Mot-clé - Castles of mad king Ludwig

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, mars 8 2019

7 mars 2019 - Une chronique au poil...

Parfois de bon matin, il peut arriver que votre rédacteur se reproche de ne pas faire un compte-rendu exact des séances et qu'il se décide à faire, la prochaine fois , plus attention à toutes les discussions pour pouvoir les restituer avec la fidélité d'un verbatim.... Soyez donc heureux d'apprendre, qu'hier, nous avons parlé de pingouins, de stéréoscopie, de Moiré, de crocodiles pédophiles, de chakra, et je ne vous parle même pas des "braies perlées"...

Bref,....Euh... Nous allons vous parler d'autre chose : des ludochons, qui sont des gens au poil!
En effet, ce qui frappe quand on arrive chez les ludochons, (une fois passé le choc des "futes" à paillettes), outre le grand nombre de sourire c'est la grande variété "pileuse" et il était temps que nous nous intéressions à cela...

Franchise Franchise - Franchise ? D'ordinaire nous aimons plus la fourberie dans les jeux, mais si le jeu est bon!

Bien sûr j'entends déjà les porteurs de pantalons créatifs, nous asséner un vengeur :
"- Euh tu crois que tu es le mieux équipé pour te lancer sur le sujet? Car pour ce qui est du cheveu sur le caillou, c'est plutôt la montagne pelée."
Passons sur cette remarque fielleuse, visant à prendre votre rédacteur à rebrousse-poil, et constatons que chez les ludochons, il n'y a pas trois pelés et un tondu, non, il y a du monde, et que dans cette foule, on peut discerner une belle quantité de barbes, poils et autres cheveux.... Notons aussi qu'on les a rarement vu de mauvais poil, et qu'ils n'ont pas de poil dans la main, puisqu'ils prêtent d'ordinaire leur concours pour mettre en place les tables.

Chez les hommes, pour faire bonne figure, on a une gamme large allant du glabre à la barbe fleurie, mais notons qu'ils sont nombreux à adopter le poil follet (il faut dire que tout le monde ne peut pas porter la barbichette avec élégance!), chez les dames, on a le droit à toute une gamme de coiffure, plus ou moins structurée, du meilleur effet!

Le ludochon, poilu donc, est joyeux et n'aime guère s'arracher les cheveux, enfin, ça c'est avant de s'asseoir à une table de jeu, car à partir de ce moment là, il aime à couper les cheveux en quatre et rien ne lui fait plus plaisir que de fomenter un mauvais coup au nez et à la barbe de ses adversaires pour mieux les coiffer au poteau.

Croyez-vous que cette victoire, à un cheveu près, mettra en colère ces partenaires.... Nullement... Ils reprendront bien vite du poil de la bête, surs qu'à la prochaine partie c'est eux qui riront dans leurs barbes...

Cela nous amène, pile poil, à la question de fond de ce billet : Les poilus (expression qui précède en fait la guerre de 14) et qui désignaient les courageux ayant du poil aux pattes (un fond de sexisme?) qui aiment les jeux velus, ont ils un système pileux différent ?
Ah, quel sujet d'études formidable! Et ne doutons pas que lors d'une prochaine séance, si votre esprit s'éloigne par instant de votre table de jeu vous pourrez vous livrer à cette petite étude, qui devrait vous mettre de bon poil!
Bref avec les ludochons, et ce n'est pas pour le caresser dans le sens du poil, on ne se fait pas de cheveux blancs!

Encore une chronique tirée par les cheveux...

Chakra Chakra - Graphisme un brin "girlie", avec des cheveux teints mais bon jeu !

Les jeux

  • Between Two Castles of Mad King Ludwig (Matthew O'Malley, Ben Rosset chez Béziers Games)
  • Chakra (chez BLAM !)
  • Franchise (Christwart Conrad chez Queen Games)
  • Gaia Project (H. Ostertag, J Drögemüller chez Z-Man games)
  • Gizmos (Phil Walker-Harding chez Asmodée) x2
  • Horreur à Arkham JCE (Chez FFG)
  • Nightmarium (Konstantin Seleznev chez Bragelonne)
  • Suburbia (Ted Alspash chez Ystari)
  • Underwater cities (V. Suchy chez Delicious games)


Underwater cities Underwater cities - un jeu en immersion.

Les joueurs

  • Antonio, jean-Jacques, et Manu le jeune
  • Frédéric, Guillaume, Maude, Magali et Olivier
  • Bertrand, David, Manu, et Vincent(Possom)
  • John, Vincent (Bibou) et Yoann
  • Cyril (Atom), Davy et Raphaël
  • Bertrand II, Suzel, Vincent IV, et Zaggus
  • Cécile, Elsa, Laurent, et Noémie


Suburbia Suburbia - parfois on se dit que Castles of mad King Ludwig est né de cette question : "Et si on prenait un graphiste maintenant ?"

vendredi, janvier 25 2019

24 janvier 2019 - Ca glisse....

C'est l'hiver et sur cette chronique vous pourriez vous attendre à des conseils de sécurité visant à faire que, par ce temps propice au verglas, les ludochons restent sur leurs deux pieds...
Voilà un conseil qui serait (O combien!) pertinent, mais peut-on attendre cela de la part de notre modeste blog ludique... Que nenni ! De plus, le ludochon est un animal à l'aisance proverbiale et qui ne craint donc pas les terrains glissants (une blague de Michaël par exemple) !

Tales of glory Tales of glory - Un peu comme ces comptes-rendus... Pour la gloire!

Un état de demi-sommeil nous a poussé dans une autre direction, bien souvent en nous rappelant qu' au bas des profils des joueurs vous trouvez des maximes tout-à-fait savantes dont la fameuse "On peut en savoir plus sur quelqu'un en une heure de jeu qu'en une année de conversation.”, dont nous avions déjà dénoncé l'inanité, sans compter son attribution douteuse, mais une fois sa pertinence éliminée, on pourrait se demander si cette maxime pourrait s'appliquer à d'autres activités humaines... et, suivez l'association d'idée étrange et le raisonnement scabreux, au patinage....

Dans cette optique, toujours dans un état de semi-coma, nous nous sommes imaginés les ludochons montés sur des patins à glace et croisant élégamment sur un lac gelé du Nord de l'Europe ! Et à quoi ressembleraient donc les ludochons montés sur des fines lames d'acier ?

Et bien suivant leurs personnalités on pourrait bien voir ceci :

  • Filant en ligne droite, l'air concentré, on verrait un Raphaël en train de battre le record de distance en une seule poussée.
  • Dans son aspiration, un Guillaume murmurant, "Il est fort... mais elles sont cheatés ses lames..."
  • Derrière eux , prêt à bondir Davy naviguerait tout-à-fait placidement, en enchaînant avec une certaine décontraction les jolis coups.
  • Jean-Jacques, irait en tout sens, essayant de tester tous les recoins de ce terrain de jeu, (mais sans bonnet parce que cela écrase la banane et en sifflotant, juste pour le titre "Slippin' and Slidin' " (parce que ce n'est pas tout-à-fait assez rock).
  • Votre serviteur serait sûrement sur les fesses en train de prétendre, en toute bonne foi, qu'il essaie une stratégie alternative.
  • Bertrand, un habitué de la Bankiiiz fendrait l'air de sa barbe triomphante, et chargée de petites bulles et de pierres en suspension.
  • David naviguerait vers des recoins profonds, propices à faire naître de riches histoires
  • Suzel filerait avec un certain sourire, en se demandant s'il y a des moyens de rendre la glace vraiment plus glissante pour ses petits camarades.
  • Éric nous demanderait si tout le monde a bien payé son billet pour la patinoire.
  • Manu, en tant que président, nous demanderait à tout à nous organiser, en suivant des mouvements browniens.
  • Possom nous initierait au curling (un truc à base de boulets)
  • Vincent, nous demanderait en sortant son matériel, si on fait du patinage de vitesse? Artistique ? Du hockey ? Du curling ? Si on veut essayer un bob pliant ? Quelles couleurs pour les équipes ?
  • Noémie tenterait d'adapter son vélo à la glace...
  • John, nous expliquerait la subtile différence en Nice et Ice.
  • Nelly, Alain, tenteraient de mettre en place des groupes pour patiner ensemble dans la bonne humeur.
  • Plus loin il y aurait bien sur le rire de Magali, qui résonnerait sur la surface glacé et qui les rejoindrait.
  • Bertrand II et Frédéric, entourés de protection ressembleraient curieusement à des mecas...
  • Zaggus conclurait la journée par "elle est trop bien la glace".... (et en vendant des patins)!


Comme disait donc souvent Platon, "une heure de patinage artistique vous en apprend plus , sur quelqu'un, qu'une journée de chat sur ipad."
 Architectes du Royaume de l'Ouest Architectes du Royaume de l'Ouest - qui ouvre plein de possibilités pour de futurs titres... Équarrisseurs du comté de l'Est, Ostréiculteurs du district du centre, Biscayeurs du duché oriental...

Les jeux

  • Architectes du Royaume de l'Ouest ( Shem Phillips chez Garphill Games)
  • Between Two Castles of Mad King Ludwig (Matthew O'Malley, Ben Rosset chez Béziers Games)
  • Patchistory (Kim Jun-Hyup , Jung Yeon-Min chez Iello)
  • Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite (I. Trzewiczek chez Filosofia)
  • Scythe (Jamey Stegmaier chez Ghenos games) Mode campagne
  • Shadows Amsterdam (Mathieu Aubert chez Libellud) x2
  • Solenia (Sébastien Dujardin chez Pearl Games)
  • Tales of Glory (Romain Chastan chez Ankama)


Solenia Solenia - Porté par sa récente nomination ?

Les joueurs

  • Cyril (Atom), Manu, Rémi, Pau
  • Cécile, Magali, Noémie, Olivier, Philippe, et Stéphane 3
  • David, Éric, Guillaume et Manu le jeune
  • Davy, John et Raphaël
  • Bertrand, Bertrand II, Frédéric et Vincent (Bibou)
  • Jean-Jacques, Nelly, Vincent (Possom), Suzel et Zaggus


Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite - la survie mais sans la glace

vendredi, novembre 9 2018

8 novembre 2018 - No binge playing , please !

Pas de "Binge playing" vous dis-je !
Qu'est ce que le binge playing demanderont les âmes innocentes ou les contempteurs d'un franglais globish-isant... Et bien, c'est un comportement que nous décririons par analogie au binge drinking et surtout au binge-watching... Ca ne vous avance pas ? Bon, expliquons...

Qu'est ce que le Binge-drinking ? Et bien cela pourrait être le comportement d'un adolescent qui décide, avec ses "amis", de dégommer à grand vitesse la collection familiale, patiemment acquise, de whiskys rares, en un temps record et, pour faciliter les choses de les couper avec un soda de marque distributeur et pour rendre le challenge plus amusant, de tabasco (par exemple)... Cette pratique vous permet juste habituellement de repérer les "génies", (et par voie de conséquence de vous inquiéter sur le "Qui va payer votre future retraite"), de redécorer votre intérieur, voire au pire et trop souvent de visiter les urgences.
Pour faire court cela ne permet pas vraiment de mettre en valeur le travail des producteurs et de repérer les esthètes ...


Blackout Blackout - un design post binge drinking... Avec des couleurs qui ne font vraiment pas mal aux yeux...

Le binge-watching c'est un peu pareil mais avec des films et surtout des séries... Cela consiste d'ordinaire a se faire l'intégralité d'une série en un temps record, si possible le jour de sa sortie quitte à s'endormir devant certains passages ou, dernière tendance à la regarder en "accéléré"... Métaphoriquement, cela revient, un peu, à "chier dans les bottes", du décorateur, du monteur, des preneurs de son et des éditeurs, souvent du scénariste et à coup sur du réalisateur...
À quoi rime cet étron comportemental ? Et bien au mieux à ne pas être "spoilé", bien que curieusement, une telle pratique devrait plutôt laisser un sentiment poisseux, ou de pouvoir être le premier à laisser un message sur internet qui tient d'ordinaire soit du
"- un peu déçu , je trouve que la psychologie des personnages n'a pas été assez développée" (Tu m'étonnes en vitesse x3!)
ou du non moins classique
"- c'est la série du siècle" proféré par un "millennial" qui n'a pas vu le précédent (siècle) et sûrement assez peu de séries en fait. (mais quand même l'intégrale de Docteur Who en 27 minutes ! Parce qu'en fait les Daleks, c'est toujours un peu pareil)
Le tout permettant d'obtenir un maximum de "like" et d'enrichir votre dossier chez Cambridge Analytica.

Bref le binge-playing c'est un peu pareil et c'est souvent ce qui nous frappe dans la période post-Essen, où on vit à la fois dans l'expectative, la fièvre et dans les discussions autour des premières découvertes...
Bien sûr, chez les ludochons, nous qui sommes de grands enfants nous cédons parfois un peu à cet enthousiasme, qui nous permet d'ouvrir de beaux paquets avec ardeur mais aussi d'être touché par des jeux plus modestes qui par analogie nous rappellent un peu les cadeaux de tantine Léontine, souvent peu enthousiasmants mais que vous regardez encore avec tendresse ne serait-ce que parce que vous avez vu avec quel soin et amour, ils ont été empaquetés dans un papier à la couleur improbable et plus sûrement d'une autre décennie... Voilà Essen, c'est un peu l'Avent et le Noël du joueur....

Ouiap, mais sur internet, il ne faut pas déconner, faut plier tout ça en 10 jours chrono ! Histoire de faire les listes pour Noël, je suppose... Bref, on voit ici ou là des analyses savantes sur la rejouabilité infinie d'un jeu qu'on devine.... après une partie, ou des fous furieux qui après 15 parties dans la nuit (je suppose qu'ils portent des couches et qu'ils se shootent au café pour ne pas perdre une seconde), vous livrent des guides stratégiques qui vous feront perdre le plaisir de la découverte, mais... qu'on va lire quand même... Allez comprendre!

Between 2 castles BTCOMKL - GA des Jahres 2018 (Größte Abkürzung) ;-)

Parfois face à cette fièvre, il est bon de retrouver le rythme lent et hebdomadaire des ludochons... Essen cela va nous prendre un ou deux mois, cela va nous permettre, grâce aux nouveautés de mixer (un peu) les tables, d'être surpris, de rater une table (Pardon, Nelly!) de remettre cela à plus tard, la semaine prochaine ou la suivante, on verra,... de revoir notre avis sur certains auteurs, d'en découvrir de nouveaux et de jouer encore... Doucement...
Doucement... En sirotant chaque jeu comme un vieil alcool (un armagnac chatoyant par exemple *).

  • à consommer avec modération, tout ça, tout ça...

Les jeux

  • Atlantis (Leo Colovini chez Amigo)
  • Azul : Les Vitraux de Sintra (Michael Kiesling chez Next Move)
  • Between Two Castles of Mad King Ludwig (Matthew O'Malley, Ben Rosset chez Béziers Games)
  • Blackout Hong Kong (Alexander Pfister chez eggertspiele)
  • Bubblee Pop (Gregory Oliver, Bankiiiz Editions)
  • Gùgōng Deluxe edition (Andreas Steding chez Game Brewer)
  • Horreur à Arkham JCE (Chez FFG)
  • Imaginarium (B. Cathala et F. Sirieix chez Bombyx )
  • Zen Master (Reiner Knizia chez HELVETIQ)
  • Un filer dont j'ai oublié le nom au début avec l'aff, vincent etc..


Gugong Gùgōng - surabondance "de luxe"...

Les joueurs

  • Antonio, Cédric, Frédéric, Guillaume et Manu le jeune,
  • Éric, Jean-Jacques, Raphaël et Vincent (Bibou)
  • Rodney, Stéphane (l'aff) et madame
  • Bertrand, David, Manu le chenu et Vincent (Possom)
  • Elsa, John, Nelly et Noémie
  • Alain, Cécile, Christophe, Marie, Magali, Olivier, et Philippe


Azul Sintra Azul : Les Vitraux de Sintra - proche mais différent

- page 2 de 8 -