Comptes-rendus

Semaine après semaine, les ludochons "au travail"...

Fil des billets - Fil des commentaires

Sous-catégories

vendredi, novembre 22 2019

21 novembre 2019 - Le ludochon est de retour...

Ce blog n'a absolument aucune influence.... On demande, la semaine dernière, à nos lecteurs de venir en robe de bure pour manger des insectes, on s'attend donc en conséquence à une séance tranquille, et voilà une fréquentation quasiment record et une tripotée de nouveautés post-Essen et de nouveaux joueurs ! (et pas une robe de bure!)

Era of tribes, nov. 2019 Era of tribes - Nous, on va vous parler de la tribu des ludochons...

Bref, ce blog n'ayant donc aucune importance, il faut donc expliquer le succès des ludochons par les ludochons eux-mêmes. Or ceux-ci, il faut bien l'avouer, sont parfois étranges....

Commençons par un gaillard (dont on taira le nom, justement parce qu'il est gaillard), qui a uniquement retenu du dernier compte-rendu, puisqu'il m'en a parlé avec émotion, l'image du pied violacé dans une sandale... Bref, amis ludochons, on a un fétichiste du pied parmi nous! Le "pied" ?

Passons ensuite au "Daniel Craig ludique" qui fréquente avec talent nos séances. Cet homme, bien sous tout rapport, a, lui, développé une passion assez malsaine pour les poulpes... Et c'est des "Cthulhu par ci" et des "Cthulu par là"... Il suffit qu'il y ait un Grand ancien dans un jeu pour qu'il soit à la table... Moi, je serais cuisinier, j'éviterais de lui servir des chipirons, histoire de ne pas le voir se jeter sur moi en hurlant, "Ignoble profanateur!"....

Cooper island, nov. 2019

Devons nous mentionner le cas de quelques ludochons qui ont passé une partie de leur soirée à comparer leur façon d'appuyer sur un cochon ailé (Pigasus), avant de se lancer dans un concours d'imitation des cris de suidés ? Malsain, non?
Remarquez, à la table attenante, le sujet de conversation était centré autour des frais dentaires (caries, implants, )... Ce qui fait qu'une partie de la soirée votre serviteur s'est demandé s'il devait débarqué dans ce compte-rendu avec le jeu de mot Pigasus Bridge...
Notez que pour ce qui est des dents on pourrait presque penser que cela fait partie de la thématique du jeu (Endeavor), parce que si on nous présente, souvent dans les illustrations de beaux explorateurs, au regard noble et fier posé sur l'horizon, ils sourient rarement.... Parce que le noble héros, édenté par le scorbut, c'est un peu moins vendeur !

Est-ce que les nouveaux ludochons sauront relever le niveau ? Difficile à dire, car hier, on les a confié à notre doyen, qui a adopté une procédure classique, tel une sirène à la toison blanche, visant à les emmener dans les Abyss,.... histoire de les noyer sûrement...

Qu'attendre donc d'une bande d'énergumènes de cette espèce? Difficile à dire. Certains ont l'oeil fixé sur le passé avec "Era of tribes", une époque bénie où le meilleur de la médecine s'exprimait par une trépanation vite faite bien faite, et d'autres sur un avenir de collapsologues avec Ocean Crisis et son océan de plastique.... Un jeu paradoxal puisqu'en dénonçant une catastrophe écologique, c'est aussi un jeu qui est un pur produit de la mondialisation ( des auteurs chinois, acheté en Allemagne, joué en France)...

Les ludochons sont des êtres peu ordinaires, leur fréquentation hebdomadaire est donc fortement recommandée....

Ocean crisis, nov. 2019 Ocean crisis - Pas de plastique dans le jeu... De bon goût...

Les jeux

  • Abyss (B. Cathala & C. Chevallier chez Bombyx)
  • Azul: Summer Pavilion (Michael Kiesling chez Pegasus Spiele)
  • Cooper island (Andreas "ode." Odendahl chez Pegasus spiele)
  • Endeavor: Age of Sail ( Carl de Visser, Jarratt Gray chez Burnt Island games)
  • Era of tribes (Arne Lorenz chez Black Beacon Games)
  • Evil High Priest ( Lincoln Petersen, Sandy Petersen chez Petersen games)
  • Ishtar: Gardens of Babylon ( Bruno Cathala, Evan Singh chez Iello)
  • Nova luna ( Uwe Rosenberg, Corné van Moorsel chez Pegasus Spiele)
  • Ocean crisis ( Chen, Jhao-Ru, Hsien Pu Jan, Chi Wei Lin chez Shepherd Kit, Inc.)
  • Pigasus (Urtis Šulinskas chez Brain Games)

Les joueurs

  • David, Davy ,Cyril, Vincent (Possom) dans les chefferies
  • Éric, Patrick, Vincent (Bibou) et Yoann sur leur île
  • Frédéric II, Jean-Marc, Jean-Philippe, Manu, et un nouveau Thibaud
  • Albane, Bertrand, Cécile, Noémie, Suzel
  • Magali, Nelly, Stéphane (l'aff) et Vincent (Tcho)
  • Alain, Natasha (presque nouvelle) et deux nouveaux Serge et Sandrine.
  • Bertrand II, Frédéric, Olivier et Philippe

Endeavor, nov. 2019 Endeavor - Un jeu qui a du mordant... (avec la gencive )!

jeudi, novembre 14 2019

14 novembre 2019 - La bravitude dans la mochitude

Voici le retour d'Essen le plus étrange depuis des années...
D'ordinaire, les semaines qui suivent Essen, nos tables sont envahies de jeux, qui reviennent d'Allemagne par convois spéciaux, dans les bras souriants des plus vaillants de nos ludochons... Pendant quelques temps, nos joueurs berjalliens tentent alors juste d'arbitrer entre différentes frustrations créées par le fait de ne pas pouvoir jouer "à tout" !
Cette année, cependant, les éléments semblent se liguer contre nous... La semaine dernière, certains ludochons du voyage n'étaient pas là et leurs absences nous ont privé des nouveautés. Cette semaine, nous avons eu le droit à une précoce chute de neige; chute d'autant plus fourbe qu'elle débuta quelques heures avant notre séance hebdomadaire pour s'arrêter dans la nuit... Neige qui refroidit, bien entendu, les ardeurs et piégea quelques temps, d'autres malheureux dans les transports en commun...

Bref, n'hésitons pas à le dire, le Karma des ludochons doit être marqué de quelques tâches bien sombres.... Amis ludochons, afin de pouvoir jouer de nouveau en paix, reprenons la main; il est temps de faire pénitence!

Coralia, nov. 2019 Coralia - mettre la tête sous l'eau pour ignorer la neige...

Nous proposons donc le plan d'action suivant pour la semaine prochaine ....

  • Robe de bure pour tout le monde... Et attention, pas de doublure en velours, faut que cela gratte ! Passons du moderne silicium au cilice, homme !
  • Sandalette en bois pour tout le monde, et même si vous revenez d'Essen, pas de chaussette... Le doigt de pied doit être violacé dans la neige... Ca ne sera d'ailleurs pas moins élégant que les chaussettes...
  • Pas de bonbons, nous vous proposerons un assortiment de vers de farine pour calmer vos ardeurs. Et hop, un petit lombric qui pique! Vous en mangerez surement moins ce qui réduira en plus les risques de tâches sur les jeux.
  • Pour toute boisson, de l'huile de foie de morue, c'est bon pour votre croissance ! Là c'est un peu gras et risqué pour les cartes mais nous croyons à une consommation raisonnée...
  • Ensuite pour faire plaisir à tous les champions du rayon développement personnel nous vous proposons de travailler sur la bienveillance, bref vous n'aurez pas le droit à la moindre parole malheureuse sur le jeux ou les joueurs, même pas la plus petite moquerie fut-elle innocente... J'en entends déjà se demander si c'est encore du jeu!
  • Dans le même ordre d'idée, il faudra veiller à faire triompher les autres.... Et attention on ne triche pas avec des jeux collaboratifs...
  • Pour finir, nous ferons enfin plaisir en Noémie en décidant de jouer aux jeux les moins courus du placard !


Bien sûr, nous pourrions nous demander si ce programme exigeant ne risque pas de se révéler contre-productif et de décourager certains... Certes, mais devons nous attendre une chute de grenouilles (*) sur nos jeux, pour nous motiver et tenter d'améliorer notre sort? Non !

"- Ah, oui mais, nous, on était là cette semaine! Donc pas la peine d'espérer irriter nos corps splendides..."

En effet, malgré les conditions difficiles, dantesques dirait le journaliste qui d'ordinaire ne connaît pas les 50 nuances du guelfe, certains ludochons n'hésitèrent pas à se rendre dans leur lieu de rencontre habituel, pour se livrer à quelques parties bien méritées... Ceux-là ne méritent pas la bure des martyrs mais les riches vêtements pourpres des héros en majesté.

Nova luna, nov. 2019 Nova luna - Difficile à discerner avec un ciel neigeux !

Bref on espère que tout le monde est bien rentré, histoire de voir le spectacle, attristant, des branches d'arbres qui se cassent dans la nuit...

(*) Pour ce qui est des grenouilles et de leurs chutes, décourageons ceux qui contentent de les faire tomber dans leurs assiettes, un truc assez courant par ici, et évoquons plutôt leur chute biblique, ou même cinématographique (Allez regarder Magnolia, avec l'un des meilleurs rôles de Tom Cruise)

Les joueurs héroïques

  • Cécile, Elsa, Noémie et Philippe
  • Davy, Jean Marc, Vincent (Coyote), et Vincent (Possom)

Les jeux grandioses de nos héros prométhéens

  • Coralia (Michael Rieneck chez Huch!)
  • Die Crew: Reist gemeinsam zum 9. Planeten (Thomas Sing chez Kosmos)
  • Ecos: First Continent (John D. Clair chez AEG Alderac Entertainment Group)
  • Nova luna ( Uwe Rosenberg, Corné van Moorsel chez Pegasus Spiele)


Neige, nov. 2019 Sous la neige, les jeux ?

vendredi, novembre 8 2019

7 novembre 2019 - Les francs-maçons et le jeu !

Rien qu'en lisant le titre de ce message on sent déjà que certains des ludochons, vont manquer de s'étouffer en buvant leur thé (ou leur café) et murmureront un légitime "Oh pétard!".
Rassurez-vous, on va vous expliquer tout cela !

Il y a une quinzaine d'années (c'est à dire, il y a très très longtemps), avant les réseaux sociaux et alors qu'internet balbutiait encore un peu, la source principale d'information pour nombres de nos concitoyens était la presse, nous utilisons le passé car combien de personnes déplient encore de bon matin leurs quotidiens dans le TER ou le métro ? Parfois, à cette époque ancienne, chez les patrons de presse, pour ne pas trop se ruiner en payant le pigiste stagiaire, il fallait faire du chiffre!
On ressortait donc des cartons, les marronniers les plus efficaces, comme, le numéro spécial sur les francs-maçons (où comment la notion de "secret" devient très relative quand on l'expose tous les ans), le palmarès des meilleurs lycées (un vrai soulagement pour le lycéen jurassien de savoir que Louis-le-grand est un bon établissement), le palmarès des urgences (où comment demander à une ambulance de faire 300 kilomètres parce qu'on traite mieux les ongles incarnés dans le nord), les statistiques immobilières (ou tout ce que vous pouvez apprendre en regardant une vitrine d'agence immobilière sans jamais le faire), etc.

À cette époque, on critiquait bien cette tendance à faire dans le sensationnalisme alors que le sujet n'était pas toujours des plus cruciaux.... Heureusement, internet est arrivé, et l'accès direct et large à l'information qui nous préservera désormais de ces excès, des fausses informations et autres discours dogmatiques... Pouf, pouf.

Dreamscape, nov. 2019 Dreamscape - "Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant..."

Et bien remplacez maintenant dans le titre (d'une fantastique absurdité) "Francs-maçons" par "Essen" et vous comprendrez notre drame ! En effet, voici deux semaines que se sont fermées les portes du salon d'Essen et nous avons une fois de plus à faire face à un déluge d'analyses définitives; les premiers bilans du salons tombant quasiment en même temps que les rideau sur cette édition!
Depuis on sent que sur plusieurs blogs ludiques c'est la course! Il faut être le premier à sortir l'article sur le jeu qui buzze, pour récolter le flux des lecteurs et en cas de concurrence être celui qui saura trouver le titre le plus accrocheur, "référençable", et chargé en jeux de mots douteux...

Nous avions déjà mentionné cette citation de Hugo ("Le calembour est la fiente de l'esprit qui vole") et bien il semblerait que dans le domaine ludique certains se soient métaphoriquement transformés en usine à produire du gaz à effet de serre, quoi que par certains côtés ils le soient aussi littéralement. En effet, sur ce dernier point, pour soutenir des discussions assez oiseuses à l'ouverture d'une boîte sur l'épaisseur du carton qui tient les feuilles de score, on vous gratifie parfois de photos en ultra-haute définition d'un meeple (qui vous permet de compter les veines du bois et d'en déduire l'age de l'arbre correspondant) ou de vidéos non-compressées pour tourner autour de la boîte... Sachant que la grande partie des vidéos est regardée sur un mobile avec le son coupé dans les transports en commun, on se demande pourquoi on n'envoie pas directement le texte du sous-titre...

Mais voilà l'internaute moderne veut savoir tout et tout de suite et surtout de rien rater (ce qui produirait un sujet de philosophie pertinent "Peut on passer à côté de l'essentiel en ne ratant rien?"), et pour exister les médias doivent se plier à cette excitation. Cette rage n'est pas innocente et il faut se rappeler que c'est lorsque les jeux envahissent les rayons des vendeurs pour Noël que sortent ces avis, et il ne faut pas douter qu'un avis malheureux s'il ne peut pas définitivement nuire à la carrière d'un bon jeu peut lui porter sévèrement ombrage.

Dernière heure, nov. 2019 Dernière heure - Monsieur Cthulhu! Monsieur Cthulhu ! Un selfie ?

Faut-il critiquer Essen pour autant, ou ces zélateurs trop zélés ? Non, pas forcément... mais chez les ludochons, cela fait quelques années qu'on sait qu'on ne peut commencer un bilan d'Essen que quelques mois plus tard quand on a pris assez de recul sur les différentes boites présentes... Pire, certaines années, on redécouvre, avec une certaine gène, dans les promotions d'Essen et autres invendus, des jeux passés sous les radars et qui acquièrent petit-à-petit un statut de classique...

Aujourd'hui nous mixions donc nouveautés (Dreamscape, Mandala ...) et vieux classiques (Caylus, Hansa teutonica, ...). Jean-Philippe avait même pris l'initiative de ressortir à quelques jours de l'armistice Quartermaster 14-18, histoire de rappeler un temps où on ne faisait pas du foodporn dans les cagnas, où la bayonnette ne servait pas de perche à selfie, et où curieusement quelques hommes, les pieds dans une lourde boue apprenaient durement que la réalité du terrain n'est pas celle des titres lyriques.


Bon, on dit du mal mais le compte-rendu d'Essen par Cécile arrive et ça va être du "lourd" ! Paradoxe de la ligne éditoriale ? Peut-être !
Quartermaster 1914, nov. 2019 Quartermaster 1914 - Une gigantesque absence de réseau social,... la boue et la mort... Mais un très bon jeu!

Les jeux

  • Caylus (William Attia chez Ystari Games)
  • Coup Royal (Vlaada Chvatil chez CGE)
  • Dreamscape (David Ausloos chez Sylex)
  • The Gallerist (Vital Lacerda chew Eagle-Gryphon Games)
  • Geschenkt - Non Merci (T. Gimmler chez Amigo)
  • Hansa Teutonica (A. Steding chez Argentum Verlag)
  • Horreur à Arkham : Dernière Heure (Carlo A. Rossi chez FFG)
  • Libertalia (Paolo Mori chez Marabunta / Asmodée)
  • Mandala (Brett J. Gilbert et Trevor Benjamin chez Funforge)
  • Not alone (Ghislain Masson chez G.A.G.)
  • Quartermaster General: 1914 (Ian Brody chez PSC Games)
  • Small world underground (Philippe Keyaerts chez Days of wonder)

Les joueurs

  • Bertrand II, Cécile, Elsa, Éric, Natacha, et Stéphane (l'aff)
  • Davy, Jean-Philippe, John, Olivier et Philippe
  • Jean-Marc, Manu, Rémi et l'homme invisible
  • Bertrand II, Frédéric, Frédéric II (le bleu prussien...), et Patrick
  • David, Magali, Nelly, et Noémie
  • Alexis, Carole, Marjorie, et Michaël
  • Antonio, Guillaume et Cédric (Atom)


Mandala, nov. 2019 Mandala - exercice esthético-sprirituel ?

- page 2 de 159 -