vendredi, novembre 30 2018

29 novembre 2018 - L'ordre du monde ?!? Rien que cela !

On le dit souvent une partie d'un jeu, c'est un temps suspendu dans lequel l'ordre du monde trouve à s'ordonner autour de quelques règles (parfois quelques dizaines de pages), et où des joueurs cherchent à en percer les mécanismes pour en tirer le meilleur parti. Rien d'enfantin là dedans mais une sorte de plaisir intellectuel avec sa légèreté, qui ne tient pas de la futilité mais de l'absence de pesanteurs....

Et bien, si on observe ces règles et ces joueurs nous verrons que souvent pour tenter de percer l'ordre du monde, ils cherchent quelques formules magiques...
Regardez les dés, lancez les et vous verrez que très vite les joueurs (et les auteurs) valoriseront, les suites, les doublons, les carrés, bref toutes sortes de "formes",...
Même chose avec les cartes, on y retrouve les suites, les carrés et on peut y ajouter des combinaisons et autres combos dans les decks. Rarement, vous verrez un jeu qui met en avant une main qui ne ressemble à rien... Qu'il faille les cumuler ou au contraire s'en débarrasser, il y a toujours une sorte d'absolu à atteindre.

Nemeton Nemeton - JJ en druide ou la vision fugace et troublante de Panoramix chantant Jailhouse rock

Que fait le joueur nanti de tous ces symboles, totems et gri-gris ? Il cherche parfois un peu trivialement une martingale, et plus souvent l'équilibre et la mécanique du jeu pour pouvoir (s') en jouer.

Pendant ce temps là, que font les non-joueurs? Ils se regroupent à la COP 24 ou plus près de nous à Pollutec... Pour le coup, on semble manquer de Double-Six, et parfois on refuse même de lire les signes même si ceux-ci semblent s'accumuler.... Certains joueurs ont même l'air de ne pas jouer le jeu, voire de s'en désintéresser...
Paradoxalement, on pourrait donc se demander si, contre tout ce que nous apprend la sagesse populaire, il ne faudrait pas confier le monde à... des joueurs!

Quoi que... Avouons aussi que chez les ludochons, on peut parfois voir quelques manoeuvres assez peu élégantes, quelques fourberies légendaires, des calimeros aux dents longues (me culpa), des innocents aux longs couteaux et quelques joyeux drilles bien légers parfois... Oui parfois on aimerait laisser le monde à des âmes plus compétentes et continuer à jouer....

Coimbra Coimbra - ou la vision fugace et troublante de Magali chantant Madredeus

Cette semaine, Jean-Jacques avait apporté le très beau Néméton, Auztralia! revenait en deuxième semaine, on saluait le retour de Scythe (avec boite de rangement), on découvrait aussi Keyforge , Ashes (pour ce qui est de l'ordre du monde Ashes ce n'est pas un programme enthousiasmant) et le très coloré Coimbra.... On notait même un Keyflower qui ressemble chez nous à une sorte de scotch qui se colle à la chaussure !

Les jeux

  • Ashes (Isaac Vega chez Plaid Hat games)
  • AuZtralia (M. Wallace chez Nuts! publishing)
  • Keyflower (R. Breese & S. Bleasdale chez R&D games)
  • Coimbra (Flaminia Brasini et Virginio Gigli chez Eggertspiele)
  • Nemeton (Johann Favazzo chez BLAM!)
  • Keyforge : L'Appel des Archontes (R. Garfield chez FFG)
  • Scythe (Jamey Stegmaier chez Ghenos games)


Ashes Ashes - ou la vision fugace et troublante de John en Pierrot chantant "Ashes to ashes"

Les joueurs

  • Cécile, Jean-Jacques, Rodney et Zaggus en druides
  • Alain et Éric à la forge
  • John, Stéphane (l'aff), et Vincent (un nouveau qui va devoir trouver un pseudo vite) dans les cendres
  • David Guillaume, Magali et Nelly au Portugal
  • Antonio, Manu le Jeune, Raphaël et Vincent (Possom) dans l'outback
  • Bretrand II, Frédéric, Guillaume² et Noémie² aux commandes de "mechs"
  • Alexis, Elsa, Noémie, Olivier et Philippe en colons


Auztralia! Auztralia! ou la vision fugace et troublante de Raphael chantant du... du primitif grand ancien... du... du... "Heilung"

vendredi, septembre 21 2018

20 septembre 2018 - Drôles d'auteurs

Je sais, je sais il faut que je fasse un compte-rendu plus sobre, mais.... Ce n'est pas facile...
En fait en cette soirée ludique où des joueurs vaillants se regroupent encore nombreux dans leur repère de Bourgoin-Jallieu, il m'était difficile d'éviter de penser à cet être curieux qu'est l'auteur de jeux... Même si, dans notre pourtant modeste club, on en a quand même deux, Yoann (Levet) et Bertrand (Arpino) qui pour tout dire sont tout-à-fait sympathiques et ne détonent pas dans notre assemblée; ces deux êtres prodigieux nous ont peut-être masqué la dure réalité de la vie d'auteur de jeu.
Que penser de ceux-ci quand on s'intéresse, par exemple, au cas de Wolfgang Warsch... Ce jeune auteur qui a le vent en poupe (Très Futé !, Illusion, Die Quacksalber von Quedlinburg, The Mind...) a l'air des plus sympathiques sur les photos mais cela ne peut quand même pas nous empêcher de se demander ce qu'il en est réellement de sa vie quotidienne...
Illusion Illusion - Soit un objet de torture visuelle, soit un jeu... Je ne sais plus...

Imaginons-nous lors d' un soirée à son domicile...
- Chéri, qu'est ce que tu fais ?
- Je travaille sur un nouveau jeu
- Ah! Bien ! Alors, on arrête de torturer nos amis avec des mesures de surfaces colorées...
- Ouais, ouais, j'ai trouvé plus simple,...
- Ah, bien c'est quoi ?
- The mind. Un jeu de télépathie...
- .... Ah .... Tu sais... On va finir par les perdre,... nos amis (à défaut de l'esprit)...

Et là, on ne vous parle que de la sphère privée, mais imaginons ce qu'il se passe quand ce jeune homme se rend pour la première fois dans sa banque, accueilli par un jeune stagiaire
- Monsieur Warsch nous sommes très heureux de vous compter parmi nos clients. Pour finaliser votre inscription, j'ai besoin de quelques précisions... Allons-y... Profession....
- Auteur de jeu. J'ai créé un jeu sur la télépathie...
- Ah... Je vous demande une seconde [Il sort]
- Madame Schmidt, un petit aléa ( :-) ) pour les catégories socio-professionnelles ? Je le classe où un auteur de jeu télépathique???
- À la poubelle,... et tu appelles la sécurité.

Et puis, ne me parlez pas des loisirs...
- Bonjour monsieur, on m'a dit que vous aviez repéré un problème ?
- Oui, concernant votre accrochage, Pour le Soulages, c 'était évident et sa place s'impose d'elle-même, Pour le Rothko et le Buren ce n'était pas facile, bien joué, mais je vous assure il y a plus de rouge dans le Mondrian que dans le Pollock.... Pas d'Illusion d'optique, il va à droite, monsieur le conservateur.
- Sécurité !

Non, véritablement c'est une vie bien difficile que celle du créateur de jeu... C'est pour cela que certains finissent de bon matin dans des cafés plus ou moins interlopes...
- Une petite grille de loto ?
- Non, un jeu d'optimisation, de tirages, très futé...
- Ah? Bien. Intéressant
- Oui et j'ai ajouté des renards dedans, joli non?
- Mmmmm... Des renards ? Dans une grille de loto ? Sécuri..... Euh, non rien... On passe peut-être au café?

Bref saluons les auteurs de jeu dont la vie ne doit pas être simple tous les jours.... et qui nous permettent de passer de belles soirées.

Aventuriers du rail New-York Aventuriers du rail New-York - Une week-end à New-York? Non 20 minutes chrono !

Les jeux

  • 6 qui prend / 6 nimmt ! (Wolfgang Kramer chez Amigo)
  • Automobile (Martin Wallace chez Treefrog)
  • Les Aventuriers du Rail : New-York (Alan R. Moon chez Days of Wonder)
  • Illusion (Wolfgang Warsch chez Oya)
  • Imagine (Hiromi Oikawa chez Moonster Games et Cocktail Games)
  • Rajas of the Ganges (Inka & Markus Brand chez Huch!)
  • Scythe (Jamey Stegmaier chez Ghenos games)
  • Sushi Go ! (Phil Harding chez Cocktail Games)
  • Thunderbirds (Matt Leacock chez Asyncron Games)
  • V-Commandos (Thibaud de la Touanne chez Triton Noir)


Thunderbirds Thunderbirds - la série me faisait peur.... Le jeu fait visiblement plaisir

Les joueurs

  • Alain, Cécile, Jean-Jacques et Zaggus en petits joueurs
  • David, Guillaume², Nelly et Stéphane (Xeneus) en oiseaux tonnerre
  • Davy, Raphaël et Vincent (Possom) en voitures
  • Magali, Olivier, Vincent (bibou) et Yoann en rajas
  • Bertrand II, Frédéric, Noémie et Philippe en faucheurs
  • Cyril, Manu le jeune, Raphaëla et Renars en treillis.


V commandos V commandos - Revenons à la base "Défourailler!"

vendredi, juillet 20 2018

19 juillet 2018 - Les ludochons sont-ils (vraiment) vos amis ?

Hier soir une pesante langueur touchait les ludochons, une longue succession de journées chaudes avait en effet émoussé l'énergie habituelle de nos ludochons, Néanmoins, miracle ludique, nous avons pu constitué plusieurs tables de jeux, et les ludochons une fois assis à leur table redressent l'échine, et leur oeil éteint se rallume instantanément.... Bref une séance des ludochons, c'est retrouver, à l'instant, de joyeux camarades de jeux...

Viticulture Viticulture - après les primeurs et en attendant les récoltes de l'année...

Mais ces joyeux camarades restent-ils de bons camarades une fois qu'ils sont en vacances ? Et bien, c'est discutable... D'une part nous avons souvent discuté de ces ludochons qui en vacances alors qu'ils disposent de nombreuses heures pour jouer, préfèrent, plutôt que de se rendre à nos séances, aller dégrader leur bilan carbone dans des lieux touristiques aussi authentiques que la (le) plastique d'une star du X...

Mais il y a pire. Si. Il y a les semaines ludiques... Ainsi nos valeureux explorateurs sont assez nombreux cette semaine à se rendre à Valmeinier pour jouer pendant une semaine en haute montagne....
Sympathique me direz-vous? Non....
Expliquons nous, les réseaux sociaux ont rendu ce genre d'activité assez rudes pour ceux qui s'acharnent à aller travailler... Imaginez, ainsi, votre journée :

  • 6h00 Vous vous levez péniblement, prenez votre déjeuner et vous notez dans un coin de la pièce votre téléphone qui clignote comme un fou... Ce sont les compte-rendus de la nuit! Et là vous découvrez qu'ils ont joué , dans la nuit, à tous les jeux que auriez voulu essayer, dans l'année. Vous essayez de vous réjouir pour eux...


  • 7h00 Vous vous entassez dans un TER bondé, vous aviez bien prévu de lire une règle mais cela induit de pouvoir déplacer ses bras ce qui ne semble pas possible... Vous visualisez sur votre smartphone, tenu tant bien que mal à bout de bras, les premières vues de montagne, avec des commentaires sur les belles nuits, fraîches, de sommeil au grand air...


  • 8h00 Pendant que vous lisez, encore poisseux, les mails MdM (Merdes du Matin), tous les deux ou trois messages vous tombez sur une vue d'une baguette de pain, tartinée esthétiquement, et présentée face à un glacier. Votre collègue vous trouve bien grognon...


  • 9h00 Alors que vous vous arrachez les cheveux que vous n'avez plus, vous assistez en direct aux derniers réveils... (Vue, déjeuner, tartine, glacier....) À chacun de vos soupirs, votre collègue soulève un sourcil (une tendinite du sourcil c'est possible ?)

  • 11h00 Alors que les clients semblent s'acharner ("La chaleur, ça les excite", philosophe médiocrement votre voisin), vous recevez les premiers comptes-rendus (finalement, vous auriez du y jouer à ce jeu). Vous notez cependant que certains camarades semblent avoir disparu....


  • 11h30 Rassurés vous apprenez qu'ils ont décidé ce matin de ne pas jouer... Non à la place, ils vous envoient des photos de randonnées... Vous vous apercevez que d'eux même vos doigts viennent de taper D'prim sur Google... Qu'est ce que cela peut bien vouloir dire ?


  • 12h00 Vous attaquez votre sandwich mou (la chaleur) devant votre écran (vous êtes encore à la bourre) qui se remplit d'images de piques-niques luxuriants et de bouteilles au frais dans les ruisseaux...

  • 13h00 Votre camarade continue à philosopher aligner les lieux communs : "Avec ce temps lourd, ils sont excités il n'arrêtent même pas à midi"... Dans le même temps vous recevez de nouvelles photos de montagnes de jeux, surchargés de smileys et autres "On y retourne !"...

  • 15h00 Coup de barre et, coup de bol, vous n'avez pas de compte-rendu de la sieste... Il y a peut-être une justice immanente... Même si le peu d'activités sur les réseaux sociaux laisse peu de doute...

  • 17h00 Nouvelle vague de comptes-rendus, visiblement ils enquillent les parties du jeu que vous auriez vraiment voulu essayer...

  • 18h00 Vous retournez chercher votre TER, l'asphalte colle à vos chaussures, les odeurs fétides remontent des égouts surchauffés. "Petite pause détente à la piscine avant l'apéro" clame votre téléphone. Vous envisagez mentalement une partie de Plouf Party en grandeur réelle avec un fusil à pompe...


  • 19h00 Petit période de calme... Vous recevez alors différents comptes-rendus de petits jeux... Vous regardez cela les bras ballants... Vos proches,eux, vous regardent en coin, d'un oeil suspicieux.


  • 20h00 - 23h00 Ca déboule, tout schuss ($*µ%@ on est en été!).... Vous découvrez que vos camarades saturent sur certains des jeux que vous auriez aimé essayer... C'est foutu pour cette année..


  • Nuit... - Vous vous couchez en pensant "et ça recommence demain...". Vous rêvez de murder party !



Hansa teutonica Hansa teutonica - Un grand classique chez nous

Heureusement pour oublier tout cela, il vous suffit d'une soirée chez les ludochons, quelques parties de jeux sympathiques, quelques camarades agréables, quelques accents étrangers chantants etc... Et hop le tour est joué !

Les jeux

  • Dominion (D. Vaccarino chez Filosofia)
  • Geschenkt - Non Merci (T. Gimmler chez Amigo)
  • Hansa Teutonica (A. Steding chez Argentum Verlag)
  • Scythe (Jamey Stegmaier chez Ghenos games)
  • Strike (F. Vohwinkel chez Ravensburger)
  • Viticulture + Toscane (Alan Stone, Jamey Stegmaier chez Matagot)

Les joueurs

  • Renars, madame Renars, et Zaggus
  • Vincent, Manu, Victor et j'ai oublié
  • Davy, Olivier, Yannick et Clémence
  • Bertrand II, John et Alexis


Dominion Dominion - L'essence du deck building

- page 1 de 6