Comptes-rendus

Semaine après semaine, les ludochons "au travail"...

Fil des billets - Fil des commentaires

Sous-catégories

vendredi, juillet 27 2018

26 juillet 2018 - Sécurité ludique

Quelque part, dans une association ludique du Nord-Isère... Trois ombres bien connues circulent à pas feutrés, dans leurs tenues de conspirateurs :
- J'ai écouté la radio... On n'aurait pas besoin d'un service de sécurité dans notre association ludique ? lance Rouge.
- Pour protéger les meeples ? ricane Jaune
- Ou la collecte des ressources sur le plateau ? ajoute Bleu
- ...
- Vous êtes idiots les gars, je suis présid.....soucieux .... euh ... de notre bien être... et je n'ai même pas un petit garde du corps interlope...
- Euh, t'es menacé par les célèbres Les Meeplicains, ou les Ludophiles insoumis ? dit Bleu
- Non, mais.... c'est classe, non ?
- Bon, à ton crédit, on doit pouvoir en trouver un ou deux pas cher en ce moment ! analyse Bleu
- Tu ne vas pas t'y mettre toi aussi ? s'inquiète Jaune.
- Et puis imaginez, t'as un joueur qui rate une explication, paf tu peux le sortir de l'association en le tirant par les cheveux...
- C'est pas un peu... radical...
- Ouais... Pas faux.... Et puis elles sont sympas Magali et Suzel....
- Hop, hop, hop,... Pas de nom... Et puis y'a des joueurs, de toute façon, pour les tirer par les cheveux, on va avoir du mal....
- ...

878 Vikings 878 Vikings - À l'époque, pas de garde du corps, ou alors une armée complète...

- Vous êtes aussi des rabats-joie les gars, mais... Imaginez vous avez envie par hasard de faire un petit Cyclades.... Vous faites promener un grand gaillard et hop, spontanément on réduit le temps de sélection des jeux en début de séance...
- J'aime pas Cycl...
- PARDON ?
- ..ades... Parce qu'on... n'y joue pas assez souvent... Et... Ca me ... frustre....
- On est bien d'accord alors...
- Ouais, mais il y a un risque, entre nos mains ça va, mais imaginez que cela tombe à un moment sous le contrôle de tiers... Paf on mange du Keyflower, du projet Gaïa, ou du Lorenzo pendant des années...
- Pas faux.... En même temps, c'est déjà le cas...
- Et bah c'est exactement pour cela qu'il faut qu'on ait un garde du corps pour s'assurer qu'on garde un contrôle minimum sur l'association...
- Donc tu veux acquérir un garde du corps pour pouvoir l'utiliser pour garder le contrôle sur lui.... Euh, tu gagnes souvent aux jeux de gestion ?
- Ouaip, t'es peut-être plus taillé pour les jeux de "poutrage" ?
- Et bah, si je suis un champion du poutrage, je saurais très bien gérer un barbouze.... Non ?... Vraiment pas ?... Un casque lourd alors ?... Une matraque ? Petite (la matraque)? .... Pffff
- Vraiment vous n'êtes pas drôle.... Bon autre chose... J'ai écouté la radio... On n'aurait pas besoin d'une petite réforme constitutionnelle de notre association ludique ?
- ...

En marge de ces discussions complotistes, les vrais ludochons ceux qui vous sourient à visage découvert quand vous apparaissez le jeudi soir, continuaiten à explorer le monde ludique avec le tout nouveau 878: Vikings, le récemment décoré Azul, notre classique Blood rage, le récent Ganymède, etc....

Sagrada Sagrada - dans la construction c'est plutôt du garde-corps....

Les jeux

  • 878: Vikings – Les Invasions de l'Angleterre (B. Beckett, J. Stahl et D. Kimmel chez Asyncron)
  • Azul (Michael Kiesling chez Plan B games)
  • Les Bâtisseurs (F. Henry chez Bombyx)
  • Exposition universelle Chicago 1893 (J.Alex Kevern chez Renegade France)
  • Flamme Rouge (Asger Harding Granerud chez Lautapelit)
  • Ganymede (Hope S. Hwang chez Sorry We Are French)
  • Hero Realms (Darwin Kastle et Robert Dougherty chez Iello)
  • Sagrada ( Adrian Adamescu, Daryl Andrews chez Floodgate games)


Exposition universelle Exposition universelle Chicago 1893 - Faites tourner la roue....

Les joueurs

  • Davy, Éric, Frédéric, et Vincent (Possom)
  • Rémi et John
  • Alexis, Manu, Michaël, et Victor
  • Magali, Olivier et Stéphane 3
  • Cyril, Guillaume, Renars, et Vincent (Tcho)


Ganymede Ganymède - C'est horrible mais j'ai le générique de SanKuKai en tête...

vendredi, juillet 20 2018

19 juillet 2018 - Les ludochons sont-ils (vraiment) vos amis ?

Hier soir une pesante langueur touchait les ludochons, une longue succession de journées chaudes avait en effet émoussé l'énergie habituelle de nos ludochons, Néanmoins, miracle ludique, nous avons pu constitué plusieurs tables de jeux, et les ludochons une fois assis à leur table redressent l'échine, et leur oeil éteint se rallume instantanément.... Bref une séance des ludochons, c'est retrouver, à l'instant, de joyeux camarades de jeux...

Viticulture Viticulture - après les primeurs et en attendant les récoltes de l'année...

Mais ces joyeux camarades restent-ils de bons camarades une fois qu'ils sont en vacances ? Et bien, c'est discutable... D'une part nous avons souvent discuté de ces ludochons qui en vacances alors qu'ils disposent de nombreuses heures pour jouer, préfèrent, plutôt que de se rendre à nos séances, aller dégrader leur bilan carbone dans des lieux touristiques aussi authentiques que la (le) plastique d'une star du X...

Mais il y a pire. Si. Il y a les semaines ludiques... Ainsi nos valeureux explorateurs sont assez nombreux cette semaine à se rendre à Valmeinier pour jouer pendant une semaine en haute montagne....
Sympathique me direz-vous? Non....
Expliquons nous, les réseaux sociaux ont rendu ce genre d'activité assez rudes pour ceux qui s'acharnent à aller travailler... Imaginez, ainsi, votre journée :

  • 6h00 Vous vous levez péniblement, prenez votre déjeuner et vous notez dans un coin de la pièce votre téléphone qui clignote comme un fou... Ce sont les compte-rendus de la nuit! Et là vous découvrez qu'ils ont joué , dans la nuit, à tous les jeux que auriez voulu essayer, dans l'année. Vous essayez de vous réjouir pour eux...


  • 7h00 Vous vous entassez dans un TER bondé, vous aviez bien prévu de lire une règle mais cela induit de pouvoir déplacer ses bras ce qui ne semble pas possible... Vous visualisez sur votre smartphone, tenu tant bien que mal à bout de bras, les premières vues de montagne, avec des commentaires sur les belles nuits, fraîches, de sommeil au grand air...


  • 8h00 Pendant que vous lisez, encore poisseux, les mails MdM (Merdes du Matin), tous les deux ou trois messages vous tombez sur une vue d'une baguette de pain, tartinée esthétiquement, et présentée face à un glacier. Votre collègue vous trouve bien grognon...


  • 9h00 Alors que vous vous arrachez les cheveux que vous n'avez plus, vous assistez en direct aux derniers réveils... (Vue, déjeuner, tartine, glacier....) À chacun de vos soupirs, votre collègue soulève un sourcil (une tendinite du sourcil c'est possible ?)

  • 11h00 Alors que les clients semblent s'acharner ("La chaleur, ça les excite", philosophe médiocrement votre voisin), vous recevez les premiers comptes-rendus (finalement, vous auriez du y jouer à ce jeu). Vous notez cependant que certains camarades semblent avoir disparu....


  • 11h30 Rassurés vous apprenez qu'ils ont décidé ce matin de ne pas jouer... Non à la place, ils vous envoient des photos de randonnées... Vous vous apercevez que d'eux même vos doigts viennent de taper D'prim sur Google... Qu'est ce que cela peut bien vouloir dire ?


  • 12h00 Vous attaquez votre sandwich mou (la chaleur) devant votre écran (vous êtes encore à la bourre) qui se remplit d'images de piques-niques luxuriants et de bouteilles au frais dans les ruisseaux...

  • 13h00 Votre camarade continue à philosopher aligner les lieux communs : "Avec ce temps lourd, ils sont excités il n'arrêtent même pas à midi"... Dans le même temps vous recevez de nouvelles photos de montagnes de jeux, surchargés de smileys et autres "On y retourne !"...

  • 15h00 Coup de barre et, coup de bol, vous n'avez pas de compte-rendu de la sieste... Il y a peut-être une justice immanente... Même si le peu d'activités sur les réseaux sociaux laisse peu de doute...

  • 17h00 Nouvelle vague de comptes-rendus, visiblement ils enquillent les parties du jeu que vous auriez vraiment voulu essayer...

  • 18h00 Vous retournez chercher votre TER, l'asphalte colle à vos chaussures, les odeurs fétides remontent des égouts surchauffés. "Petite pause détente à la piscine avant l'apéro" clame votre téléphone. Vous envisagez mentalement une partie de Plouf Party en grandeur réelle avec un fusil à pompe...


  • 19h00 Petit période de calme... Vous recevez alors différents comptes-rendus de petits jeux... Vous regardez cela les bras ballants... Vos proches,eux, vous regardent en coin, d'un oeil suspicieux.


  • 20h00 - 23h00 Ca déboule, tout schuss ($*µ%@ on est en été!).... Vous découvrez que vos camarades saturent sur certains des jeux que vous auriez aimé essayer... C'est foutu pour cette année..


  • Nuit... - Vous vous couchez en pensant "et ça recommence demain...". Vous rêvez de murder party !



Hansa teutonica Hansa teutonica - Un grand classique chez nous

Heureusement pour oublier tout cela, il vous suffit d'une soirée chez les ludochons, quelques parties de jeux sympathiques, quelques camarades agréables, quelques accents étrangers chantants etc... Et hop le tour est joué !

Les jeux

  • Dominion (D. Vaccarino chez Filosofia)
  • Geschenkt - Non Merci (T. Gimmler chez Amigo)
  • Hansa Teutonica (A. Steding chez Argentum Verlag)
  • Scythe (Jamey Stegmaier chez Ghenos games)
  • Strike (F. Vohwinkel chez Ravensburger)
  • Viticulture + Toscane (Alan Stone, Jamey Stegmaier chez Matagot)

Les joueurs

  • Renars, madame Renars, et Zaggus
  • Vincent, Manu, Victor et j'ai oublié
  • Davy, Olivier, Yannick et Clémence
  • Bertrand II, John et Alexis


Dominion Dominion - L'essence du deck building

vendredi, juillet 13 2018

12 juillet 2018 - Philo-ludique

Notre dernier billet était consacré au pied et autres orteils, et il nous faut vous signaler que c'était une grave erreur de le faire la semaine dernière parce que cette semaine, nous célébrons (nous sommes sûrement peu à le faire) le décès (en 783) de Bertrade de Laon, la fameuse Berthe au grands pieds... Quelle occasion manquée !

Encore une occasion de nous interroger, qui plus est, sur la vanité des choses, en nous demandant qui se souvient vraiment de Berthe, de ses pieds, de son Pépin (il est vrai, bref) et de ses enfants...
Pris d'un tel vertige devant la futilité des choses, il est évident qu'il faut alors se concentrer sur des choses plus tangibles et finalement rassurante pour l'âme. Dans ce cadre, quoi de mieux que le jeu et c'est sans doute cela qui fait que les ludochons, de fins philosophes, étaient si nombreux même après les premiers départs en vacances.

Castles of mad king Ludwig Castles of mad king Ludwig - Marjorie ne perd pas de temps à philosopher, elle bâtit...

Pour ce qui est de mesurer la vanité des choses, Castles of Mad King Ludwig paraît un choix judicieux puisqu'il rappele à notre souvenir le fantasque (au mieux) Louis II de Bavière et sa passion pour les châteaux tarabiscotés plantés en haut de pitons improbables.
Pour les amateurs d'Antique, ceux qui se sont précipités sur le dernier ouvrage de Sylvain Tesson, et qui ne parlent pas de vanité mais préfère se concentrer sur l'Hubris, Cyclades offrait une alternative des plus raisonnables.
Si tout le monde ne peut pas être Ulysse il faut avouer que la mer pousse à la philosophie et à se confronter à la fragilité des chose, Ships paraissait donc un jeu des plus indiqués pour les réflexions océaniques, parfois un peu bavardes, car comme le rappelle tonton " C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases ! ". Heureusement à cette table nous avions des taiseux.

Pandemic montée des eaux Pandemic - montée des eaux : tiens, si on vidait la mer...

La vanité des choses c'est un peu se rappeler le tonneau des Danaïdes , et dans ce domaine quoi de pire que de tenter de lutter contre la mer et de vouloir construire sous le niveau des flots, c'est le destin des hollandais et des joueurs de Pandemic : Montées des eaux.

Curieusement, quelque soit l'époque, il y a toujours une catégorie de la population qui laisse la philosophie de côté, ou qui au terme de puissantes réflexions a décidé de se consacrer à une philosophie terriblement matérialiste à savoir "Passe la monnaie !". Pour eux, nous avions Loot Island !

Cyclades Cyclades - Va parler philosophie à un cyclope...

Les jeux

  • Castles of Mad King Ludwig (Ted Alspach chez Bézier Games)
  • Cyclades (Bruno Cathala et Ludovic Maublanc chez Matagot)
  • Hero Realms (Darwin Kastle et Robert Dougherty chez Iello)
  • Loot Island (Aaron Haag chez What's Your Game?)
  • The Mind (Wolfgang Warsch chez Nürnberger Spielkarten Verlag)
  • Pandemic : Montées des eaux (M. Leacock et J. Doumen chez Z-man games)
  • Plouf party (Heinz Meister chez Cocktail games)
  • Ships (M. Wallace chez Treefrog)

Les joueurs

  • Bertrand II, Guillaume, Jean-Philippe et Raphaël en bateaux
  • Alexis, Cyril, Manu, Victor et Vincent (Possom) en Grèce
  • David, Éric, John, Noémie, et Tom dans les canaux
  • Clothilde, Magali, Marjorie et Olivier dans les châteaux
  • Philippe, Stéphane 3, Vincent (Bibou), Yannick (lego) et fille autour du butin


Plouf party Plouf party - Et toi, philosophiquement ? Éééééééh. - Plouf.

- page 2 de 136 -