Comptes-rendus

Semaine après semaine, les ludochons "au travail"...

Fil des billets - Fil des commentaires

Sous-catégories

vendredi, janvier 31 2020

30 janvier 2020 - sage janvier

Comme nous l'avons souvent expliqué pour conjurer la page blanche, quand aucune idée géniale (ou même discutable voire franchement douteuse) ne se présente, votre serviteur tente de parler du temps, puis regarde le calendrier, l'actualité ou les dates historiques....

Vous apprendrez donc que le 30 janvier correspond au jour de l 'hellébore dans le calendrier républicain, qu'on peut y commémorer la disparition de Bathilde reine des francs en 680, que le temps est tout-à-fait médiocre mais sans avoir rien de remarquable... On déduira de tout cela que l'albédo de cette page risque de rester tout-à-fait remarquable, surtout que l'actualité tourne encore une fois autour du Brexit qui a déjà été évoqué ici.

Salade 2 points, janv. 2020 Salade 2 points - Jusqu'ici on n'aimait pas trop les salades de points... Ca pourrait changer... Jolie, jolie

Bref, il va falloir parler de jeux ! Diantre, savons-nous encore ?
Commençons par évoquer "It's a Wonderful World", le jeu amené un peu timidement par Jean-Marc il y a quelques semaines, et qui revient depuis, plus que régulièrement et, est-ce l'effet de sa présence dans la liste des sélectionnés pour l'As d'or, était même présent sur deux tables en cette soirée. Pour ce qui est de l'effet de l'As d'Or, Alexis lui trouvera qu'il n'est pas aussi évident que cela puisqu'il tente désespérément de jouer à Root depuis quelques semaines et que sa boite reste obstinément close. On peut craindre qu'à ce rythme une végétation ne se développe sur celle-ci, nous poussant à la renommer "Broute".

Pas loin de là, quelques nouveaux dans notre club jouaient à un bon vieux jeu, à savoir Dungeon Lords de Vlaada Chvátil qui s'offre ainsi une nouvelle jeunesse... On peut cependant s'étonner du choix des boites de cigarillos pour stocker les éléments du jeux, car il est surprenant de voir à l'ouverture de la boite, des "nuit gravement à la santé" s'étalant en tout sens... Notre activité ludique ne nous paraissait pas aussi dangereuse que cela...

Un trio de membres continuait à explorer "Expedition to Newdale", et le jeu doit être bon puisque ceux-ci se précipitent d'ordinaire à cette table pour lancer la partie et qu'on peut même se demander si leur assiduité n'a pas augmentée... Bref, il faudrait peut-être les contraindre à nous expliquer les vertus de ce jeu.
Expedition to Newdale, janv. 2020 Expedition to Newdale - Encore ! Et oui !

À une encablure d'une table, majoritairement féminine de "It's a Wonderful World", très calme et pas retorse parce qu'on n'a pas le droit de dire de nos joueuses. (même si,...), on retrouvait une table de Pax Pamir.
L'avis sur le jeu des différents participants est assez dans la thématique puisqu'il pourrait ressembler à un débat public dans une assemblée afghane entre des anglais, des américains, des russes et différents représentants des tribus et ethnies afghanes... Bref des enthousiastes et des gens... prêts à pendre les premiers par les pieds (au mieux).

Bref une soirée sage chez les ludochons...

les jeux

  • Agricola - Expedition to Newdale (Alexander Pfister chez Lookout games)
  • Dungeon Lords ( Vlaada Chvátil chez CGE)
  • It's a Wonderful World (Frédéric Guérard chez La boîte de Jeu) x3
  • Pax Pamir (Second Edition) (Cole Wehrle chez Spielworxx)
  • Salade 2 points (Molly Johnson, Robert Melvin et Shawn Stankewich chez Gigamic)

Les joueurs

  • Davy, Magali, Natacha et Nelly.
  • Antonio, Manu, Olivier, Rémi, et Vincent (Possom)
  • Bretrand II, Guillaume, et Suzel
  • AlainCM, Alexis, Éric, Jean-Marc et Jori,
  • Frédéric II, Patrick et Thibault
  • De passage Yoann et Vincent (Bibou)


Dungeon Lords, janv. 2020 Dungeon Lords - Apprendre à se débarrasser de tous ces aventuriers qui viennent ravager votre Home sweet home...

vendredi, janvier 24 2020

23 janvier 2020 - La perfidie, cela a du bon !

En ce jour de réunion ludochonne, la reine d'Angleterre, et pour autant que nous le sachions il n'y a pas de lien entre les deux événements, promulguait le décret qui va propulser le Royaume-Uni hors de l'Europe...

À cette nouvelle, je vois déjà certains d'entre-vous entamer une petite tarentelle joyeuse à l'idée que nous puissions enfin nous débarrasser de la perfide Albion, et même certains se laisser aller à penser qu'on va pouvoir, dans le même temps, expulser tous les néologismes anglais qui servent à faire passer les lieux communs pour des idées de génie et des idées douteuses pour des révolutions (je vous laisse méditer sur cette phrase , "L'uberisation est le prête-nom de la néo-domesticité").

20200123_pax_pamir.jpg, janv. 2020 Pax pamir - Là aussi il y avait des anglais et curieusement un "joyeux" bordel...

Bref enfin débarrassés de nos meilleurs ennemis ! Et voilà que le doute s'installe... Éliminer un ennemi, somme toute c'est "très bien", mais lorsque que celui-ci se trouve être "le meilleur" est-ce aussi profitable ?
Le commentateur sportif jamais avare de lieux communs vous dira que celui-ci vous force à monter votre niveau de jeu, et les joueurs que nous sommes vous le confirmeront... Il y a encore peu de temps, certains se bourraient de boissons énergétiques et de haribos avant de s'asseoir à la table de Raphaël, avec la pensée qu'au mieux cela les aiderait et qu'au pire cela serait consolatoire....

Et puis si l'Angleterre nous a fourni quelques éléments bien douteux qu'il était utile de combattre avec force, elle nous a aussi donné les brogues, le duffle-coat, Shakespeare, Trollope, Thackeray et Evelyn Waugh, le meat pie et les wine-gum (comme nous le signalions déjà dans cette dernière chronique). Et que dire en musique où elle nous a offert le meilleur (et aussi le pire). Que dire encore, de ses joueurs de rugby, splendides jusqu'à l'insupportable, et puis il faut aussi parler de Bacon et de Turner... Diantre, pour le coup on voudrait presque s'enrouler dans un tweed lourd en songeant aux si lointaines et élégantes régates d'Henley....

Pour alourdir l'addition, a very naughty boy Terry Jones, décidait de tirer sa révérence cette semaine. Certes, il était gallois, mais voilà qu'en cette semaine le Royaume plus très Uni nous cause bien des peines...

La taverne de la vallée profonde, janv. 2020 La taverne de la vallée profonde - en Angleterre c'est un pub...

Heureusement, chez les ludochons, petit village gaulois ludique, les choses ne se passent jamais comme partout ailleurs. Nous nous avons vu le retour de notre anglais favori, (Pas de John-xit un Johntry) bien trop absent ces derniers temps...
Et les autres ludochons, et bien ils jouaient, et pour certains d'entre eux ils s'associaient même ludiquement parlant à des anglais en Afghanistan!

Les jeux

  • Barrage (Simone Luciani et Tommaso Battista chez Cranio Creations)
  • Clank! (Paul Dennen chez Renegade Game Studios)
  • Ecos: First Continent (John D. Clair chez Alderac Entertainment Group)
  • Hadara (Benjamin Schwer chez Hans im Glück)
  • Pax Pamir (Second Edition) (Cole Wehrle chez Spielworxx)
  • Res Arcana (Thomas Lehmann chez Sand Castle Games) x2
  • Les Tavernes de la Vallée Profonde (Wolfgang Warsch chez Schmidt Spiele )


Barrage, janv. 2020 Barrage - Davy, pourtant pacifique aime faire barrage mais pas contre le Pacifique.

Les joueurs

  • Alain, Philippe, Sandrine, et Séverine
  • Jean-Marc, Manu, Rémi, et Stéphane 3
  • Philippe, Serge et Vincent (Bibou)
  • Magali, Noémie et Suzel
  • David, Éric, Guillaume et Maude
  • Bertrand, Cécile, Elsa et John
  • Bertrand II, Davy, Michaël et Thibault
  • Antonio, Cyril (Atom), Frédéric et Olivier

Ecos, janv. 2020 Ecos - Hier soir, un écosystème féminin, pas si mal...

vendredi, janvier 17 2020

16 janvier 2020 - Ire et respect ?

Le respect, une notion essentielle mais que nous n'avons pour le moment guère évoquée dans nos billets, souvent il faut le dire, irrespectueux...
C'est notre président, dit le Daniel Craig ludique (une ressemblance dure à porter parce que si les jeunes femmes peuvent se pâmer devant vous, les jaloux, eux auront tôt fait de vous attribuer le sobriquet de Double zéro, ce qui si ce n'est irrespectueux parait au moins suspect!) qui nous a fait cette suggestion hier, dans des circonstances délicieuses.

Une jeune ludochonne, lui demandait alors, avec tout le respect nécessaire, comment elle pouvait l'interpeller. N'est-ce pas délicat ? Notons que chez les ludochons, nous ne sommes pas des formalistes, il suffit de faire précéder le prénom des membres fondateurs d'un simple "vénérable", celui des membres les plus anciens d'un plus modeste "respectable", et pour les plus jeunes membres d'une simple "remarquable" pour que les choses se passent au mieux, tant que bien sûr on oublie pas d'ajouter les titres à ces appellations.
Nous sommes libéraux, que diable ! Au point d' avoir supprimé l'usage de la révérence à l'entrée de nos locaux !

"Remarquable président Manu, pensez-vous qu'il soit séant de se présenter à une week-end de jeux ludochons nanti de quelques exemplaires issus de sa propre collection ?" fut en substance la question à laquelle dut répondre notre président, question dont la délicatesse ne peut que nous émouvoir, même si elle ne peut que nous inquiéter, aussi, sur notre propre communication quant à l'objet de notre club.

Skytopia, janv. 2020 Skytopia - de beaux esprits dans le ciel ?

Le respect donc, voici une notion délicieuse dont certains membres se sont défaits... Citons ici la terrible Magali (oui je sais on avait promis de ne plus la citer, mais l'heure est grave).
Hier soir, donc alors que votre serviteur débitait à l'envi des propos historico-nihilo-oiseux comme il sait si bien le faire au charmant Stéphane qui le poussait d'ailleurs à continuer en le relançant par des jeux de mots abstraits dont seuls les lecteurs de sa prose peuvent goûter la subtilité. Bref alors qu'ils devisaient gaiement (bêtement diraient ceux qui ne peuvent apprécier la profondeur d'un jeu de mot raté), ils furent de nombreuses fois interrompus sans ménagement par Magali...
- Et sous quel prétexte ? me direz-vous, une fois remis du choc.
- Expliquer la règle...
On croit rêver ! Où allons-nous ? Où allons nous ? Sans compter qu'elle était soutenue en cela par Noémie dont l'esprit frondeur n'est plus à démontrer et qui lâchait des "Allez! Continue" entre deux "soupirs d'encouragement"!

Que croyez-vous qu'il se passa ? Qu'on les sanctionna pour avoir brimé deux membres vénérables? Non! Ce sont nos deux seniors (et oui sociologiquement on y arrive) qui réalisèrent des scores que le respect nous pousse à qualifier de tellement piètres qu'ils ont poussé la modestie jusqu'au dénuement... Et croyez-vous que nos deux diablesses en aient conçu quelque honte ? Une gène ? Non ! Elles trouvèrent même cela "mérité" !

Pire, elles continuèrent à nous rabrouer alors que nous réalisions pendant une partie d'Ankh'Or quelques plaisanteries en utilisant tous les jeux de mots possible sur encore (angkor vat, encornet, encore et encore,...) et en distribuant des jetons en lançant des "Tiens je te tends la perche du Nil"...

Heureusement comme toujours les choses se terminèrent bien chez les ludochons puisqu'ils se réconcilièrent tous autour d'une partie de Fiesta de los Muertos, assez débridée, où ils purent tous se laisser aller.

Les autres tables me direz-vous? Et bien, figées, elles firent mine de de rien entendre, au cas où cela serait contagieux!


Ankh'or, janv. 2020 "Ankh'or - Va" je ne te hais point...

Les jeux

  • Agricola - Expedition to Newdale (Alexander Pfister chez Lookout games)
  • Ankh'or (F. Crittin, G. Largey, S. Pauchon chez Space cowboys)
  • Coimbra (Flaminia Brasini et Virginio Gigli chez Eggertspiele)
  • Dungeon Lords ( Vlaada Chvátil chez CGE)
  • Exposition universelle Chicago 1893 (J.Alex Kevern chez Renegade France)
  • Fiesta de los Muertos (A. Boccara chez Old Chap games)
  • Newton (S. Luciani et N. Mangone chez Pixie games)
  • Santa Maria (Eilif Svensson et Kristian Roald Amundsen Østby chez Aporta Games)
  • Skytopia: In the Circle of Time (Ivan Lashin chez Cosmodrome games)
  • Spirit Island (R. Eric Reuss chez Greater than Games)

Les joueurs

  • Jean-Marc, Manu, Natacha, et Séverine
  • Bertrand II, Guillaume et Suzel
  • AlainCM, Davy et Stéphane 3
  • David, Éric, Patrick
  • Frédéric, Nelly, Vincent (Bibou) et Vincent (coyote)
  • Bertrand, Cécile, et Cyril (Atom)
  • Frédéric II, Philippe et Thibaud


Spirit island, janv. 2020 Spirit Island - Des esprits, il y en a chez les ludochons...

- page 2 de 162 -