vendredi, décembre 14 2018

13 décembre 2018 - Amis du bon goût ludique...

D'ordinaire, en cette saison, le ludochon écluse les jeux d'Essen à la recherche de ceux qu'il pourrait offrir à Noël et qui ne seraient pas encore épuisés ou en rupture de stock...
Du moins, voilà le paysage auquel nous aurions pu être confronté il y a encore quelques années... Car depuis, certains ludochons, n'ont pas hésité à faire courir un vent de révolte...

C'est peut-être parce que l'époque veut cela, peut-être parce qu'ils ont croisé pas mal de "jaunes" en venant (Michel Pastoureau nous rappelle que le jaune est la couleur de la trahison), où qu'ils ont eu peur de ne pas pouvoir rallier leur club.... (Alors qu'il suffit, comme on me l'a conseillé, de coller un gilet jaune sur son pare-brise; j'avoue c'est assez efficace, mais pas sans risque vu qu'il a tendance à se débattre et à tenter d'attirer votre attention pendant que vous conduisez), ...
Bref quelle qu'en soit la raison certains ont décidé de saboter cette période de Noël chez les ludochons .

Le rôle du fourbe, hier, fut tenu par Jean-Philippe qui après une partie tout à fait classique de Quartermaster General, nous proposa avec un ricanement en coin, qui rappelait celui du Diabolo (Muttley) de notre enfance, de jouer à Lâche pas la savonnette... Rappelons que c'est déjà lui qui nous avait proposé il y a quelques semaines le délicieux Side effects où il fallait déjà se refiler névroses ou autres maladies honteuses... Notons aussi qu'à la table, alors qu'il faisait sa proposition, Zaggus, se tirait / caressait la barbichette avec un sourire pervers qu'on ne rencontre même plus chez les psychiatres détraqués de série Z, puisque c'est à la fois lui qui lui a conseillé et vendu ce jeu ! Je me demande où est le vendu pour le coup!

Lâche pas la savonette Lâche pas la savonnette - chef d'oeuvre de bon goût!

À ce stade, votre cerveau a déjà tenté de faire diversion plutôt que d'affronter la réalité, et vous vous demandez ce qu'il peut y avoir de russe dans Lachpa Laslavo Niet, et même lorsque l'auteur parle de jeu sur le thème carcéral vous vous acharnez à entendre caravansérail...
Non, non, de la soie, il n'y en aura pas ! On serait plutôt dans de sales draps... Draps du modèle un peu rêche qui irriteront vos parties charnues...
Bref le thème est des plus simples : c'est l'heure de la douche et il ne faut pas lâcher le précieux savon... Le jeu de cartes est illustré de dessins d'une certaine naïveté, (dans le trait juste dans le trait) , par un artiste qui a pioché l'inspiration dans les pires salles de gardes des internats de médecine... Bref, les dessins feraient passer les décorateurs de la fistinière (Euh, non, pas de lien là), pour de joyeux poètes bucoliques... Le tout est rehaussé par de joyeuses couleurs, choisies, par dépit sûrement, dans les laisser pour compte d'un nuancier Pantone....

Alors que vous songez déjà à vous laver les mains, vous découvrez que le jeu "se rachète" par de savantes citations tirées souvent des pires nanards du cinéma (Il est rare que quelqu'un vous cite Judge Dredd ou Fast & Furious 7, en société), où on retrouve, parfois, presque avec soulagement, une citation de l'inspecteur Harry (qui n'est pourtant pas connu pour le côté policé de sa prose)...

Le jeu lui respecte son thème... Pas vraiment de gagnant mais à coup sur un perdant... et chacun tente de se débarrasser sa main sans avoir à laisser tomber le savon...
Bref avouons-le, nous avons bien ri puisque le jeu est tellement transgressif que cela touche au grandiose, même si il faut l'avouer vous préférerez le transporter sous un imperméable long et qu'il vous sera compliqué de le sortir (association d'idée douteuse ici) lors du prochain repas de Noël lorsque vous serez présenté à votre future belle-famille....

Coimbra Coimbra - un des jeux qui a le plus tourné depuis Essen...

Heureusement d'autres maintenaient le côté plus traditionnel de nos soirées, parmi eux citons ceux qui se sont assis autour de Coimbra et Dice settlers qui sont pour le moment en tête des sorties post-Essen... Magali continue aussi à pousser Dice Hospital (sans y jouer !). Par ailleurs nos gros joueurs exploraient encore l'univers de projet Gaïa ou celui de Cthulhu avec Horreur à Arham alors que John, en bon anglais craignant le soleil, s'incarnait avec aisance dans le rôle d'un Dracula en balade...

Dice hospital Dice hospital - thème nettement plus consensuel !

Les jeux

  • Coimbra (Flaminia Brasini et Virginio Gigli chez Eggertspiele)
  • Dice hospital (S. Kordonskiy et M. Nudd chez Alley Cat Games)
  • Dice settlers (Dávid Turczi par Pixie games)
  • La Fureur de Dracula (Stephen Hand et Kevin Wilson chez Edge)
  • Gaia Project (H. Ostertag, J Drögemüller chez Z-Man games)
  • Horreur à Arkham JCE (Chez FFG)
  • Lâche Pas la Savonette (Martin Bruun Pedersen chez Don't panic games)
  • Quartermaster General (Ian Brody chez Asyncron)


Horreur à Arkham Horreur à Arkham - Poursuite de la quête pour des aventuriers à la santé mentale de plus en plus fragile...

Les joueurs

  • Alain, AlainCM et John avec des balles en argent (rien à voir avec la savonette)
  • Bertrand II, Frédéric, Jean-Philippe, Laurent, et Olivier en généraux puis en taulards
  • Cécile, Éric, Magali et Vincent (au poil) au Portugal
  • Suzel, Vincent (Bibou le coyote) et Yannick (Lego) en colons cubique
  • Christophe, Elsa, Noémie et Philippe en médecins
  • Davy, Guillaume et Raphaël dans l'espace
  • Bertrand, David, Manu, et Vincent(Possom) les grands anciens du club
  • Zaggus en père Noël retors


Quartermaster general Quartermaster general - partie assez classique avec une victoire des alliées à l'usure après avoir frolé la catastrophe

mercredi, décembre 5 2018

6 décembre 2018 - Jeux à deux

Ma première soirée à thème remonte à trois ans. J’étais alors une jeune ludochonne novice, n’avais pas vécu de bizutage, n’étais pas inscrite sur le forum et suis donc arrivée les mains dans les poches, comme a mon habitude. Bref, j’entre dans la salle et trouve toutes les tables les unes à la suite des autres. Ma première soirée à thème fut donc une soirée « jeux à deux ». Et depuis c’est presque ma préférée.
Pour mémoire, ce soir là, je fus prise en charge par notre désormais président. Un Colon de Catane version cartes.

Alors, lorsque j’ai annoncé cette fameuse soirée à thème jeux a deux il y a 4 semaines, j’ai déjà eu les premiers grincheux – ceux avec qui on aime bien jouer, car sans eux, on s’ennuie un peu- qui se plaignaient que : « vraiment, tu es sûre que mettre une soirée jeux à deux, deux semaines après Essen, c’est une bonne idée ? Les ludochons pourraient être frustrés… »

Jeux à deux Jeux à deux - Soirée à thème traditionnelle chez les ludochons

Je décale donc la date à début décembre et nous y voilà déjà ! Une soirée à thème que certains boycotteront en ne venant pas, où d’autres essayeront tout de même de jouer a un gros jeu à 4 ou plus en collant un post-it sur le nombre de joueur (du déjà vu).

Je compte sur nos amis de retour d’Essen pour avoir acquit quelques petits jeux à deux !

Si certains y voient là une forme de bizutage, j’y vois là une occasion de faire un tête à tête avec un joueur que -si on est soit-même vraiment joueur- l’on ne connaît pas encore (on est nombreux tout de même). Ou bien avec un joueur que l’on connaît très bien au contraire et en quel cas on connaît le déroulé de la soirée :

  • avec Magali, on héritera d’un concentré de bonne humeur doublé d’une séance abdo à force de rire.
  • Avec notre scribouillard habituel ce sera plutôt la Calimero attitude.
  • With John you might test your english level.
  • Avec Raphaël, l’occasion de voir le plus haut score possible à notre jeu favoris.

Je ne suis pas en mesure de citer les 32 possibilité, il y a trop de nouveaux ludochons que je ne connais pas.

Alors avec qui avez vous jouez ? A quoi ?
Prochaine soirée à thème dans quelques mois. Mais je laisserai peut-être la plume à Calimero, je n’ai pas le sens de la prose !

Terre d'Arles Terre d'Arles - le refuge des gros joueurs sur ce type de soirée...

Les jeux

  • 1066: Dans la fureur et le sang (Tristan Hall chez Nuts Publishing) x 2
  • 7 wonders Duel (A. Bauza et B. Cathala chez Asmodée) x N
  • Ashes (Isaac Vega chez Plaid Hat games) x N
  • Keyforge : L'Appel des Archontes (R. Garfield chez FFG) x N
  • Hero Realms (Darwin Kastle et Robert Dougherty chez Iello)
  • Mr. Jack Pocket (B. Cathala et L. Maublanc chez Hurrican)
  • Onirim (Shadi Torbey chez Filosofia)
  • Patchwork (Uwe Rosenberg chez Fun Forge)
  • Puerto Rico - Le Jeu de Cartes (Andreas Seyfarth chez Ravensburger)
  • Star Realms (R. Dougherty , D. Kastle chez White Wizard Games)
  • Terres D'Arles (Uwe Rosenberg, Filosofia) x 2


1066: Dans la fureur et le sang 1066: Dans la fureur et le sang - Hastings dans le Nord-Isère ?

Les joueurs

  • Alain, Bertrand, Bertrand II, Davy, Éric, Frédéric, John, Jori, Manu (El Presidente), Magali, Manu le jeune, Michaël, Noémie, Olivier, Philippe, Rodney, Stéphane (l'aff), Vincent (Bibou), Vincent (Possom), Vincent (4), Suzel, et Zaggus


Keyforge Keyforge - Garfield, nouveauté, jeux à deux, idéal pour cette soirée...

vendredi, novembre 30 2018

29 novembre 2018 - L'ordre du monde ?!? Rien que cela !

On le dit souvent une partie d'un jeu, c'est un temps suspendu dans lequel l'ordre du monde trouve à s'ordonner autour de quelques règles (parfois quelques dizaines de pages), et où des joueurs cherchent à en percer les mécanismes pour en tirer le meilleur parti. Rien d'enfantin là dedans mais une sorte de plaisir intellectuel avec sa légèreté, qui ne tient pas de la futilité mais de l'absence de pesanteurs....

Et bien, si on observe ces règles et ces joueurs nous verrons que souvent pour tenter de percer l'ordre du monde, ils cherchent quelques formules magiques...
Regardez les dés, lancez les et vous verrez que très vite les joueurs (et les auteurs) valoriseront, les suites, les doublons, les carrés, bref toutes sortes de "formes",...
Même chose avec les cartes, on y retrouve les suites, les carrés et on peut y ajouter des combinaisons et autres combos dans les decks. Rarement, vous verrez un jeu qui met en avant une main qui ne ressemble à rien... Qu'il faille les cumuler ou au contraire s'en débarrasser, il y a toujours une sorte d'absolu à atteindre.

Nemeton Nemeton - JJ en druide ou la vision fugace et troublante de Panoramix chantant Jailhouse rock

Que fait le joueur nanti de tous ces symboles, totems et gri-gris ? Il cherche parfois un peu trivialement une martingale, et plus souvent l'équilibre et la mécanique du jeu pour pouvoir (s') en jouer.

Pendant ce temps là, que font les non-joueurs? Ils se regroupent à la COP 24 ou plus près de nous à Pollutec... Pour le coup, on semble manquer de Double-Six, et parfois on refuse même de lire les signes même si ceux-ci semblent s'accumuler.... Certains joueurs ont même l'air de ne pas jouer le jeu, voire de s'en désintéresser...
Paradoxalement, on pourrait donc se demander si, contre tout ce que nous apprend la sagesse populaire, il ne faudrait pas confier le monde à... des joueurs!

Quoi que... Avouons aussi que chez les ludochons, on peut parfois voir quelques manoeuvres assez peu élégantes, quelques fourberies légendaires, des calimeros aux dents longues (me culpa), des innocents aux longs couteaux et quelques joyeux drilles bien légers parfois... Oui parfois on aimerait laisser le monde à des âmes plus compétentes et continuer à jouer....

Coimbra Coimbra - ou la vision fugace et troublante de Magali chantant Madredeus

Cette semaine, Jean-Jacques avait apporté le très beau Néméton, Auztralia! revenait en deuxième semaine, on saluait le retour de Scythe (avec boite de rangement), on découvrait aussi Keyforge , Ashes (pour ce qui est de l'ordre du monde Ashes ce n'est pas un programme enthousiasmant) et le très coloré Coimbra.... On notait même un Keyflower qui ressemble chez nous à une sorte de scotch qui se colle à la chaussure !

Les jeux

  • Ashes (Isaac Vega chez Plaid Hat games)
  • AuZtralia (M. Wallace chez Nuts! publishing)
  • Keyflower (R. Breese & S. Bleasdale chez R&D games)
  • Coimbra (Flaminia Brasini et Virginio Gigli chez Eggertspiele)
  • Nemeton (Johann Favazzo chez BLAM!)
  • Keyforge : L'Appel des Archontes (R. Garfield chez FFG)
  • Scythe (Jamey Stegmaier chez Ghenos games)


Ashes Ashes - ou la vision fugace et troublante de John en Pierrot chantant "Ashes to ashes"

Les joueurs

  • Cécile, Jean-Jacques, Rodney et Zaggus en druides
  • Alain et Éric à la forge
  • John, Stéphane (l'aff), et Vincent (un nouveau qui va devoir trouver un pseudo vite) dans les cendres
  • David Guillaume, Magali et Nelly au Portugal
  • Antonio, Manu le Jeune, Raphaël et Vincent (Possom) dans l'outback
  • Bretrand II, Frédéric, Guillaume² et Noémie² aux commandes de "mechs"
  • Alexis, Elsa, Noémie, Olivier et Philippe en colons


Auztralia! Auztralia! ou la vision fugace et troublante de Raphael chantant du... du primitif grand ancien... du... du... "Heilung"

- page 3 de 193 -

Les ludochons : le club des joueurs et joueuses de jeux de société / jeux de plateau
sur Bourgoin-Jallieu et le Nord-Isère