vendredi, novembre 5 2021

4 novembre 2021 - Billet non culotté (car étamé)

Il est parfois assez impressionnant de voir le crédit qu'un auteur établi peut avoir auprès d'un éditeur, par rapport au premier péquin venu. Prenons le cas de l'excellent Martin Wallace, dont on a retrouvé un des jeux (Tinner's trail) en cette belle soirée... Imaginons que vous soyez éditeur, et qu'un quidam enthousiaste mais inconnu se pointe à votre porte en vous proposant un jeu sur l'exploitation minière de l'étain et du cuivre en Cornouailles.... Et bien, pour ce qui est de l'étain, ce genre de thème n'éteint généralement qu'une seule chose : l'envie de l'éditer (du moins avec ce thème) !

Bien sûr, cet éditeur virtuel, en le refusant, pourrait vouloir faire de l'humour, et en poussant à l'extrême la moquerie, proclamer :
"- Ah.... C'est dommage.... J'ai déjà dans les cartons un triptyque sur l'histoire de la dinanderie à Villedieu-les-Poêles... dont un très beau prototype sur la fabrication des cloches en Normandie..."(1)

Tinners' trail, nov. 2021 Tinners' trail - Euh, à ce stade de la partie, j'ai acquis une belle série de stations thermales....

Bref pas facile de proposer un thème à un éditeur, mais si vous vous appelez Martin Wallace et que vous avez quelques succès derrière vous, une réputation flatteuse et l'habitude d'obtenir des succès avec des jeux arides sur des sujets improbables et des illustrations étiques, vous pouvez faire le bonheur d'un éditeur (qui se dira que, même en cas d'échec, il pourra se refaire sur le budget graphisme).

Cette introduction discutable n'a d'ailleurs pour but que de s'étonner de ce nouveau Tinner's trail, qui est un Wallace sur un sujet tellement peu engageant a priori que, si cela constituait votre spécialité, elle ne vous vaudrait même pas d'être invité à un diner de cons, mais jeu, qui se trouve être joli (?!?), assez accessible (?!?) et même pas trop punitif (?!?)... Voilà de quoi perturber nos plus anciens joueurs et de nous demander s'il ne convient pas de tout reprendre à zéro, y compris cette chronique...

Que dire d'autre, alors, sur cette soirée s'il faut repartir à zéro ? Et bien passons de l'étamage à la déculottée ! (Tout cela pour le bonheur de cette association d'idées!).
Nous avons appris que la femme était, on le savait, l'avenir de l'homme (Aragon), l'avenir du joueur, mais aussi maintenant l'avenir des petits animaux forestiers... Il semblerait en effet qu'au moment où nous les ayons quitté, certains de nos vétérans, ayant du poils au patte et, sur leurs corps burinés par des heures de jeu, les marques de leur expérience ludique, (un oeil torve, un regard chassieux à qui rien n'échappe, des doigts longs et crochus pour déplacer prestement et silencieusement les meeples, ) bref, que les tenants du savoir et de l'histoire ludochonne aient un peu souffert de la présence d'une jeune joueuse à leur table de Root...
Bref une déculottée , je crois, je ne sais pas s'il seront plus "woke" dans le futur mais ils seront surement en tout cas plus attentifs... D'ailleurs le woke chinois n'est pas étamé (tout se tient, tout se tient!).

Signalons aussi que pour ceux qui aiment les loisirs apaisés (le club vieillit?), plusieurs de nos membres randonnaient dans la campagne anglaise avec Meadow, jeu qui fonctionne bien chez nous et que, Guillaume qui, lui, aime bien les choses qui font réfléchir attirait quelques âmes innocentes (et Noémie :-) ) sur Noria .

Prochain compte-rendu d'ici une quinzaine de jours puisqu'il ne nous est désormais plus possible de fréquenter nos locaux les jours fériés (donc le 11 novembre).... Paradoxe moderne, dans une civilisation, où on travaille de plus en plus les jours chômés, mais où il devient impossible de jouer à ces mêmes dates.

Noria, nov. 2021 Noria - Si tu suis bien toutes les rotations et bien, c'est facile, tu gagnes... un tour chez l'ostéo...

(1) Note : cette remarque uniquement pour faire plaisir aux bretons que j'assaisonne d'ordinaire (enfin ceux qui l'ont compris ;-) ), et qui pourraient, sinon, finir par vouloir me livrer quelques tonnes d'algues vertes...

Les jeux

  • Deep sea adventure (Jun Sasaki chez Oink Games)
  • Meadow ( Klemens Kalicki chez Asmodée)
  • Noria (Sophia Wagner chez Pegasus Spiele)
  • Root (Cole Wehrle chez Leder games)
  • Tinners' Trail v2 (Martin Wallace chez Phalanx)

Les joueurs

  • Cédrick, David, et Romain
  • Bertrand II, Matthieu, Olivier, Vincent (Possom)
  • Alexis, Eric, Léa, et Michaël
  • Guillaume, Juan-Maria, Noémie et Tibi
  • Serge un peu tard.


Root, nov. 2021 Root - des couleurs d'automne adaptées à la saison.... ou à un bain de sang ?

mardi, novembre 2 2021

28 octobre 2021 - In extremis...

Ne sucre-t-il pas un peu les chrysanthèmes (c'est la saison) le rédacteur ? Et oui, voilà que les comptes-rendus de nos soirées du jeudi arrivent le mardi suivant...

Difficile à dire surtout que nous ne nous prononcerons pas sur les qualités gustatives du chrysanthème car vous apprendrez qu'il en existe plus de 5000 variétés dont certaines comestibles comme le, bien nommé, "chrysanthème comestible" et d'autres réputées comme hautement toxiques.... Bref, le sucre ne fait rien à l'affaire, le chrysanthème est potentiellement fourbe !

Bref vous l'aurez compris votre rédacteur habituel joue la montre pour ne pas évoquer ses propres manquements, mais que voulez-vous à la Toussaint il faut bien que les choses toussent et que même les mécaniques finement huilées se grippent en d'autres termes, que votre engine ait l'angine ! Que ne ferait-on pas pur un jeu de mots bilingue foireux !

1923 Cotton club, nov. 2021 1923 Cotton club - Mes camarades furent heureux de mon absence qui m'a empêché de répéter "Alors, c'est pas coton", toute la soirée !

Heureusement les ludochons (enfin les autres) sont, eux, collectivement, inaltérables ! Ils étaient encore nombreux à vernir jouer et à essayer quelques nouveautés ou bonnes affaires en provenance d'Essen... Il est d'ailleurs heureux que votre serviteur ne se soit pas trouvé là car aurait-il eu la faiblesse de jouer à 1923 Cotton Club, sans avoir revu le film éponyme de Francis Ford Coppola ?
Ce genre de problème était d'ailleurs complexe à résoudre en cette soirée puisqu'il aurait fallu apprendre la plongée en eaux troubles avec Otys, construire les châteaux de sable en récitant des fables de la fontaine, (Châteaux de fables), venir en moto (Frisiert), se rendre sur Ganymède (avec le hochet volant de Jeff Bezos, notre budget ne suffirait pas), et même performance ultime en cette période d'incendies géants et autres déforestations sauvages, trouver une forêt vivante (Living Forest).

Living forest, nov. 2021 Living forest - Cela serait une lessive qu'on s'interrogerait peut-être sur le Green washing ?

Les jeux

  • 1923 Cotton Club (Pau Carles chez Looping games)
  • Châteaux de Fable (Friedemann Friese chez Edge)
  • Clank! (Paul Dennen chez Renegade Game Studios)
  • Frisiert ! (Friedemann Friese chez 2F games)
  • Ganymede (Hope S. Hwang chez Sorry We Are French)
  • Living Forest (Aske Christiansen chez Ludonaute)
  • Otys (Claude Lucchini chez Libellud)
  • Périple - Roam (Ryan Laukat chez Red Raven)

Les joueurs

  • Eric, Manu, Rémi et Suzel
  • Cécile, Elsa, Magali et Séverine
  • AlainCM, Davy, Noémie et Philippe
  • Guillaume, Maude, Michaël, et Vincent (Tcho)
  • Cédrick, Marie, et Vincent (Bibou)
  • Léa, Franck, Natacha et Stéphane 3


20211102_periple.jpg, nov. 2021 Périple - Historiquement publié sous le nom Roam... car tous les périples mènent à Roam...

vendredi, octobre 22 2021

21 octobre 2021 - Retour sur ?

Voilà la journée traditionnelle consacrée au retour d'Essen... C'est à cette date que les esseniens font des circonvolutions avec leurs sacs lourdement chargés et c'est peut-être la seule fois de l'année où vous vous rendrez compte qu'on peut chantonner "Na na na na na nère" sans ouvrir la bouche et juste en marchant....

Bien entendu, d'un autre côté, ceux qui ne sont pas allés à Essen feignent la surprise, parfois plusieurs fois de suite, sur l'air du "Ah ! Oui ! C'est vrai, c'était Essen..." Bref une fois de plus ce qu'on peut constater c'est la grande cohésion qui règne chez les ludochons puisqu'ils partagent tous une solide capacité à la mauvaise foi!

Azul - Queen's garden, oct. 2021 Azul - Queen's garden - Toujours construire de hauts murs dans son jardin,... sinon on entend la voisine jurer !

Était-ce (ce retour d'Essen), qui plus est la plus grande information de la journée ? Pas forcément ! En ce jour, nous aurions pu aussi célébrer la bataille de Trafalgar, même si cela reste malgré tout un souvenir douloureux pour la marine française... Malheureusement, nous ne sommes pas un club de wargames et les jeux de simulation sur le thème des batailles navales ne sont pas si nombreux...
Nous aurions pu à la rigueur, faute de mieux, boire un petit verre d'eau de vie, à la mémoire de Nelson, en prononçant le célèbre "Il a du corps celui-là..." (Pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi votre serviteur, ne peut se passer de ce trait d'humour navrant, nous vous invitons à vous documenter sur le retour de Nelson en Angleterre)....

Belgian beer race, oct. 2021 Belgian beer race - Photo floue mais c'est la thématique - "Boire ou... Euh... C'était quoi, déjà ?... Ah, ouais ? Repasse une mousse, il fait soif à pédaler..."

Bon, tant qu'à évoquer les grands absents, à cette même date disparaissait Jack Kerouac, pour qui votre serviteur a une certaine passion.... Là, il aurait fallu un jeu de parcours sur les grands espaces américains, mais curieusement alors que les créateurs de jeux nous livrent à peu près tous les ans un jeu où il convient de construire des lignes ou de parcourir les États-Unis en chemin de fer, on trouve moins de jeux consacrés au réseau routier... Pourtant il y aurait surement à faire et si on ajoute à cela la thématique de beatniks couvrant les grandes distances américaines.... (Mmmm, si le thème vous plait et que votre futur jeu est publié, vous nous enverrez une boite !)...

Et le jeu ? Ah, oui, c'est vrai... Et bien oui quelques nouveautés, quelques nouveautés en provenance d'Essen, et même une presque exclusivité.... Oui, on est comme cela... Et donc, pour exercer notre mauvaise foi nous avons pu râler en courant après la bière... en construisant du jardin (comme quoi tous les jardins ne sont pas zens)... en bâtissant des empires etc. Notre saine routine.
Finishing line, oct. 2021 Finishing line - C'est vert mais c'est normal, c'est Friese..

Les jeux

  • Azul Queen's garden (M. Kiesling chez Next Move)
  • Barrage (Simone Luciani et Tommaso Battista chez Cranio Creations)
  • The Belgian Beers Race ( Michaël Boutriaux chez BYR Games)
  • Finishing time (Friedemann Friese chez 2F-Speile)
  • First empires (Eric B. Vogel chez Sand games)
  • High Score (Reiner Knizia chez Kosmos)
  • Outrun (I. Barrow, P. Hunter, S. Stuglik chez Good Looking Richard)
  • Pillards de la Mer du Nord (Shem Philips chez Pixie Games) avec je ne sais quelles extensions

Les joueurs

  • Jean-Philippe, Manu, Matthieu, et Olivier saouls !
  • AlainCM, Cécile, Elsa, et Magali en jardiniers (enfin il y en a une qui arrachait les plantes avec les dents en hurlant ;-) )
  • Cyril (Atom), Cyril (le musicien), Jan-Maria, Philippe, et Tibi
  • Davy, Frédéric et Guillaume de grands enfants faisant de grands barrages
  • Cédric, Serge, Suzel, Vincent (Bibou), Vincent (Possom) et une nouvelle Marie en addicts de la nouveauté
  • Alexis, Julien, Michaël 2, et Romain en barbares
  • Noémie de passage


First empires, oct. 2021 First empires - Presque une exclu.... (là aussi c'est flou mais on n'a pas de bonne raison)

- page 2 de 237 -

Les ludochons : le club des joueurs et joueuses de jeux de société / jeux de plateau
sur Bourgoin-Jallieu et le Nord-Isère