vendredi, août 11 2017

10 août 2017 - Mais d'où sortent-ils ?

Mais d'où sortent-ils donc ces ludochons ?

Là encore pas de méprise, il ne s'agit nullement de nous livrer à une analyse sociologique fine sur cette population d'élite; n'imaginez pas un sujet de thèse du genre "Vie et moeurs d'une population ludique dans une unité urbaine périphérique... Saviez vous en passant que vous habitiez une unité urbaine ? En 2014, la 116ème en France, pour les plus curieux...
Une autre méprise serait de croire que ce sont les tenues et / ou la tenue des ludochons qui nous poussent à nous offusquer alors que ceux-ci semblent au contraire, rassurez-vous, se comporter de belle manière dans la plupart des circonstances (on espère juste que le plus jeune des ludochons n'a pas été blessé hier...) et que leurs tenues variées restent d'ordinaire dans les limites d'une décence de bon aloi... Note : c'est l'anniversaire de Suzel aujourd'hui ,je dois être gentil ! ;-)

Le 7ème continent Le 7ème continent - Celui d'où sortent les joueurs ?

Non, ce qui peut nous étonner c'est qu'en cette période d'août, plus propice à la réflexion méditative postméridienne en position de sécurité (trivialement appelée sieste ), les ludochons sont encore nombreux à fréquenter nos côtes ludiques plutôt que la côté d'Azur et à jouer des coudes sur le plateau plutôt que sur la plage...

À l'heure où la plupart des français considère que le summum de la convivialité consiste à boire un rosé tiédasse décoloré au charbon (si,si), en prenant un accent provençal de comédie, il est heureux de voir que quelques esthètes résistent encore et voient dans le jeu de société, un moyen élégant de se réunir et de passer un moment ensemble.
En effet, les ludochons semblent devoir appliquer ce conseil distillé dans une vieille chanson de Daran et les chaises
"A tout c'qui brille, je répondrai de l'intérieur
Je n'voudrais surtout pas bronzer d'la même couleur"
Bref le ludochon préfère au bronzage, la possibilité de faire reluire le bronze de son armure intellectuelle en se livrant à des joutes ludiques de haute volée... Certains petits esprits prétendent que c'est parce que nous avons un représentant de sa gracieuse majesté, mieux équipé comme il se doit pour lever du meeple que pour l'UV du soleil, mais ce serait un brin limitatif. (alors même que cela prouve une fois encore notre côté cosmopolite). Non, si les ludochons se réunissent c'est sans contrainte, pour leur bon plaisir et sans faire attention aux vicissitudes climatiques.


Bruxelles Bruxelles - On n'a pas que des ludochons qui sortent Bruxelles mais aussi un ludochon qui sort de Bruxelles

Mais d'où sortent-ils donc ces ludochons ? Et bien, nous n'en savons rien ! En réalité, ils sortent du train, du boulot, du resto, de chez eux, mais qu'importe, ils sont là et ils jouent...

Les jeux

  • Abyss (B. Cathala & C. Chevallier chez Bombyx)
  • Bruxelles 1893 (E. Espreman chez Pearl games)
  • Dice Forge ( Régis Bonnessée chez Libellud)
  • Mechs Vs Minions (C. Cantrell, R. Ernst, S. Librande, P. Saraswat, N. Tiras chez Riot games)
  • The 7th continent (Ludovic Roudy et Bruno Sautter chez Serious Poulp)^
  • The Game: Are you ready to play The Game? (Steffen Benndorf chez Oya)


Mechs Vs Minions Mechs Vs Minions -Conseil professionnel - Ne dites pas, "hier j'ai joué à mecs et mignons",... non...

Les joueurs

  • Éric, Manu, Rémi et un invité sur Abyss
  • Alain, Jean-Jacques, Noémie et Thibault sur Dice Forge
  • Davy, Magali, Olivier et Vincent 3 sur Bruxelles
  • John, Thomas, Suzel et Zaggus sur The 7th Continent
  • Christophe et fils, Vincent (Bibou) et un invité sur Mechs Vs Minions


The game The Game - S'impose souvent lors de nos fins de soirée...

vendredi, août 4 2017

3 août 2017 - La plus grande des déceptions ludiques (titre racoleur!)

Bien sûr depuis des années nous nous livrons ici à une promotion (assez décalée) de la chose ludique et plus particulièrement du jeu de société, (à l'allemande diront certains)... Cependant, dans cette "oeuvre", édifiée à la gloire du jeu de plateau, nous avons souvent tendance à pousser sous le tapis (ou au fond de placards qui finissent par craquer) quelques éléments moins glorieux : les déceptions ludiques...

À ce stade, certains pensent déjà que nous allons nous intéresser à ce nouveau type de déception ludique, le KS (kick starter), celui qui nous coute une fortune, que nous attendons pendant deux ans, à nous ronger les ongles en nous demandant si finalement c'était un bon achat et qui nous apporte à la réception un niveau de déception aussi élevé que le nombre élevé de figurines qu'il contient... Cela serait un peu facile et pas très honnête car il y a de bien belles réussites (cf. ce soir) et cela n'est pas très différent de ce qui peut aussi se produire dans les circuits plus classiques...

Mechs vs Minions Mechs vs Minions - Pas trop de déception visiblement autour de la table et puis.... Ça claque !

Non, nous voulons vous parler de la pire déception ludique possible que nous allons vous révéler dans ce message (Teasing à la H. P. Lovecraft), mais pour parler de celle-ci, il va d'abord falloir vous parler de la diversité ludique... Eh oui !

En effet, depuis plusieurs années, les auteurs et éditeurs explorent en tout sens le terrain ludique, et souvent, alors même que l'ensemble de celui-ci semble déjà avoir été labouré (plusieurs fois), un auteur ou un éditeur nous offre un thème, un mécanisme, un agencement qui renouvelle encore notre plaisir ludique...
Cela est juste et bon, et la conséquence est que tout joueur est maintenant capable de trouver "le" jeu qui lui plait, qui est forcément un peu différent de celui de son voisin et dont il va devenir le farouche zélateur...
Tout cela fait que d'ordinaire, d'une séance à l'autre un de vos camarades peut vous proposer un jeu inattendu qui vous procurera des joies inespérées... On a ainsi vu chez les ludochons des jeux de guerre satisfaire des pacifistes, des jeux d'enchères recevoir l'aval de joueurs plus habitués aux jeux de gestion, des jeux de placement satisfaire les amateurs de party games, et surtout des joueurs heureux de repartir avec "leur" jeu en ayant eu l'impression d'avoir fait passer un bon moment à leurs camarades....


Abyss Abyss - Dans les abysses, les poulpes à 5 doigts s'agitent....

À ce stade, cette diversité semble plutôt être porteuse de valeurs bien sympathiques, mais comme nous vous l'annoncions, elle peut aussi créer la pire hydre imaginable dans le domaine de la déception ludique.... le jeu qui ne plait qu'à vous...
En effet, tout le monde ne peut pas accrocher à un jeu et il serait coupable de lyncher celui qui déteste ou au contraire aime tel ou tel jeu... Dans le jeu de société, la société n'est pas forcément monolithique et elle aurait plutôt tendance à devenir agréable quand elle est bigarrée,.... Mais voilà, parfois un de vos honnêtes compagnons, avec qui vous avez déjà partagé de nombreuses heures de jeu, quelques parties endiablées, et des fous-rires de bon aloi etc... s'entiche d'un jeu qu'il semble être le seul à trouver sympathique. C'est là que se niche la pire déception ludique, rien de plus terrible que de voir un camarade amoureux d'un jeu et de ne pas pouvoir partager avec lui cet enthousiasme, on se sent alors un peu honteux de ne pouvoir le conforter dans sa ferveur...
C'est le pire chose qui peut arriver à un jeu de société, celui de ne séduire qu'un individu et pas une société...

Heureusement, chez les ludochons, d'une semaine à l'autre, même les pires déceptions sont solubles dans de nouvelles parties et joies ludiques...

Les jeux

  • Abyss (B. Cathala & C. Chevallier chez Bombyx)
  • Dice Forge ( Régis Bonnessée chez Libellud) x2
  • The Game: Are you ready to play The Game? (Steffen Benndorf chez Oya)
  • Mechs Vs Minions (C. Cantrell, R. Ernst, S. Librande, P. Saraswat, N. Tiras chez Riot games)
  • Lorenzo le Magnifique ( S. Luciani , V. Gigli et F. Brasini chez Atalia)
  • Star Realms (R. Dougherty , D. Kastle chez White Wizard Games)
  • Unlock! Tome II (Cyril Demaegd , Thomas Cauet et Alice Carroll) chez Space cowboys
  • Et un autre jeu....


Lorenzo le magnifique Laurent le magnifique - Le pénible du jour prétend que cela ne ressemble pas à Florence !

les joueurs

  • Jori, Karen, et Maude sur Unlock!
  • Éric, Michaël, Valérie sur Dice Forge
  • John, Manu, Noémie et Suzel sur Abyss
  • Davy, Guillaume, Magali et Olivier sur Lorenzo
  • Marjorie, Victor, Vincent (Bibou) et Zaggus sur Mechs vs Minions


vendredi, juillet 28 2017

27 juillet 2017 - Mutation génétique dans le grand bain ludique

Parfois le ludochon nage en eaux troubles, et, le plus dangereux est, qu'il n'en prend conscience que bien trop tard. Pour tout dire, si vous considérez une séance des ludochons, le marécage washingtonien évoqué par un président américain récent, ressemble lui à la confortable et luxueuse piscine d'un palace ...

Zombicides Zombicides - Les zombies c'est comme un grand banc de poissons... Individuellement pas futé mais...

Pourtant au début de la séance vous auriez tendance à ne pas trop vous méfier et à plonger avec délice dans le bain d'une nouvelle séance des ludochons, et les quelques poissons que vous y croisez semblent bien innocents... Pour tout dire ils ressemblent même un peu à Dory, le fantasque poisson de Pixar, joyeux mais qui semble souffrir de quelques difficultés de mémorisation. Cette "friture", diraient les marins, ne semble même pas pouvoir mémoriser l'ensemble des règles du jeu (cartes, fonds marins à éviter, etc).
Bref, vous vous dites qu'il ne sera pas trop dur de briller dans la lagune, et vous entamez la partie par quelques mouvements audacieux... Curieusement, assez vite, les "Dory" présentes semblent décidées à vous mordiller... Vous commencez à vous demander avec une sourde angoisse si le poisson rouge n'aurait pas été croisé avec un piranha... Mais vous vous rassurez en vous disant que quelques piranhas souffrant de troubles de la mémoire ne devraient pas constituer un danger insurmontable....

20170727_orleans.jpg Orléans - C'est loin de la mer, mais on peut quand même y mener sa barque...

Petit à petit, cependant, vous découvrez que le poisson rouge commence à projeter une ombre un peu trop grande et vous vous demandez si vous n'auriez pas mésestimé l'ampleur des modifications génétiques qui touchent vos adversaires, et vous trouvez que l'aileron qui sort de l'eau ne vous rappelle pas que de bon souvenir...
Pour tout dire, vous vous rendez compte que vous commencez à brasser spasmodiquement (les meeples) à chaque tour de jeu avec une vigueur de désespéré... Surtout que vous comprenez que les troubles de mémoire qui semblaient frapper vos adversaires n'étaient que de perturbants exercices de mémorisation et que ce que vous preniez pour d'honnêtes poissons rouges se sont transformés en prédateurs des grands fonds ayant repérés l'ensemble des richesses halieutiques du lieu. Cela ne serait pas un problème si vous n'aviez pas l'impression désagréable d'être au mauvais niveau trophique....

Bref quand la partie se termine et que la mer déchainée retrouve son calme, vous aimeriez pouvoir dire que vous avez été écrasé, mais cela signifierait que l'on aurait noté votre présence, alors qu'en fait, c'est inexact! Vous venez de vous apercevoir que vous n'étiez qu'un modeste krill ayant croisé la route de majestueux rorquals bleus, que vous avez été absorbé et digéré en un instant, et que vous n'êtes plus qu'un vague souvenir dans l'océan alors que ceux-ci continuent leurs élégantes routes avec un calme olympien...

Sic transit gloria meepli

20170727_roll_for_the_galaxy.jpg Roll for the Galaxy - partir à la pêche aux dés et s'apercevoir que les pécheurs ont "a bigger boat"

Les jeux

  • Bruxelles 1893 (E. Espreman chez Pearl games)
  • Orléans (Reiner Stockhausen chez DLP games)
  • Roll for the galaxy (Wei-Hwa Huang, Thomas Lehmann chez Gigamic) x 2
  • Zéro (R. Knizia chez Asyncron)
  • Zombicide: Black Plague (Raphaël Guiton, Jean-Baptiste Lullien, Nicolas Raoult chez Cool Mini or Not)

Les joueurs

  • Flora, Frédéric, Guillaume, Maude et Zaggus sur Roll for the galaxy
  • Magali, Noémie, Olivier et Sandra à Bruxelles
  • David et Suzel à Orléans
  • Christophe, John, Manu, Rémi et Thomas avec des zombies


20170727_bruxelles.jpg Bruxelles - Dans le marché de l'art, il y a les artistes et de sacrés requins !

- page 3 de 155 -

Les ludochons : le club des joueurs et joueuses de jeux de société / jeux de plateau
sur Bourgoin-Jallieu et le Nord-Isère