Mot-clé - Terraforming Mars

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, octobre 19 2018

18 octobre 2018 - Tsundoku ludique

Depuis quelques temps que votre rédacteur favori, tout fier, mûrissait lentement l'idée de pouvoir révolutionner le genre ludique en faisant entrer dans son vocabulaire, le terme de Tsundoku, piqué sur un site littéraire... Je me suis aperçu (O rage! O désespoir! O Procrastination ennemie!) en faisant mes recherches que j'avais malheureusement été doublé, il y a, à peine quelques mois, sur ce sujet (Gus) et que pire, ce terme avait été désigné comme nouveau terme à la mode, il y a plus de deux ans, sur un blog de... bricolage...
Autant dire que le tsundoku peut retourner dans mon tiroir d'idées apparemment brillantes et révolutionnaires et foncièrement has-been.

Pour ceux qui l'ignoreraient encore, le tsundoku c'est l'art d'empiler des livres sans jamais les lire.... Oui, il y a un terme pour cela! Et pire il n'est pas nouveau! Bref il fallait bien l'application japonaise, de celle qui a apporté au monde l'art de la composition florale ou le génocide mandchou pour dégager ce concept.

On voit aisément tous les rapprochements qu'on aurait pu faire entre nos collectionneurs de jeux et ces collectionneurs de livres et les effets comiques qu'on aurait pu en tirer... D'ailleurs, votre serviteur, qui cumule les collections, a joué avec cette phrase tout l'été dans les dîners en ville :
"-Non, non, mon tsundoku se porte plutôt bien.
- Pardon, votre... ?
- Mon Tsundoku..."
Notez que ce que vous pourrez capter après cette remarque, rire gras, regard gêné entre les hôtes, question placide, sourcils montant au ciel, ou même parfois compréhension... vous en apprendra beaucoup sur vos convives...

Fertility Fertility - le tsundoku est-il fertile ?

Bien sûr nous connaissons tous des joueurs qui affirmeront bien fort :
"-Mais non, j'ai joué à tous mes jeux"...
Un reste de probité nous oblige à ajouter d'ordinaire "au moins une fois" et "il y a longtemps".... Bref, cela reviendrait à évoquer une bibliothèque dont vous auriez lu uniquement les premiers chapitres ou toutes les quatrièmes de couverture... Il n'est pas évident que cela relève de la culture, ni même de la connaissance.

Il y a aussi un effet secondaire bien connu, celui de décrire parfaitement le tsundoku du voisin tout en ignorant le sien... Tel ce figuriniste se moquant des collections d'un fan de JCC, qui se moque lui-même du volume des boites d'un fan de jeux à l'allemande, etc. En cette période, où le salon d'Essen va nous apporter son lot de boite sous blister, il sera aisé de nous voir, tous, à l'oeuvre...

Le seul vrai défaut du tsundoku ludique c'est qu'il amène d'ordinaire à la collection d'armoires, qui finit, elle, par lasser le conjoint (sauf à collectionner aussi les conjoints mais là cela relève peut-être plus du je que du jeu)

Bon j'abandonne là mon tsundoku d'idées idiotes et je repasse aux données "objectives" de la soirée... Enfin, j'aurais aimé mais une table nous a empêché de nous concentrer efficacement.... Sûrement pour préparer leur séjour en Allemagne, certains ont voulu vérifier le proverbe "Nach müde kommt doof", bref 10 minutes de fous-rires ininterrompus autour de Santa Maria, qui est certes un bon jeu mais qui ne passe pas d'ordinaire pour un party game... Vu l'état de certaines de nos joueuses, je me demande ce que vont donner les achats d'Essen....

Orbis Orbis - nouveau jeu des Space Cowboys

Les jeux

  • Aeon's End (Kevi Riley chez Matagot)
  • Anachrony (Dávid Turczi, Viktor Péter et Richárd Ámann chez Mindclash games)
  • Bataille par Rokugan (Tom Jolly chez FFG)
  • Brass (Martin Wallace chez Roxley Games)
  • Fertility (Cyrille Leroy chez Catch up games)
  • Keyflower (R. Breese & S. Bleasdale chez R&D games)
  • Orbis (Tim Armstrong chez Space cowboys)
  • Santa Maria (Eilif Svensson et Kristian Roald Amundsen Østby chez Aporta Games)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)
  • Thunderstone (Mike Elliott chez Edge)


Bataille pour Rokugan Bataille pour Rokugan - Ils ont perdu la bataille du contraste des couleurs...

Les joueurs

  • Alain, Magali, Nelly et Suzel
  • Cécile, Manu, Olivier et Rémi
  • Bertrand II, David, Éric et Guillaume
  • Bertrand, Frédéric, Vincent (Possom) et Yoann
  • Antonio, Renars et Stéphane 3
  • AlainCM, Jean-Philippe, Davy et Raphaël
  • Alexis, Cyril, Raphaëlla, et Rodney
  • Elsa, John, Noémie et Philippe
  • Zaggus de passage


Terraforming Mars Terraforming Mars - Encore.... Oui!

vendredi, septembre 14 2018

13 septembre 2018 - Genre, du jeu...

Dans le Nord-Isère, trois ombres déguisées en meeples géants, ou en moines complotistes colorés, s'aventurent dans le soir couchant... On reconnaît aisément nos trois (médiocres) conspirateurs ludochons (Saison 1 Ep. 1 , Ep. 2)...

- Bon, commence Bleu, j'aimerais vous parler de la santé du club...
- Top ! claironne Rouge, on avait des pousseurs de cubes, mais avec un président qui lit White Dwarf, John qui peint, et une partie de Forbidden stars hier, j'ai de l'espoir, je vais ressortir mon bolter et défourailler de l'alien...

Forbidden stars Forbidden stars - Un grand cri d'amour dans l'espace....

- Rouge, Rouge...
- Ca me rapelle la fois, s'enflamme Rouge, où j'ai tiré dans l'oeil d'un alien, enfin si c'est un oeil avec ces trucs... et la surpression a fait sortir de la matière cérébrale (enfin si c'est ça) par tous ses autres orifices (va savoir ce que c'est avec ces trucs)...
- Je me demande si je ne préfère pas les cubes! murmure, en aparté, Jaune.
- ... Et encore là c'est si tu tapes dans les parties nobles, parce que si tu tapes dans le tube digestif, tu peux faire venir Stéphane Plaza pour du home staging, même sur le Bon coin, tu ne le vendras plus ton vaisseau spatial...
- Rouge ! interrompt Bleu, non , je veux qu'on parle de la théorie du genre dans le jeu.
- Euh... murmure Rouge.
- Euh,.. s'interroge Jaune. Ça ne serait pas plutôt,... avec l'accent "jeune",... "Genre, la théorie des jeux", non parce que la dernière fois qu'on a parlé de ça, je me suis tapé deux bouquins de maths et je me fais toujours tauler par Raphaël, Davy ou Bertrand II...
- Non, non la théorie des genres... Veiller à ce que notre pratique ludique ne soit pas sexuée ou ne véhicule pas de préjugés...
- Euh, les aliens, je les défourraille mâle ou femelle...
- Rouge! ... Précisons quand même, ajoute Jaune, que les amateurs de terreur dans l'espace se sont débarrassés tant bien que mal des accusations de sexisme voire de racisme, la théorie des genres ça ne fait pas un peu beaucoup d'un coup pour eux...
- Bah, en fait, cela concerne tous les jeux mais il faudrait exprimer toutes les sensibilités,... précise Bleu.
- Rouge ? Rouge ? Ca ne va pas ?
- Juste un petit vertige,... je viens d'imaginer mes Space Marines... avec la tête et la queue de cheval d'Ariana Grande.
- Ouais... Effectivement... Mais on peut sûrement appliquer le transgenre autrement... Mixer les identités
- Rouge ?
- Ah le c..! Il a vomi dans sa chasuble!
- Non, mais... geint Rouge. J'ai mis plusieurs SMIC et mes week-ends dans la peinture de mes figurines et vous voulez des Space Marines à tête d'alien, ou des orcs en robes longues... C'est pas facile...pleurniche-t-il.
- Non, mais... Oublie l'espace... Bon, regarde hier, Yellow & Yangtze, c'est propre, on est des sortes de dirigeants éthérés et on équilibre les collectes de couleurs... Imparable...

Yellow & Yangtze Yellow & Yangtze - le convaincant reboot d'Euphrat &Tigris

- Ou, ajoute Jaune, Die Quacksalber von Quedlinburg, on fait une grande potion façon soupe, pas de risque de se faire accuser de sexisme, parce qu'on a des sorciers et des sorcières et dans un univers fantastique, la sexualité... Bah...
- Ouais, enfin, chez certains fans de fantasy la sexualité... se moque doucement Bleu..
- Pop, pop, pop, on pourrait étendre cela à tous les jeux... Rouge? Tu en penses quoi ?
- Que j'ai l'impression de réfléchir dans le tube digestif d'un alien... alors vos trucs, pfff...
- Je me demande si on ne pourrait pas, être plus malin ajoute le vile Jaune (Plus Kurt Vile qu'Ariana), on fait du transgenre en mixant les genres ludiques...
- Pas bête du jeu de placement avec de la pose d'ouvriers, ou des trucs encore plus originaux, tiens un Space Hulk façon jeu de puces...
...
- Rouge ?
- P****n, mince, pour le coup c'est la catatonie, t'éxagères quand même...
- Bon qu'est ce qu'on fait ?
- Bah, on continue à jouer à tout avec tout le monde...
- Bien, bien,... Mais je disais pour Rouge....
- Euh, faudrait le ramener chez lui... Ca va aller... Mais il est lourd comme un exosquelette mort...

 Die Quacksalber von Quedlinburg Die Quacksalber von Quedlinburg - Simple mais malin...

Les jeux

  • Forbidden Stars (Samuel Bailey, James Kniffen et Corey Konieczka chez FFG)
  • Die Quacksalber von Quedlinburg (Wolfgang Warsch chez Schmidt Spiele)
  • La gloire de Rome (C. Chudyk chez Filosofia)
  • Islebound (Ryan Laukat chez Red raven)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)
  • Yellow & Yangtze (R. Knizia chez Grail Games)


Les joueurs

  • Manu, Olivier, Vincent (Bibou) et Yoann à Quedlinburg
  • AlainCM, Éric, Michaël, Philippe, et Rodney à Rome
  • Bertand, Frédéric, Stéphane (Xeneus) et Vincent (Possom) dans l'espace
  • Antonio, Christophe, David, et Manu le jeune en Chine
  • Elsa, John, Noémie et une invitée dans les îles
  • Bertrand II, Davy, Rapahël, et Suzel sur Mars


La gloire de Rome La gloire de Rome - Antique mais bon...

vendredi, août 24 2018

Je t'en f%*$@ais du retrogaming....

Bien souvent nous avons, dans ces colonnes, évoqué les qualités remarquables des ludochons, surtout dans le domaine intellectuel où, reconnaissons-le, nous avons réuni un aéropage de beaux esprits (Nous nous sommes auto-proclamés "beaux esprits", parce qu'on ne sait jamais s'il est bien prudent de s'en remettre à des tiers objectifs pour ce genre d'estimation).

Cependant, même avec ces beaux esprits, qui n'ont jamais hésité à franchir quelques Rubicon, et autres lieux communs, et qui jouaient même à une époque reculée, où le jeu n'intéressait pas les fonds de pension, on peut parfois avoir de mauvaises surprises...
Je vous vois inquiets, je me dois donc de vous éclairer (et peut-être vous rassurer).

History of the world History of the world - L'avantage du joueur, il a plusieurs versions de "l'histoire du monde", déclinables en de nombreuses parties.

Depuis quelques années, on nous parle du vintage, et le temps passé semble constituer un nouvel El Dorado... Rassurez-vous, rien de neuf là-dedans, (même ça c'est "vieux") c'est juste un mouvement de balancier bien classique, de ceux qui veut que progressistes, traditionalistes, avant-gardistes, se prennent le micro à tour de rôle, si possible en insultant, au passage, tous les autres intervenants. Ce coup de balancier nous a donné dans le passé, la Renaissance, les préraphaeliques, le néoclassique, l'art premier, etc...

Bref, il est actuellement de bon ton de se plonger dans le vintage et de truffer son expression de "remis au goût du jour", de "citations" (si possible architecturales, picturales mais jamais littéraires), "d'hommages", d'"authentiques", de "ré-inventés", et de tout un tas d'autres expressions qui subiront le destin d' "old school" un jour ou l'autre.

Nos voisins du jeu vidéo, eux, ont ainsi, par exemple, cédé au rétrogaming. Pour ceux qui ne seraient pas au courant cela consiste à fréquenter les salons de jeux video, et alors qu'un vendeur vous propose une partie d'une nouveau jeu incluant une riche univers virtuel, au gameplay amélioré, avec une grande réactivité du logiciel, un graphisme jamais vu, et un scénario évolutif créé par des scénaristes oscarisés, le tout doté d'une IA repensée, cela consiste donc, disions nous, à le regarder droit dans les yeux et à lui demander benoîtement,
"- Vous auriez PONG ?"

Tribun Tribun - Et légat ! C'est du rétrogaming ?

Bref, pour faire neuf en ce moment, il faut du vieux... Et les joueurs que nous sommes, croyez vous que nous profitions de l'occasion pour paraître à la mode ? Que nenni ! Tout content de ne plus être un reprouvé, et puisque "geek" est devenu un compliment, le joueur se vautre dans un flot de nouveautés, et, quand cela ne suffit pas, paf, il pimpe (pour revenir à notre dernier article)... Bref, le joueur actuel ressemble parfois à un junkie qui "zone" de festivals en salons, à la recherche de son shoot de nouveautés, tout à sa joie d'être devenu Mainstream....

Pour le coup, parfois le vieux joueur est en proie à un certain spleen...

  • Quand reverrons nous la discussion sans fin sur le meilleur jeu d'enchères entre Art moderne et Medici ? Ou même simplement un jeu d'enchères ?
  • Qui veut faire une partie de Medina ? Les princes de Florence ? Ursuppe ?
  • Qui peut être réellement surpris, chez son vendeur, par un nouveau jeu ? Sans tout savoir de lui au préalable...
  • Qui peut imposer une partie de Vinci alors qu'il existe Smallworld ?
  • Qui peut simplement jouer plus de quatre fois à un jeu dans son club ?



Bref, pour ce qui est du retrogaming, le joueur de jeu de société n'est pas au top, pour ne pas dire assez nul... Certes, on me citera les efforts de Supermeeple, mais avouons que dans les clubs, la prime à la nouveauté séduit (bien trop) souvent...

Parfois même le ludochon y cède et avouons-le, comme l'avait un peu déploré Bertrand dans un article la nouveauté n'a en plus que peu de temps pour s'imposer, ce qui fait que de nombreux jeux semblent presque être des jetables... Et voilà pourquoi nous pourrions être tristes....
Mais le ludochon a parfois aussi des qualités et il ressort ponctuellement quelques perles ludiques, ou alors il s'attache à un jeu en lui donnant le temps de s'épanouir. Il ne néglige pas pour autant les nouveautés car cela ne serait que choisir son aveuglement.
Bref (attention voilà la morale qui pointe son nez), entre modernité, et vintage, choisissons surtout les bons jeux, tous les bons jeux, jeunes ou vieux !

Sagrada Sagrada - Il y a des joueurs qui te permettent de tester un nouveau jeu toutes les semaines... (mais le même)... Oui, je sais la poutre, la paille,

Les jeux

  • Exposition universelle Chicago 1893 (J.Alex Kevern chez Renegade France)
  • Geschenkt - Non Merci (T. Gimmler chez Amigo)
  • History of the world (Version 2018 - Steve Kendall et Gary Dicken chez Asmodée)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)
  • Tribun (K.-H. Schmiel chez Ubik)
  • Sagrada ( Adrian Adamescu, Daryl Andrews chez Floodgate games)


Les joueurs

  • Manu, Michaël, Olivier, Philippe et Victor
  • Magali, Noémie, Suzel et AlainCM
  • Bertrand II, Guillaume, Vincent (Bibou) et Stéphane IV
  • Alain, Alexis, Éric, Jori, et Stéphane 3
  • Jean-Jacques de passage (parce qu' "Elvis has left the building")


Terraforming Mars Terraforming Mars - Ce n'est pas du retrogaming, c'est de l'obsessionnel gaming

- page 1 de 7