vendredi, mai 24 2019

23 mai 2019 - Ce n'est pas du jeu !

Cette expression enfantine, est souvent utilisée, même par les plus âgés, lorsqu'un triste sire se décide à franchir les bornes des conventions (du jeu, sociales,etc. ) souvent pour son propre profit. Et il faut bien dire que cette expression est un assez bon synonyme du "tricher n'est pas jouer", qui est un des garants d'une bonne ambiance autour des tables de jeux. Le contrepoint de ces expressions, auquel on pense rarement, est qu'il implique le respect souvent tacite d'une règle qui détermine les interactions entre joueurs.
C'est d'ailleurs parfois un paradoxe que de voir même mes plus révolutionnaires ou au contraire les plus conservateurs de nos joueurs, de ceux qui sont prêts à évoquer la désobéissance civile ou d'appeler au respect des traditions, se plier avec la même application et la même grâce à une nouvelle règle originale.

La règle est donc constitutive du jeu, voilà presque une évidente révélation (oxymore), tant dans l'imaginaire collectif, le jeu est associé au plaisir ou à la légèreté alors que la règle serait plutôt associée à une certaine austérité!

Tiny towns Tiny towns - enfin on n'est pas tout-à-fait sûrs...

Chez les auteurs de jeu, il faut bien l'avouer cette contrainte a parfois chatouillé leurs pulsions créatrices... Au démarrage, il a sûrement fallu pour les jeux de guerre, tenir compte du fait que les profils asymétriques des joueurs pouvaient entraîner des règles différentes, mais certains iront plus loin.... On peut citer dans les grandes étapes l'apparition de Rencontres cosmiques (1977) où les joueurs jouent avec des capacités et des règles différentes, il faut citer les règles évolutives au cours du jeu qui dans leurs versions les plus évoluées amènent à des règles qui changent entre les parties (le Legacy). On peut aussi évoquer les règles qui se composent (504), les règles que l'on choisit (Niet!), et à un autre bout du spectre, des règles amendables avec tous les JCC et qui dépendent aussi de choix précédents le jeu même et du hasard.

Bref, malgré la créativité des auteurs, on a beau faire, le joueur, comme le moine, a besoin de la règle, et on peut dire qu'il lui sera sûrement surpris de se voir comparer à ces derniers !

Minute confiture : notez que dans la région nous connaissons bien la Chartreuse (pour nombre d'entre nous plus sous la forme liquide que dans celle de l'Ordre monastique, producteur d'icelle). Et bien techniquement les chartreux, disciples de Saint-Bruno, ne suivent pas une règle mais des statuts. (Oui, d'accord, c'est un peu pareil, mais comment résister au charme d'une telle information)

Heureusement, chez les ludochons, nous avons des créateurs de jeux et hier c'est Yoann qui avait décidé de nous prouver qu'il y avait encore des variantes autour de la règle de jeu que nous n'avions pas explorées.... Il avait choisi pour cela un jeu TinyTows qu'il venait de se procurer.
La première chose qu'il affirma est que "la règle était tellement limpide qu'il n'avait pas besoin de nous l'expliquer".... Le problème est qu'il le pensait vraiment et que ce fut la phrase sûrement la plus sensée des 10 minutes qui suivirent...
Donc nous avons joué avec une règle composite, liée aux efforts des différents joueurs pour comprendre la signification du matériel posé devant eux... Règle ponctuée de quelques interjections quand nous nous sommes décidés à regarder malgré tout quelques points dans la version papier.... En fait, il n'est pas sûr que nous ayons joué à Tiny Towns... Non... Pas sur du tout... Mais c'était fun !

Fuji Fuji - Stéphane a un peu joué avec le feu !

Côté règle nous avons pu essayer pour la première fois Fuji, un collaboratif avec des dés où on doit tous tenter de s'enfuir tout en essayant de ne pas nuire à la fuite des autres... Classique et original en même temps ? En passant c'est John qui avait offertsa place sur un jeu collaboratif avec des dés à Olivier (qui n'aime ni les uns, ni les autres).... La Manche ne s'est toujours pas asséchée!

Pour ce qui est des règles, saluons aussi la bonne volonté d'Alain CM, arrivé il y a quelques années en précisant qu'il ne connaissait pas bien le jeu et qu'il voulait jouer pour le plaisir et qui se trouve embarqué quasiment à chaque fois sur les plus gros jeux de la soirée.... Il a ainsi eu le droit hier, pour se délasser, à la découverte de Mombasa...

Notons le passage de Zag, notre père Noël, qui se retrouvera sur une table de Res Arcana (qui tourne vraiment souvent), notons aussi que Raphaël et Guillaume après avoir prétendu vouloir se retrouver sur des jeux plus légers s'assirent devant Newton, et que Nētā-Tanka poursuit son entrée tonitruante.

PS : n'oubliez pas le retour de John

Mombasa Mombasa - un bon jeu sur "le temps "béni" des colonies"

Les jeux

  • Fuji (Wolfgang Warsch chez Super Meeple)
  • Koryŏ (Gary Kim chez Moonster Games)
  • Last heroes (Eric Jumel chez Ludonaute)
  • Mombasa (Alexander Pfister chez Gigamic)
  • Nētā-Tanka (RV Rigal chez La Boite de Jeu)
  • Newton (S. Luciani et N. Mangone chez Pixie games)
  • Res Arcana (Thomas Lehmann chez Sand Castle Games)
  • Tiny towns (Peter McPherson chez AEG Alderac Entertainment Group )

En délocalisé

  • Les charlatans de Belcastel / Die Quacksalber von Quedlinburg (Wolfgang Warsch chez Schmidt Spiele)

Les joueurs

  • Olivier, Stéphane (L'aff) et Vincent (Bibou) marchant sur la lave !
  • AlainCM, Antonio, Éric et VIncentIV en vilains colons
  • Magali, Suzel et Yoann jouent encore aux petits indiens
  • Guillaume, Raphaël, et Vincent (Possom) (se) mangent des pommes
  • Alexis, Zaggus et fille, Sages comme des (i)mages

En délocalisé

  • Cécile, Elsa, et Noémie


Res Arcana Res Arcana - devrait être dans le top de nos jeux 2018-2019