Comptes-rendus

Semaine après semaine, les ludochons "au travail"...

Fil des billets - Fil des commentaires

Sous-catégories

samedi, août 14 2021

12 août 2021 - Variations saisonnières

Franck nous avait promis un "Chaos in the old world" et si nous n'y avons pas joué cette fois-ci, le climat nous permet effectivement de tester le chaos dans notre vieux monde...
À peine le temps de chausser ses moonboots en plein été pour résister au vent froid et à la pluie, que vient la canicule.... Et là, alors que vous sortez au plus vite de votre parka pour ne pas avoir à tester ses limites de respirabilité, vous vous prenez un orage bien violent !

Alubari, août 2021 Alubari - du thé mais seulement en été !

Dans ce cadre, si le jeudi soir reste un invariant pour le ludochon, sa tenue vestimentaire est devenue des plus improbables, aurons-nous bientôt dans la même séance des ludochons en doudoune et des ludochons en short ? C'est bien possible... (Le seul élément restant commun à tous est le masque !)

Que signaler sur cette séance ? La présence du maître du jeu chambérien, du dealer ludique du lac, du patron de l'échoppe ludique à savoir Zaggus bien décidé à nous montrer qu'il avait trouvé le jeu de l'année... Bon, il trouve visiblement plusieurs jeux de l'année par an, mais les ludochons apprécient aussi cette petit entorse au continuum espace-temps... Donc hier nous avons eu le droit à Spicy, Hit !, It's a wonderful world....
Dis comme cela ressemble à u voyage temporel dans les années 90 pour un fan des Spice girls, mais il aura fallu pour cela trois jeux différents : un bon coup de bluff avec Spicy, un petit retour temporel (effectivement) avec le retour en grâce de Knizia et Hit!, et un déjà presque classique It's a wonderful world....
Notons que, comme nous avions à la table Michaël, nous aurions pu jouer en chanson, mais il avait plus l'air motivé, hier, par quelques calembours ou alors c'est qu'il méconnaît les chansons du girl power ?

It's a wonderful world, août 2021 It's a wonderful world -un jeu qui a pas mal tourné chez nous, comme une chanson d'Armstrong...

Un peu plus loin, les jours étaient plus flegmatiques, mais c'est logique d'adopter ce comportement, supposé anglais, pour un jeu consacré au thé ! Notons que eux aussi avaient à faire à un climat difficile ! Enfin sur une dernière table, un quantum avec ou sans code (bah oui on est dans les 90s)...

Les jeux

  • Alubari: A Nice Cup of Tea (Tony Boydell chez Studio H)
  • Hit! (Reiner Knizia chez Pixie Games)
  • Quantum (Eric Zimmerman chez Funforge)
  • Spicy (Győri Zoltán Gábor chez Heidelberger Spieleverlag)
  • It's a Wonderful World (Frédéric Guérard chez La boîte de Jeu)

Les joueurs

  • Franck et j'ai oublié
  • Éric, Michaël, Olivier et Zaggus
  • Guillaume, Maude, Michaël le jeune, et Suzel


Quantum, août 2021

vendredi, juillet 30 2021

29 juillet 2021 - Songeons à l'été

Voici venue la période de l'année où le calendrier vous invite à aller relire "Le songe d'une nuit d'été", étrange fantaisie shakespearienne où des grecs sont en proie à toute sorte de tourments et de joies orchestrées, volontairement ou involontairement, par des esprits plutôt nordiques, comme le célèbre Puck ou le puissant Obéron, le tout au milieu d'une nuit pleine d'ombres et de magie...

Federation, juil. 2021 Federation - Un prototype pas moche du tout...

Est-ce si différent des paradoxes et bizarreries que peuvent nous procurer les journaux ? Où joies et déceptions alternent dans un événement mondial qui se joue dans le silence ? Le climat lui-même n'est pas en reste en nous abreuvant de nouveaux concepts terrifiants comme des "dômes de chaleur", des "pyrocumulus", ou même de "simples" inondations frappant cruellement de riches et paisibles terres, à l'heure même où, certains fruits s'arrondissent pour nous promettre un "meilleur hiver"...

Le ludochon pensait-il à tout cela en s'asseyant à sa table de jeu à une heure où les ombres s'allongeaient ? Ce n'est pas tout-à-fait sûr. Pourtant lui aussi alterne les semaines paradoxales où après des temps de disette, ils se retrouvent tous en nombre par l'heureux effet du hasard. En cette soirée, il était encore plus difficile de songer à tout ceci puisque ludiquement parlant nous ne manquions pas de pain sur notre planche (mauvaise année pour les céréales me dit-on).

Grâce à Cyril nous avions du prototype de compétition (Federation en cours de finalisation avant KS), de la nouveauté (Cascadia), le gros jeu du moment (Narak), des jeux qu'on ne peut que plébisciter (Gasha , merci Bertrand), etc.
Dans cette comédie foisonnante, en soirée, votre serviteur, tel un Puck malhabile, a même réussi à perdre de vue des tables et se demande encore où sont passés Elsa, Philippe, Noémie,...
Peut-être, avons-nous rêvé tout cela ?

Cascadia, juil. 2021 Cascadia - Oui, oui, le saumon, plus à droite sur la photo, à côté du Grizzli, oui...

Les jeux

  • Abyss (B. Cathala & C. Chevallier chez Bombyx)
  • Carnival of Monsters (R. Garfield chez Gigamic)
  • Cascadia (Randy Flynn chez Alderac Entertainment Group) x2
  • Federation (prototype)
  • Gasha ( Jason Levine chez Bankiiz Éditions)
  • Hit! (Reiner Knizia chez Pixie Games)
  • Meadow ( Klemens Kalicki chez Asmodée)
  • Les ruines perdues de Narak (Min et Elwen chez Iello)
  • Space Base (John D. Clair chez AEG)


Gasha, juil. 2021 Gasha - entre dans la grande famille des "jeux de Bertrand" ;-)

Les joueurs

  • Manu, Michaël, Séverine, et une nouvelle Gaëlle
  • Cyril (Atom), Franck, Steven et un nouveau Wilfried
  • Cédrick, David, et Suzel
  • Jean-Philippe, Magali et Olivier
  • Alexis, Davy, Éric, et Vincent (Bibou)
  • Elsa, John, Maxence, Noémie, Philippe, Elsa, Je ne sais où ?
  • Zaggus de passage

Meadow, juil. 2021 Meadow - Et sur cette partie le mythe de la maison

vendredi, juillet 23 2021

Du surmoi mais pas de surnom...

Les meilleurs sociologues (ceux que je ne lis pas) vous le diront, "les surnoms disparaissent". Il y a encore quelques années vous pouviez vous appelez Riri, Fifi et Loulou, et être parfaitement intégrés à la société (et, pour ceux qui ont saisi cette puissante référence culturelle, même vous promenez la queue à l'air comme votre père), aujourd'hui cela devient de plus en plus rare (c'est peut-être une bonne chose, enfin surtout pour la référence)...

Bien sûr, au sommet de l'échelle, il y avait le nom des compagnons du devoir associant une qualité et leur région d'origine, puis il y avait la longue série des diminutifs. Cette liste peut faire regretter à elle seule à des parents d'avoir choisi avec attention le prénom de leur enfant, pour le voir se faire raccourcir en une monosyllabe gutturale.

Il y avait ensuite tout ces surnoms de circonstance, sorte d'identité secrète pour des supers-héros (parfois avec la liaison) de l'ordinaire. Ainsi j'ai connu un auguste paysan normand qui répondait au doux nom de Tagada, ce qui me poussait à me demander s'il méritait cette appellation à cause de sa passion pour les sucreries (j'étais jeune et innocent), ou à cause d'une passion moins avouable pour les produits de fermentation et de distillation de la pomme qui lui avaient permis d'acquérir un appendice nasal des plus reluisants ou si cela faisait référence à "Tagada Tagada Tsoin Tsoin" ce que son attitude assez figée, suite à la consommation de produits de fermentation et de distillation de la pomme, rendait totalement inexplicable...

Mais dans le panthéon des surnoms votre serviteur a une grande tendresse pour ceux des catcheurs français des années 50... Qui avait-il de plus beau qu'un combat entre "L'équarrisseur de Belleville" et "Le marteau du Creusot" (noms inventés mais vous comprenez l'idée).... Notons que l'appellation géographique permettait là-aussi de situer nos héros, d'attirer des supporters voire permettait d'étranges oxymores, que penser, ainsi, de "La brute de la Sorbonne", ou de "L'esthète des Halles" ?

Culte

Voilà, c'était joli, c'était amusant et pensez à Marcel Cerdan, formidable boxeur ayant acquis le titre de "Bombardier marocain"... On savait à l'instant, à qui on avait à faire, et on comprenait qu'il valait mieux éviter le feu roulant de ses poings mais on peut parier qu'aujourd'hui on se méfierait de ce titre qui renverrait une personne à un statut de colonisé en l'associant qui plus est à une arme du colonisateur... Au demeurant, c'est marrant au Maroc cette passion pour les trucs ailés...

Voilà , le surnom est devenu tellement suspect qu'on ne vous le donne plus c'est vous qui le choisissez comme un étendard avec votre avatar, et il faut encore le manier avec prudence. Pour le coup il devient un peu rare chez les ludochons, tellement rare qu'à vrai dire certains devant cette rareté, pensent que "Manu" s'appelle "Manu" ou que Zag est le diminutif du prénom "Zaggus"...
Mais avouons pour leur pardonner que la plupart du temps, nous restons dans des appellations très sages (enfin à une exception près, on me dit qu'une ancienne présidente à un surnom digne d'un Weinstein couperosé !)... Et voilà qui nous frustre... Et pour ne pas pleurer je n'évoquerais même pas les pseudos finissant par des numéros !

N'aimeriez-vous pas des comptes rendus lyriques ou le "sans-grade de Saint-Chef" serait pulvérisé par le "plongeur de l'isle d'Abeau" ? N'aimeriez-vous pas lire les aventures "meeplelisator" ? Que certains ludochons répondent au doux nom de "Pion impatient", "Va-t-en guerre mieux", "Stratégie bien ordonnée", "Deck Martins", "Grand strat & gère", "Key failure", "Ju(n)kbox", "РЖД", "LE joueur du salon !", "Le laitier belge", "Ponction ludique", "La Si", etc...

Ah les jolis compte-rendus que cela donneraient, et pour le coup, votre serviteur passerait ses soirées dans les dictionnaires à chercher les adjectifs les plus rares et les associations les plus étranges !
Mais voilà c'est presque le mois d'août, les ludochons se font rares, et par cette chaleur on cherche plus l'ombre que l'adjectif, sans compter que certains jouent même aux tables musicales....

Voici donc la liste de nos modestes sans-noms ludiques :

les jeux

  • Culte (Konstantin Seleznev chez Bragelone)
  • Hansa Teutonica (A. Steding chez Argentum Verlag)

Les joueurs

  • Alexis, Franck, Manu, Michaël, et Rémi
  • Cyril (Atom), Michaël le jeune, et Philippe


Hansa teunonica

- page 3 de 172 -