vendredi, juin 15 2018

14 juin 2018 - Foot et nous ? La paix !

Ca y est le désastre médiatique vient de démarrer : on nous annonce à grands renforts de bandeaux publicitaires tonitruants ou de polices surdimensionnées le démarrage de la coupe du monde de balle au pied.
À ce stade (non sportif), il faut absolument prévenir le joueur sur un des dangers qui nous menace : croire que ce sport est un jeu ! Que nenni !
Certes on "joue" au football, mais il faut bien avouer que cela a peu de choses à voir avec le plaisir délicat que peuvent prendre les ludochons autour de leurs tables, un jeudi soir....
Sur le fond, c'est d'ailleurs assez dommage car au démarrage on a presque un jeu de placements assez dynamique avec des règles plutôt simples et faciles à assimiler. Ensuite, cela s'est très vite dégradé,...
D'abord sûrement faute d'une édition bien maîtrisée, certains points de règles n'ont pas été parfaitement éclaircis (comme le fameux hors-jeu) et sont des sujets de discussion sans fin... Dans le monde ludique, on jetterait l'opprobre sur l'éditeur en quelques billets rageurs (mais les billets dans le foot sont enterrés dans le jardin).

Funkenschlag Funkenschlag - plus sexy que des joueurs en short ?

Ensuite, tout a empiré... D'abord pour essayer de conquérir un public toujours plus large, on l'a transformé en jeu semi-coopératif avec deux équipes,... Pourquoi pas ! Il est vrai que la concurrence sur le marché des jeux à 22 est faible et que cela peut constituer un placement "différenciant"; enfin, on imagine que c'est comme cela qu'un expert du marketing a du vendre le truc....
Pas assez ? Tiens, on va ajouter une extension, le module "mercato" avec un système d'enchères cachées, qui nuit pas mal au jeu de base... Toujours plus ? On peut ajouter le module de gestion financière "Fédération internationale", dont il faut avouer que les règles ne sont pas très bien écrites et pas forcément transparentes...

Le plus étonnant est qu'avec cela, il reste encore des joueurs disponibles... Alors un esprit éclairé, a ajouté une extension supplémentaire dit "Mass communication" qui permettait de relier l'ensemble des composants du jeu, du joueurs, au module de gestion... Le tout consistant à envoyer des messages confus des uns aux autres si possible dans un langage fleuri... Si on ajoute à cela que dans la boite, vous avez, de base, les extensions franchement ratées comme hooligans et insultes racistes, on peut se demander qui voudrait bien jouer à ce truc...

Un jeu ? Non du gloubiboulga ! Mais il faut boire la coupe jusqu'à la lie! Il y a pire.... Oui l'extension chronophage "Commentateurs sportifs", une escroquerie assez manifeste... D'une part la boite surdimensionnée et plutôt coûteuse ne contient que quelques cartes dont la grande majorité ne sont que des lieux (très très) communs. Cela consiste à construire un deck de lieux communs, qu'on tentera de relier au reste du jeu sans que cela ne corresponde à grand chose...
Si on ajoute à cela que l'on peut parfois on peut y prendre de mauvais coups (ce qui est rare dans le monde ludique, sauf à jouer à Jungle Speed avec une culturiste manucurée), on voit bien que le football ne vaut pas grand chose comme jeu !

Edenia Edenia - Des space sheeps poilus qui chevauchent des feux d'artifice.... Je voudrais bien voir l'éditeur, tiens !

Non, il vaut mieux donc passer ses soirées de jeudi chez les ludochons, on y passe de bien meilleurs moments.... Par exemple, grâce à Outlive vous apprendrez à réparer un pied de biche.... et réparer un pied de biche ce n'est pas simple (enfin faut déjà trouver comment le casser) !
Mieux! Vous apprendrez que lorsque Jean-Jacques ne sait pas quoi faire alors, il pose la robe.... Et Jean-Jacques posant sa robe ça doit valoir son pesant de cacahuètes.... Votre serviteur sait, lui, après avoir troublé le calme de plusieurs tables, qu'il évitera dorénavant les jeux à base de souris et d'éléphants, alors que Vincent et Zag, eux, jouaient avec des "Space sheeps" (non je ne me suis pas trompé), sachant que la règle précisait que c'est le joueur le plus frisé qui devait commencer, je vous laisse imaginer à quelles extrémités, cela peut nous amener...

Bref tant qu'à jouer, prenez un jeu !

Hippo Hippo - Une bouée de secours contre le foot!

les jeux

  • Édenia (Matthieu Lanvin chez Blam!)
  • Exposition universelle Chicago 1893 (J.Alex Kevern chez Renegade France)
  • Funkenschlag (F. Friese chez 2F-Spiele)
  • Hero Realms (Darwin Kastle et Robert Dougherty chez Iello)
  • Hippo (Martin Nedergaard Andersen chez Helvetiq)
  • Kariba (R. Knizia chez Helvetiq) x2
  • Outlive ( Grégory Oliver chez La Boîte de jeu)
  • Santa Maria (Eilif Svensson et Kristian Roald Amundsen Østby chez Aporta Games)
  • Scare it (Adrian Dinu chez Boom boom games)
  • Scythe (Jamey Stegmaier chez Ghenos games)
  • Star Realms (R. Dougherty , D. Kastle chez White Wizard Games)

Les joueurs

  • Éric, John, Nelly, Vincent (Bibou) et Zag les doigts dans la prise
  • Bertrand II, Davy, René et Vincent (Possom) en grandes faucheuses
  • Alain, Jean-Jacques, Magali et Olivier sur le pont.
  • Alexis, Carole, Michaël et Noémie en survivants...


Outlive Outlive - c'est partie pour un mois de survie

vendredi, mai 11 2018

10 mai 2018 - C'est le pont pont !

Cette semaine à trous posent quelques problèmes pour la fréquentation de nos clubs de jeux puisque certains, même parmi les joueurs les plus zélés, finissent par céder à l'appel du large, appel bien vain puisque souvent cela revient à se précipiter dans des lieux surpeuplés par des gens qui vous indiffèrent, pour le simple plaisir de pouvoir faire un selfie raté, avant de truffer, dans les embouteillages du retour, ses statuts Facebook d'enthousiasmes forcés.
J'exagère... Oui.
Ces ponts pourraient néanmoins être vus, comme des marqueurs sociologique, suivant la façon dont on se situe par rapport à eux... Prends on le pont ou reste-t-on sous ceux-ci?
Ces trous posent aussi des problèmes insolubles comme de savoir, si la semaine comporte en fait un pont, deux ponts, trois ponts... C'est effectivement le pont-pont, mais certains et pas uniquement dans la marine, s'acharnent à penser qu'en toucher un est un signe de chance...

Innovation Innovation - Pas une innovation chez nous plutôt un classique...

Cependant, on peut se trouver aussi fasciné par le fait que le terme "pont" puisse avoir autant de significations... Alors que dans notre cas, il signifie une mise au repos prolongée, il est aussi le nom d'une des réalisations techniques les plus complexes, visant à passer entre deux rives, mais aussi une pièce d'horlogerie, une partie d'un navire (tiens encore la marine) ou un soutien aérien... Qui plus est, le "pont", dans ses différents sens est une source de métaphores sans fin qu'on retrouve dans les proverbes, films ou autres livres : qu'on fasse couler de l'eau sous les ponts, qu'on aille un pont trop loin, qu'on veuille les couper, qu'il soit entre deux rives, peuplés d'amants, de la rivière Kwaï ...
Bref le pont est partout...

D'ailleurs le pont est présent dans le monde du jeu (et pas uniquement à Shangrila), ou du moins dans celui de la manipulation de cartes (pour ne pas dire de la tricherie) depuis très longtemps : faire un pont c'est incurver une carte pour permettre de la repérer dans une pile et couper donc à cet endroit...
Hier chez les ludochons, certains faisaient donc le pont, d'autres se rejoignaient au milieu du pont (et du gué) pour choisir un jeu, d'autres étaient sur le pont à repousser des monstres, d'autres pouvaient à force d'innovations, créer de nouveaux ponts...


Kardinal und Konig Kardinal und Konig - un classique qu'Olivier tente de fourguer régulièrement...

Les jeux

  • Camelot (R. Knizia chez Asmodée)
  • Innovation (C. Chudyk chez Iello)
  • Kardinal & König (Michael Schacht chez 999 games)
  • Massive Darkness (R. Guiton, J.-B. Lullien , N. Raoult chez CoolMiniOrNot)
  • Mistkäfer (Klaus-Jürgen Wrede chez Schmidt)
  • SteamRollers (Mark Gerrits chez Flatlined games)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)

Les joueurs

  • Bertrand II, Raphaël,et Vincent (Bibou) sur Mars
  • Marjorie, Olivier et Stéphane (l'aff) à vapeurs
  • Éric, Michaël, Noémie, et Philippe innovants
  • Christophe, Cyril, John, Laurent et Renars dans le noir


Terraforming Mars Terraforming Mars - une jeu qui a bien été rentabilisé

vendredi, avril 27 2018

26 avril 2018 - Se jouer des joueurs !

Nous avions dans le passé mis en place un plan de formation pour nos jeunes membres, mais ça, c'était avant la présidence de Manu !
Aujourd'hui, et c'est dans l'air du temps, nous cherchons l'efficacité chez les ludochons ! Ainsi, hier soir, un nouveau membre se présentait devant nous avec une timidité naturelle... Une fois qu'on l'eut arraché aux griffes de notre trésorier, le voici placé au coeur d'une partie de Mare Nostrum à six joueurs avec toutes les extensions disponibles! Direct... (Compte-rendu de la partie chez John)

20180426_terraforming_mars.jpg Terraforming Mars - Mmmmm Aaaa Mmmmm Aaaaaa Mmmm Hehehehe

On imagine, pour le coup, aisément Manu au bord de la piscine en maître nageur, rassurant un jeune un peu penaud :
- Tu veux apprendre à nager ? Mais c'est très bien ça ! Tu vas adorer...
puis d'une sévère bourrade en l'envoyant dans le grand bain :
- Bon, faut-y mettre tout de suite !
Notons, que nous devons avoir maintenant une certaine réputation puisque ceux-ci ne semblaient pas trop traumatisés (enfin ceux qui sont sortis des eaux troubles de cette partie), ce qui nous laisse à penser que seuls les plus costauds (ou dotés de branchies) osent encore s'aventurer chez nous...

Il faut avouer cependant que cela aurait pu être pire pour eux; ils auraient pu tomber chez nous sur le CA-TM (à prononcer "Ça t'aime!"), qui, avec un nom pareil, n'est pas (qu') un groupement de sado-masochistes (quoi que!), mais le Cercle des Adorateurs de Terraforming Mars ...
Comment reconnait-on un grand maître dans cet ordre ésotérique? C'est simple, placez-vous devant une table de ce jeu dès le début de la partie, et dès qu'un jouer pose une de ses premières cartes un peu par hasard, si un des adversaires lâche un "ah, ah, tu joues comme cela !" Il en est !

Notons, aussi que Magali était présente et que cela constitue une des grandes sources de joie pour votre serviteur! Non, non, n'imaginez nulle pensée interlope, mais tenez compte des possibilités que cela nous offre :
- Olivier, tu as quoi ?
- Keyflower. Pourquoi ?
- Ah.... Euh... Ouais.. Bieeeeen, bien... Cool, alors... Parce que Magali, elle, elle a Lorenzo!
C'est ainsi qu'hier soir, après avoir effrayé nos proies, en promenant chacun de notre côté Keyflower et Lorenzo, façon épouvantail, nous avons amené les joueurs sur Exposition universelle Chicago 1893 et Viticulture... Et oui, en fait nous ne jouons pas aux jeux, nous jouons avec le choix des joueurs ! C'est vilain!

Hero realms Hero realms - il faut taper du poing sur la table !

Une séance avec quelques absences mais déjà assez de joueurs pour faire de belles parties !

Les jeux

  • Exposition universelle Chicago 1893 (J.Alex Kevern chez Renegade France)
  • Hero Realms (Darwin Kastle et Robert Dougherty chez Iello)
  • Karmaka (E. Boxerman et D. Burke chez Hemisphere Games)
  • Kariba (Reiner Knizia chez HELVETIQ)
  • Mare Nostrum + extensions (S. Laget chez Asyncron)
  • Scare it (Adrian Dinu chez Boom Boom games)
  • Terraforming Mars (Jacob Fryxelius chez Fryxgames)
  • Viticulture + Toscane (Alan Stone, Jamey Stegmaier chez Matagot)

Les joueurs

  • David, Jean-Jacques, Magali, et Stéphane 3
  • Bertrand II, Éric 1 & 2, et Raphaël
  • Olivier, René, Vincent (Bibou) et Vincent (Tcho)
  • Jean-Philippe, John, Manu, Philippe, Vincent (Possom) et un nouveau


Exposition universelle Exposition universelle - David ne joue pas avec des figurines ?

- page 2 de 24 -