vendredi, novembre 2 2018

1er novembre 2018 - Toussaint jeux !

Votre rédacteur préféré, modeste descendant des rédacteurs historiques de l'Almanach Vermot, ne pouvait manquer comme titre, un jeu de mot aussi médiocre ! Oui, les ludochons jouent dès qu'il est possible de le faire et hormis les soirées de réveillon ou de Noël, il est rare que nous manquions une occasion de nous réunir pour jouer....

Cette année, cette soirée hebdomadaire, correspondait aussi au retour du commando de ludochons, parti et revenu tant bien que mal (Solides turbulences et atterrissage rock'n'roll pour l'avion, 14 heures et une panne pour le bus, une presque panne sèche pour la voiture...) d'Essen. Comme d'habitude, ce retour donnait lieux à des scènes d'"orgie", où des sacs bondés jusqu'à la gorge dégorgeaient de nouveautés, couvés par les regards satisfaits de leurs possesseurs et celui plus envieux de ceux, qui jouaient l'indifférence...
Note : oui je sais vous ne pensiez pas que c'était cela une orgie... Désolé, mais l'auteur, "passionné" par ce sujet, a fait une vigoureuse sieste pendant le Satyricon de Fellini, donc on improvise...

Dice settlers Dice settlers - Un achat heureux dixit la propriétaire...

Il faut avouer que cette ambiance électrique n'est pas forcément porteuse que d'une joie pleine et entière, elle entraîne aussi bien des frustrations... Ainsi on a vu certains ludochons pris de vertiges :
"Alors si je joue à Dice Hospital aujourd'hui, alors je pourrais faire un Between two castles of mad king Ludwig, la semaine prochaine,.... Mmmmm, en même temps j'aimerais bien essayer Detective Club, ouais mais alors Carpe Diem je n'y joue pas avant trois semaines, et puis là ils enchaînent les parties de Fertility et je n'y ai toujours pas joué et j'aurais bien essayé aussi... Le temps que j'y arrive ils auront fini d'y jouer... Hein ? Dice Settlers c'est bien ? Aussi ? Et mmuuuum.... Pas le temps ! Oh et j'ai failli oublier Keyflow..."
Ah, ce stade, vous vous apercevez que vous n'avez vu que le contenu d'un seul ou peut-être deux sacs et qu'il y en a encore trois ou quatre ! Oh Reykholt là-bas...
Et, quand je pense qu'on doit encore se pencher sur de vieux jeux, comme Alternate histories pour Quartermaster general, on est foutu...

Dice hospital Dice hospital - Il fallait mettre "Dice" dans le nom du jeu cette année ?

Jusqu'à Noël, les ludochons vont donc entrer dans une période de stress intense, où chaque choix sera un crève-coeur, et où ils passeront la fin de soirée à recueillir les avis des autres tables à la recherche des jeux qui vont finir petit-à-petit par sortir du lot et qui deviendront peut-être les grands jeux de notre année 2019.

Les jeux

  • 6 qui prend / 6 nimmt ! (Wolfgang Kramer chez Amigo)
  • Dice hospital (S. Kordonskiy et M. Nudd chez Alley Cat Games)
  • Dice settlers (Dávid Turczi par Pixie games)
  • Fertility (Cyrille Leroy chez Catch up games)
  • Illusion (Wolfgang Warsch chez Oya)
  • Mice & mystics (Jerry Hawthorne, Mr. Bistro chez Filosofia)
  • Realm of sand (Ji Hua Wei chez EmperorS4 Games)
  • Les Voyages de Marco Polo (Simone Luciani et Daniele Tascini chez Filosofia)


Realm of sand Realm of sand - Des royaumes de sable ? Faut-il y construire des châteaux de sable...

Les joueurs

  • AlainCm, Marie, Magali, et Olivier en infirmières.
  • Alain, Bertrand II, Suzel, et Philippe en colons.
  • Elsa, Manu, Noémie, et "monsieur Noémie" ;-) en planteurs.
  • Ady, Michaël, Quentin et Rémi en petites souris.
  • Adrien, Davy, Guillaume, et Maude en explorateurs.
  • Éric, Cécile, Jean-Jacques et Zaggus ensablés.


Fertility Fertility - Un jeu de récoltes, un jour de récolte de jeux

Merci Doris Day

Qu'Essen a, tu as
Whatever will be, will be...

Et oui, après la semaine de désertion (la mienne), vient la semaine de mort à l’hameçon. L’appât étant les piles monumentales de nouveautés que les traîtres Ludochons Essenistes nous ramènent. Certains demanderont s'il vaut mieux être traître, ou simplement trop occupé à être confortablement installé dans son lit plutôt que de venir aux Ludochons ? Car il l’avoue, votre correspondant anglais abandonna ses camarades adorés Ludochons la semaine dernière, non pas pour Essen, mais pour des recherches plus calmes et cinéphiliques. Mais de retour il est! Et quelle soirée!

Commençons par une minute de silence. Une pratique internationale pour payer nos respects envers les défunts. Je propose ici que tous ensemble nous lisions les billets de vos Ludochons favoris en respectant une minute de silence (facile avec les billets trop sérieux et toujours pertinents d'Olivier) pour tous ces Meeple que nous massacrons. Ce soir spécifiquement, je voudrais faire la lumière sur le drame des dizaines, voir centaines, de Meeple malades, appelons les les Meledle, assassinés pour des poursuites illégales dans un hôpital Ludochon. Je dis Ludochon ? Que nenni! Ludochonne!

La doctoresse machiavélique n'est autre que la sournoise Magalie! Alors donc mes chères lecteurs et lectrices, une minute de silence pour ces pauvres Meledle...

Maintenant parlons de châteaux. Oui Suzel, châteaux. Si "Between two CASTLES, of mad king Ludwig" avait été appelé "Between two PALACES, of mad king Ludwig" alors oui, je dirais aussi palais. Bref, parlons châteaux.

Between two castles of mad king Ludwig Between two castles of mad king Ludwig - Entre deux châteaux ou entre deux pays...

Ce soir ne fut pas ma première soirée à construire des châteaux avec des compagnons architectes Ludochons. Mais ce soir j'en construisit deux d'un coup! Le jeu en lui même est d'une simplicité adorable, mais d'une profondeur tout aussi agréable. Le but est de construire deux "ne sont pas des palais". L'on fait ceci en partenariat avec nos voisins de droite et de gauche (mes voisins architectes étant des vétérans du jeu et des hommes sages et forts intelligents (ils portent la barbe c'est logique) j'étais entre bonne main). Les châteaux se construisent deux pièces par deux pièces, représentées par des tuiles, grâce à des séries de "draft". Au bout de deux rounds, ou deux séries de drafting, le jeu se termine, et le meilleur château le plus mauvais gagne la partie! Nul est il utile de vous dire quand terme de meilleur médiocrité c'est bien évidemment moi qui sortit vainqueur!

Pour en finir, je prendrais bien une autre minute de silence... Cette fois pour sourire à la mémoire d'une excellente soirée Ludochonne. Ce n'est pas un hasard, une soirée Ludochonne est par définition une bonne soirée, alors quand en plus on y ajoute des amis perdus depuis une semaine dans un pays lointain et des jeux encore jamais vus... L'ambiance explose.


The future's not ours to see,
But at the Ludochons I will be!

Note de l'admin. : pour ceux qui ont raté la référence musicale, c'est ici

samedi, octobre 27 2018

25 octobre 2018 - En différé

"Priorité au direct" hurle souvent le commentateur sportif qui voit dans ces quelques mots comme un sésame...
Ainsi le direct, et donc l'immédiateté serait une valeur essentielle qui surpasserait, disons au hasard, la prise de recul...
Quelques ludochons dotés d'un âge certain, et qui ont grandi à une époque où la petite lucarne affichait un nombre de chaînes ridiculement petit, (ceux-là) se rappellent que souvent nous avions le droit à des programmes en différé... Des programmes donc qui étaient si importants que si le direct n'était pas possible pour une raison ou une autre, ils méritaient néanmoins d'être vus... Que penser alors de programme qui réclame le direct comme valeur ultime....

Discoveries Discoveries - En direct, le grand ouest américain, et un léger décalage par rapport à la lecture de Zinn

Cette semaine, un contingent de ludochons étaient à Essen, et souvent nous aimons il faut bien l'avouer suivre leurs aventures en quasi-direct, mais au final ce qui nous intéresse vraiment c'est, outre le fait de savoir qu'ils en profitent, qu'ils nous rapportent des jeux auxquels nous pourrons jouer longtemps... Dilemme! Ce qui pose forcément une autre question... Est-ce bien raisonnable de voir un déluge de classement s'afficher dès les premières parties du salon ? Est ce que cela a même un sens ?
Et pourtant nous aimons bien suivre l'actualité en temps réel, comme si cela nous donnait une vision meilleure...

Fier de ces réflexions oiseuses, votre serviteur a donc différé le compte-rendu de la séance jusqu'à maintenant... Est ce qu'il est moins important ? Non ! Plus ? Non plus... En fait on s'en moque, ce sont les séances des ludochons les unes après les autres qui font un tout valable... Ou alors, mais je n'ose y croire, votre serviteur avait d'autres chats à fouetter (sale bête le chat !)

Quartermaster Quartermaster - J'adore quand un plan se déroule.... Mais, mais, qu'est ce que c'est que ce bordel ?!?

Les jeux

  • Discoveries : the Journals of Lewis & Clark (Cédrick Chaboussit chez Ludonaute)
  • Minivilles (Masao Suganuma chez Moonster Games)
  • Quartermaster General (Ian Brody chez Asyncron)
  • Imaginarium (B. Cathala et F. Sirieix chez Bombyx )
  • Vinhos (V. Lacerda chez Iello)

Les joueurs

  • AlainCM, Noémie, Rodney et Stéphane (l'aff)
  • Davy, Jori, et Manu le jeune
  • Adrien, Éric, Guillaume et Maude
  • Frédéric, Guillaume², Laurent, Olivier, et Philippe
  • Michaël et son frère
  • Stéphane 3 de passage

- page 2 de 189 -

Les ludochons : le club des joueurs et joueuses de jeux de société / jeux de plateau
sur Bourgoin-Jallieu et le Nord-Isère