Comptes-rendus

Semaine après semaine, les ludochons "au travail"...

Fil des billets - Fil des commentaires

Sous-catégories

vendredi, août 18 2023

17 août 2023 - À fond !

Etonnants joueurs et étonnants éditeurs....
Assez régulièrement on voit les éditeurs, et ce n'est pas anormal, à la recherche des thèmes à la mode, pour assurer un plus grand succès à leurs jeux et à l'opposé éviter les sujets qui sont réputés peu porteurs ou sujets à polémique.
On a ainsi vu des dizaines de jeux nous raconter encore et encore l'empire romain (enfin une toute petite petite partie de son histoire), des dizaines de jeux explorant jusqu'à plus soif le créneau médiéval fantastique, ou encore des jeux de développement qui enchainent les mêmes inventions et découvertes avec la même linéarité trompeuse alors que des pans entiers de notre histoire restent assez peu explorés.

Autobahn, août 2023 Autobahn - Pas l'impression que cela soit l'autoroute des vacances ! (Et hop, vous l'avez en tête pour la journée !)

Parfois aussi, il sort quelques "ovnis", assez étranges, où les éditeurs nous surprennent en choisissant un thème des plus improbables sans doute pour nous faire mentir... Citons aujourd'hui Autobahn, un jeu qui vise à simuler la construction des autoroutes allemandes après guerre ! Avez-vous déjà vu un thème plus improbable ? Frédéric proposait même de se faire une combo avec Megawatt, histoire de passer un beau moment sur le thème de l'énergie pas chère et de la voiture viriliste (*) en Allemagne !
Tant qu'à nous intéresser à l'Allemagne, je suggère, à titre strictement personnel, aux éditeurs pour un futur jeu, le thème des égouts berlinois.... Et oui ! Le sujet n'est pas inintéressant, car au moment de la guerre froide, il a fallu murer certaines voies souterraines, que quelques daltoniens peu sensibles au rouge omniprésent devaient prendre par mégarde, tout en maintenant l'écoulement nécessaire, qui était obligatoire pour que votre triomphe idéologique ne se mette pas à sentir la charogne !
Double contrainte redoutable ! (Si le thème vous plait et que vous éditez un jeu pareil, merci de nous en envoyer une boite ! :-) )

Bon, revenons aux autoroutes, il faut néanmoins admettre que l'éditeur même dans ce cas a été prudent, car la "belle époque" des autobahnen, c'est l'entre-deux guerres ! La première est d'ailleurs, coïncidence étrange, ouverte en 1932, et le funeste régime qui prendra le pouvoir l'année suivante n'aura de cesse de mettre en avant ces nouvelles routes (malgré des difficultés de construction) qui ont fait le bonheur des industriels avant la guerre et de l'industrie de guerre pendant. C'est aussi sur celles-ci que s'est forgé le mythe des "flèches d'argent" de Mercedes et d'Audi (Auto-union) battant sur celles-ci des records de vitesse (jusqu'à ce que Bernd Rosemeyer, qui était bien vu du gouvernement de l'époque, ne transforme tristement sa voiture en avion (Humour noir douteux : un hommage à son épouse ?) ), qui permettait aussi de ré-industrialiser l'Allemagne et de tester de bons gros moteurs et des propriétés aérodynamiques...

Comme quoi, aphorisme du jour, dans le ludique on sait aussi éluder !

Deus, août 2023 Deus - Je n'ai pas du faire mes offrandes au bon dEUS

Et à part cela ? Dans Deus nous avons essayé d'entourer des barbares ce qui historiquement parait là aussi curieux vu qu'ils ont plutôt finalement fini par percer l'Empire de part en part !
Avec Dune, nous avons appris que quelque soit l'époque, les épices c'est un business dangereux !

Qu'en conclure au final ? Difficile à dire puisque nos représentantes favorites tentaient de construire un wonderful world à coup de développements militaires pendant que d'autres tentaient de ne pas perdre la boule devant le spectacle de nos pires démons (Horreur à Arkham)...

(*) Pour ceux qui trouvent que ce mot revient souvent c'est que j'essaie de le coller le plus souvent possible cette année,.... Je me fais des défis comme cela de temps en temps ! Pffff

Les jeux

  • Autobahn (Fabio Lopiano, Nestore Mangone chez Cranio Creations)
  • Deus (Sébastien Dujardin chez Pearl Games)
  • Dune: Imperium (Paul Dennen chez Dire Wolf Digital) + Extension
  • Horreur à Arkham (Nate French chez FFG)
  • Nimalia (William Liévin chez La boîte de jeu)
  • It's a wonderful world ( Frédéric Guérard chez La boîte de jeu)

Les joueurs

  • Eric, Frédéric, Olivier et Sandira
  • Antonio, Cyril (Atom) Jory et Michaël le plieur
  • Alexis, Guillaume, Maude et Stéphane (Gnafron)
  • John et Manu
  • Cécile, Delphine, Elsa, et Noémie


Horreur à Arkham, août 2023 Horreur à Arkham - Rien à craindre de Cthulhu maintenant, il est sous un océan de plastique !

vendredi, août 11 2023

10 août 2023

Les jeux

  • Azul (Michael Kiesling chez Nextmove games)
  • Maracaibo (A. Pfister chez Super Meeple)
  • Mandala stones (Filip Głowacz chez Board & Dice)
  • Maui (Frank Crittin, Grégoire Largey, Sébastien Pauchon chez Plan B Games)
  • Northgard (Adrian Dinu chez Studio H)

Les joueurs

  • Alexis, Carole. Eric (Coka), et Vincent (Possom)
  • Clément, Maxime (Lysefaille), Noémie, et Séverine
  • Mélanie, Michaël le plieur, Philippe, et Sandira

vendredi, juillet 28 2023

27 juillet 2023 - Récits et stéréotypes

Hier il semble que les ludochons aient, par certains côtés, arpenté les grands stéréotypes des récits d'aventure...

Il fut, par exemple, un temps que les moins de... (soupir) ... enfin que certains ne connaissent pas bien. Celui étrange où les premières réussites spatiales avaient poussé les hommes à lever les yeux et à découvrir presque surpris qu'il y avait là un nouvel horizon, et des terra incognita qu'on pensait presque perdues.
A cette époque, pourtant pas si éloignée, les récits de Science-Fiction, se sont multipliés, incluant des centaines de récits de conquête spatiale, qui devinrent un lieu commun dont les "vues d'artiste" remplissaient même les journaux grand public....
Bientôt ! Nous serions tous, bientôt, sur la lune ! Effectuant des bons de cabris en armure lourde tout en écoutant Police....

Il semblerait curieusement que pour ce qui est de ce genre de loisirs, nous nous soyons plutôt lancé dans une grande séance de moon-walking, à pleine vitesse et en marche arrière, vers la surface de la Terre, qui va se charger, elle, de nous rappeler à une réalité, un gros poil moins éthérée et que nous avons nous même construit.
Bref, il n'est pas déplaisant pour les plus anciens (diront les plus respectueux), les boomers (diront les autres), de retrouver un jeu comme Artemis project où on repart à la conquête d'une planète, histoire de repousser nos limites (et de "tôler" les petits copains)...

The Artemis project, juil. 2023 The Artemis project - Curieusement même dans l'espace le croche-patte peut être efficace...

D'autres aventuriers plus terre à terre cherchaient hier à conquérir le Japon, en retrouvant le vieux Samouraï. Là encore on peut être fasciné par ce Japon, qui a créé chez nous un imaginaire aussi riche et, parfois sans aucun rapport avec la réalité historique !
Ah! Combien de personnes se sont imaginées, réaliser en un mouvement élégant de leur sabre, un découpage, net, d'adversaires pourtant résolus ! Curieusement, peu de gens s'imaginent de l'autre côté de la lame, et pensent à la difficulté d'être transformé en un puzzle vivant (problème assez rapidement résolu cependant) et au fait que la coupure nette devient passablement peu esthétique et sans rapport avec les canons de l'esthétique japonaise (shibusa, yugen, iki, kire, etc.), l'être humain ayant tendance, assez vite dans ce cas, à pisser le sang de manière peu délicate !
Enfin là, on a, quand même, un jeu qui combine l'esthétique japonaise et la rigueur allemande du Dr Knizia donc du haut niveau (même si cette association, me suggère-t-on du côté de Nankin, n'a pas toujours été si heureuse que cela) !

Un peu plus loin, on combinait dans The Loop, le voyage temporel et la lutte contre un grand méchant diabolique... Celui-ci ayant visiblement déjà étendu son influence aux graphistes qui ont dû travailler sous LSD !

The loop, juil. 2023 The loop - Rien à voir, mais connaissez-vous le film "In the Loop" ? Non ! Dommage...

Certains, absents la semaine dernière, ont voulu retourner au Yucatan, le voyage fut surement mouvementé !
On a fini, avec Taluva et ses explosions volcaniques qui rappelle les meilleurs films catastrophes!

Bref, nous aurions pu nous livrer à une étude intelligente des grands familles de récits de l'imaginaire et de l'aventure, mais nous nous sommes contentés de jouer !

Les jeux

  • The Artemis Project (Daryl Chow et Daniel Rocchi chez Super Meeple)
  • The Loop ( Maxime Rambourg, Théo Rivière chez Catch Up Games)
  • Samouraï (R. Knizia chez Jeux Descartes)
  • Taluva (M.-A. Casasola Merkle chez Ferti)
  • Yucatan (Guillaume Montiage chez Matagot)

Les joueurs

  • Alexis, Carole, Franck et Steven
  • Eric, Olivier, Sandira et Serge
  • Manu, Matthieu (Dondonge), Vincent (Bibou) et un invité
  • Jori, Maxime (Lysefaille), Michaël (le plieur), Mélanie, et Philippe


Samouraï, juil. 2023 Samourai - Le Japon a inspiré de très bonnes choses et d'autres (beau costume!)

- page 2 de 200 -