vendredi, mai 11 2018

Cluedo ou Massive Darkness, je ne sais plus...

Jamais je n'aurais cru, un jour, écrire dans un billet pour le blog d'une association de joueurs : "C'est bon! J'ai branché mon vélo sur l'ordi. Je peux commencer à écrire tranquillement". Bon, pour être précis, il est vrai que ce n'est pas le vélo en lui même que j'ai branché mais les lumières de ce dernier. Tout ça pour vous dire que j'ai un vélo! Pour la première fois en plus de 10 ans!

Et aussi pour parler des merveilles de l'évolution technologique.

Étant encore jeune et innocent dans mon service Ludochon, je ne connais encore qu'une infime quantité d'une parcelle des jeux qui existent au monde. Donc quand je parle des jeux de société de ma jeunesse c'est: Cluedo et Monopoly, point. Mais rien qu'avec ça je peux affirmer: "Le monde du jeu a bien changé!".
Je me souviens d'un petit être émerveillé par le matériel de Cluedo. Ce petit pistolet, et cette petite dague, oh! Et cette bouteille de poison! Toute étrangement de la même taille, mais toutes en métal! En métal ! Bien détaillé! C'était dingue! Qu'aurait dit le petit John s'il avait vu ma table de jeu ce soir ? Il aurait dit "I want to play Massive Darkness too! It looks trop de la balle!". Oui, petit je faisais un peu des mélange entre les deux langue que j'apprenais. Du franglais comme on dit. J'en profite pendant qu'on parle de matériel évolutif pour faire un petit aparté.

Massive darkness Massive darkness - Des trucs avec des choses qui se baladent sur des bidules et qu'on surveille via des machins... Du matos, quoi!

Merci à tout les Ludochons qui ont la gentillesse de complimenté les figurines que je peins. J'ai encore du chemin à faire en temps qu'artiste mais les encouragements sont fort agréables. Revenons en à nos moutons. J'entends déjà de vieux grincheux répliquer :
"John, ce n'est pas le matériel qui fait le jeu! Je vais te faire jouer à X ou Y, tu vas voir! (on va dire Olivier tiens)
- Oui avec plaisir la partie mais n’empêche. Mare Nostrum. Ma première partie si ça n'avait pas été avec le superbe matériel de Possom, je ne serais pas autant tombé amoureux du jeu.
- Tu n'es qu'un vil matérialiste," répond toujours on va dire Olivier
"Oui peut être... Tiens Olivier, cela dit en passant, viens dans ce salon ici, avec cette corde pas loin toute innocente..."

Meurtre à part, je suis content d’être Ludochon en cette ère de Boom des jeux de sociétés. Je passe mon temps à découvrir des nouveauté et à être émerveillé par ceci ou cela. Et quand je peux jouer à un Dungeon Crawl comme Massive Darkness, et que je me retrouve avec des camarades autour d'une table couverte de belle figurines... Je suis content.

Heureux qu'il est l'anglais! N'est-ce pas une merveilleuse façon de clore ce petit billet ?

J'ajouterais en fait en Post Scriptum. J'attends toujours ma première partie de Quartermaster Olivier.

vendredi, mai 4 2018

4 mai 2018 - Ubi concordia, ibi victoria

Rien de tel pour débuter un petit compte-rendu qu'une petite citation latine, ce qui peut vous faire passer à peu de frais (une recherche Google) pour un lettré, quitte parfois à réaliser un contre-sens manifeste (mais vu que les latinistes se font rares)... Bon, traduisons cependant celle-ci pour ceux qui dormaient près du radiateur pendant l'initiation au latin : "Là où il y a concorde, il y a la victoire".

Là je vois déjà notre valeureux président, se ruer vers moi et me hurler
"- *%à$* on avait dit pas de politique sur le blog et là direct ?
- Direct quoi ?
- La concorde, la victoire, tu ne parles pas des grèves ?
- Non je parle des ludochons !
- Ah? Bon, pardon. Donc on - ne - parle - pas - des grèves...
- Bah... On en a parlé à notre table....
- Et m.... Y'a pas eu de mort ? Non... Coool...

"Là où il y a concorde, il y a la victoire", une bien belle citation quand même, et qui pourrait illustrer aussi la vie des ludochons, car si nous avons réussi à parler de la grève sur une table sans nous entre tuer, c'est une première victoire (on en a même plaisanté), mais, en fait, hier, il fallait surtout saluer la première victoire de Laurent....
Il a eu la sagesse de ne pas gagner dès son arrivée cette année (Bon s'il avait continué à attendre, il aurait pu devenir légendaire quand même :-) ) mais de prendre le temps de savourer de nombreux jeux avant de pouvoir jouir pleinement de sa première victoire ! Félicitations à lui !

20180503_huns.jpg Huns - Hein ? Laurent a gagné ?

La victoire est elle importante dans nos jeux ? Voilà une question intéressante...
Oui, pourrions nous répondre dans un premier temps, quitte presque à surprendre nos membres les plus émérites... En effet dans un jeu pour que celui-ci fonctionne il faut généralement que tous les membres à défaut de toujours y prendre du plaisir s'y investissent, ce qui, au minimum, signifie souvent chercher la victoire.
Rien de pire, à votre table qu'un joueur qui déclare prendre autant de plaisir lors de cette partie que lors du nettoyage du filtre de son aspirateur et qui ne semble visiblement n'attendre que la fin de la partie en jouant en parallèle à Candy Crush... Bref, il faut souvent chercher la victoire...

Blood rage Blood rage - Concorde ? C'est le nom de ma hache de guerre....

Mais faut-il chercher la victoire ou une victoire ? En effet souvent assez rapidement, il peut apparaître qu'un joueur ne pourra pas être rattrapé ou que grâce à une stratégie des plus originales vous avez torpillé vos chances (une spécialité que je peux vous expliquer), il faut pour les mêmes raisons continuer à chercher à faire au mieux, une sorte de victoire, ce qui souvent permet d'ailleurs de passer d'intéressants moments en essayant des stratégies un peu alternatives que vous n'auriez osé tenter dans une partie tendue.
Néanmoins à moins de jouer à des collaboratifs trop simples et qui rappelleront à tous (enfin aux plus vieux) l'école des fans, on finit souvent à la fin de la partie par avoir un vainqueur et des.... Des "Quoi"? Voilà la bonne question. Certes la réponse évidente et objectives est de dire "vaincus", le terme en lui-même sonne de manière déplaisante et vous pousse à regarder votre postérieur dès que vous croisez un miroir!
L'avantage des joueurs c'est que bien souvent s'ils sont des vaincus, ils n'en tirent nul ombrage, ils s'en amusent ou refont la partie jusqu'à chercher leur erreur, ils demandent à prendre une revanche, ils débattent des qualités ou de l'équilibrage du jeu...
C'est souvent cette sorte de concorde, qui est "la paix qui résulte de la bonne entente et de l'accord des volontés", que réside la victoire des ludochons, plutôt que dans des centaines de "petites" victoires annuelles. Ubi concordia, ibi victoria
"- Finalement, tu devrais parler de la grève... J'ai attrapé des caries à force de lire tout ce politiquement correct!"

Lorenzo Lorenzo - une partie de Lorenzo donc déjà une victoire de madame M.

Les jeux

  • Blood Rage (Eric Lang chez Edge)
  • Huns (Fneup chez La boite de jeu)
  • Lorenzo le Magnifique (S. Luciani , V. Gigli et F. Brasini chez Atalia)
  • Paper tales (Masato Uesugi chez Blackrock games
  • La quête des terres du milieu (C. T. Petersen et C. Konieczka chez Edge)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)
  • Viticulture + Toscane (Alan Stone, Jamey Stegmaier chez Matagot)
  • Un autre jeu (au moins) flou sur les photos...

Les joueurs

  • Alain, Laurent, et Yannick (Lego) dans les steppes
  • David, Jori, Magalie et notre nouveau en Italie
  • Alexis, Bertrand II, Carole et Manu dans le sang
  • Guillaume, Michaël, Noémie, et Vincent (Bibou) sur Mars
  • Cyril, John et Vincent (Possom) au milieu
  • Jean-Philippe, Olivier, Philippe, et Suzel dans les tonneaux


Terraforming mars Terraforming Mars - À force de victoires à ce jeu, cela doit ressembler à la jungle, là-haut...

Sauron sans faute de conjugaison

Mon chat a un rhume... Ah oups! le clavier est allumé.. *tousse* *John remet ses lunettes bien droites, et parle de lui à la troisième personne.

Bien le bonsoir messieurs dames. Bon... Réviser des règles pour le jeu que je maîtrise demain ? Bof bof bof... Écrivons plutôt un billet tiens, c'est une bonne excuse pour procrastiner çà !
Ce soir, j'ai remarqué une chose des plus suspectes et qui ne peut, en aucun cas, être une coïncidence quelconque. Avec le retour de la très aimable Micnoe (même si elle me compare à Donald Trump) vint le retour de plein d'autres Ludochons! Il doit y avoir un effet biologique... Un peu comme, on ne sait toujours pas pourquoi certains insectes sont hypnotisés par la lumière, jusqu’à allez s'y poser pour y frire *Zap* !
Micnoe donc, doit avoir un pouvoir attracteur, et attends le bon moment pour brûler vifs tout les malheureux Ludochons pris dans son rayonnement. Plus j'écris, plus j'ai l'impression de faire l'éloge de cette demoiselle... D'un autre coté, elle est encore et toujours l'ennemie mortelle de l'anonyme Olivier donc... L'ennemie de mon ennemi....

Tout cela pour dire ! La soirée fut mouvementée. Une occasion parfaite pour se cacher dans une salle écartée et jouer avec deux camarades à La quête des terres du milieu. Aaaah! La Terre du milieu... Quel merveilleux moment qu'un voyage imaginaire dans ces contrées... Je pourrais vous faire un compte-rendu détaillé en "role-play" de la soirée mais... Il faut vraiment que je révise des règles (et en plus Micnoe n'aime pas trop le monde de Tolkien, et comme elle a une sorte d'arme laser destructrice...). Non je dirais simplement que si vous aimez la fantaisie (check), les wargames (check) et les cartes (check check) vous aimerez ce jeu! C'est une course contre la montre entre le joueur incarnant le vile Sauron (Possom ce soir, le vilain tricheur à Mare Nostrum) et les joueurs incarnant des héros des peuples libres (moi et Cyril braves aventurier de Massive Darkness).

Bon, je ne vous le cacherai pas, j'ai perdu... Sauron a conquis les Terre du milieux... C'est moche quoi. C'est un peu pour cette raison que d'habitude je choisis le rôle du méchant. Non, pas à cause de la noirceur de mon âme, mais parce que si je perds dans ces cas là et bien les gentils gagnent! Donc tout va bien que je perde ou gagne.
Bon je dois rejouer au jeu, il est vraiment chouette. Mais cette fois à 4 et je joue Thalin le nain!
Allez Olivier envoie nous de belles photos mon brave! Je vous conseille de mettre en fond sonore une petite BO des films pendant que vous les regardez!
La quête des terres du milieu Sauron : "John, je l'aime bien, il est croquant et assez gouteux..."

- page 2 de 176 -

Les ludochons : le club des joueurs et joueuses de jeux de société / jeux de plateau
sur Bourgoin-Jallieu et le Nord-Isère