter sur la nouveauté (comme on sauterait sur une mine), vous a déjà proposé des sujets originaux comme un compte-rendu en 3D, une évocation du Tsundoku ou encore un guide de prophylaxie à l'usage des joueurs, mais il était temps de vous offrir un nouveau sujet "sociétal" dont nous nous saisirons, pour le décliner dans le domaine de notre passion, le jeu de société.
Pour faire suite au sujet précédent, tout en restant dans la même thématique, nous nous intéresserons aujourd'hui aux "cleanfluencers" dans le JdS...

Qu'est-ce qu'un cleanfluencer? me demanderont ceux qui ne connaissent pas ce mot et qui me suspecteront de l'avoir inventé après avoir sniffé mon chocolat en poudre (l'absence d'idées pousse à des extrémités sordides)... Et bien, un cleanfluencer, c'est, au sens propre, un influenceur.
Quand nous précisons "au sens propre" c'est pour dire que ce quidam va passer une partie de sa journée à nettoyer son logement avant de mettre la vidéo de ses exploits en ligne pour échanger avec ses followers sur les meilleures techniques ou les meilleurs produits de nettoyage... Je suis sûr que les spécialistes du marketing chez GoPro n'avaient pas vraiment pensé à ce créneau!

Brass, oct. 2019 Brass - Toute cette fumée, c'est salissant !

Je vois que certains, pris de doute ou de vertige, sont déjà en train d'articuler un "Nooon?" incrédule et il me faut répondre par un "Si, si." impératif. (J'ai honte!).
Faut-il se moquer de ces personnes ? Nullement car dans l'absolu, est-il plus sain de passer sa journée avec un fan du nettoyage récurant son évier (et l'évier ce n'est pas ce que vous pouvez trouver de pire) qu'avec un youtuber à l'humour discutable et à l'hygiène incertaine ? Dilemme
La gêne, qui semble liée à ses sujets, pourrait d'ailleurs évoquer les pratiques curieuses, de certains acheteurs de supermarché, étrangement honteux, qui trouvent des moyens artistiques pour faire tomber un rouleau de papier toilettes, dans leur chariot, comme si de rien n'était et sans avoir l'air d'y toucher... Alors que dans l'absolu, il est peut-être préférable de fréquenter ces personnes que ceux qui n'approchent pas de ce rayon!

Bref, le cleanfluencer, c'est le nouvel Eldorado, dépoussiéré et récuré, du web. Sachant qu'en plus, les producteurs peuvent "arroser" ces influenceurs de produits d'entretien (c'est une image, ne vous lancez pas dans une bataille d'eau de Javel!) ce qui permet d'aller toujours un peu plus loin dans le côté vénal du web et du placement produit ! Bref, sur internet maintenant entre deux "lol cats", un "le chat machine"...

Histoire de ne pas rester en reste (et les restes, il faut aussi les nettoyer), nous allons de notre côté nous intéresser au nettoyage de nos jeux qui, même si nous les avons protégés, peuvent se trouver salis. Le sujet est d'ailleurs inspiré par la remarque d'un joueur qui nous signalait que les cartes de Tribun étaient aussi usées qu'un jeu de cartes qui aurait finalement été abandonné par les pourtant très conservateurs membres de l'Amicale des vieux Couincheurs, après le mémorable tournoi intercommunal de le fête de la Pissaladière....
Bref nous vous proposons de réfléchir durant les prochains épisodes aux sujets suivants :

  • Jeux en bois : huile de Tung et térébenthine quelles proportions ?
  • Désodoriser vos boites de jeux, les meilleurs produits.
  • Plastiques : la pierre d'argent est-elle vraiment votre amie ?
  • Micromesh ! Au revoir les rayures & bienvenue aux ongles longs
  • Porosité & percolation... les failles de la plastification!
  • Boite de jeux et saucisse de Morteau, le bonheur de la fulmigation à sec.


Bien sûr, il nous faudra sûrement lancer une cagnotte pour que votre serviteur puisse se payer un fumoir et réaliser des tests in situ (le fait qu'il veille fumer d'autres produits n'est qu'une coïncidence)... Mais, à n'en pas douter, voilà qui nous annonce des lectures passionnantes!

Les princes de Florence, oct. 2019 Les princes de Florence - Dans l'actualité, on aurait pu aussi parler de l'homme de Vitruve ! 4 bras pas mal pour le nettoyage !

Quoi qu'il en soit hier soir les joueurs des ludochons semblaient encore assez peu sensibles à cette thématique, et pour tout dire ils ne semblaient s'intéresser qu'à leurs jeux... Je ramène du slime la semaine prochaine histoire de les faire changer d'avis!

Nous avons failli oublier de saluer la venue de la plus jeune arrivée parmi les ludochons, Anaïa, qui a ouvert de grands yeux étonnées sur ces grands êtres étranges, qui passent encore leurs soirées à jouer !

Les jeux

  • Brass (Martin Wallace chez Roxley Games)
  • Les charlatans de Belcastel / Die Quacksalber von Quedlinburg (Wolfgang Warsch chez Schmidt Spiele)
  • Clash of Cultures (Christian Marcussen chez Z-Man games)
  • Fou Fou Fou ! (C. Lebrat et T. Rivière chez KYF édition)
  • Le grand jeu (R. Knizia chez Origames)
  • Insider (Akihiro Itoh, Daishi Okano, Kwaji et Kito Shinma chez Pixie Games)
  • Pappy Winchester (Jérémy Pinget chez Blue Orange)
  • The Palace of Mad King Ludwig (Ted Alspach chez Bezier Games)
  • Les Princes de Florence (Wolfgang Kramer et Richard Ulrich chez Ystari)
  • Tribun (K.-H. Schmiel chez Ubik)
  • Les Voyages de Marco Polo (Simone Luciani et Daniele Tascini chez Filosofia)


Clash of cultures, oct. 2019 Clash of cultures - Histoire de rincer les joueurs !

Les joueurs

  • Bertrand, Suzel et Vincent (Possom), princiers!
  • Nelly, Noémie, et Vincent (Bibou), avec leurs Winchester
  • AlainCM, Éric, Jean-Marc, et Jean-Philippe en explorateurs
  • Cyril (Atom), David (l'orque), David (l'autre) au clash!
  • Cécile, Magali et Pauline dans leurs palais
  • Bertrand II, Davy, Frédéric, et Guillaume en brasse coulée (dans le bronze)
  • Alexis, Frédéric, Manu et Olivier en tribuns


Fou fou fou !, oct. 2019 Fou fou fou ! - Quelques "choucroutes" bien troublantes !

vendredi, septembre 6 2019

6 septembre 2019 - Le ludochon tourne au super et pas à l'ordinaire !

Il y a bien longtemps de cela (7 ans!) nous avions établi que l'une des caractéristiques du ludochon était d'être superbe... Certes mais certains objecteront encore, qu'une fois sortis de leurs salles de jeux où leurs fronts splendides concoctent des coups qui resteront dans la légende, ils ressemblent à n'importe quel autre bipède !
Nous aimerions nous inscrire en faux contre cette idée.

Barrage, sept. 2019 Barrage - L'eau plus difficile à contenir que le ludochon ?

D'une part, précisons d'entrée que le ludochon existe en différents modèles, diverses tailles et que pour ce qui est de la bipédie, nous n'en faisons nullement un pré-requis, et si que vous avez plus ou moins deux jambes nous vous accueillerons avec plaisir... Quant au fait de se fondre dans la masse, le ludochon tend souvent à s'en détacher ! Prenons une séance au hasard, celle d'hier par exemple, et vous verrez qu'on peut difficilement confondre un ludochon avec un quidam ordinaire.

Commençons par John, d'aucuns pourraient attribuer son originalité à son atavisme anglais mais connaissez-vous beaucoup de personnes qui peuvent porter un chapeau à plumes et autres brimborions avec décontraction? Et sans que cela choque ? Combien de solides gaillards peuvent vous vanter, au pied levé, l'intérêt scénaristique de My Little poney ? Tout cela en restant sympathique et crédible ?

John serait un exception ? Que nenni, prenons le cas d'une ludochonne dont nous maquillerons l'identité.
n03M!3 donc, circule d'ordinaire sur un remarquable vélo d'une discrète couleur située entre le jade et le vert d'eau et remorquant un chariot de courses...
L'équipage n'est déjà pas banal mais hier elle transportait en plus des barres de toit!
Pour une cycliste confirmée cela peut déjà nous troubler que va-t-elle faire avec ? Les installer sur son vélo? L'équipage en deviendrait fascinant... Non , l'hypothèse la plus raisonnable en cette période où le week-end ludochon approche et où Essen se profile, c'est qu'elle les retourne pour les transformer en un traîneau propre à tirer tous ses jeux....
Enfin, je crois,... mais l'hypothèse reste un peu raisonnable pour une ludochonne...

Le bien et le malt, sept. 2019 Le bien et le malt - Il faut bien faire attention à ne pas malt lire les règles !

Est-ce tout ? Et bien non, à sa table hier nous retrouvions hier Philippe, qui tente de cacher sa jovialité habituelle sous un "de toute façon je ne gagne jamais"... Cette assertion étant déjà fausse puisqu'il peut se montrer un russe tout-à-fait désagréable à Quartermaster! Et bien, c'est hier, alors que nous recevions de nouveaux joueurs (que l'on ménage d'ordinaire) qu'il a décidé de se payer une victoire propre et nette! Le ludochon ne peut rien faire comme tout le monde !
Pire, avec n03M!3, que leur a-t-il proposé pour les consoler de cette première expérience? De nettoyer le placard avec eux, tiens ! À mon avis s'ils reviennent c'est qu'ils ont le niveau de barjitude requis par notre association!

Continuons avec nos néophytes à une époque nous proposions un petit programme de formation, histoire de les faire entrer doucement dans le moule.... Visiblement, nous avons changé de méthode, à la place des classiques bien connus, on leur fait essayer Haspelknecht ! Imaginez ces pauvres malheureux tentant de résumer le lendemain leur soirée :
- Vous avez joué dans un club ?
- Oui, à Haspelknecht.
- Pardon ?
- Haspelknecht. Un jeu sur les origines des mines de charbon...
- ...
je vous assure que dès cet instant ils se sentent comme des ludochons, ils sortent du lot !

Bon, bien sur à ce stade, il faut bien avouer que certains ludochons eurent des soirées plus classiques ; à accumuler les cranes de quartz (Tzolk’in), à tenter de domestiquer les gouttes d'eau (Barrage), à redécouvrir les règles du brassage ou à brasser les règles (Le Bien et le Malt) ou à construire des châteaux propres à faire passer Louis II de Bavière pour un type plutôt sain d'esprit (CoMKL)...

Haspelknecht, sept. 2019 Haspelknecht - Aussi original que son nom ?

Les jeux

  • Abyss (B. Cathala & C. Chevallier chez Bombyx)
  • Barrage (S. Luciani et T. Battista chez Cranio Games)
  • Le Bien et le Malt (A. Schmidt, M. Kiesling chez Plan B Games)
  • Castles of Mad King Ludwig (Ted Alspach chez Bézier Games)
  • Haspelknecht (Thomas Spitzer chez Quined game)
  • Tzolk’in the Mayan Calendar (D. Tascini & S. Luciani chez CGE )

Les joueurs

  • Guillaume, Manu, Rémi, et Stéphane3
  • Bertrand II, Corinne, Jori, et Patrick (Paren)
  • Noémie, Philippe, et deux nouveaux David et Jean-Marc
  • AlainCm, Magali, Nelly et Olivier
  • Alexis, Vincent (Bibou), Vincent (Possom) et Yannick (lego)
  • Bertrand, Cyril (Atom), Davy et Éric
  • John de passage


Tzolk’in, sept. 2019 Tzolk’in - les têtes tournent (en) ronds, comme les ludochons ?

vendredi, juin 7 2019

6 juin 2019 - Bien expliquer une règle

En cette belle soirée, je me retrouvais assis à la gauche de notre président. Pour des raisons évidentes d'amour propre mal-placé, j'aurais préféré, bien sûr, être son bras droit mais il avait réservé ce poste à son fils pour d'autres raisons qui font dire aux meilleures dirigeants de la planète:
"Népotisme ? Pas du tout il est à ce poste en raison de ses très grandes qualités." Des phrases que l'on a longtemps voulu nous présenter comme liées à un continent particulier alors que de grandes démocraties nous ont montré qu'il pouvait en être tout autrement... Quoique, dans le cas de Rémi, cela soit sûrement vrai, vu qu'il nous a déjà collé quelques belles dérouillées!

Pandemic : chute de Rome Pandemic : chute de Rome - C'est là! Entre la gencive et la dent que s'installe le barbare!

Passons. Notre président, donc, me disait, 'Tu vois je serais prêt à payer si tu nous fais un billet sur ce que c'est que bien expliquer une règle'.... Ne pouvant résister à un ordre direct d'un dirigeant aussi éclairé, et étant un être profondément vénal, le sujet du jour était tout trouvé.
Qu'est ce que "bien expliquer une règle"? En fait, le sujte est assez simple, prenez un ludochon et demandez lui de vous expliquer un jeu un peu touffu des années 80... Vous voyez ? Et bien, "bien expliquer une règle", ce n'est pas cela...
CQFD, sujet résolu (Manu, je t'envoie mon RIB). En effet chez les ludochons, nous avons eu au cours des âges des exemples tout-à-fait parlant d'explications de règles, il était temps de classer cela.

  • l'explication B2B (Non pas Business To Business mais plutôt Back to the Box). Un explication tellement lumineuse qu'elle pousse à remettre le couvercle sur la boite et à l'envoyer dans un recoin très très sombre
  • l'explication SNOB, dans ce type d'explication, on ne consent pas à vous expliquer la règle tellement elle est évidente... Le résultat dégage rarement une grande noblesse!
  • l'explication STÉRÉO, vous avez à la table la chance d'avoir deux personnes prêtes à vous expliquer les règles car ayant, tous les deux déjà joué à ce jeu... Enfin c'est ce qu'elles pensaient avant d'avoir commencé réellement l'explication
  • l'explication GA (Grand âge), synonyme du "je n'y ai pas joué depuis longtemps"... Explication qui se transforme assez souvent en explication GA² (gaga ou guère au carré).
  • l'explication J2LR ("J'ai lu les règles") ce qui est un bon principe général, si ce n'est qu'il est rarement précisé "en changeant la couche de mon fils pendant une gastro alors que je devais renvoyer un mémo à mon chef et que je ne suis pas sûr / sure d'avoir raté une ou deux pages parce qu'il avait vomi dessus (mon fils, pas mon chef)".
  • l'explication "ASOT" ("As seen on TV" ou plutôt "As seen on Youtube"), ce qui donne une certaine confiance au responsable jusqu'au moment où il bloque sur un point crucial qu'il aura le plus grand mal à éclaircir dans la règle coréenne.


London London - 2nde édition à faire tester par les amateurs de la première

Bref, voilà ce qu'il arrive parfois chez les ludochons, et on peut s'étonner de prendre autant de plaisir à jouer ensemble alors que nos explications ne sont pas toujours lumineuses. Qu'est ce donc alors qu'une bonne explication ? Expliquer les règles certes, mais il faut souvent pour cela

  • les rendre concises, sans pour autant faire que cette concision soit elle aussi source d'ambiguïté
  • utiliser le thème quant il peut servir de renfort pour comprendre un mécanisme mais ne pas insister trop lourdement si il génère au contraire de la confusion.
  • expliquer les règles certes mais surtout faire comprendre aux joueurs quelle est la dynamique du jeu.
  • éviter aux néophytes les chausse-trappes, mais leur laisser néanmoins le plaisir de la découverte.
  • rendre vivante cette explication, sans pour autant les perdre dans la narration.

Bref bien expliquer une règle, c'est résoudre un paradoxe, ce qui au final, se résume d'ordinaire à trancher un noeud gordien, et à tailler dans le lard en faisant ce qu'on peut.
En fait souvent, bien expliquer une règle, c'est avoir des joueurs disposés à vous aider et qui savent qu'au fond on est tous là pour passer un bon moment. Finalement c'est peut-être un truc à la portée des ludochons (sauf pour votre insupportable bavard de rédacteur).

Bon, la prochaine fois, on trouvera un sujet plus simple, la physique quantique ou la mécanique des fluides...

Terraforming Mars Terraforming Mars - Étonnant que le plateau ne soit pas plus usé que cela!

Les jeux

  • Bruxelles 1893 (E. Espreman chez Pearl games)
  • Castles of Mad King Ludwig (Ted Alspach chez Bézier Games)
  • Koryŏ (Gary Kim chez Moonster Games)
  • Londres (seconde édition) (Martin Wallace chez Osprey Games )
  • Pandemix : la chute de Rome ( Matt Leacock, Paolo Mori chez Asmodée)
  • Res Arcana (Thomas Lehmann chez Sand Castle Games) x2
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)

Les joueurs

  • Bertrand II, Guillaume et Raphaël
  • Alexis, Bertrand, Frédéric, et Stéphane (l'aff)
  • Cécile, Magali, et Noémie
  • Manu, Olivier, Rémi et VIncenIV
  • Éric, Nelly, Philippe, et Suzel
  • Antonio et Cyril


Bruxelles Bruxelles - Bon jeu que l'on aime ou pas l'art nouveau!

- page 1 de 9