Mot-clé - Terraforming Mars

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, juin 18 2021

17 juin 2021 - On soulève le couvercle....

Deuxième séance des ludochons, après cette nouvelle reprise et, qui tombe juste après l'annonce de la fin prochaine du couvre-feu... Autant dire que chez les ludochons, on a commencé à soulever le couvercle de la marmite ludique pour voir quels jeux nous pourrions bien pratiquer une fois que nous n'aurions plus de limite horaire.

Mais percevons-nous tous le même fumet quand nous ouvrons des boites de jeux ? En effet les goûts ludiques sont multiples et les joueurs tous enclin à pousser leurs favoris, ainsi si on regarde les tables hier soir on peut apercevoir bien des saveurs et des gastronomes, et on pourrait se demander si on ne pourrait établir un parallèle entre la pratique ludique et la visite de restaurants.

Commençons par les plus éloignés, avec Terraforming mars, jeu largement rentabilisé chez les ludochons et qui a ses fans et ses experts. Bref on est dans ce cas plus dans les familles des gros jeux mais il semble, pour une fois, que les forces en présence se soient bien toutes battues et que la partie s'est terminée dans un mouchoir de poche... Bref pour ce type de jeu, on le classera dans les plats bien roboratifs mais cependant assez techniques et à conseiller à des palais entraînés.

Pas loin de là (à Oath), certains étaient bien décidés pour leur seconde partie à se farcir un chancelier, à savoir le toujours redoutable Vincent. Il semblerait qu'ils furent en fait les victimes de la farce... Pour ce qui est de "se farcir", il faut avouer que c'est le jeu idéal, avec une règle assez peu lisible et des aides de jeux pas toujours explicites qui rappellent les menus ampoulés ou volontairement obscurs de certains aubergistes... Néanmoins une fois que vous aurez soulevé la cloche et découvert le plat, celui-ci se révélera plein de bonnes surprises...

Oath, juin 2021 Oath - Faire le serment suivant : "On l'aura un jour..."

À côté, nous avions confié deux jeunes joueurs à Noémie... Est-ce bien raisonnable de les confier à cette cuisinière ? D'après les bruits qui provenait de cette cuisine infernale, il semble même que celle-ci ait tenté de tricher avec les ingrédients... Curieusement, je ne sais quelle mixture elle leur sert mais le plus souvent, ils reviennent.... Il doit y avoir un tour de main ? Dans la tradition des "Mères" lyonnaises ? Ou alors est-ce la bonhomie de Philippe qui emporte les suffrages ?

Plus loin on pouvait explorer la capitale Paris (étonnant pour notre belge préféré qui aurait pu préférer Bruxelles)... Mais surtout retrouver la simplicité de quelques mécanismes bien huilés, comme peuvent les concocter les grands chefs que sont Kramer et Kiesling... On se dit que s'il n'y a pas de nouveautés réelles, quand les ingrédients sont bien dosés a-t-on besoin de plus ? Bref un éloge à la cuisine traditionnelle et à ses trésors, surtout si ceux-ci sont joliment mis en valeur....

Côté esthétique, la table suivante avec l'Ile aux chats a ses fans... Néanmoins, là on se heurte aux limites d'une cuisine de genre. En effet comme une cuisine indienne (ou chinoise ou...) soit vous adorez soit vous détestez... Bien sûr votre serviteur qui a grandi en regardant et en notant les aphorismes d'Alf, le plus grand penseur de l'ère Reagan, le chat reste un animal retors qui ne se fait pardonner son amour des bas à varices que sous sa forme de Chat Melba, ou de confit (avec de bons haricots)... Dans ce cadre, passer son temps à regarder des chats se prélasser sur un bateau (et en plus ils font des croisières ?) semble un plaisir de sado-masochiste, alors que les joueurs du jour semblaient eux y prendre un vrai plaisir... Je vais réfléchir à la grande variété des goûts en mangeant des tripes (on me dit dans l'oreillette que les abats ce n'est pas pour moi !)....

Paris, juin 2021 Paris - Bel et bon. Rien à voir avec la ville en somme ? ;-)

Enfin, finissons avec Clank !, Malheureusement, et à on se heurte au mystère... Celui du restaurant où des gens de confiance se précipitent enthousiastes alors que, vous même, peinez à saisir les raisons de cet élan... Il faut dire que votre serviteur ne le pratique que sous la contrainte, généralement de Noémie (c'est dire), qu'il n'a pas réussi à rêver sur le nom du jeu ("Cliquetis" ?!?) sur son design, ou mêmes ses mécanismes. Bon, cette fois-ci c'était dans l'espace ! De la cuisine moléculaire sans doute ? En tout cas les joueurs avaient l'air rassasiés !

Bref, ça sent bon pour la semaine prochaine !

Les jeux

  • Carnival of Monsters (R. Garfield chez Gigamic)
  • Clank! dans l'Espace! (Paul Dennen chez Origames)
  • L'île des chats (Frank West chez The City of Games )
  • Lucky Numbers (Michael Schacht chez Tiki Éditions)
  • Oath: Chronicles of Empire and Exile (Cole Wehrle chez Leder games)
  • Paris ( Michael Kiesling, Wolfgang Kramer chez Game Brewer )
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames) + extensions

Les joueurs

  • Bertrand II, Cécile, Elsa et Guillaume en orbite
  • Davy, Éric, Vincent IV et Vincent (Bibou) à la capitale
  • Antonio, Mike le jeune, Olivier, Vincent (Possom) faisant des promesses
  • Noémie, Philippe et deux nouveaux Karine et Julien au carnaval
  • AlainCM, Magali et un nouveau à caresser du félin
  • Manu, Michaël, Suzel, et un nouveau à cliqueter dans l'espace.


L'île aux chats, juin 2021 L'île aux chats - Moi je préfère L'Île aux chiens de Wes Anderson....

vendredi, septembre 25 2020

24 septembre 2020 - Poirot contre Covid

Les ludochons sont en train de reprendre un peu péniblement leurs activités en ce temps de pré-post ou de post-pré-COVID, en appliquant du mieux possible les recommandations d'usage, et c'est souvent plein d'espoir mais aussi avec une certaine angoisse que nous lâchons des "À jeudi prochain" volontaires en nous quttant après nos soirées...
Comme nous sommes tous des anglophones distingués cela ne peut que nous faire penser à Thursday Next, la célèbre égérie de Jasper Fforde et à ses aventures dans le monde des livres (*), ce qui au cours d'une rêverie peut nous amener à nous demander comment celui-ci s'adapte au Covid...

"- Monsieur Poirot, monsieur Poirot , Je me présente Thursday Next agent de la Jurifiction, puis-je avoir une conversation avec vous?
- Madame Next, je suis enchantée de faire votre connaissance, on m'a vanté vos qualités, et votre tact, lors de l'affaire des dix petits...Euh... "Ils étaient dix". Enfin vous comprenez le changement d'adresse....
Heureusement le grand Hercule Poirot est à l'abri de ce genre de tracas, même si ma Belgique natale ne reçoit pas toujours toute l'estime qu'on lui devrait... Je dois le dire.... Mais mon renom devrait changer tout cela....Comment puis-je vous être agréable ?

Wingspan, sept. 2020 Wingspan - Drôle d'oiseau, ce Poirot... Oui mais intellectuellement ce n'est pas un légume... :shame:

- Et bien, monsieur Poirot, nous allons devoir procéder à quelques adaptations dans vos livres à cause de la Covid....
- Plaît-il ?
- Oui pour limiter les transports nous allons devoir éviter l'Égypte, leTranssibérien et les grands voyages et.... Euh... nous rapprocher de votre chère Belgique...
- Ah, voilà qui est ennuyeux, mais si le Nil est indisponible, je serais charmé de revoir les doux canaux de la belle Bruges.

Kemet, sept. 2020 Kemet - Mort sur le Nil (reloaded version gore)

- Euh pour l'instant nous avons trouvé un ancien pensionnat / manoir à Béthune...
- Béthune ! Béthune ! Vous n'y songez pas ! Y-a-t-il au moins toutes les commodités?
- Bien sûr, monsieur Poirot! Nous avons même mis du personnel à votre disposition, et vous pourrez mener vos enquêtes avec tout le talent qu'on vous connaît...
- Vous me flattez Madame Next, même si vous avez raison, et cette gentillesse, et le personnel - qualifié ? - pourraient me convaincre d'aller à Béthune.
Je m'inquiète cependant des quelques adaptations qu'il faudra ajouter pour la scène de révélation du petit salon, où nous n'aurons plus le bercement du train ou du bateau...
- En fait, pour des raisons de distanciation, il faudrait renoncer au petit salon et faire cela dans le gymnase.... Trop de personnages....
- Hercule Poirot dans un gymnase ! Ah, non ! Vous confondez Hercule Poirot avec un Hercule de foire ! Et comment les participant pourraient-ils bien lire les réactions de leurs voisins dans un gymnase? Avec des jumelles d'opéra? Impossible...
- C'est vrai que cela serait compliqué et qu'il faudra procéder à quelques ajustements avec les masques....
- Les masques ?!?!
- Oui. Forcément...
- Et comment voulez-vous que je me penche sur ceux-ci en leur appliquant tout le poids de mon autorité morale si j'ai à faire à des personnes encagoulées... Quelle scène étrange.... Comment ressentir leur peur ?
- Vous devrez aussi être masqué, monsieur Poir.. ...
- Vous voulez que le grand Hercule Poirot porte un de vos chiffons, alors qu'il n'est même pas brodé à mon chiffre ? Et croyez-vous que mes moustaches, qui feraient la fierté du plus grand des esthètes souffriront sans protester un tel traitement.?
Allons, madame... Et puis comment prétendre que, détail essentiel de l'enquête, j'ai senti dans les couloirs un soupçon aristocratique de Penhaligon ou un plus martial Bay Rhum ?
- Nous avons contacté un laboratoire d'analyses....
- Les formidables petites cellules grises du grand Hercule Poirot sacrifiées au culte de la modernité... Si vous n'étiez si charmante, le pathétique de la situation m'aurait déjà achevé....
- ... et avec la surcharge il faudra prévoir une semaine de délai...
- Bref vous prévoyez que je me retrouve dans un gymnase nordique, convoquant des accusés puis les laissant mariner là une semaine, avant de revenir avec des analyses, trottiner (et cela ne convient guère à ma majesté), de l'un à l'autre affublé d'un mouchoir sur le visage ! Nos amis britanniques crieraient au "Non sens"...
Et comment voulez-vous que mon puissant esprit puisse dans ces conditions fonctionner à plein et nous précipiter dans la révélation finale où nous jetterons bas les masques...
- Euh, non, ça vraiment, il ne faudra pas faire...
- Madame Next, je ne suis pas sûr qu'Hercule Poirot survive à des telles avanies !"

The castles of Tuscany, sept. 2020 The castles of Tuscany - cela pourrait aussi faire un beau lieu pour une enquête de Poirot!

Bref amis joueurs, nos masques ne nuisent pas tant que cela à nos séances !

(*) Lisez "L'affaire Jane Eyre"... Si, si.

Les jeux

  • Bloom town (Daniel Skjold Pedersen et Asger Harding Granerud chez 2TomatoesGames)
  • The Castles of Tuscany (Stefan Feld chez Alea)
  • Clank! (Paul Dennen chez Renegade Game Studios)
  • Kemet (Guillaume Montiage et Jacques Bariot chez Matagot)
  • Project L (Adam Spanel, Jan Soukal, Michal Mikes chez Boardcubator)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames) + extensions
  • Wingspan (Elizabeth Hargrave chez Matagot)


Les joueurs

  • Stéphane (L'aff), Yoann et Zaggus
  • Bertrand II, Guillaume et un invité
  • AlainCM, Éric, et Olivier
  • Natacha, Noémie et Philippe
  • Cyril (Atom), Elsa et Magali
  • Alexis, Manu et Michaël


Project L, sept. 2020 Project L - Comment toutes les cellules (pas si) grises d'Hercule peuvent s'assembler...

vendredi, septembre 11 2020

10 septembre 2020 - Mesurons le plaisir et pas la barrière !

Nous voilà de retour.... Et les ludochons peuvent être fiers d'eux-mêmes, puisqu'ils se sont pliés au mieux, aux différentes demandes formulées par leurs hébergeurs... Bref, assis à des distances qui leur laissent parfois à penser qu'ils ont des envergures d'albatros, masqués comme il se doit (et imaginez un albatros avec un masque et vous vous rendrez compte de la technicité de la chose), les mains luisantes de gel face à des tables briquées, nous avons enfin pu nous livrer à cette activité, jusqu'ici bien innocente : jouer.

Notez que, contre toute attente les fameuses "mesures barrières" peuvent présenter quelques avantages !
Jusque là, nous avons tous pu vérifier le côté parfois irritant que peut présenter le masque, sans compter la difficulté supplémentaire qu'il peut constituer pour un utilisateur se déplaçant chargé, comme un baudet, de jeux, qui a force d'ahanement, manque d'avaler son masque. Certes, mais le masque, pour le joueur, peut aussi se trouver intégré à notre pratique ludique et devenir un nouvel outil de mauvaise foi, ce qui, chez les ludochons est une qualité non négligeable.

Ainsi, on peut s'imaginer les dialogues suivants :
"- Pfffff, avec le masque, impossible de savoir si tu bluffes...
- En même temps, c'est un jeu de gestion.... Sans bluff...
- Ah... Ouais... Bah, c'est exactement ce que je dis, là, je ne sais pas si tu bluffes ou pas...
- Ouais mais ça reste un jeu de gestion !
- Ah, ah ! Là, t'en fais trop !"

20200910_carro_combo.jpg, sept. 2020 Carro combo - Il faut apprendre à se refaire la main...

On aura aussi de nouvelles sources d'excuses, ce qui est toujours très important...
"- Arg non, non, on peut revenir au tour d'avant. c'est à cause du gel...
- ???
- J'ai glissé en posant mon pion.
- Heu.... Le gel ça ne glisse pas trop en fait...
- ... Exactement... J'ai été surpris par la non-glisse inattendue.
- Mmmmm "

Ou encore des
"- Non, mais cela s'explique je n'arrive pas à me concentrer avec le masque.
- Ah ?
- Bah, oui, ça se voit j'ai joué n'importe comment...
- Pas faux, t'es pas aussi attentif que d'ordinaire...
- Exactement !
- Parce que là, t'as gagné,... En faisant n'importe quoi donc !"

On nous dit cependant que certains peuvent se livrer à l'aide du masque à des bassesses inqualifiables et que j'ose à peine mentionner ici.... Bref, on pourrait derrière son masque, faire des grimaces, et c'est à peine si j'ose le dire, tirer la langue à ses adversaires au moment le plus dramatique de la partie....

Je n'ose pas croire qu'un ludochon puisse se livrer à de telles pratiques, surtout qu'à la longue le contact prolongé de la pointe de la langue avec le tissu finit par irriter celle-ci et provoquer des douleurs assez désagréables (enfin c'est ce qu'on m'a dit... un ami... à propos d'un de ses amis... qui connaît... )....
Sans compter que certains, qui ont oublié qu'ils portaient des masques inclusifs transparents, miment, pour le coup assez bien, la vie d'un escargot dans un palais des glaces.

20200910_era.jpg, sept. 2020 Era - parce que parfois on aime bien penser que c'est the end of an era...

Quoi qu'il en soit il était assez agréable de revoir les ludochons, (ou du moins 50 % de leurs visages), et de retrouver nos pratiques ludiques même si nous paraissions un peu rouillés en début de séance (et qu'il y avait six mois de vie à récupérer)...
Je vous laisse, il faut que je comprenne comment on étale de la pommade sur sa langue.


Les jeux

  • Carro combo (Katja Stremmel chez Gigamic)
  • Descent (Corey Konieczka, Daniel Clark et Adam Sadler chez FFG)
  • Era (Steven Lykowski chez World within)
  • Roll Player (Keith Matejka chez Thunderworks Games)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames) + extensions
  • Top ten (Aurélien Picolet chez Cocktail games)

Les joueurs

  • Alain, AlainCM, Séverine, et Vincent (Possom)
  • Magali, Olivier, Stéphane (l'aff), Vincent (Bibou) et Zaggus
  • Bertrand II, Éric et Guillaume
  • Elsa, John, Manu, Michaël et un invité Aurélien
  • Bertrand, David, Noémie, et Suzel


20200910_roll_player.jpg, sept. 2020 Roll player.... Les joueurs roulent de nouveau !

- page 2 de 13 -