Comptes-rendus › God save the John !

Le sémillant John nous décrit ses soirées chez les ludochons !

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, novembre 2 2018

Merci Doris Day

Qu'Essen a, tu as
Whatever will be, will be...

Et oui, après la semaine de désertion (la mienne), vient la semaine de mort à l’hameçon. L’appât étant les piles monumentales de nouveautés que les traîtres Ludochons Essenistes nous ramènent. Certains demanderont s'il vaut mieux être traître, ou simplement trop occupé à être confortablement installé dans son lit plutôt que de venir aux Ludochons ? Car il l’avoue, votre correspondant anglais abandonna ses camarades adorés Ludochons la semaine dernière, non pas pour Essen, mais pour des recherches plus calmes et cinéphiliques. Mais de retour il est! Et quelle soirée!

Commençons par une minute de silence. Une pratique internationale pour payer nos respects envers les défunts. Je propose ici que tous ensemble nous lisions les billets de vos Ludochons favoris en respectant une minute de silence (facile avec les billets trop sérieux et toujours pertinents d'Olivier) pour tous ces Meeple que nous massacrons. Ce soir spécifiquement, je voudrais faire la lumière sur le drame des dizaines, voir centaines, de Meeple malades, appelons les les Meledle, assassinés pour des poursuites illégales dans un hôpital Ludochon. Je dis Ludochon ? Que nenni! Ludochonne!

La doctoresse machiavélique n'est autre que la sournoise Magalie! Alors donc mes chères lecteurs et lectrices, une minute de silence pour ces pauvres Meledle...

Maintenant parlons de châteaux. Oui Suzel, châteaux. Si "Between two CASTLES, of mad king Ludwig" avait été appelé "Between two PALACES, of mad king Ludwig" alors oui, je dirais aussi palais. Bref, parlons châteaux.

Between two castles of mad king Ludwig Between two castles of mad king Ludwig - Entre deux châteaux ou entre deux pays...

Ce soir ne fut pas ma première soirée à construire des châteaux avec des compagnons architectes Ludochons. Mais ce soir j'en construisit deux d'un coup! Le jeu en lui même est d'une simplicité adorable, mais d'une profondeur tout aussi agréable. Le but est de construire deux "ne sont pas des palais". L'on fait ceci en partenariat avec nos voisins de droite et de gauche (mes voisins architectes étant des vétérans du jeu et des hommes sages et forts intelligents (ils portent la barbe c'est logique) j'étais entre bonne main). Les châteaux se construisent deux pièces par deux pièces, représentées par des tuiles, grâce à des séries de "draft". Au bout de deux rounds, ou deux séries de drafting, le jeu se termine, et le meilleur château le plus mauvais gagne la partie! Nul est il utile de vous dire quand terme de meilleur médiocrité c'est bien évidemment moi qui sortit vainqueur!

Pour en finir, je prendrais bien une autre minute de silence... Cette fois pour sourire à la mémoire d'une excellente soirée Ludochonne. Ce n'est pas un hasard, une soirée Ludochonne est par définition une bonne soirée, alors quand en plus on y ajoute des amis perdus depuis une semaine dans un pays lointain et des jeux encore jamais vus... L'ambiance explose.


The future's not ours to see,
But at the Ludochons I will be!

Note de l'admin. : pour ceux qui ont raté la référence musicale, c'est ici

vendredi, octobre 5 2018

John sous l'AG

Anorexie, Tremblote, Impuissance, Folie, Pensée suicidaire, Dépression, Anxiété et Addiction aux jeux de hasards...
Non... Je ne parle pas du nouveau jeu "Kick Starté" Side Effects, un simple mais fort sympathique jeu de cartes, le but du jeu étant d’être le premier joueur à avoir guéri tous les troubles de la santé dont il est le sujet; bien sûr tout en s'assurant que les voisins souffrent le martyre pendant ce temps là.

Non, moi je vous parle de l'Assemblée Générale 2018 des Ludochons.

Et oui! Certains malheureux nouveaux l'ont découvert ce soir en voulant jouer avec nous: Les Ludochons sont une association! Pas juste un groupe de tarés fanas des jeux. Surtout qu'il y a des gens fort intelligents qui sont membres de l'association! Ça ne se voit pas forcément vu qui vous écrits vos billets préférés... Mais passons. Donc pour le malheureux nouveau qui dû subir notre AG avant de pouvoir jouer... Ne joue donc pas au Loto mon brave. Ou alors peut être si ? Est-ce chanceux que d’être malchanceux à ce point ?

Notre assemblée générale donc. Peut être un magnifique descriptif de l'esprit Ludochon fut l'ouverture des procédés par notre président. Celui-ci comme à son habitude fit son travail à la cool. Décontracté, souriant et, je n'ai pas honte de le dire, beau. Alors que la température commence enfin à descendre, notre président fut une caricature de l'homme à la plage. Déjà, donc, le Ludochon est cool. Ensuite, sa phrase d'ouverture: "Comme toujours, on fait ça vite pour pouvoir jouer". N'est-ce pas la une preuve irréfutable de la faim insatiable pour les jeux d'un Ludochon ? Le jour où le président peut se mettre vraiment à l'avant dans l'association, le jour où ses sujets le regardent admirant, les larmes aux yeux (sauf Olivier mais j'en viens à celui-là), est le jour où ce même président veut absolument écourter les choses! Ensuite toute l'assemblée se déroula dans l'ordre (le Ludochon respecte les règles du jeu) et la bonne humeur (le Ludochon est joueur (et le jeu c'est fait pour être amusant)).

AG vu par John L'AG vue par John... Cupidon sûrement...

Je dis toute ? Non! Car un Normand peuplant les Ludochons fût grincheux... Olivier je pense nous cache quelque chose. En effet, les remarques sournoises fusèrent, ses regards furent meurtriers, suspectes furent certaines des alliances qu'il tenta de commencer à droite à gauche. Toujours, il y avait un sujet à son mécontentement: Notre président. Est-ce une coïncidence que le jour de gloire d'un anglais (l'anglais est un Ludochon assidu) est le jour où le Normand reprend des idées de conquêtes de territoire français ? Des pensées de mutinerie ? Vous doutez peut être de mes propos ? Vous auriez dû le voir pendant notre jeu de fin de soirée. We are the word, un jeu co-opératif de "devinerie" de mots. Il n'était pas lui même, distrait et perdant ses moyens. Il n'y eu qu'un de ses mots qui posa problème à certains d'entre nous autres illettrés à la table! Un seul! Non vraiment, je lirais entre les lignes de son prochain billet si j'étais vous. Il y aura des messages cachés. Un code pour lui et ses partenaires résistants.

Bon je ne traîne pas au clavier. Olivier sait où j'habite et j'ai reçu une première partie de commande passée chez "L'Echoppe des Jeux" à Aix-Les-Bains, je m'en vais l'ouvrir!

vendredi, août 31 2018

Johon revient, Johon revient, Johon revient parmi les siens...

Le retour...:

  • "Du Jedi", un film de 1983 réalisé par Richard Marquand, qui fit rêver maints jeunes gens, moi y compris.
  • "Du courrier", un film de Martin Store le Zizi, si vous ne connaissez pas, écoutez "les 2 minutes du peuple".
  • "Vers l'envoyeur", une pratique qui devrait être plus utilisée mais sans être abusée! Trop souvent je me suis fait balancé mon paquet puis un morceau de quelque chose à signer sans que je n'ai le temps de vérifier l'état de la chose...
  • "Vers le futur", encore un film, de 1985 lui, du moins le premier de la trilogie, et réalisé par Robert Zemeckis. Apres ce billet allez vous vouloir remonter le temps et changer les choses ?


Tant de retour... On pourrait en faire toute un billet et plus encore. Mais moi c'est un tout autre retour qui m’intéresse. Le "retour au bercail". Après deux longues semaines d'absence, je suis enfin rentré chez les Ludochons! Merci, vous pouvez cesser d'applaudir. Quel retour n’empêche ! Tout le monde fut souriant, sauf notre brave Olivier qui tout à coup a perdu sa soudaine bonne humeur. Puis tout le monde s'est vite mis à une table et à commencer à jouer. Ben oui, c'est certes familial et convivial comme club comme le dit M., on est quand même là pour jouer ! Pour moi ce fut une agréable partie de Innovation.

Innovation Innovation - Quand je pense que certains se moquent du propriétaire de Keyflower ! Signé: le proprio de K.

Autour de la table: La radieuse Noémie, le chaleureux M. précédemment cité et la glorieuse Elsa (elle aussi enfin de retour parmi les Ludochons ! Coïncidence ? Non non pas du tout j'ai pris deux semaines pour la ramener!). Innovation donc est un jeu de cartes où les joueurs essayent de construire une civilisation plus glorieuse que toutes les autres. Vous qui me connaissez le savez déjà: j'ai laissé la victoire à quelqu'un d'autre. Ce ne serait pas juste que de faire trembler tous les autres Ludochons dès mon retour. Surtout que je me suis concentré principalement sur la volonté de faire des blagues "intéressantes" auxquelles même M. ne pensait pas. Le fait que j'ai réussi cet exploit là est pour moi une assez grande victoire.

Bref, Innovation est encore un autre bon jeu découvert grâce à un Ludochon.

Je terminerais ce "Come back" en mentionnant que ce fut aussi le retour d'une livraison express pour mon attention venant de "L'échoppe des jeux". Comment ? Vous ne connaissez pas ? Alors allez vite 1 Rue des Bains, Zaggus le proprio est Ludochon lui aussi, cela vous dit tout ce qu'il faut savoir sur le magasin!

A bientôt autour d'un jeu! (Et après autour peut être d'un billet de discutable qualité)

John

- page 1 de 11